background preloader

Evaluer les acquis : adapter l'évaluation aux niveaux de formation

Evaluer les acquis : adapter l'évaluation aux niveaux de formation
Evaluer les acquis de formation, oui mais comment ? Comment assurer l’adéquation entre les objectifs visés par la formation et l’évaluation censée mesurer leur atteinte ? Voici une proposition. Ma proposition est construite au croisement de deux taxonomies : « SOLO », pour « Structure of Observed Learning Outcomes » (Structure des résultats observés des apprentissages) de Biggs et Collis (1982) et Bloom (1956). « SOLO » a justement le mérite d’attirer notre attention sur les livrables résultant des apprentissages. Ainsi, écrit Carmel McNaught (2011), « l’évaluation doit être liée au résultat souhaité des apprentissages » (..). J’ai déjà abordé la taxonomie de Bloom dans le billet « De l’intérêt des objectifs pédagogiques ». « Maîtriser » regroupe le deux niveaux supérieurs (« Evaluer » et « Créer » pour le domaine cognitif). Evaluer les fondamentaux Evaluer au niveau « Maîtrise » Enfin, le troisième niveau requiert à son tour des « résultats observables des apprentissages » plus complexes.

http://www.formation-professionnelle.fr/2013/02/16/evaluer-les-acquis-de-formation-1/

Related:  Devenir formateurCAFFAÉvaluer une action de formationLes différentes évaluations en formationEvaluation : processus, formes, modèles...

Altet, Desjardins, Etienne, Paquay & Perrenoud - Former des enseignants réflexifs. Obstacles et résistances Université de Genève - Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation - Sciences de l'éducation Marguerite Altet, Julie Desjardins, Léopold Paquay, Richard Etienne & Philippe Perrenoud (dir.) Former des enseignants réflexifs.

Guide Compétences clés - Créer une situation de formation Ce livret vous propose un processus d’élaboration d’une situation de formation visant le développement de compétences clés. Objectifs Élaborer une situation de formation, élément constitutif d’une action de formation Évaluation de la formation : une question à l'ordre du jour… Les raisons de cette tendance sont connues. D'abord la crise qui contraint les entreprises à toujours plus de rigueur dans l'utilisation de leurs ressources : les milliards d'euros annuellement dépensés dans la formation sont dans le collimateur, et l'on ne peut plus s'abriter derrière l'argument paresseux selon lequel il faudrait comparer ce coût à celui de l'ignorance. Ensuite, la formation doit suivre le rythme du business… L'accélération des marchés impose aux entreprises d'aligner toujours plus vite leurs compétences. On ne se plaindra pas de cette nouvelle légitimité : nombre d'études montrent que la formation reste le principal levier de développement utilisé par les entreprises pour développer leur capital humain. Encore faut-il que cette contribution soit effective, qu'elle puisse être attestée.

Evaluer un dispositif de formation Blog Prodageo Une organisation qui envoie une personne en formation en attend une réelle plus-value. Cependant, cette plus-value ne peut être atteinte que si la formation répond bien au besoin de l’entreprise. C’est souvent au moment de la définition de ce besoin que le bât blesse. EVALUER LES ACQUIS EN FORMATION - 2ème partie L'évaluation des acquis en formation doit être mûrement réfléchie pour valoriser l'organisme de formation auquel vous appartenez et vous permettre de re-situer trés exactement le stagiaire dans son contexte professionnel. Rappelons premièrement que, pour évaluer les acquis en formation, il faut préalablement avoir défini les objectifs pédagogiques de la formation que vous allez animer (en lien avec les objectifs généraux de la formation). Ces objectifs doivent être précis et donner lieu à une situation ou à un comportement observable. Rappelons-nous ensuite, qu'à l'issue d'une formation, il est complexe de pouvoir s'assurer que le transfert des acquis sera réel pour le stagiaire lorsqu'il sera sur son poste de travail.

