background preloader

Miss KŌ - Restaurant Paris 8 - restaurant gastronomique sur Paris - restaurant asiatique Paris

Miss KŌ - Restaurant Paris 8 - restaurant gastronomique sur Paris - restaurant asiatique Paris
Related:  Restosmanger

Table Ronde, Le SUPPERCLUB parisien Pleine Mer | 22 rue de Chabrol 10e L’avis de Time Out Publié le: Ven nov 23 2012 C’est Cancale à Paris. Le décor, les huîtres fraîches, les petits prix et le muscadet qui va avec. Il y a des indices qui ne trompent pas : les bourriches qui vous accueillent à l’entrée, le coup de main du patron-ostréiculteur qui ouvre ses huîtres à la minute. Ou encore ces sets de tables bien ringards, qui rappelleront à tous les Bretons en exil le charme des crêperies de leur pays. Certes, l’allure générale des lieux, à l’image de ces nappes en papier, ne fait pas dans la dentelle. Une belle assiette à partager ouvre la danse : deux tranches de saumon, sauvage et fumé, du tarama de cabillaud maison et des toasts grillés, la seule alternative de la carte aux huîtres – oui, il faut avoir la fringale bien iodée pour venir s’attabler ici. Bref, une bonne table à partager, entre amis et sans chichis, et un excellent plan pour ramener ses huîtres, ultra-fraîches, à la maison. Auteur : AW

Big Fernand English version Oops ! Sorry, we're running late in our web page creation (you'll definitely be seeing this message again...). But we're doing our best to have everything in place for your next visit. Thanks for your patience. See you at the restaurant. Sincerely, The Fernand Team. Big Fernand Pain de notre boulangerieUne recette exclusive ! Viandes d’origine françaiseBoeuf, Poulet, Veau, Agneau ! Frites “Maison”Découpées, épluchées sur place ! Sauces “Maison”Concoctées avec un chefcuistot ! Boissons “Maison”Nous fabriquons nous-mêmecertaines de nos boissons ! Fromage françaisAu lait cru ! Suivi par unlabo indépendantPour chaque étape dela préparation de nos produits ! 1 sourire minimumpar Hamburgé...Nous vous garantissons la bonnehumeur de notre équipe ! Nom : BIG Prénom : FERNAND Profession : Artisan du Hamburger Signes distinctifs : Moustache sémillante et béret badin Evènement Oups ! L'équipe des Fernand.

Sortir à Paris : Kapunka Genre: dans son exotisme désormais si commun, la cuisine thaïe trouve fatalement à s'exprimer du côté de la fast-food. Cette échoppe donc parmi d'autres, efficace à trousser de la petite bouchée siam et citadine. Prix: light! Avec qui? Bonne table: à l'étage. Restaurant L'Écailler du Bistrot à Paris La version marine du bistrot Paul Bert vaut bien sûr pour ses huîtres, étant donné que le papa de la patronne est Jacques Cadoret, ostréiculteur professionnel à Riec-sur-Belon (9 € les six creuses n° 4, 16 € les six belons n° 3). Mais aussi pour un tas d’autres choses souvent océaniques : araignée de mer entière, blanc de turbot sauvage aux girolles, sole meunière et rattes à l’estragon ou crabe farci au poivre de Sarawak, que les blazers à boutons dorés préféreront peut-être aux simples langoustines mayonnaise, que nous avons prises, et qui sont pas mal pour Paris ! Et pardon ! Il nous faut encore parler du homard, et surtout des frites du homard, quel bonheur ! Evidemment, après toutes ces explications, pas besoin d’être Didier Derlich pour prévoir le débarquement d’additions plutôt iodées. Combien on a fait, nous, chérie ?

Les Fils à Maman Les Fils à Maman, c’est l’histoire de quatre gourmands, Alban, Julien et les deux Nicolas qui se sont lancés dans l’aventure avec en tête la nostalgie de la bonne cuisine de Maman, simple et savoureuse avec de vrais produits, la cuisine qui a du goût et qui donne envie. Vous le savez quand on nous parle de burger à la carte, on ne résiste pas bien longtemps alors quand on découvre que l’on propose un Mega Cheeseburger dans ce restaurant, il nous en faut pas moins pour venir tester la cuisine des Fils à Maman, une cuisine qui nous rappelle notre enfance, une cuisine régressive dans un décor ayant gardé un effet « machine à remonter dans le temps »… A la carte pour bien commencer votre repas en entrée, on vous conseile le trio de Babybels panés ( herbes, piment d’Espelette et nature ). On décide également de goûter l’entrée du jour qui est un tartare au saumon, à la fois frais et plein de saveurs, c »est presque l’entrée idéale de part ce temps mitigée entre soleil et nuages…

Comme à Cuba Caïpi ou mojito ? Le hall d'entrée Le veilleur de nuit Les initiés La radio locale Le cabinet de sorcellerie Le salon de coiffure Le bar sous la grande verrière Le fauteuil présidentiel Le canari du coin Caïpi ou mojito ? Le hall d'entrée ><Stop . Sous la grande verrière du bar, tout le monde parle à tout le monde : on n'a décidément plus l'impression d'être à Paris. Accueil Café Francoeur - Paris Découvrez un lieu underground : le restaurant de tacos Candelaria dans le Marais Joshua en train de nous concocter une de ses potions magiques. © E.J. Tacos, mais pas seulement © E.J. Derrière le zinc, ambiance tacos and Co © E.J. Teneis hambre ? Buen provecho. © E.J. Derrière la petite porte, ambiance veloutée, on trinque à la bougie © E.J. Tacos, mais pas seulement © E.J. ><Stop Posé sagement dans une rue tranquille, on lui donnerait le bon Dieu sans confession à ce resto de tacos. Suivant la mouvance des bars souterrains à Berlin, le Candelaria est un lieu à deux facettes à découvrir en images : côté pile, c'est le repaire des amateurs de street food mexicaine, friands de tacos et tostadas flanqués de guacamole. Candelaria 52 rue de Saintonge, Paris 3e Tél : 01 42 74 41 28 Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 23h Le bar à cocktails ouvre à 18h, cocktails à 12€

Les plus vieux cafés, restaurants, salons de thé et brasseries de Paris Beaucoup sont classés Monuments Historiques, certains sont plutôt chic, d’autre proposent une atmosphère de cantine élégante mais décontractée. Les voici, du plus vieux au plus jeune : on commence au 16ème siècle pour terminer dans les années 1930 ! La Tour d’argent (1582) : C’est un presque un mythe dans la capitale, auquel on se réfère souvent pour évoquer le restaurant chic par excellence. La Petite Chaise (1680) : La grille en fer construite sous le règne de Louis XIV encadre élégamment la porte, inscrite au titre des monuments historiques. Le Procope (1686) : C’est l’une des brasseries les plus célèbres de Paris, située dans le quartier Odéon. Brasserie Au chien qui fume (1740) : Le lieu propose une décoration pour le moins personnelle, puisque de nombreux chiens de céramique ornent les salles à manger, accompagnés d’impressionnants bouquets de fleur. Restaurant Le Rocher de Cancale (1846) : Le restaurant se remarque par sa façade et le rocher sculpté qui lui sert d’enseigne.

Restaurant le Pan rue Martel Pan ! un mot qui rappelle bien des choses… L’impact d’une balle, le patronyme de Peter (vous savez, celui qui ne voulait pas grandir), une flûte, une simple poêle outre manche, ou encore une traditionnelle miche de pain de l’autre côté des Pyrénées. Et pourtant, aucune de ces images ne qualifie, de près ou de loin, ce resto de quartier peu ordinaire. Établi dans une ancienne boutique de luminaires, sa devanture, aux couleurs noires et dorées, laisse encore deviner des réclames d’un autre temps. Derrière les lourds rideaux de velours noirs à l’entrée, le lieu conserve de nombreux vestiges de son passé commerçant, et l’on note tout de suite cette atmosphère qui fait de Pan un endroit quelque peu hors du commun, une sorte de bistrot gastronomique avant-gardiste mais vintage. Ici, point d’hôtesse souriante mais inutile (vous savez, celle qui n’a de cesse de répéter “désolée, nous sommes complets”), ni de serveuses arrogantes et branchées (oui ça aussi vous connaissez).

Hutch Hot-Dogs House

Related: