background preloader

Combien avons-nous de bactéries dans le corps ?

Combien avons-nous de bactéries dans le corps ?
Au secours, les bactéries sont partout ! Sur les poignées des portes, dans les claviers des ordinateurs, sur les sièges du métro, et bien sûr sur vos mains ! Mais rassurez-vous, tout cela n’est rien à côté des bactéries installées bien confortablement au chaud chez vous. Petite plongée dans nos entrailles… 10 contre 1 Notre organisme est un endroit idéal pour certaines bactéries : nous leur donnons un support pour se développer, et leur fournissons chaleur et nourriture. En plus de celles qui vivent sur notre peau, nos bactéries logent principalement dans notre système digestif (bouche, œsophage, estomac, colon) ainsi que dans le vagin pour mesdames. Ce sont tous ces organismes que l’on désigne généralement sous le terme poétique de « flore intestinale ». Nous en arrivons à la question qui fait peur : combien y-a-t-il de bactéries qui logent tranquillement chez nous ? Oui, vous lisez bien : il y a dans votre corps 10 fois plus de bactéries que de cellules de votre propre organisme. D. C. Related:  Bactéries & microbiote (ex flore intestinale)rechercheEDUCATION A LA SANTE

Les bactéries aussi savent compter ! Les bactéries sont des êtres vivants assez rudimentaires, puisqu’elles ne sont faites que d’une seule cellule. Et pourtant on a découvert au cours des 20 dernières années que les bactéries peuvent communiquer entre elles et se signaler à leurs congénères. Cette communication leur permet de savoir combien d’autres bactéries se trouvent dans les parages, et de coordonner si nécessaire des comportements collectifs, comme celui de vous attaquer et de vous rendre malade ! Une bactérie luminescente La vie d’une bactérie est assez monotone. En faible quantité, ces bactéries ne font rien de notable. L’image ci-contre montre une colonie de Vibrio fischeri dans un récipient de laboratoire. Eh bien dans la nature ces bactéries vivent en symbiose avec d’autres animaux, comme le petit calamar que l’on voit ci-contre, et qui en abrite une grande quantité dans plusieurs poches de son organisme. Et le calamar se sert de cet éclairage d’une manière fort astucieuse. Une affaire de concentration Références

Micro-organismes Quoi il n'y a eu qu'un article en octobre ? Quelle déception ... Certes, je comprend la tristesse qui vous afflige chers lecteurs, mais cette fois j'ai une bonne excuse. Café des sciences (IRL) Pour commencer, j'ai parlé devant des vraies personnes venues de leur plein gré, dans un haut lieu de la science et de la bière : un bar, en l’occurrence "l'entropie" à Pau. Le lendemain, même lieu, même heure, j'ai commenté avec des chimistes et des physiciens ce petit film des années 70: (Pour bien profiter de l'animation ci-dessus mieux vaut avoir de bons yeux, ou se rendre directement sur le site source : The scale of the universe) Village des sciences Cette année, et pour la première fois le département de biologie de l'UPPA proposait un stand au village des science sur la place Clemenceau au centre-ville de Pau avec votre serviteur aux manettes. Quelques photos du stand pour la gloire! Quelques uns de nos illustrations (cliquez sur les images pour les agrandir): Paenibacillus vortex

Autisme : la piste microbienne / Pr Luc Montagnier par Luc Montagnier et le Groupe CHRONIMED, le 11 janvier 2012 Les autorités sanitaires de beaucoup de pays se préoccupent - à juste titre - de l’accroissement important du nombre d’enfants atteints d’un syndrome neuropsychiatrique particulier, l’autisme. Ainsi, on estime à plus de 150.000 le nombre d’enfants actuellement atteints par ce syndrome en France, une véritable épidémie ! Le gouvernement français en a pris conscience en faisant cette année de l’autisme une grande cause nationale, à la satisfaction de nombreuses associations de parents. Si les aspects socio-psychologiques de ce syndrome complexe doivent être traités en tant que tels, nous, chercheurs et médecins, pensons qu’il faut aller plus loin en recherchant ses causes organiques, et en dériver une politique à la fois de traitement et de prévention. Notre groupe de chercheurs et médecins s’est constitué en une structure d’étude des maladies chroniques, Chronimed.

Comment l'organisme cohabite avec sa flore intestinale L'auteur Marie-Neige Cordonnier est journaliste à Pour la Science. Du même auteur Pour en savoir plus M. Ch. N. N. Ceci aussi peut vous intéresser Les petits thématiques n°10 - Les allergiesmai 2013Les allergies L’intestin humain héberge en permanence pas moins de 1014 bactéries, qui participent à la digestion des aliments. Le système immunitaire intestinal est constitué de cellules variées réparties le long du tube digestif, derrière la couche de cellules épithéliales qui le tapisse et forme la première barrière de l’intestin. Dès la naissance, l’organisme, soumis à de nombreux agents pathogènes, produit des cytokines qui renforcent la barrière intestinale, tandis que, au fil de l’alimentation, la flore intestinale évolue. Pour répondre à ces questions, G. Le mécanisme en jeu reste à décrypter.

Etude : les préservatifs sont bons pour la santé des vagins Mercredi 31 juillet 2013 3 31 /07 /Juil /2013 22:22 On savait déjà que les préservatifs protègent du sida et autres maladies sexuellement transmissibles. Voici une nouvelle raison de sortir couverts comme disent les campagnes qui promeuvent l’objet en latex. Pour mener à bien cette étude, 164 femmes mariées et sexuellement actives ont été observées. Résultat ? De bien gentilles bactéries qui protègent des infections Or, plus il y a de Lactobacilles, plus on est content. Les Lactobacilles aident le vagin à maintenir son acidité qui peut être perturbée par les rapports sexuels et le sperme (bien moins acide que le vagin). Pour protéger ces fameuses bactéries, les gynécologues conseillent d’ailleurs souvent de ne pas trop abuser de la toilette intime. Le préservatif très utilisé en Chine L’étude prend tout son sens en Chine où, racontent les auteurs de l’étude, de par la politique de restriction des naissances, 90% des femmes utilisent des moyens contraceptifs. Source

médecine Les enfants, je serai à Drancy samedi 11 février pour une rencontre bande dessinée à la médiathèque George Brassens. ho ça va, c'est pas parce que c'est le samedi et qu'il fait -8 qu'il faut pas venir! Allez, puisqu'on se les caille, une note sur les testicules: SOURCES:-la carte postale vient du site "accidental dong" qui répertorie plein de trucs (plantes, bouffe, logo...) qui ressemblent, de manière purement fortuite... à des zobs. Mais l'image doit évidemment provenir d'une émission météo américaine.- Clip de Dorothée, chantant "le bon dieu" (vous moquez pas, ça m'a émue de la réécouter). - c'est rigolo, parce que j'avais commencé à faire des dessins en direct au festival d'Angoulême sur ce sujet. _ J'ai eu pas mal de messages de lecteurs qui s'insurgent: les douleurs des règles ne sont pas des au Plexus Cœliaque mais à des contractions de l'utérus.

Une imprimante 3D sauve la vie d’un nouveau né Publicité Depuis plusieurs mois, de nombreuses équipes de chercheurs à travers le monde s’intéressent de prêt aux potentialités des imprimantes 3D en médecine. Dernier exploit en date, Glenn Green et Scott Holliser, deux médecins de l'université du Michigan auraient réussi à sauver la vie d’un nouveau né en utilisant une imprimante 3D pour fabriquer un implant. Agé de 6 semaines, le petit Kaiba Giofriddo souffrait d’une trachéobronchomalacie, c’est à dire d'un effondrement congénital des voies respiratoires. Avec les techniques médicales actuelles, le seul moyen de le maintenir en vie s’était de l’intuber pour permettre à l'air de circuler correctement dans les poumons. Devant la lourdeur d’un tel dispositif, les deux chercheurs américains ont cherché un moyen permettant de maintenir les voies respiratoires ouvertes sans l’inconvénient des tubes respiratoires.

The Human Heart: An Online Exploration from The Franklin Institute, made possible by Unisys From the moment it begins beating until the moment it stops, the human heart works tirelessly. In an average lifetime*, the heart beats more than two and a half billion times, without ever pausing to rest. Like a pumping machine, the heart provides the power needed for life. This life-sustaining power has, throughout time, caused an air of mystery to surround the heart. Modern technology has removed much of the mystery, but there is still an air of fascination and curiosity. Explore the heart. Soon, your fascination and curiosity may lead to understanding and respect. To learn even more about the heart, try taking a look at some recommended resource materials, enrichment activities, and a brief glossary. Kids can learn more about the heart at Discovery Camp at The Franklin Institute!

Avez-vous peur des bactéries? (antibactérien, antiseptique, contagion, savon, perturbateurs hormonaux, innocuité 23 déc 2013 | Commentaires 7 Les différents produits (savons, dentifrices, etc.) qui affichent le mot antibactérien sont légions. La majorité d’entre eux contient du triclosan (pour les produits liquides) ou du triclocarban (pour les produits solides). Même si leur effet antibactérien est réel in vitro, est-il utile dans la vie de tous les jours? Voilà les questions que se pose la FDA. Enfin! Il est un peu paradoxal d’entretenir une peur, voire une paranoïa envers les bactéries de tous genres quand, de l’autre côté, on consomme des probiotiques et on découvre les bienfaits des bactéries sur notre organisme. L’usage de produits antibactériens devrait être limité à un usage spécialisé, comme dans les hôpitaux. Nouvelle: FDA Wants Proof of Anti-Bacterial Soap Claims Sur Medpage Today, par Pittman D. 16 décembre 2013. Références: Clayton EM, Todd M, Dowd JB, Aiello AE. Partagez! Classé sous: Infections et immunodéficience • Peau • Toxiques

médecine SOURCE:-L'image de la carte postale est tirée d'une gravure des Œuvres Complètes d'Ambroise Paré. Au dessus de la gravure, on peut lire en vieux français: "Figure d'un homme qui aurait une rupture d'un seul costé avec un brayer(…) pour garder que l'intestin ou l'omentum ne descendent aux bourses. "_ La bataille des Ardennes est purement fictive. Je suis nulle en histoire. Mais si elle avait eu lieu, c'est purement fortuit.-L'orteil préhensible, c'est ce fameux doigt (le pouce à la main) qui permet de prendre un objet. Les singes peuvent aussi saisir avec leur pied, grâce à ce gros orteil... si vous voyez une femme qui a un tel pied, je veux une photo.

Anorexie: la libération de dopamine, liée à la nourriture ou autre, amènerait une anxiété plutôt qu'un plaisir Chez les personnes anorexiques, la libération du neurotransmetteur dopamine dans le cerveau, associée à la nourriture mais aussi aux drogues (et possiblement à d'autres stimulations plaisantes), ne provoquerait pas un plaisir mais une anxiété, selon une étude publiée dans l'International Journal of Eating Disorders. Walter Kaye de l'Université de Californie à San Diego et ses collègues ont mené cette étude avec des personnes qui étaient en rémission de l'anorexie depuis au moins un an. Une dose d'amphétamine, une drogue qui amène une libération de dopamine, leur était administrée. Des images cérébrales (au moyen de la tomographie par émission de positons) permettaient de visualiser l'activité de la dopamine dans le cerveau. Chez les personnes en santé, sans troubles alimentaires, la libération de dopamine dans une région du cerveau qualifiée de "centre de la récompense" était associée à une sensation de plaisir. Voyez également: Psychomédia avec source: PsychCentralTous droits réservés

Related: