background preloader

Quand le numérique bouscule la narration

Quand le numérique bouscule la narration
LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Olivier Dumons Son nom évoque un coup marketing. Pourtant, le département Nouvelles écritures de France Télévisions est en passe de réussir la transition entre la télé de (grand-)papa et le "transmédia", mariage entre le petit écran et les médias numériques. En douceur et avec inventivité. Installée au coeur du dispositif des cinq chaînes du groupe, cette entité est dirigée depuis l'origine par Boris Razon et chapeautée par Bruno Patino, le responsable de la stratégie numérique et le nouveau directeur des programmes. Depuis sa création, en août 2011, l'équipe s'est étoffée - passant de six à douze personnes -, les budgets ont gonflé, de 800 000 euros en 2010 à 4 millions d'euros par an depuis 2011, et les productions, coproductions ou partenariats se sont enchaînés : il y en aura une cinquantaine au cours de l'année 2013 contre vingt au départ. Nouvelles-ecritures.francetv.fr

Transmedia Lab | Accueil appel à projets Après avoir conçu ensemble une master class inédite de 2 jours dédiée au transmédia lors du Fabfest 2012 à la Gaité Lyrique, Orange et l’Association Beaumarchais poursuivent leur implication pour la création transmedia en lançant pour la 4ème année consécutive la Bourse Orange – Formats innovants. Cette aide à l’écriture réservée aux auteurs transmedia a d’ores et déjà récompensé 27 projets en trois ans. Les candidats pour la nouvelle session ont jusqu’au 9 janvier 2013 pour déposer leur dossier. Les qualités communes aux projets recherchés : une écriture originale, un univers narratif riche se développant simultanément sur plusieurs plateformes et une intrigue forte permettant de fédérer et d’impliquer une communauté. Le jury composé d’auteurs, de producteurs, de diffuseurs… et présidé par Julie Gayet se réunira en mars pour élire les lauréats. « J’ai toujours été curieuse. Le soutien apporté aux auteurs Les anciens nous parlent de la bourse : Rémy Reboullet, lauréat 2011

Laetitia Masson s’essaye à la web-fiction une image et un mot Un film d'auteur, mais dont le principe narratif serait aléatoire, généré par un algorithme, en fonction des mots clé que l'on décide d'entrer dans le système. Cela peut sembler contradictoire. Voire bidon. Ca l'est moins lorsque l'on en comprend l'enjeu de ce projet de Laetitia Masson (cinéaste française dont on n'avait plus de nouvelles depuis un moment), en ligne depuis le 13 février sur le site des nouvelles écritures de France Télévision (voir l'article sur le laboratoire des nouvelles écritures, et l'interview de Laetitia Masson). The end, etc... est une réflexion sur l'engagement - et le désengagement -, autrement dit sur une problématique très vaste, au coeur de la relation entre l'individu et le collectif dans le monde contemporain. Comment fonctionne The End, etc...? On peut également se plonger dans les contenus tels qu'ils ont été conçus à l'origine, et de rendre ainsi à la réalisatrice son statut d'auteure. Signaler ce contenu comme inapproprié

60 secondes suffisent amplement pour comprendre le transmédia... Contrairement aux apparences, ce n’est pas la première fois que vous avez affaire à ce néologisme typique de l’ère 2.0 ! Comme le montre le dossier que nous lui avons consacré, le « transmédia » est une tendance qui se précise et se développe chaque jour. De Dexter à Detective Avenue, en passant par le nouveau projet d’Eric Viennot, Alt-Minds, les concepts du genre ne cessent de fleurir. Mais voilà, nous n’en sommes pas encore tous familiers… Alors, comment ça marche exactement ? Lien : – Visitez le Transmédia Lab d’Orange “Petit état des lieux de la lutte des classes„ Ces derniers temps, l’enfant disparaît souvent dans les séries, comme un ­Petit Poucet dont l’innocence est invariablement brisée par les adultes ogres. Mais que se passe-t-il lorsqu’un gamin en tue un autre ? Pour un paquet de ­gâteaux. Comment peut-on en arriver là ? Qu’est-ce que cela dit de nous et comment se reconstruire après un tel événement ? Le point de départ d’Aurore ressemble à un cruel fait divers. Je suis tombée sur un article qui parlait d’une journaliste anglaise fascinante. “Je profite toujours de mes films pour faire un petit état des lieux de la lutte des classes” Est-ce une étude de la faillite parentale ? Oui, mais pas seulement. Le contexte social, plutôt pauvre, a-t-il son importance dans ce drame ? Je pense que ce type de drame peut se produire dans n’importe quel contexte. Un rêve très enfantin… C’est un de mes sujets de prédilection. Avez-vous rencontré des personnes dont le rêve de devenir artiste a été brisé, comme cette mère? Chacun a cette blessure.

La bataille du transmedia - TRIBUNE Dans son livre « A Creator's Guide to Transmedia Storytelling » Andrea Phillips, segmente l’univers du transmédia en deux grandes familles. D’une part le Transmedia West Coast (ou transmédia Hollywood) qui est, sans surprise, ancré dans une logique proche de la franchise. A partir d’une œuvre centrale, plusieurs grandes créations sont construites en rebondissant sur l’œuvre originale. Ce qui est important dans ce système, c’est que chaque élément est capable de vivre indépendamment des autres. Le Transmedia East Coast quant à lui, est beaucoup plus axé sur une logique « sociale » en positionnant le digital et les interactions au cœur du système. Dans cette fiction, l’ensemble des éléments (vidéos, pages Facebook, blogs, comptes Twitter…) sont imbriqués au service d’une histoire commune. Deux modèles de fiction pour deux écosystèmes communicationnels. Principaux éléments constitutifs d’un écosystème « Transmedia West Coast » : Une logique événementielle extensive. Un (nouvel ?) @_jeremyl_

Transmedia, de la rébellion à la récupération Le “transmedia“, mot à la mode dans les milieux numériques, et son géniteur, le jeu à réalité alternée, ont-ils été détournés de leur mission originelle, la subversion, la remise en cause de la réalité consensuelle ? C’est ce que pense Joseph Matheny, qui peut être considéré comme l’inventeur du domaine. Un récent post publié sur le blog du journaliste Nicholas Belardes, dénonce avec virulence la récupération du transmedia par les entreprises et les agences de publicité. Ce n’est pas la première fois que Matheny se plaint de cet état de fait. Mais il exprime dans ce post toute l’étendue de sa déception. “(Le transmedia) a commencé comme un style LITTERAIRE, quoi que prétendent tous les imposteurs et ceux qui ont pris le train en marche, et je peux vous dire qu’il n’a jamais été conçu comme un truc de marketing. Dans un article publié dans un autre blog, the eyeless owl, il précise : Les origines du transmedia Peu de gens connaissent Joseph Matheny. Comment sont nés les “Incunabula” ?

Lexique officiel Twitter : 61 mots à connaître pour maîtriser Twitter On se sent souvent perdu dans le vocabulaire employé sur la plateforme Twitter. Cet outil en ligne – réseau social – permet de communiquer, d’échanger, de faire de la veille, de promouvoir, de gérer des projets… et aussi de faire du marketing. Pour les entreprises, les associations et les institutions, maîtriser et utiliser Twitter, c’est toucher potentiellement plus de 6 millions d’usagers en France dont de nombreux relais d’information (médias, journalistes, décideurs, influenceurs, partenaires, financeurs, prestataires…). Autant les guides d’utilisation de Twitter ne manquent pas, autant les lexiques Twitter ne sont jamais exhaustifs ou complets. Le glossaire officiel Twitter vient combler cette lacune en offrant les définitions des termes et expressions pour se servir de Twitter en toute connaissance de cause et avec efficacité ; une terminologie qui se réfère aussi bien aux fonctionnalités qu’aux différents éléments de Twitter. Voici la liste des mots du glossaire Twitter :

Related: