background preloader

Gamme Véhicules Particuliers

Gamme Véhicules Particuliers
Related:  la marque

LA MARQUE, ACTEUR ET MIROIR DE SON TEMPS - MARKETING [R]EVOLUTION - Flash-back Le Club Med, créé en 1950, accompagne l'entrée dans l'ère du tourisme de masse avec un concept révolutionnaire de club de vacances (campagne Synergie, 1986). © Istockphoto - DR Jean Watin-Augouard, rédacteur en chef de La revue des Marques. Tout choix est arbitraire. Celui qui a présidé à la sélection de ces 14 marques, nées depuis les années 1950, emblématiques et toujours leaders car innovantes sur leur marché, n'échappe pas à la règle. Ces pages n'ont pas l'ambition d'être exhaustives. Elle ne peut être réduite à une unique définition - juridique, marketing ou/et financière. Les années 1950 annoncent la fin des années noires. Durant les Trente Glorieuses, et sur fond de croissance du pouvoir d'achat, les dépenses de logement et d'habillement augmentent. Culture, médias, mode, services... Le concept de marque gagne la culture quand la Fnac apparaît en 1954. La sécurité alimentaire a pour nom Albal (1965), et la protection de l'environnement Handy Bag (1976). Et demain? © Fotolia - DR

Définition Gamme de produits Une gamme de produits est généralement définie comme un ensemble de produits de même catégorie ou répondant au même type de besoin proposé par une même marque ou fabricant. Pour des entreprises ayant un portefeuille de marques et produits très développé, l’appréhension et le découpage des gammes est complexe. Le premier niveau de découpage des gammes de L’Oreal Paris peut par exemple, donner les gammes principales ou familles de produits suivantes : Coloration Maquillage Soin de la peau Soin du cheveu Coiffants La famille Soin de la peau peut également être divisée en gammes : Soin du visage Soin du corps Solaires Nettoyants Dans un univers plus réduit et plus simple la marque Signal propose 3 gammes : La gamme des brosses à dents La gamme dentifrices La gamme bains de bouche La gamme brosse à dent est constituée de 5 lignes de produits classiques techniques premiums électriques enfants La ligne de produit "brosse à dent classique" est constitué de 3 références

L'Oréal complète sa palette de marques Quand Nicolas Hieronimus, directeur général de la branche luxe de L'Oréal, rend visite, début janvier, aux équipes de la marque de maquillage Urban Decay, rachetée deux mois plus tôt par L'Oréal, il a un choc. Musique rock à fond dans l'open space, pause à la plage à midi... On est loin de l'univers sage de Lancôme. Basée à Newport Beach en Californie, cette entreprise aux airs de start-up et à l'esprit irrévérencieux (Urban Decay signifie "déliquescence urbaine") est devenue la marque de choix des teen-agers branchées. "J'avais identifié Urban Decay comme une marque attractive depuis quelque temps déjà, explique Nicolas Hieronimus. Compléter le portefeuille Depuis quelques mois, L'Oréal a repris ses emplettes à un rythme soutenu. Accéder à un public inédit L'Oréal n'est donc pas prêt à financer une acquisition transformatrice. Avec Clarisonic, L'Oréal engage une réelle diversification. Respecter la culture maison L'Oréal se sépare rarement des fondateurs des entreprises acquises.

La gamme Gamme et gestion de la gamme La définition de la longueur de la gamme : a ) le choix d'une gamme courte : Pour les partisans de ce choix tactique l'essentiel est d'éviter un développement anarchique des produits en fonction des circonstances (rachat de concurrents, opportunités diverses, ...). Par contre certains inconvénients sont à déplorer et notamment le peu de choix offert aux consommateurs sur certains segments ainsi que la vulnérabilité de l'entreprise qui en découle (récession, évolutions des goûts, poids de la distribution ...). b ) le choix d'une gamme longue : Le développement d'une gamme longue a aussi ses partisans qui en démontent les nombreux avantages. La modification de la longueur de la gamme : a ) l'extension de la gamme vers le bas : L'objectif est pour l'entreprise de conquérir de nouvelles parts de marché, mais le risque est grand au niveau de l'image de marque. b ) l'extension de la gamme vers le haut : c ) la réduction de la gamme : Stratégies particulières de gestion de la gamme :

