background preloader

Babar, Harry Potter et Cie. Livres d'enfants d'hier et d'aujourd'hui

Babar, Harry Potter et Cie. Livres d'enfants d'hier et d'aujourd'hui
Livre pour enfants ou littérature pour la jeunesse Il est pourtant nécessaire de distinguer "livre pour enfants" et "littérature pour la jeunesse", même si cette distinction reste somme toute théorique. Si on s’intéresse aux publications destinées aux enfants dans une perspective littéraire, c’est-à-dire en s’attachant au corpus des œuvres de fiction mises entre les mains des enfants, on parlera de littérature pour la jeunesse. Si on adopte une perspective historique, en considérant tous les ouvrages écrits et édités pour les enfants – abécédaires, manuels scolaires, documentaires, albums, romans, contes, revues… –, alors on parlera de livres pour enfants. Au carrefour des domaines littéraire, éditorial, artistique, pédagogique, l'histoire du livre pour enfants est "celle [des] objets culturels de l'enfance et elle dépend donc de la prise en compte de la spécificité enfantine, c'est-à-dire la reconnaissance d'un public enfantin et de ses besoins propres".

http://expositions.bnf.fr/livres-enfants/arret/01.htm

Related:  MOOC Il était une fois la littérature pour la jeunesseCritique litté.jeunesse: histoire, débats, podcasts et vidéosHistoire et terminologieGénéralitéshistoire de la littérature jeunesse

Une littérature à part entière En deux siècles, l’explosion quantitative et la diversification de la littérature de jeunesse ont été spectaculaires. Mais surtout, elle est devenue un lieu majeur de la création artistique contemporaine. Il est difficile de désigner avec certitude un ouvrage qui marquerait l’acte de naissance de ce qu’on nomme désormais « littérature de jeunesse » après avoir longtemps hésité sur l’appellation convenable et beaucoup utilisé, entre autres, le terme de « littérature enfantine » : comme pour dire que ce n’est pas tout à fait de la « vraie » littérature mais plutôt une propédeutique à celle-ci.

Les albums s'animent / Historique de la littérature jeunesse Les prémices d'un genre littéraire entièrement destinée à un jeune public sont apparus tardivement à travers les contes de Charles Perrault au XVIIe siècle. Jusqu'au XIXeme siècle la littérature de jeunesse demeure un genre confidentiel. Ce n'est qu'avec la vulgarisation de la scolarisation obligatoire et le développement des techniques d'impression dans la seconde moitié du XIXe siècle que naît une véritable littérature de jeunesse promue par des éditeurs tels que Hetzel qui publie les œuvres de Jules Verne et Hachette, éditeur de la Comtesse de Ségur. Cependant jusqu'aux années 1930 cette littérature est invariablement présentée sous la forme de volumes reliés très encombrants , argumentés d'illustrations non intégrées dans le récit dont le seul but est d'agrémenter. La création des " Albums du Père Castor " dans les années 1930 va apporter une véritable révolution dans la manière de présenter la littérature de jeunesse.

Télémaque littérature de jeunesse - présentation CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse Sans scripts, Télémaque reste entièrement accessible mais certaines fonctions sont désactivées. Article paru dans Argos n°5 - CRDP de l'académie de Créteil - novembre 1990 (numéro épuisé) Professeur de "Théorie de l'éducation" à l'université de Padoue, Anna Maria Bernardinis s'est toujours intéressée aux relations entre les formes de la culture littéraire et celles de la culture éducative. Elle a créé, dans son université, une unité de recherche et un très important centre de documentation sur les littératures de jeunesse.

Littérature de jeunesse Littérature de jeunesse Extrait de: Morant, Josette (2007): Qu'est-ce que la littérature de jeunesse. Le Français dans le Monde, Mars-avril 2007 - N°350. "Les termes « littérature de jeunesse » englobent tous les aspects de la production écrite pour l’enfance et l’adolescence. Ce sont des livres qui parlent de et à la jeunesse, et qui peuvent sans nul doute participer au développement des habilités linguistiques générales comme à l’ouverture au monde des apprenants de langue étrangère. Cette approche nouvelle, qui cherche à aider l’apprenant à comprendre et à participer au monde qui l’entoure, illustre bien les possibilités de la littérature de jeunesse comme mouvement innovateur en éducation.

Le ROMAN HISTORIQUE pour la jeunesse Le roman historique pour la jeunesse est un genre qui marche. Il ne s’agit pas que d’un phénomène de mode, même si parfois la mode passagère pèse sur le choix des lecteurs (exemple avec Harry Potter) car le temps réservé à la lecture n’est pas extensible. Mais l’intérêt ne faiblit pas et il n’y a pas de raison pour que cela cesse. C’est à partir du XVIIIème siècle en France que le roman historique pour la jeunesse existe. Mais c’est véritablement à partir de l’année 1968 que celui-ci a commencé à se libérer du carcan qui les emprisonnait.

