background preloader

5 étapes pour faire le point sur sa présence en ligne

5 étapes pour faire le point sur sa présence en ligne
C’est un sujet que nous abordons régulièrement sur ce blog. Comment travailler son identité numérique ? Autrement dit, comment maitriser ce qui se dit sur nous en ligne et donc l’impression que les personnes pourront se faire sur nous ? Vérifier ce qui se dit sur vous C’est forcément par là qu’il faut commencer : quels sont les éléments vous concernant qui sont déjà en ligne ? Mais ce n’est pas tout ! Faire du ménage Vous voilà désormais avec un certain nombre de résultats. Pour les résultats qui ne vous conviennent pas mais sur lesquels vous n’avez aucun droit d’accès (commentaires laissés ici ou là, interviews, citations…), vous devrez contacter l’administrateur du site en question pour lui demander de modifier le contenu incriminé. Créer des comptes à son image Une fois le ménage fait, il vous reste à vous demander si ce qu’il reste vous correspond bien. Si ce qu’il reste n’est pas suffisant, vous pourrez toujours créer de nouveaux espaces. Adapter ses actions Related:  e-reputationMédias sociaux

Comment nettoyer une mauvaise eRéputation ? Votre entreprise a eu une mauvaise presse sur plusieurs sites internet ? Vous avez un homonyme un peu trop visible dans les résultats sur Google ? Vous avez sur le Web des casseroles un peu ennuyeuses comme une vidéo ou des images de soirées un peu trop arrosées ? Et donc vous voulez « nettoyer » votre eRéputation afin de faire remonter un nouveau contenu ou “cacher” du contenu existant… Pour cela il existe deux méthodes : Tout d’abord le Curring pour supprimer un contenu existant sur Internet. Cette option est valable si votre marque est attaquée de manière injuste sur Internet ou si vous êtes victime d’une diffamation sur un site internet. La 1er étape est de contacter le site en question et lui demander de supprimer le contenu, ou de modifier le contenu s’il est erroné ou encore de demander un droit de réponse. Il est essentiel de ne surtout pas être menaçant, mais de conserver le dialogue. Pour cela vous vous appuyer sur notre article sur la Diffamation sur Internet. Etape 1 : Le Blog.

E-réputation : 3 outils pour savoir qui parle de nous sur Internet Chaque jour, de nombreuses informations viennent enrichir les sites Internet et les réseaux sociaux. Une partie d’entre elles nous concerne directement. Nos amis peuvent ajouter des photos ou des textes en nous mentionnant sur les médias sociaux et des internautes peuvent publier des informations parfois privées ou sensibles sur leurs sites Internet. Pour rester au courant des nouvelles données nous concernant, il existe plusieurs outils gratuits très pratiques de veille. Google Alertes C’est sans doute le service le plus populaire. Créer une alerte Google Il suffit de renseigner son nom, son prénom et quelques paramètres. Gérer les alertes Google Une fois créées, vous pouvez gérer vos alertes Google via une interface dédiée. Si vous n’utilisez pas de compte Google, pas de panique : vous pouvez créer les alertes que vous souhaitez, un gestionnaire dédié est disponible pour chaque email enregistré. Mention Créer une alerte Mention Visualiser les Mentions Alerti Créer une alerte sur Alerti

Les 7 composantes clés d'une stratégie e-réputation 5 février 2013 En prévision de formations et conférences que je donnerai au courant du mois de février, je partage avec vous les sept éléments importants à considérer lorsque vous ou votre entreprise souhaitez mettre en place une stratégie d’e-réputation. Commençons d’abord par définir ce qu’on entend par e-réputation : Source: Wikipedia.org Une bonne stratégie d’e-réputation commence d’abord et avant tout par la découverte de ce qui se dit déjà à votre sujet sur les divers forums, blogues et médias sociaux principaux. Recherche pour « Tourisme Montréal » sur SocialMention La plupart des tableaux de bord comme Hootsuite, TweetDeck, SocialBro ou SproutSocial sont également utiles pour monitorer les conversations et mentions sur une foule de sujets, assumant que vous ayez mis en place les filtres et fils de discussion pertinents à votre réalité. Ces outils sont loin d’être parfaits, mais ils permettent néanmoins de dresser une opinion sur des influenceurs selon certains sujets précis.