Infographie: la fidélisation à une marque L’étude, menée en septembre dans plusieurs pays (*), révèle que 69% des consommateurs (75% en France) ont tendance à rester fidèles à une marque si cette dernière fournit une assistance humaine aux instants critiques et 82% précisent que leur image d’une marque s’améliore lorsque du Live Chat temps réel est disponible. Encore plus significatif, l’étude montre que la fidélisation à une marque peut se gagner ou se perdre en 76 secondes. Les consommateurs veulent un accès à une aide en ligne temps réel sous 76 secondes. S’ils ne l’obtiennent pas, ils choisissent l’option moins rapide et plus frustrante de l’email. Ou quittent complètement le site. (*) Méthodologie de l’étude 6054 adultes âgés de 18 à 64 ans et réalisant au moins un achat en ligne par mois ont été sondés en France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Japon, Etats-Unis et Australie au cours du mois de septembre 2013.

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub Qu’y a-t-il à retenir sur ces 5 dernières années ? Quelles ont été les initiatives les plus marquantes ? Et demain ? A quelles transformations faut-il se préparer ? A l’occasion de la 50e tendance du mois, le Hub est allé à la rencontre de 7 marques et influenceurs pour avoir leur vision des [r]évolutions en cours. Interviews. Voici 7 interviews de marques et influenceurs pour avoir leur vision des [r]évolutions en cours : Le buzzword de 2014 ? L’avenir est aux marques qui s’appuient sur leurs valeurs pour raconter une histoire par Agnès Testard, Directeur de la communication relationnelle de Bouygues Telecom Je crois au développement de la recherche du bien-être, associée à la consommation collaborative par Isabelle Musnik, Fondatrice et Directrice Générale de INfluencia Médias et points de contact sont désormais des sujets très stratégiques pour les marques par Stéphanie Sabourin, Directeur Média & Alliances Europe chez Disneyland Paris

Extension de marque : les clés de la réussite Les marques qui souhaitent exploiter leur notoriété sur un marché pour attaquer de nouveaux segments doivent respecter certaines règles. Démonstration en exemples. Des chaussures Coca-Cola ? C'est pour bientôt en France. La marque américaine vient en effet d'accorder une licence à Distrib-Est, un importateur bourguignon, pour vendre des ballerines, baskets et espadrilles aux couleurs de la célèbre boisson. C'est le dernier exemple en date du "brand stretching" ou extension de marque, un phénomène qui a démarré dans les années 1980 et qui consiste pour une marque à utiliser sa notoriété acquise sur un marché pour en conquérir un nouveau. La motivation est souvent financière, puisque cela évite la création d'une nouvelle marque, coûteuse en termes d'efforts marketing. Les clés du succès Si l'extension de marque implique de disposer d'une notoriété déjà suffisamment établie, son succès repose sur trois critères, définis par Géraldine Michel : Des flops retentissants

Les personnages de marque imaginaires Les marques utilisent des personnages imaginaires comme outils publicitaires pour créer une relation et un attachement de la part de leur jeune public. On peut citer par exemple Quicky, le lapin de Nesquik et Tony, le tigre de Frosties. Ils font appel à l’imaginaire de l’enfant et crée un personnage qui se veut doux et rassurant. En effet, entre 4 et 5 ans imaginaire et réalité sont étroitement mêlés ; à 6-7 ans, l’imaginaire est une intégration et une imitation du réel, tandis qu’entre 10 et 11 ans, il fait place à la pensée logique. La notion de marque ne veut rien dire pour un enfant. Au début, l’enfant n’est pas capable de différencier la marque du produit mais il peut la reconnaître grâce aux éléments visuels qu’il lui associe. Le personnage incarne le contenu et les valeurs de la marque. On distingue trois catégories de personnages : Un personnage de marque a une identité propre qui reflète la marque, le produit et est également tournée vers l’enfant.

Label, appellation, marque : comment s'y retrouver ? - 11/05/2013 Agriculture biologique, Label Rouge, AOC, AOP… N'en jetez plus ! Il est devenu quasi impossible aujourd'hui de vendre un produit alimentaire se disant de qualité sans qu'il soit doté d'une estampille officielle. Certains de ces macarons ne sont rien d'autres que des marques commerciales, dont l'utilité relève bien plus de la communication et du faire-valoir que du souci d'éclairer le consommateur. le chiffre C'est le nombre d'AOC que compte le Loir-et-Cher en matière viticole. la phrase " On voit de plus en plus d'engagement dans une démarche de développement durable à l'échelle planétaire via Global Gap Céline Diard, technicienne pour la filière légumes à la chambre d'agriculture explique que des producteurs de légumes indépendants, comme la ferme de La Motte à Talcy, se lancent dans des filières qualité à travers de nouvelles filières.

Les recettes des marques qui ont su trouver un second souffle Certains grands noms, sur le point de disparaître, ont pourtant réussi à renaître de leurs cendres. Souvent grâce à un patron visionnaire capable de leur redonner du lustre. A la fin des années 1990, Apple était au plus mal. Et c’est Microsoft qui avait mis la main à la poche pour sauver la firme de Cupertino de la faillite. Qui se souvient aussi que, sans les millions de dollars injectés par Nike en 2003, les chaussures Con­verse seraient aujourd’hui des collectors ? Même les plus belles marques se retrouvent parfois en grande difficulté. Abonnez vous à l'édition digitale

Comment on invente un nom de marque - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Trouver un nom sympa et porteur de sens dans toutes les langues, c’est le premier souci quand on lance ou qu’on rebaptise une marque. Rencontre avec le leader mondial de la spécialité. Attendez un instant… Ineo, Ineo… Damned, pas moyen de me souvenir de ce que c’est !» Marcel Botton a beau noircir sa feuille de hiéroglyphes, impossible de se rappeler le métier de cette fichue boîte. Fâcheux : c’est le patron de Nomen lui-même qui en a trouvé le nom. Bienvenue chez Nomen, premier fabricant mondial de noms de marques. «Une centaine par an», précise le fondateur de Nomen, 63 ans. Le cloud branding, une approche qui dépoussière les marques Le concours « un livre, une chronique » que les Editions Dunod ont offert à la Marketing Community a majoritairement séduit les étudiants ou de jeunes diplômés auxquels il était destiné. Nous avions toutefois sélectionne quelques profils plus « expert » afin de recueillir leur version. Vincent Pereira en fait partie. Vincent Pereira est le co-fondateur de l’agence Inaativ dans laquelle il est consultant en communication digitale et marketing. Il est aussi formateur spécialisé et intervient auprès de chefs d’entreprise, de salariés et d’étudiants dans le cadre de formations, de conférences ou de séminaires. Ce concept, inventé par Benoît Héry et Monique Wahlen, est un modèle innovant de gestion des marques. En tant que formateur, le premier aspect qui a retenu mon attention à la lecture de ce livre est sa dimension pédagogique. Tout d’abord, l’ouvrage est structuré en suivant une progression claire qui facilite la compréhension de l’ensemble des concepts :

Les marques réinventent leurs magasins, version 2.0 Le navire amiral de la marque Burberry sur Regent Street, à Londres, a été inauguré en septembre dernier © DR De plus en plus présents dans les points de vente, écrans tactiles et mobilier intelligent offrent déjà des services susceptibles de faire la différence face au e-commerce. La distinction entre commerce physique, e-commerce et commerce mobile ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Aujourd’hui, les spécialistes de la distribution n’ont qu’un mot à la bouche : le «cross-canal». Abonnez vous à l'édition digitale

Related:  MercatiqueGammegammeMercatique