Chronologie sur la littérature enfantine Quelques dates dans l'histoire de la littérature enfantine Au 15e siècle 1450-1455 : Gutenberg et sa bible à 42 lignes Au 16e siècle Les tendances actuelles de la littérature jeunesse pour le collège et le cycle 3 Martine Chouvy [SavoirsCDI, 2006] Martine Chouvy est bibliothécaire à la ville de Lyon. Bonjour Martine Chouvy. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Martine Chouvy : J’ai travaillé depuis le début de ma carrière de bibliothécaire dans les salles « jeunesse » des bibliothèques lyonnaises de plusieurs arrondissements. Et si on osait des littératures au lycée professionnel et au collègeBrigitte Vaucher (dir.) Un collectif de professeurs parie sur « la rencontre avec des textes forts ». Il fait l’hypothèse que « les jeunes peuvent accepter de se mettre en danger », de lire à condition que les textes « fassent sens » et donnent « droit de cité à leurs interrogations et à leurs émotions ». L’ouvrage entend partager la réflexion et les travaux d’enseignants expérimentés, sous la forme d’une série de séquences pédagogiques commentées et mises au point au terme d’une pratique régulière. Il concerne un public de « grands adolescents » plutôt « faibles lecteurs » et prend appui sur des genres encore souvent considérés comme mineurs, la littérature de jeunesse et la BD.

Les « trente glorieuses » du livre pour la jeunesse Cet espace est en principe réservé aux drames contemporains, au fracas de l’Histoire, à la Politique avec un P majuscule. Une fois n’est pas coutume, ouvrons-le à l’école de la vie, aux émois de l’enfance et de l’adolescence, aux bonheurs de lecture : tout ce qui fait le succès, depuis trente ans, du Salon du livre pour la jeunesse de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Ces trente années sont, en quelque sorte, les « trente glorieuses » du livre pour la jeunesse, et ce n’est pas terminé. Depuis 1984, ce secteur de l’édition a fait preuve d’une remarquable et réjouissante vitalité. Il est passé du 5e au 2e rang de l’édition française, talonne désormais la littérature générale, et son chiffre d’affaires a dépassé les 350 millions d’euros en 2012, contre 200 millions douze ans plus tôt.

Quelques r f rences pour constituer un fonds ou s lectionner des documents - [Politique documentaire et informationnelle] Fonds documentaire CDDP du Haut-Rhin : Propositions pour un fonds documentaire de collge (mai 2003) Les incontournables pour un CDI de collge 2004 (Documentaires uniquement) Bibliographie thmatique pour un fonds de lyce ou lyce professionnel Constitution d’un fonds documentaire (Educlic : portail des professionnels de l’ducation) : Pour chaque discipline (lyce, LP ou collge) des rfrences documentaires sont disponibles Le fonds du CDI : acquisition et traitement : la politique d’acquisition, la littrature de jeunesse, le traitement documentaire, l’informatisation du fonds Aélion, Roger, Rave, Andrée. - La Bibliothque idale. Volume 1 : domaine littraire. - Delagrave, CRDP Grenoble.

30 ans de lecture jeunesse Le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a 30 ans. C’est l’occasion de dresser un bilan, de mesurer l’évolution des goûts littéraires et des usages des jeunes lecteurs depuis 1984. Et de faire avec Denis Cheissoux un tour d’horizon des incontournables de ces 30 dernières années. ►►► LA SELECTION DE LIVRES I Les incontournables de Denis Cheissoux ►►► ÉCOUTEZ I Le téléphone sonne consacré au 30e Salon du livre pour la jeunesse de Montreuil Tout a commencé en 1924 avec la première bibliothèque pour enfants. À Paris, L’heure joyeuse ouvrait pour les enfants à partir de 6 ans, parce qu’on attendait d’eux d’abord qu’ils sachent lire. Dans les années 80, les enseignants d’école maternelle, et les bibliothécaires expliquent aux parents qu’ils peuvent inscrire leur enfant, mais aussi leur petit frère ! L’évolution des goûts des enfants est difficile à connaître.

La littérature de jeunesse à l’honneur au Lycée français René Descartes de Kinshasa, RDC Action pédagogique pilote (APP) soutenue par la commission pédagogique de l’Agence, le projet « Faut pas rêver » est un projet interdisciplinaire et interdegrés mené tout au long de l’année, qui a trouvé son point d’orgue du 7 au 12 mars 2016 à l’occasion d’une semaine dédiée à la littérature jeunesse. A cette occasion, le Lycée français René Descartes a eu le grand plaisir de recevoir deux auteurs de littérature jeunesse de grande renommée, Claire Ubac et Jean-Claude Mourlevat, qui sont intervenus tous deux dans les classes où les élèves s’étaient préparés depuis plusieurs semaines par la lecture de quelques-unes des œuvres phares de ces deux écrivains. Au programme de cette semaine littéraire, rencontres, conférences, ateliers de création et spectacle sont venus ponctuer ce moment de partage et de fête qui concrétise par ailleurs le travail d’une année consacrée à la production d’histoires et d’illustrations sur le thème des mondes imaginaires.

Related: