background preloader

Une plate-forme sur la rhétorique et l'argumentation

Une plate-forme sur la rhétorique et l'argumentation
Related:  Argumentation

École de Rhétorique L'argumentation Fiche à destination de l’enseignant I. Notions générales : L’argumentation appartient à la famille des actions humaines qui ont pour objectif de convaincre. Convaincre est l’une des modalités essentielles de la communication. La spécificité de l’argumentation est de mettre en œuvre un raisonnement dans une situation de communication Les différents registres de la communication Source : Philippe Breton, "l’argumentation dans la communication", Editions Repères. La manipulation psychologique, largement utilisée pour convaincre, relève d’une violence exercée. Ainsi l’argumentation ne relève pas d’une science exacte, ni n’en constitue une, même si elle emprunte des modèles. L’argumentation implique un émetteur - on l’appelle ici l’orateur (terme plus général) - un message constitué par l’opinion mise en forme en vue de convaincre et un récepteur - le public, appelé ici le plus souvent l’auditoire. Savoir argumenter n’est pas un luxe, mais une nécessité. II Le champ de l’argumentation : Schéma :

LE PETIT CORAX | UN SITE POUR APPRENDRE LA RHETORIQUE Philippe Breton, Convaincre sans manipuler. Apprendre à argumenter 1Philippe Breton, chercheur au laboratoire Cultures et sociétés en Europe (Strasbourg, CNRS), a voulu, dans cet ouvrage, transmettre les principales techniques de l’argumentation utilisant les méthodes de la rhétorique classique. Le manuel a été écrit à la suite de stages de formation animés par l’auteur dans le secteur public comme dans le secteur privé. Il fait référence aux méthodes classiques de la rhétorique mais les illustre constamment par des exemples contemporains qui proviennent soit de la littérature, soit de l’actualité ou de l’histoire, soit encore de son imagination. 2L’argumentation, selon Breton, est une pratique humaniste et citoyenne qui trouve son origine dans la démocratie classique. 3La définition que Philippe Breton donne de la manipulation reste donc floue. 4Après avoir exposé son éthique, l’auteur aborde la question de la préparation de l’argumentation. 5La seconde étape est l’élocution, ou la mise en parole, le choix des arguments.

La mise en scène du discours I. Histoire de la rhétorique I.1. Les origines de la rhétorique remontent à la Grèce antique. La rhétorique naît dans un contexte judiciaire. C'est alors qu'un élève du philosophe Empédocle nommé Corax mit au point une technique destinée à venir en aide aux justiciables. Cette origine met en lumière deux aspects caractéristiques de la rhétorique: la rhétorique vise à défendre des intérêts. I.2. Le traité publié par Corax portait avant tout sur les propriétés persuasives du discours oral, prononcé devant un tribunal. Dans La Rhétorique sont notamment examinés les effets psychologiques produits par la parole sur ses destinataires, les attitudes à adopter vis-à-vis de son auditoire, les effets de style, les structures de raisonnement susceptibles de donner au langage sa force de persuasion. Aristote insiste aussi sur le caractère transdisciplinaire de la rhétorique. Au Ier siècle avant J-C., Cicéron aborde à son tour la rhétorique, notamment dans deux traités: le De Oratore et l'Orator.

L’argumentation : convaincre, persuader et délibérer - A modéliser Nos et nous-mêmes stockons et/ou accédons à des informations stockées sur un terminal, telles que les cookies, et traitons les données personnelles, telles que les identifiants uniques et les informations standards envoyées par chaque terminal pour diffuser des publicités et du contenu personnalisés, mesurer les performances des publicités et du contenu, obtenir des données d'audience, et développer et améliorer les produits. Avec votre permission, nos partenaires et nous-mêmes pouvons utiliser des données de géolocalisation précises et d’identification par analyse du terminal. En cliquant, vous pouvez consentir aux traitements décrits précédemment.

GRAL · Esprit Persuader, cela s'apprend... ou l'art de la persuasion Savoir persuader est devenu essentiel dans nos sociétés de communication, tant pour savoir y trouver son chemin que pour apprendre à se défendre contre les divers types de manipulation. La rhétorique est souvent considérée de façon péjorative. On voit en elle soit un art de la parole utilisant des figures de style inutiles et conventionnelles, soit une technique qui permettrait comme chez les sophistes de démontrer une chose et son contraire. Or, la rhétorique est d’abord une technique de persuasion et persuader quelqu’un ce n’est pas le manipuler, c’est l’amener à adhérer à une proposition qu’on lui fait. Par ailleurs, nos sociétés plus individualistes prônent les droits de la personne et l’autorité ne s’y exerce pas de la même façon.

Les trois préalables de la persuasion Vous devez convaincre quelqu’un? Vous y arriverez plus rapidement si vous répondez à trois conditions. Vous arrive-t-il de vous demander comment convaincre? Il y a plus de 2 300 ans, en Grèce, Aristote l’a expliqué. Et devinez quoi? Ça n’a pas changé depuis! Ça prend trois conditions pour convaincre. Avez-vous l’image professionnelle qui fera qu’on vous prendra au sérieux? Assurez-vous donc qu’on sache sur quoi repose votre expertise et pourquoi on devrait vous faire confiance. Le deuxième élément qui vous permettra de convaincre, c’est le logos. Enfin, le troisième pilier de la persuasion, c’est susciter le pathos, c’est-à-dire l’émotion que vous faites naître chez l’autre. Deuxièmement, quelles émotions éprouve pour vous votre vis-à-vis? Voilà! Trop de gens se fient à leur intuition et se lancent dans une rencontre en se disant que les mots leur viendront. Ne tombez pas dans ce piège. En trouvant des réponses à ces trois questions, vous deviendrez bien plus persuasif.

Rédiger un texte argumentatif avec exemples Qu'est-ce qu'argumenter ?L'objectif du discours argumentatif consiste à propos d'un thème (un sujet) de soutenir une thèse (un point de vue, une opinion) qui réponde à une problématique1. Il faut convaincre un adversaire, soit pour modifier son opinion ou son jugement, soit pour l'inciter à agir.Quelques exemples pour mieux faire comprendre ces notions :Un thème est un sujet de discussion plus ou moins précis, délimité : le tabac, les usages du tabac, les usages sociaux du tabac, les méfaits du tabac, tabac et drogue, tabac et addiction...Une problématique est formulée sous forme d'une question à propos du thème : le tabac est-il dangereux ? Pourquoi les jeunes gens fument-ils ? Argumenter, c'est donc définir la stratégie la plus efficace, la plus habile pour Il faut d'abord lire l'énoncé et souligner les mots clès. Repérez. 2. Faire un brouillon: selon votreposition, choisissez vos arguments que vous devez illustrer par des exemples 3. Elaborez un plan. 4. 5. Rédigez l'introduction. 6.

Prendre la parole: convaincre à l'oral Prendre la parole. Convaincre à l’oral. « Parmi les quatre compétences (expression orale, expression écrite, compréhension orale, compréhension écrite), savoir s’exprimer à l’oral est une aptitude primordiale. 1. - Faire la preuve de la solidité de ses connaissances dans un domaine donné. - Mettre en évidence ses capacités d’organisation. - Montrer que l’on maîtrise bien une langue. - Persuader autrui du bien-fondé de l’opinion qu’on défend. - Témoigner de la « consistance de sa personnalité » : montrer qu’on a vraiment une approche personnelle, que l’on est capable de réflexion et de sensibilité. 2. Qui convaincre ? - prendre en considération le nombre d’interlocuteurs, le rôle qu’ils jouent à cette occasion (examinateur, auditeur…), leur statut social. - Tenir compte de ce qu’ils sont supposés savoir et de ce qu’ils escomptent apprendre en écoutant. En combien de temps ? - Respecter impérativement le temps imparti. 3. - Répétez devant un camarade attentif et critique. 4. Les oraux préparés : 5.

Les 3 discours (Aristote/Chaïm Perelman) Cours de Communication en Ligne : Gratuit et ouvert à tous ! | Cours de Communication

Related: