background preloader

Vive la motivation

Vive la motivation
Cet article, venant en conclusion du dossier Cette fameuse motivation n’a pu être édité dans la revue. Il le sera dans le N°431. Il est un point commun à tous les textes de ce dossier... Aurait-il pu en être autrement ? La « motivation » est indispensable à l’acte d’apprendre, elle devrait être présente en permanence en classe... et chacun de se lancer dans des projets, des innovations pour la susciter, la faire émerger, y compris avec des élèves que l’on dit par euphémisme « en difficulté ».Ce n’est déjà pas rien d’en arriver là et de le proclamer de façon positive ! La classe, l’école sont plutôt devenues au fil de ces dernières années un lieu de grande lamentation. Pluralité de conceptions Ce qui sépare les auteurs, par contre, c’est la façon d’approcher cette motivation. Ainsi certains textes mettent en avant l’élève, et notamment son « plaisir de se repérer dans les informations », son « plaisir de découvrir des réponses », de se questionner et de chercher... (Re) penser l’école A.

http://www.cahiers-pedagogiques.com/Vive-la-motivation

Related:  Motiver un élève qui ne veut pas apprendreDésir d'apprendre - motivationSites Histoire-Géographie+pédagogie

Faire lire les élèves au collège : histoire à deux voix Faire lire les élèves de manière qu’ils deviennent lecteurs : une documentaliste et un professeur de français évoquent leurs pratiques communes pour atteindre ce but. Professeur documentaliste en collège, je travaille chaque année en partenariat avec mes collègues de lettres, dans le but de faire lire les élèves. Au fil du temps, cet objectif s’est concrétisé de diverses manières : présentation à une classe de sélections de livres (par genre, par forme littéraire, par thème, par période...), modes de retour de lecture des élèves variés (oral ou écrit, panneau, critiques littéraires...), organisation de défi lecture, de rallye lecture, de débat littéraire, participation à un prix littéraire, lectures à voix haute... Comment faire passer toute une classe à l’oral sur des comptes rendus de lecture sans que cela se transforme en un marathon fastidieux pour tous ? Comment faire en sorte que l’élève s’adresse à ses camarades et non pas aux professeurs ?

La motivation à apprendre : la reconnaissance Diplômée en Ressources Humaines Coaching de l’université Paris VIII, Dina Scherrer a fait la première partie de sa carrière professionnelle dans la communication, le développement et la publicité, occupant divers postes de direction dans des entreprises de premier plan jusqu’à la direction du Développement et de la Communication d’un groupe de taille internationale. En 2006, elle décide de reprendre ses études pour s’orienter vers le développement des potentiels humains. Elle est formée aux Pratiques Narratives par Pierre Blanc-Sahnoun et Mediat Coaching. Les Pratiques Narratives dont les principes et la méthode ont été établis par le psychologue australien Michael White (1948-2008).

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves Pour que les élèves cherchent à s’améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous. De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l’objet d’une expérimentation à l’enseignement supérieur. L’analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d’apprentissage que l’enseignant propose, l’évaluation qu’il impose, les récompenses et les sanctions qu’il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu’il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l’apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l’un de ces facteurs : les activités d’apprentissage proposées aux élèves en classe. Dans un premier temps, nous décrirons brièvement chacune de ces conditions.

Ce français qui exclut Et si l’enseignement du français, qui se fonde sur la littérature, excluait certains élèves ? Comment les activités de la classe de français mettent-elles sur la touche certains élèves ? Pourquoi résonnent-elles ou non avec le rapport à l’écrit et à l’oral dans le milieu familial, social ? Déployer la motivation Brigitte PROT Une formation pour les élèves Depuis dix ans, j’assure auprès d’élèves de Primaire, collège, lycée (LG, LP et LT) et post-bac un travail autour de la motivation1. Il les invite à comprendre et à construire le sens de leur apprentissage et de leur présence en classe. Il leur permet de faire le point sur leur situation scolaire, dans le but développer leur confiance en soi et acquérir les outils d’une mise en projet personnelle. Ce travail prend quatre formes :

A. Barrère – Travailler à l’école. Que font les élèves et les enseignants du secondaire ? resser aux différents milieux de travail et à la façon dont ils structurent les activités cognitives. En mettant par exemple en évidence les difficultés des élèves à construire des routines dans un monde extra-classe qui n’obéit pas à la même temporalité que les activités du cours, Anne Barrère rejoint des préoccupations comme celles de Christine Félix (5) qui s’attache à suivre le transport des milieux didactiques et à évaluer ce qu’il suscite de phénomènes de différenciation dans les apprentissages. Une telle approche par le travail, à bien des égards très stimulante, peut en particulier aider à surmonter l’émiettement souvent induit par une pédagogie ou par une didactique des situations d’apprentissage trop peu soucieuses des contextes plus généraux dans lesquels elles s’inscrivent. IUFM de Créteil-ESCOL

Les points, ça ne sert à rien? Pour ceux qui nous suivent aussi sur notre page Facebook, nous avons récemment mis en ligne un petit reportage réalisé par les journaux Sudpresse à l’école de Buzet. Particularité de cette école située dans l’entité de Floreffe : les enfants ne reçoivent pas de bulletin et ne sont soumis à aucun contrôle. Et cela n’a rien d’illégal. Dans ce petit village, 57 enfants fréquentent l’enseignement fondamental de Buzet. Avec un certain bonheur si on prend le temps d’écouter les enfants. « Il paraît que dans d’autres écoles, on dit, voilà, débrouillez-vous avec les tables de multiplication », s’inquiète Chloé. « On n’est pas une classe habituelle », dit fièrement Marie.

Facteurs Psychologiques / La motivation La motivation est d'une importance primordiale, en ce qu'elle détermine l'activité. En tant que paramètre déterminant de l'apprentissage, elle mérite une attention toute particulière de votre part. Elle constitue en somme l'énergie qui fait tourner le moteur, qui va permettre d'engager et de persévérer dans l'effort à long terme que demande l'apprentissage d'une langue. Pour garder l'envie de travailler et progresser, le plaisir que vous y prenez est essentiel. Le fait d'apprendre, de développer ses capacités, la découverte et l'ouverture à l'autre, à une autre culture par la langue, peuvent constituer en eux-mêmes une expérience passionnante, une source de plaisir et d'accomplissement.

Géographie La géographie étudie la Terre, les phénomènes physiques, naturels et humains, pour notamment comprendre la manière dont les sociétés utilisent les espaces pour s'organiser et se structurer. Au primaire, les élèves découvrent leur milieu local et la France, qui est resituée en Europe et dans le monde. Au collège, via l’étude de cartes, de schémas, d’images et de documents statistiques, l’apprentissage étend son champ à la diversité des paysages, aux modes d’occupation de la planète et à la mondialisation, ainsi qu’à la thématique du développement durable. Pourquoi les notes posent vraiment problèmes. Avec le lancement de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, le débat sur l’évaluation a été relancé. Et souvent plutôt mal. Oui la notation pose problèmes ! Mais pas forcément ceux qu’on met le plus en avant.

Related: