background preloader

Un bio industriel à éviter

Un bio industriel à éviter
Plusieurs labels garantissent un bio solidaire, à l’opposé du bio industriel. Saurez-vous les reconnaître ? © Natura Sciences Près de la moitié des produits bio sont à présent vendus en grandes surfaces. L’entrée de la grande distribution dans le marché du bio a entraîné une course à la baisse des prix. Tous les géants, y compris les hard discounters ont créé leurs propres gammes. Des exploitations qui grandissent En France, les exploitations dépassant10 hectaresde serres ou100 hectaresde cultures en plein champ sont rares. Même issus de l’agriculture biologique, les fruits et légumes provenant d’Italie, Allemagne, Argentine ou bien encore d’Israël sont à l’origine de rejets de CO2 dans l’atmosphère lors de leur transport, car les produits ont besoin d’être réfrigérés. Selon l’ADEME, un fruit hors-saison bio importé par avion entraînerait la consommation de 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en pleine saison. Des produits plus chers ?

http://www.natura-sciences.com/agriculture/agriculture-biologique/bio-industriel-supermarches.html

Related:  ALIMENTATION CONSOMMATIONALIMENTATION SAINE ♥ (décroissante et végétarienne)OGM et pesticides

Pesticides. Fruits et légumes les plus et moins pollués Rédigé par Consoglobe, le 16 sept 2015, à 16 h 32 min Manger des fruits et légumes non pollués par des pesticides devient difficile. On les appelle « les 12 salopards », en référence aux Douze Salopards, ce film évoquant un commando anti-nazis. Chaque année, un think-tank des Etats-Unis répertorie les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides. Voici donc le pense-bête de l’année 2015. Qu’il s’agisse de l’Inserm, de l’EWG, ou de l’association Pesticide Action Network PanEurope – fondée sur les données de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire -, les études vont toutes dans le même sens : on trouve des pesticides partout !

Alimentation saine Artichauts : gardez-les frais et présentables... Le 26/03/14 par delphine - Pas de commentaire » Deux problèmes se posent avec l'artichaut, par ailleurs très bon et simple à préparer.Des artichauts toujours frais Les artichauts ont tendance à se ... 828 scientifiques renommés demandent la fin des expérimentations d’OGM de Monsanto ! 828 scientifiques renommés demandent la fin des expérimentations d’OGM de Monsanto ! Avez-vous entendu parler des 828 scientifiques éminents qui se sont réunis et ont exigé l’arrêt de la production de cultures et de produits génétiquement modifiés ? Les scientifiques qui ont appelé les puissances mondiales à réévaluer l’avenir de l’agriculture et de rechercher la durabilité plutôt que les profits des entreprises ? Ne soyez pas surpris si vous n’en avez pas entendu parlé dans les médias traditionnels ! Plus de huit cents scientifiques font celle demande.

Combien faudrait-il de producteurs en France pour manger bio et local C’est une question qui revient régulièrement : combien de paysans devrait-on avoir à proximité de nos villes ou communes, si l’ensemble des citoyens décidait de relocaliser leur alimentation, en plus de passer au tout bio ? L’association Terre de Liens nous apporte des éléments de réponse. On parle régulièrement des bons conseils à appliquer pour adopter un rythme de vie sain, afin d’optimiser son propre bien-être et garantir une bonne santé pour la planète. Les vraies bonnes idées sont intéressantes surtout lorsqu'elles se concrétisent. Avant de voir chaque Français se rendre directement à la ferme pour y cueillir ses légumes et discuter avec l’agriculteur, il faut connaitre les conséquences que peuvent avoir la mise en place d'une agriculture bio généralisée et une relocalisation de l’alimentation.

Ôna M. présente Super Naturelle - L'atelier de cuisine bio & végétale The project Super Naturelle, c'est quoi ? Il y a 3 ans, j'ai changé de vie pour démarrer une nouvelle activité : créer, transmettre et conseiller dans le domaine de la cuisine bio & végétale. Bruxelles renonce à la traçabilité alimentaire pour ne pas fâcher les USA Les vassaux européens s’inclinent encore une fois. C’est l’amorce du raz de marée de malbouffe qui va déferler dans nos assiettes. La Commission européenne en est à craindre le pampam cucul américain, c’est dire l’état dans lequel elle a mis l’Europe… La Commission européenne a proposé en effet mercredi d’interdire le clonage animal à but alimentaire dans l’UE.

35 faits sur la pêche qui vont vous passer l'envie de manger du poisson La consommation de masse n’épargne aucun élément, qu’il pousse dans les champs, qu’il soit élevé en pâture ou qu’il nage dans les océans. Parlons justement de ces derniers, les poissons. L’impact de la pêche industrielle (et de la surpêche) sur les espèces marines et leurs écosystèmes est loin d’être négligeable.

Le défi : un mois sans supermarché, mode d'emploi (1) Réagissez : Partagez : C’est décidé ! Marre de subir les affres de la grande distribution, reportages en terres industrielles, scandales alimentaires et autres suspicions ! Agriculture et élevage intensifs, tri des légumes selon leur formes, afin de répondre à un « idéal » esthétique arbitraire et dépassé, pesticides, emballages, sur-emballages, aseptisation, choix imposés, et si l’on sort de l’alimentaire : produits polluants pour l’entretien… même si depuis quelques temps, les distributeurs cherchent a intégrer des rayons « en vrac », ou « bio », le facteur « local » leur est encore peu familier, alors, prêt à m’adapter, je me suis résolu a ne plus succomber à la facilité. Le défi : un mois sans grandes surfaces !

Un signal fort contre les OGM Le Parlement jurassien ne veut plus d’OGM - d’organismes génétiquement modifiés - dans son agriculture. Le législatif a largement accepté une initiative parlementaire qui va dans ce sens vendredi, avec 49 voix pour, 0 contre et 9 abstentions. Elle avait été déposée par le député PCSI, Vincent Wermeille. Une commission va désormais devoir statuer sur la question. Dans le détail, l’initiative invite le Parlement jurassien à modifier le décret sur le développement rural en introduisant un nouvel article. Cette mesure est nécessaire, selon Vincent Wermeille, à l’heure où il est question de modifier la loi fédérale sur le génie génétique et avec l’entrée en vigueur le 1er janvier de la réforme de la politique agricole fédérale.

Related: