background preloader

L'admin sous GNU / Linux - Blog Libre

L'admin sous GNU / Linux - Blog Libre
Related:  Linux

Websourcing.fr | Actualités, Web, Logiciels et Fun Suivre en temps réel l'activité de son serveur GNU/Linux | L'admin sous GNU / Linux - Blog Libre-Namoroka Voici un petit billet visant à recencer les applications en mode console permettant de suivre l’activité de son serveur GNU/Linux avec le principe de fonctionnement la commande top. htop permet de monitorer l’activité de son serveur comme top, mais avec une interface plus ergonomqie et amélioré. Il liste les processus, le load average, l’utilisation RAM / SWAP… atop permet également de monitorer l’activité de se serveur linux. atop permet de monitorer les processus, l’activité des disques, la charge processeur, l’utilisation du réseau ou de la mémoire (vive et swap). LinuxPedia a fait un article très complet sur htop et atop. apachetop fonctionne sur le même principe que top, mais lui concerne le serveur web apache Il permet de voir les requêtes par seconde, les bytes par seconde l’url la plus populaire… sur un serveur web. mytop permet de surveiller les requêtes et la performance MySQL Il supporte les serveurs aux versions 3.22.x, 3.23.x, 4.x et 5.x

Kit de survie Linux Vous trouverez ci-dessous un mémento des commandes Linux usuelles (ou pas) qu'on a tous en tête, plus ou moins, mais dont on oublie souvent un bout de syntaxe, quand ce n'est pas la syntaxe entière, et, pour certaines même, dont on avait totalement oublié l'existence, quand ne l'ignorait pas, tout simplement... Merci à tou(te)s de compléter cette liste ainsi que celle des catégories. Notes à l'attention des futurs contributeurs : Ceci n'est pas un tutoriel mais juste un aide mémoire, à ce titre ne mettez qu'un descriptif le plus succinct possible suivi par la commande. Essayer pour les commandes systèmes nécessitant les droits du superutilisateur "root" de faire précéder ces commandes par le caractère dièse (#) représentatif du "root" et par le caractère dollar ($) pour les commandes ne nécessitant aucun droit particulier et pouvant être exécutées par un simple utilisateur. Notes à l'attention des lecteurs : Manuel et aide Les pages de man Aide en ligne Affichage Lister un répertoire Création

Accueil Découvrir WordPress et ses extensions (plugins) en français... sur Geekeries.fr Linux Certif - Accueil Change or Reset Windows Password from a Ubuntu Live CD If you can’t log in even after trying your twelve passwords, or you’ve inherited a computer complete with password-protected profiles, worry not – you don’t have to do a fresh install of Windows. We’ll show you how to change or reset your Windows password from a Ubuntu Live CD. This method works for all of the NT-based version of Windows – anything from Windows 2000 and later, basically. And yes, that includes Windows 7. Note: If you have files on your hard disk encrypted using built-in Windows encryption, they may not be available after changing the Windows password using this method. You’ll need a Ubuntu 9.10 Live CD, or a bootable Ubuntu 9.10 Flash Drive. The program that lets us manipulate Windows passwords is called chntpw. Installation: 32-bit Open up Synaptic Package Manager by clicking on System at the top of the screen, expanding the Administration section, and clicking on Synaptic Package Manager. chntpw is found in the universe repository. The software lists will be downloaded.

wiki Le blog de Cyrille BORNE Construire un système Linux pour six écrans et six utilisateurs Gazette Linux n°124 — Mars 2006 Copyright © 2006 Bob Smith Copyright © 2006 Joëlle Cornavin Article paru dans le n°124 de la Gazette Linux de mars 2006. Article publié sous Open Publication License. Un système Linux multiposte : ce tutoriel décrit comment construire un système Linux multiécran, multiutilisateur à l'aide d'une distribution Linux récente, de claviers et de souris USB standard. Avantages d'un système multiposte : les avantages des systèmes multipostes dans les écoles, les cybercafés et les bibliothèques vont bien au-delà d'une simple économie d'argent. Prérequis : pour construire un système multiposte, il vous faut un adaptateur vidéo, un clavier et une souris pour chaque poste. Xorg 6.9 ou supérieur est requis, toutefois cette version est déjà présente dans la plupart des distributions majeures. Nous divisons l'implémentation d'un système multiposte en cinq étapes principales : 3. 4. Procédez à l'installation avec tout le matériel connecté et mis sous tension. en : 5. 6. 7.

Exécuter le script bash Nous avons écrit un petit script sans prétention de deux-trois lignes. Notre mission maintenant est de parvenir à l'exécuter. Commencez par enregistrer votre fichier et fermez votre éditeur. Donner les droits d'exécution au script Si vous faites un ls -l pour voir votre fichier qui vient d'être créé, vous obtenez ceci : $ ls -l total 4 -rw-r--r-- 1 mateo21 mateo21 17 2009-03-13 14:33 essai.sh Ce qui nous intéresse ici, ce sont les droits sur le fichier : -rw-r--r--. Or, pour exécuter un script, il faut que le fichier ait le droit « exécutable ». $ chmod +x essai.sh Vous pouvez vérifier que le droit a bien été donné : $ ls -l total 4 -rwxr-xr-x 1 mateo21 mateo21 17 2009-03-13 14:33 essai.sh Tout le monde a maintenant le droit d'exécuter le script. Exécution du script Le script s'exécute maintenant comme n'importe quel programme, en tapant « ./ » devant le nom du script : $ . Que fait le script ? Bien entendu, ce script est inutile ; il était plus simple de taper ls directement. #! $ . En résumé

MAN LINUX en français, la documentation des commandes LINUX Tous les utilisateurs de système Linux connaissent la commande man, permettant de visionner le manuel d'une commande (son aide), en invoquant, dans une console, la commande suivante : man [-s <section>] <nom_de_comande> Au détour d'un man, il arrive de trouver des trésors cachés de documentation, concernant le système, ses commandes, ses conventions, etc... Souvent le man Linux est considéré, comme LA documentation Linux de référence. Je vous propose, au travers de cette page, de retrouver l'ensemble des documentations man Linux officielles (1356 pour être précis), traduites en francais. Ce travail de capitalisation de documentation Linux n'aurait pas été possible sans l'utilisation de la commande man2html, et sans le travail considérable des traducteurs bénévoles... Les pages de manuel Linux sont divisées en neuf sections officielles que voici. A ce jour, 1356 MAN LINUX en français sont disponibles sur jp.barralis.com

Clapico's Blog

Related:  BlogsFREE SOFTSLinuxBloguesdanagaz