Gestes professionnels, gestes de métier : de l’analyse à la formation Le 5 février dernier, la Chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIe siècle » organisait une journée d’étude sur « Les gestes professionnels des enseignants comme objet d’étude et objet de formation ». La colonne vertébrale de cette journée a été deux extraits vidéos, des moments de vie d’une même classe et deux enseignants, l’une de français, l’autre de maths. Dans son introduction à la journée, Luc Ria a posé le décor, sur le fond et sur la forme que pouvaient prendre les réflexions et travaux sur les gestes professionnels[1]. Quelles méthodes pour les étudier ? Existe-t-il une culture partagée sur des gestes professionnels ? Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ». Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages... Autant d’ambitions à confronter aux contraintes des situations de classe… Mais quelle en est la genèse conceptuelle ?

Passer à l’action : l’élément-clé à prendre en compte si vous ne voulez pas que votre formation retombe comme un soufflé Au moment de concevoir leurs parcours de formation, la plupart des formateurs se concentrent sur 2 éléments principaux : le contenu de la formation, et la forme. C’est-à-dire comment réussir à faire passer un message et à favoriser le développement des compétences de leurs apprenants. Si la motivation et l’engagement des participants constitue un enjeu essentiel, un autre aspect fondamental est pourtant souvent négligé : l’engagement des apprenants après la formation. Dit autrement : comment faire en sorte que ceux-ci passent à l’action le plus rapidement et le plus efficacement possible après la formation elle-même. Cet enjeu est d’autant plus capital que si les apprenants ne mettent pas en pratique leurs acquis après la formation, tous les bénéfices de celle-ci se retrouvent anéantis au bout d’un mois à peine.

Evaluation de la formation en 9 étapes Pourquoi chercher à évaluer une formation ? L’évaluation de la formation représente-t-elle une perte de temps ou au contraire une mine d’informations pour les entreprises ? Quelles sont les différentes étapes dans le « labyrinthe » de l’évaluation ? 90% des entreprises évaluent la satisfaction des participants à l’issue d’une action de formation, mais très peu sont celles qui ont recours aux autres types d’évaluation. Manque de temps, choix des indicateurs, compétences limitées… De nombreuses raisons expliquent la réticence des entreprises à mettre en place d’autres types d’évaluation.

DIFFERENTES FORMES D'EVALUATION Il est bon de rappeler que : évaluer n’est pas forcément et uniquement noter et que l’évaluation a d’autres fonctions étroitement liées avec la maîtrise des apprentissages au travers de l’estimation d’une situation donnée ;asseoir une formation valable, c’est mettre aussi en place un dispositif d’évaluation cohérent. Une évaluation peut porter sur des compétences, des savoirs, des savoir-faire ou des savoir-être, 1. Evaluation sommative normative Groupe de formation à l'analyse des pratiques professionnelles : GFAPP L'actualité de la formation à l'A.P.P. Les textes officiels de l'Éducation nationale Ainsi en 1994, dans le premier degré, le "Référentiel des compétences professionnelles du Professeur des Écoles stagiaire en fin de formation initiale"(6) stipule, entre autres que "C'est un enjeu fondamental de la formation initiale que de s'attacher à développer chez tous les futurs enseignants les capacités à analyser et à évaluer sa pratique professionnelle. Ceci implique que l'acquisition des compétences professionnelles se fasse selon des modalités qui permettent au stagiaire de prendre le recul nécessaire à l'analyse de son activité. (…) Il doit avoir été mis en situation d'analyser sa pratique individuellement et collectivement." La formation de formateurs à l'A.P.P. en questions - Se pose alors la question de savoir comment se forment (ou non), à cet effet, les formateurs…

Développer le « savoir analyser » pour analyser sa pratique professionnelle Patrick Robo Formateur Consultant, Bézierspatrick.robo[arobase]laposte.net Résumé L’Analyse de pratiques… expression polysémique s’il en est, activité à déclinaisons multiples, variées et variables, requiert des savoirs, des compétences diverses, du temps… Elle exige d’acquérir et de développer un « savoir analyser ».

Related: