background preloader

Vers l'homme simplifié ?

Vers l'homme simplifié ?
Related:  Homme réparé, augmenté ou simplifié?

Le cas Pistorius : homme augmenté ou réparé ? - Sciences J-M Besnier, F. Ansermet, D. Cerqui, J-C Ameisen, R. Frydman Catherine Donné © Radio France L’homme réparé ou l’homme augmenté ? Nous en parlerons avec nos invités François Ansermet, psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne, professeur chef de service de psychiatrie d’enfants et d’adolescents à l’Université de Genève et aux Hôpitaux Universitaires de Genève, directeur du Département Universitaire de Psychiatrie, Jean-Claude Ameisen, président du CCNE, médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’université Paris VII, Jean-Michel Besnier, Professeur de Philosophie à l’Université Paris-Sorbonne et Daniela Cerqui, Maître d'enseignement et de recherche au Laboratoire d'anthropologie culturelle et sociale, Institut des Sciences Sociales, Faculté des Sciences Sociales et Politiques,Géopolis, Université de Lausanne.dans le cadre de notre partenariat avec La Sorbonne et le Nouvel Observateur pour le Forum « L’année vue par…les sciences ». NL Forum sciences © Radio France

Le syndrome de la touche étoile - Eric Leguay, ma vie numérique Mardi 30 octobre 2012 2 30 /10 /Oct /2012 18:38 Vous avez tous pesté, un jour, après ces filtres téléphoniques, issus du cerveau pervers et torturé des grands opérateurs téléphoniques. Comment se débarrasser efficacement et à moindre coût : des râleurs, des clients insatisfaits, des malades en fin de droit, des surendettés chroniques, du simple citoyen et des demandeurs d'emploi ? Voici le credo commun de ces systèmes qui rendent fous. A un moment d'extrême cynisme des différents fabricants et opérateurs, on est en droit de se demander si la démarche est accidentelle ou délibérément instruite ? Le machinisme industriel du XIX ième siècle avait déjà standardisé l'homme pour le rendre plus efficace et plus productif. Ce livre à lire immédiatement, pose le débat sur l'usage effréné et souvent irraisonné de ces beaux objets si simples et si chers à posséder qu'ils sont l'expression « exhibable » de notre modernité.

Colloque Enfants mut@nts ? Révolution numérique et variations de l’enfance Paris, Cité des Sciences. 17, 18 & 19 octobre 2013 Bande annonce du colloque Enfants mut@nts ? Le colloque "Enfants Mut@nts" a eu lieu les 17, 18 et 19 octobre 2013 à la Cité des Sciences et de l'industrie Retrouvez ci-dessous les documents importants liés à cet évenement : Jeudi 14h-20h Vendredi 9h-20h Samedi 9h-13h 35 conférences plénières et semi-plénières 2 tables rondes 1 salon exposants Tarif individuel d'inscription : 185 € Tarif formation continue : 370€ Tarif étudiants : 100€ Tarif journée : 90€ Innovations informatiques et convergence numérique modifient pour chacun, et particulièrement pour les enfants, notre rapport au monde. Culture, environnement, apprentissage, compétences individuelles …, les transformations dans ces domaines sont rapides, intenses, et influent apparemment en profondeur sur les représentations sociales de l’enfance et l’adolescence. Dans le champ de la recherche, les débats se multiplient aussi vite que se développent de nouveaux outils, jeux ou supports.

Programme du colloque | Association "Médecine et psychanalyse dans la cité" Le 8e colloque de l’Association « Médecine et psychanalyse dans la cité » se tiendra les 29, 30 septembre et 1er octobre 2016 à Clermont-Ferrand Sur le thème : « L’homme passe infiniment l’homme » Blaise Pascal sous la coprésidence de : Cynthia Fleury philosophe, psychanalyste, professeur à l’Université américaine de Paris, membre du CCNE (comité consultatif national d’éthique), chercheur au Muséum d’histoire naturelle Claude Hocké Chef du service de Gynécologie et de Médecine de la reproduction, Centre Alienor d’Aquitaine, Bordeaux Il sera possible de s’inscrire à la journée,voici les liens concernant le programme DEFINITIF de ce 8ème colloque le bulletin d’inscription Le colloque se termine le samedi 1er octobre 2016 par une matinée ouverte au grand public avec 4 conférences de Cynthia Fleury, Christian Godin et Daniel Lance (l’entrée de cette matinée est à 15 euros).

L'Homme simplifié Déresponsabilisation, déshumanisation, simplification à outrance : il y a urgence à penser l'usage et les conséquences des nouvelles technologies sur l'individu, le travail et la société. Propos recueillis par Isabelle Magos. Présentation de l'auteur Jean-Michel Besnier Professeur de philosophie à l'université Paris IV-Sorbonne, auteur de L'Homme simplifié. Vous affirmez que la technologie a pris une place fondamentale dans notre société et qu’elle est en train de nous formater. La grande différence entre les sociétés traditionnelles et nos sociétés occidentales tient au fait, qu’actuellement, les objets que nous avons créés nous façonnent largement. La technique, au même titre que la parole, est constitutive de l’humanité. Selon vous, cette technique prendrait le pas sur la parole. Oui, j’estime que nous sommes témoins d’un déséquilibre, car nos technologies contemporaines décrédibilisent peu à peu la parole, en réduisent le pouvoir. Cette tendance peut refléter une angoisse diffuse.

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie Le géant de la recherche sur Internet veut repousser les limites de l'espérance de vie, même si les détails de son projet sont encore flous. Google a annoncé mercredi 18 septembre le lancement de Calico, une entreprise s'attaquant au défi "de l'âge et des maladies associées", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. L'entreprise sera dirigée par Arthur Levinson, l'ancien patron de Genentech, un des pionniers des biotechnologies. "Ces problèmes nous affectent tous, de la diminution de notre mobilité et de notre agilité mentale qui surviennent avec l'âge, jusqu'à des maladies mortelles qui font payer un lourd tribu aux familles. "Google peut-il résoudre la mort ?" Pourquoi Google, qui domine outrageusement le marché de la recherche en ligne ou celui du système d'exploitation des smartphones, se lancerait-il dans un tel projet ? En outre, le géant de Mountain View est devenu depuis quelque temps coutumier des annonces iconoclastes et des projets d'envergure.

Transhumanisme, Homme augmenté. Quelles limites, thérapeutiques, techniques, éthiques ? – Intelligence Artificielle et Transhumanisme L’Homme augmenté sera-t-il solidaire ? La journée a été animée par Édouard Kleinpeter, ingénieur de recherche au CNRS, animateur scientifique du pôle de recherche Santé connectée et humain augmenté de l’ISCC. Les technologies modernes appellent dans le quotidien une consommation individualisée. Mais elles créent aussi du lien social, en facilitant les communications, les pratiques standardisées ou la constitution de réseaux. On voit aujourd’hui se développer des instruments susceptibles de doter l’humain de ressources nouvelles, tant sur le plan sensorimoteur que cognitif : des prothèses électroniques ou des exosquelettes, des neurostimulants ou des implants intracérébraux… Après avoir abordé les aspects et l’essor de cette nouvelle réalité baptisée « Homme augmenté », le colloque en évaluera la désirabilité au regard des objectifs mutualistes. Communiqué de presse MGEN 10 mars 2016

La consommation de Ritaline devient-elle excessive? - Sciences Ritaline © Wikimedia Commons La Ritaline est un médicament prescrit aux enfants, à partir de 6 ans, atteints de trouble de l’attention et d’hyperactivité, souvent désigné par les initiales TDAH. En France, ce traitement concerne de 3% à 4% des garçons et 1% des filles en âge scolaire, soit de 135 000 à 170 000 enfants. Les raisons d’une telle explosion des ventes sont probablement liées à la nature particulière de la Ritaline. Une fois de plus, sommes-nous en face d’un médicament qui échappe aux indications pour lesquelles il a reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM) sans que les autorités sanitaires ne puissent ou ne veuillent intervenir ? La prescription initiale de la Ritaline de Novartis, également commercialisée sous les marques Concerta par Janssen Cilag et Quasym par Shire France, est elle effectuée, comme le demande l’HAS, uniquement en seconde intention, c'est-à-dire après avoir fait appel à des « mesures psychologiques, éducatives et sociales » ?

Related: