background preloader

Micronutris industrialise l'élevage d'insectes - Agroalimentaire

Micronutris industrialise l'élevage d'insectes - Agroalimentaire
Convaincre les consommateurs français et européens de passer à l’entomophagie est le défi que compte relever un jeune entrepreneur toulousain. "L’insecte est l’aliment du futur", assène Cédric Auriol. Les arguments nutritionnels ne lui manquent pas : les insectes sont à la fois riches en protéines, en vitamines et en minéraux, et pauvres en graisses. L’opportunité Pour nourrir neuf milliards d’humains à l’horizon 2050, les insectes, très riches en protéines, en vitamines et en minéraux, constituent une alternative. De plus, les études démontrent que l’élevage d’insectes comestibles, comme les criquets, les grillons et les vers de farine, produit beaucoup moins de gaz polluants tels le méthane et l’oxyde de nitrate que les élevages porcins et bovins. L’innovation Une filière complète avec des approvisionnements certifiés 100% agriculture biologique pour l’alimentation des grillons et des vers de farine durant l’élevage et la reproduction. Ce sera la producton d’insectes alimentaires.

http://www.usinenouvelle.com/article/micronutris-industrialise-l-elevage-d-insectes.N191399

Related:  Alimentation alternativeciindyr

Mangeons Des Insectes : site spécialisé des insectes comestibles Considérée comme une exception dans la culture Européenne, la consommation d’insectes se révèle être la règle dans de nombreuses régions du monde. En effet, la viande étant trop peu disponible dans certaines parties du globe, la consommation d’insectes s’est imposée naturellement comme une alternative efficace. Mais pourquoi nous Européens devrions-nous nous manger des insectes et donc modifier nos habitudes alimentaires alors que nous disposons de source de viandes abondantes ? La question mérite d’être posée. Vous trouverez par la suite de nombreux d’éléments sur le thème de l’entomophagie qui permettront à chacun de se forger sa propre opinion sur ce sujet. 1.

Alimentation : insectes, les petites bêtes qui montent qui montent 18.01.2014Par Léa BaronDemain, tous entomophages ? Le chemin est encore long pour que les consommateurs d’insectes deviennent légion dans le monde entier. Mais un tournant s’amorce en Europe. Ainsi, en Belgique, l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) a-t-elle décidé, en décembre dernier, d’autoriser la mise sur le marché de dix insectes (grillon, criquet, ver, chenille…). Micronutris lève 1,5 million d'euros pour élever des insectes La start-up toulousaine commercialise une gamme de biscuits à base de larves de scarabée et de grillons. Aux portes de Toulouse, dans un local high-tech de 650 m², Micronutris produit chaque mois une tonne de grillons et de vers de farines, ou larves de scarabée. Une microproduction appelée à grandir très vite, espère Cédric Auriol, son fondateur. Objectif: commercialiser un peu partout sa gamme de biscuits aux larves de scarabée et ses petits gâteaux au grillon, riches en protéines, Omega 3, minéraux et vitamines, mais pauvres en graisse et respectueux de l'environnement. «Nous avons trois canaux de distribution.

Importateur - Nouvelles tendances - Objets de communication Le Kit d'élevage d'insectes est un concept créatif basé sur le divertissement et l’apprentissage, pour que tous ceux qui aiment les animaux puissent participer au processus de vie des insectes : papillon, phasmes ou vers de terre. Les Kits d'élevage d'insectes contribuent à l’éducation environnementalle, puisque les enfants sont les acteurs principaux du developpement de leur habitat. Ils participent à l'éclosion des insectes, s’occupent de leur alimentation et observent leur évolution. Ils se responsabilisent et developpent un réel lien avec leurs insectes. Nb : Les insectes viennent d'un laboratoire biologique spécial. Les Kits d'élevage et les insectes arrivent par deux colis différents.

GLOBAL ET LOCAL 06/01/13 Des vers de farine dans l'assiette de demain? Leur élevage permettrait de produire des protéines à un moindre coût environnemental. La demande en protéines animales devrait augmenter de plus de 70% d’ici à 2050. Pour la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), le régime occidental à base de viande de bovin, de porc ou de volaille, ne permettra pas de répondre à cette nouvelle demande. Près des deux tiers des surfaces agricoles sont déjà consacrés à la production animale et il n’est pas envisageable de les étendre à l’infini à moins d’affamer les pays pauvres. Protéines du futur: Quatre étudiants caennais imaginent et créent des pâtes aux insectes « Les enfants, ce soir on mange des torsades aux insectes ! » Vos bambins font la grimace ? Rassurez-les. Ces pâtes ressemblent à… des pâtes.

Angers Technopole : un élevage d'insectes pour l'alimentation humaine Insectes frits, sur un marché de Thaïlande, des produits que nous aurons peut-être bientôt dans notre assiette (Photo Wikipedia) 0inShare Ce projet n'arrive pas par hasard : selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) "la population mondiale devrait atteindre, en 2050, 9,6 milliards de personnes, et ce projet pourrait répondre à la demande alimentaire croissante et se positionner comme une alternative écologique à l’élevage traditionnel". Cependant, difficile de se positionner sur ce marché car même si l’entomophagie, ou la consommation humaine d’insectes, concerne déjà 2,5 milliards de personnes en Asie, Afrique et Amérique Latine, cette pratique commence seulement à arriver au sein de l’Union Européenne.

PARLEMENT SUISSE 10/03/14 Le burger aux insectes met les parlementaires d'accord "Pas de différence avec un burger classique!", a déclaré aux médias le conseiller aux Etats Robert Cramer (Verts/GE) en dégustant son burger. Si ce n'est que la vente d'insectes comme denrée alimentaire reste interdite en Suisse. "Pourquoi interdire leur commercialisation, alors qu'ils sont consommés couramment par plus de deux milliards d'êtres humains?"

Entomophagie : à Angers, on va élever des insectes en masse - Page 2 sur 2 Un Appel à idées innovantes a été lancé pour la 12ème fois à Angers en juin 2013, lancé par Angers Technopole, ouverts à « tous porteurs d’idées innovantes« . Un projet a été sélectionné à cette occasion, Bipro, regroupant trois chercheurs de l’Université d’Angers ayant plus de dix ans d’expérience en entomologie. Bipro est un projet innovant d’élevage industriel d’insectes pour l’alimentation humaine. Le but est d’élever suffisamment d’insectes pour les redistribuer auprès de commerçants. A l’heure actuelle, Angers Technopole accompagne les chercheurs pour les aider à affiner le projet et créer l’entreprise.

WIKIPEDIA – Tenebrio molitor. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il est capable de vivre dans des denrées stockées très sèches, notamment dans la farine, d'où son nom de meunier. C'est un insecte cosmopolite, probablement d'origine européenne, mais disséminé aux quatre coins du monde depuis longtemps, à cause des échanges commerciaux de denrées alimentaires dont il est friand.

Related: