background preloader

INRA 03/05/11 Sous l’effet de la rouille, l’immunité des plantes se grippe

INRA 03/05/11 Sous l’effet de la rouille, l’immunité des plantes se grippe

http://www.inra.fr/Chercheurs-etudiants

Related:  ROUILLE NOIRE DES GRAMINEES (UG 99)Autres informations francophonesAutres informations francophonesActualités françaises concernant le seloutils de recherche

PASSEPORT SANTE 07/04/08 Que veut dire «manger santé»?AGROBIOSCIENCES - Vient de paraître. Une interview de "Ça ne mange pas de En tant que porte-parole du Salon Expo Manger Santé, qui a pris fin la dernière fin de semaine du mois de mars, j’ai répondu à plusieurs reprises à une question récurrente des journalistes : Que veut dire « manger santé »? Aussi surprenant que cela puisse paraître, au cours de mes 13 années de pratique, c’était la première fois que cette question m’était posée en ces termes. Et j’avoue que c’est une excellente question, qui m'a demandé un certain temps de réflexion avant de bien y répondre. Pour moi, « manger santé » c’est d’abord manger des aliments dans leur forme la plus brute possible, sans artifice, raffinage ou ajout d’additif alimentaire et de conservation.

BE Etats-Unis 161 >> 9/04/2009 Sciences de la vie - Le yaourt du futur sera aromatisé au vaccin Sciences de la vieLe yaourt du futur sera aromatisé au vaccin Un chercheur de la "Northwestern University Feinberg School of Medicine" (Illinois) a développé un nouveau vaccin oral en utilisant des bactéries que l'on trouve dans les yaourts et les fromages. Ces résultats publiés dans un numéro récent du "Proceedings of the National Academy of Science" ouvrent la voie au développement de vaccins à prise orale. Une nouvelle génération de vaccins est en cours de développement en utilisant des souches de bactéries lactiques et notamment certains lactobacilles probiotiques [1]. Ils serviront à véhiculer le vaccin jusqu'à l'intestin [2]. A la différence de la plupart des vaccins qui sont constitués de protéines et ne conservent pas leur efficacité après digestion par l'estomac, les lactobacilles protègent le vaccin jusqu'à ce qu'il ait atteint l'intestin grêle.

Bibliographies Vous trouverez dans cette rubrique les bibliographies produites et régulièrement actualisées par le centre de documentation : une bibliographie synthétique des principaux ouvrages de référence sur les grands sujets abordés à l'ENA , et un ensemble de bibliographies portant sur les thèmes listés ci-dessous. Vous pouvez également consulter ci-contre les bibliographies sur l'ENA et sur les noms de promotion. Ouvrages de référence Cette bibliographie, réalisée par le centre de documentation de l'ENA, répond à un double objectif : elle propose aux personnes préparant les concours d'entrée à l'École des suggestions de lecture à partir des programmes des différentes épreuves,elle permet de familiariser les élèves et stagiaires accueillis à l'École avec les problématiques et sujets qui y sont enseignés.

AMBASSADE DES ETATS UNIS 30/06/11 Une lueur d'espoir dans la lutte contre la rouille du blé Washington - La culture du blé dans les grandes régions productrices du Pakistan et de l'Inde est menacée par une maladie mortelle, la rouille noire, mais les chercheurs pensent être sur le point de produire des variétés de cette céréale capables de résister à la souche Ug99 du champignon qui est responsable de la rouille des tiges. Des chercheurs du Centre international d'amélioration du maïs et du blé à Mexico ont élaboré, à partir de méthodes classiques de sélection de gènes, de nouvelles souches qui semblent résister non seulement à l'Ug99, mais aussi au parasite à l'origine de la rouille jaune et de la rouille des feuilles. En outre, ces nouvelles variétés devraient doper les rendements et s'adapter facilement à toutes sortes de climats. Ce centre fait partie d'un consortium international d'institutions de recherche agronomique, parmi lesquelles figure un laboratoire du ministère de l'agriculture des États-Unis. Rappel historique Prochaines étapes

EUFIC - Les aliments fonctionnels 1. Introduction Le rôle primaire de l’alimentation est de fournir des substances nutritives en suffisance pour rencontrer les besoins nutritionnels d'un individu. De nos jours, de plus en plus de données scientifiques soutiennent l'hypothèse que quelques produits alimentaires et composants de l’aliment ont des effets physiologiques et psychologiques bénéfiques, en plus de la fourniture de nutriments de base. La science de la nutrition s'est déplacée vers des concepts de nutrition "positive" ou "optimale". PASSEPORT SANTE 01/11/04 Probiotiques et troubles digestifs : une efficacité éprouvée 1er novembre 2004 – Alors que la bactérie Clostridium difficile se propage non seulement au Québec, mais un peu partout en Amérique du Nord, une nouvelle étude, menée au Québec, viendrait démontrer l’efficacité des probiotiques pour lutter contre cette épidémie. C’est ce qu’a indiqué le Dr Michel Boivin, gastro-entérologue au pavillon Saint-Luc du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), en révélant les résultats d’une étude menée auprès de 89 patients de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal, et qui sera bientôt publiée. Celle-ci a montré l’efficacité de deux souches spécifiques de probiotiques, soit le Lactobacillus acidophilus et le Lactobacillus casei CL 1285, dans la bataille contre le Clostridium difficile. En effet, non seulement le C. difficile était-il nettement moins présent chez les patients traités avec le yogourt commercialisé par Bio-K, mais ceux-ci recevaient leur congé de l’hôpital deux jours plus tôt que les autres participants à l’étude.

CAREVOX 26/10/10 Des experts créent SALT et font barrage au sel Le sel est vital (voir ici)… mais également dangereux. Des spécialistes du monde de la santé ont donné vie au mouvement SALT (Sodium Alimentaire : Limitons les Taux) afin d’alerter la population sur les dangers que peuvent représenter l’excès de sel dans l’alimentation, mais surtout d’en limiter la consommation. C’est en majorité par des professionnels que la sonnette d’alarme a été tirée : cardiologues, endocrinologues, nutritionnistes, épidémiologistes mais aussi d’experts dans le monde de l’agroalimentaire et de la communication. Les français consomment en moyenne 9 grammes de sel par jour quand l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de ne pas aller au delà de 6 grammes et que 2 grammes suffisent pour combler les apports journaliers. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le salage à table est loin d’être le premier responsable de cette surconsommation.

Rouille noire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La rouille noire (Puccinia graminis) est une espèce de champignon parasitant le blé. La souche Ug99[1],[2] du parasite est actuellement responsable d'importantes pertes de rendement dans des cultures de blé d'Afrique de l'Est et les autres pays cités plus bas depuis son apparition en 1999. La souche a été baptisée Ug99 parce qu'elle fut identifiée pour la première fois en Ouganda. Progressivement, elle gagna le Kenya, l'Éthiopie, le Soudan et le Yémen.

PASSEPORT SANTE 18/09/09 La malbouffe exclue des aliments à enrichir? 18 septembre 2009 – Les fabricants d’aliments à faible teneur nutritive ne pourront vraisemblablement pas enrichir leurs produits de vitamines ou minéraux au nom de l’innovation alimentaire. D’après une source anonyme citée par le journal montréalais The Gazette1, Santé Canada aurait décidé d’exclure la malbouffe des aliments qui pourront être enrichis en vertu de la future Politique globale sur l’enrichissement facultatif des aliments. Santé Canada tente d’accoucher de cette politique depuis maintenant 4 ans, mais en vain. En décembre 2008, le ministère canadien de la Santé a pourtant publié sa Stratégie de modernisation de la réglementation sur les aliments et la nutrition2.

EUFIC 24/02/06 Un bel avenir pour les probiotiques Il y a dix ans, rares étaient ceux qui avaient entendu parler des probiotiques, malgré leur présence dans divers aliments comme le yaourt. Aujourd'hui, ce terme est mieux connu, le nombre de produits probiotiques ne cesse d'augmenter et un nombre croissant de données montrent qu'ils peuvent être bénéfiques pour la santé. Mais de quoi s'agit-il exactement et en quoi les probiotiques peuvent-ils être bons pour la santé ? D'où viennent les probiotiques ?

LE FIGARO 28/01/11 Le «fait maison» relance la consommation de sel Cérébos et La Baleine innovent pour compenser l'impact des recommandations nutritionnelles. Du gros sel comme solution antiglisse ? Son utilisation par les particuliers et les commerçants pendant les fortes chutes de neige de décembre a dopé la consommation de sel de table en fin d'année. Un cadeau de Noël apprécié par les saliniers, confrontés depuis une dizaine d'années à un marché en recul. CRIOC 17/11/09 Les aliments fonctionnels incitent à la vigilance Cela fait quelques années maintenant que l'on entend parler de ces aliments qui contribuent à améliorer notre potentiel santé. Ils font intégralement partie de notre quotidien et de notre alimentation de tous les jours. On les retrouve sous forme de yaourts, d'huile ou encore de lait. Ces aliments sont regroupés sous le nom d'aliments "fonctionnels". En quoi un aliment "fonctionnel" diffère t'il d'un aliment classique ? Le consommateur est de plus en plus soucieux de son bien-être tant physique que moral.

STOMIE 23/02/07 Diarrhées bactériennes : Révolution des probiotiques Dans un organisme sain, le tube digestif est colonisé par environ 100 000 milliards de bactéries appartenant à 400 espèces différentes. De 30 à 40 espèces de ces bactéries représentent 99 % de la flore qui forment un écosystème stable essentiel au maintien d'une bonne santé. Une infection, une maladie ou une déficience du système immunitaire peut déséquilibrer cet écosystème, mais c'est probablement la prise d'antibiotique qui constitue l'agression la plus virulente.

QUE CHOISIR 24/11/10 Nutrition - Toujours trop de sel Explorer les liens entre alimentation et santé, mais aussi comprendre quels sont les facteurs qui déterminent nos choix alimentaires, c’est ce que cherche à faire l’étude Nutrinet-Santé lancée en 2009 et prévue pour durer au moins 5 ans (lire notre article). Les premiers enseignements de cette vaste enquête épidémiologique viennent d’être publiés. Ils concernent notre consommation de sel. Et confirment ce que l’on savait déjà, tout en fournissant des chiffres plus précis : nous mangeons trop salé. Alors que les autorités de santé recommandent de ne pas dépasser 6 grammes de sel par jour, les apports moyens sont à 8,4 g, un peu plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Seuls 5 % des hommes et 18 % des femmes respectent le seuil de 6 g.

Related:  ARBOOutils de recherche (catalogues, archives ouvertes, etc.)Agroforesterie