Outils des Medias Sociaux | Comment utiliser les applications des Médias Sociaux sur son mobile ou sa tablette ? Quelle utilisation professionnelle ? Extrait du livre blanc Aproged / Adetem | le blog de bernard normier Analyse thématique L’analyse thématique peut se décomposer en plusieurs sous-tâches : De qui parle-t-on ? Savoir qui sont les personnes morales ou physiques qui sont citées en même temps que notre marque est bien sûr important. Il s’agit donc de repérer dans les messages les noms de personnes physiques ou morales. Quels sont les lieux cités ? Quels sont les thèmes, ou sujets, abordés ? Analyse des tonalités Le TAL (Traitement Automatique des Langues) va devenir, si ce n’est pas déjà le cas, une technologie majeure pour la e-réputation, pour deux raisons essentielles : le cœur du problème de la e-réputation est l’analyse de tonalité, l’identification des avis, recommandations, commentaires qu’il faut savoir relier aux marques, personnes, sociétés auxquelles ils se rapportent. En effet, il faut identifier deux points dans le texte : de quel objet (marque, société, personne) parle-t-on ?

Pheed, le réseau social qui monte, qui monte Ceux qui croyaient le monde oligarchique des réseaux sociaux impénétrable se sont trompés. Une petite application, Pheed, lancée en octobre, s’est hissée en février au rang de première application sur l’AppStore dans le domaine des réseaux sociaux, devant les ogres Facebook et Twitter. En quelques semaines, Pheed a réussi à attirer plus d’un million d’utilisateurs, dans plus de trente pays, ce qui a poussé le magazine Forbes à la qualifier de « Twitter avec un business plan ». Comment une petite startup venue de Los Angeles, bénéficiant d'aucun financement de fonds de venture capital, a-t-elle réussi à émerger aussi vite ? Pheed : un agrégat de tous les réseaux sociaux Premier fait notable, la page d’accueil du service représente un homme de dos constellé de tatouages et est agrémentée d’un magistral « Pheed, Express yourself ». Pheed présente des similarités troublantes avec Twitter, Facebook, Soundcloud ou encore Tumblr. Des contenus payants et protégés

TopicFlower. Developper et visualiser l'influence de sa marque. TopicFlower est un outil de veille particulièrement original qui permet de visualiser l’influence d’une marque dans les conversations du web social. Il s’agit d’une plateforme qui permet de mieux gérer le contenu que nous publions sur les réseaux sociaux et visualiser les répercussions et la portée de chaque texte publié. Ce que TopicFlower appelle joliment la pollinisation. C’est d’ailleurs sous la forme d’une fleur et de pétales que l’appli présente vos résultats. Chaque thème publié peut être classé dans une catégorie avec une couleur différente. Ces fonctions de visualisation de la portée de vos publications sur les réseaux se doublent d’un éditeur très complet pour publier directement depuis le site. TopicFlower permet aussi de programmer à l’avance vos publications. Lien : TopicFlower. Like Loading...

faire des affaires avec Viadeo et LinkedIn Ces deux réseaux sociaux professionnels sont de puissants leviers de business pour ceux qui savent se servir efficacement de leurs fonctionnalités : profil, groupes, blog et recommandations, tout en maîtrisant le temps à y consacrer. Quelques chiffres éloquents : Le rendement de la prospection téléphonique « dans le dur » est de 1%. 70% des e-mails groupés ne sont pas ouverts. Le taux de clic se situe autour des 2%. 80% des décideurs acceptent de rendez-vous uniquement sur la recommandation d’un ami, d’un collègue, ou d’une relation professionnelle. Place aux approches « douces » : L’inbound marketing qui consiste à générer des appels entrants en délivrant des informations utiles ou des services à travers une démarche de marketing relationnel. Le lead nurturing : littéralement la « couvée » des prospects, en maintenant une relation marketing avec ceux qui ne sont pas encore concernés par votre offre.

Réseaux sociaux : scinder les aspects pros et privés pour mieux gérer son e-réputation La question de la présence sur les réseaux sociaux ne se pose plus. Aujourd’hui, la principale problématique est la gestion de sa visibilité et de son image sur internet, c'est-à-dire la gestion de son e-réputation. Bien que l’on distingue des réseaux sociaux professionnels (Linkedin, Viadeo…) et des réseaux plus privés (Facebook, MySpace…), on constate que, les plates-formes de réseaux sociaux sont toutes susceptibles d’être utilisées conjointement pour un usage professionnel et pour un usage privé.Selon l’étude de la Cegos*, à titre professionnel, les salariés déclarent à 61% détenir et utiliser leur compte Facebook et à 9% utiliser Viadeo et 6% LinkedIn. Le Web est un incroyable outil de gestion de carrière et peut être d’une nuisance destructible. Comment faire ? Le contenu d’un réseau social à vocation professionnelle : Le contenu d’un réseau social à vocation personnelle : * Nom : utiliser un pseudo. A retenir : 1/ Distinguer les contenus relevant du privé en utilisant un pseudo et

Related: