background preloader

L’école japonaise, sans stéréotypes

L’école japonaise, sans stéréotypes
Sociologue et grand connaisseur du Japon, Jean-François Sabouret a publié il y a vingt-cinq ans un livre marquant, L’Empire du Concours (éditions Autrement), à un moment où le ministre Chevènement s’extasiait devant ce pays où les ouvriers à la chaîne avaient leur bac - d’où le fameux mot d’ordre : 80 % niveau bac. Il a récemment organisé une semaine de rencontres franco-japonaises à Tokyo avec des personnalités éminentes du système éducatif français (Christian Forestier, Hervé Hamon...). Nous l’avons rencontré à l’occasion de la publication d’un nouvel ouvrage avec un jeune chercheur japonais, Daisuke Sonoyama. Cahiers pédagogiques : Le système éducatif japonais est assez peu connu en France. Jean-François Sabouret : Oui, 95 % des jeunes Japonais ont le bac, mais celui-ci est délivré à partir des moyennes des notes depuis la 2de, avec juste quelques épreuves « sur table » passées dans l’établissement. J. Cahiers : Parlez-nous un peu des enseignants japonais. J. J. J. Related:  Et ailleurs ?Recherche d'information edito

Le système éducatif japonais en question 1Depuis de longues années déjà l'école est en Europe un lieu d'âpres affrontements entre divers courants, diverses tendances faisant ressortir des intérêts divergents voire opposés : qu'ils soient d'ordres politiques, parentaux, régionaux, sexuels, ethniques... ces voix qui parlent se font entendre pour défendre leur vision de l'école au nom de l'égalité ou du respect des capacités ou des dons des personnes. Que se passe-t-il ? 2La commission Langevin-Wallon exprimait déjà dans les premières années de l'après-guerre (juin 1947), cette volonté des Français de donner à leurs enfants plus d'éducation qu'ils n'en avaient reçu eux-mêmes et ceci afin de réunir le maximum de chances de réussite dans leur vie adulte professionnelle. 3En Angleterre et au Pays de Galles, l'acte d'éducation de 1944, disait à peu près la même chose. 1. 11Cependant cette menace est porteuse de curiosité. 13Pourquoi des bacheliers, disait-on il y a peu, pour assembler des voitures dans les usines automobiles ? 2. 4.

"Pédagogie : le devoir de résister" - intervention de Philippe Meirieu | SNUipp-FSU de la Savoie "Pédagogie : le devoir de résister" Si la haine de la pédagogie était tout simplement la haine de la démocratie ? "Nous avons le devoir de résister : résister à notre échelle et partout où c’est possible, à tout ce qui humilie, assujettit et sépare. Pour transmettre ce qui grandit, libère et réunit". 1/ Démocratisation de l’école : un processus inachevé La première série de remarque tourne autour d’un phénomène bien connu de l’histoire scolaire contemporaine mise en évidence par Antoine Prost d’une manière tout à fait magistrale : nous avons très largement depuis 1945 démocratisé l’accès à l’école mais nous n’avons pas démocratisé la réussite dans l’école. Certains aujourd’hui constatant cet échec se disent que le plus simple serait de revenir sur la démocratisation de l’accès ce qui dé facto et mécaniquement entrainerait une élévation du niveau. Il y a une forme de lâcheté sur la pédagogie qui est aujourd’hui très largement partagé par une grande partie de l’intelligentsia.

Éducation au Japon Les Japonais pensent que l'éducation est très importante. Le système éducatif public a été établi au Japon il y a plus d'un siècle et son existence est plus ancienne que dans la plupart des autres pays du monde. Apprendre a toujours été considéré comme une vertu. Aujourd'hui, 99% des écoliers sont éduqués dans une école publique et même au niveau du lycée, seulement 30% sont inscrits dans une école privée. Chaque enfant japonais doit suivre les cours de six à quinze ans. L'année scolaire japonaise commence en avril. L'ensemble des élèves japonais étudient l'anglais.

Le système d'éducation japonais a des effets pervers | Pierre-Olivier Fortin | Élections québécoises Et lundi, c'est le chef caquiste François Legault qui suggérait que les parents et leurs enfants s'inspirent des Asiatiques pour le coeur qu'ils mettent à leurs études. Valérie Harvey est sociologue. Elle a vécu et étudié plus d'un an au Japon. Lorsqu'elle a entendu François Legault faire en quelque sorte l'éloge des Asiatiques en matière d'éducation, les cheveux lui ont dressé sur la tête. Vrai que la société japonaise met fortement l'accent sur les études. Facture refilée aux parents Inévitablement, ce sont les parents qui doivent payer la facture. «Quand on pense à avoir un enfant, on se dit que ça va coûter tellement cher, alors on va en avoir juste un. L'éducation au Japon «vaut le prix qu'on paie», a-t-elle noté sur le terrain. «Quand vous sortez d'une université qui est très reconnue, les chances sont plus grandes d'entrer sur le marché du travail dans une grande entreprise» et d'y occuper les meilleurs emplois. Le prestige d'abord Dès la maternelle Problèmes sociaux

Les parents, les apprentissages et les jouets Les parents se sentent-ils le devoir et ont-ils la capacité à accompagner leur enfant dans l’apprentissage des savoirs fondamentaux ? Quel impact ont les tablettes numériques et les smartphones sur l’acquisition de ces savoirs fondamentaux ? Quels sont les comportements des parents et des enfants dans ce domaine ? A quel point sont-ils maîtrisés ou hors contrôle ? Autant de questions auxquelles Leapfrog et Ipsos ont souhaité répondre à travers cette enquête réalisée par internet du 22 au 28 mai 2013, auprès d’un échantillon national représentatif de 2009 parents d’enfants âgés de 3 à 9 ans. Des parents soucieux de s’impliquer aux côtés de leur enfant dans l’apprentissage des savoirs fondamentaux… …mais qui ne savent pas toujours comment susciter l’intérêt de leur enfant Les parents attendent du jouet qu’il soit une source d’amusement et d’apprentissage : un juste mélange Des parents perdus face à l’offre actuelle dans le domaine des jeux ludo-éducatifs

Système éducatif au Japon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Salle de classe d'un collège japonais Le système éducatif au Japon est caractérisé par une sélection importante des élèves avec des concours et la cohabitation de systèmes publics et privés. Il est géré par le Ministère japonais de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, tout en ayant une organisation très décentralisée puisque les collectivités locales assurent la gestion matérielle, humaine (effectifs, inscriptions, services aux élèves et aux professeurs) et pédagogique (inspection, application des programmes) des établissements, les préfectures s'occupant plus particulièrement des lycées publics, des écoles spécialisées et des établissements privés, et les communes de l'enseignement primaire (maternelles et élémentaires) et secondaire de premier cycle (les collèges) public. Histoire[modifier | modifier le code] — Edwin O. Organisation[modifier | modifier le code] Écolières japonaises Université Keiō

éclairage, réflexions Philippe Meirieu L'usage de l'expression "méthode pédagogique" est extrêmement extensif dans la littérature pédagogique. De manière très générale, on peut cependant distinguer trois acceptions dominantes... D'une part, l'expression désigne un courant pédagogique cherchant à promouvoir certaines finalités éducatives et suggérant, pour cela, un ensemble plus ou moins cohérent de pratiques : c'est en ce sens que l'on peut parler des "méthodes traditionnelles", des "méthodes nouvelles", des "méthodes actives", des "méthodes Freinet", etc. D'autre part, l'expression "méthode pédagogique" est utilisée pour désigner précisément un certain type d'activités visant à permettre certains apprentissages ou à développer certaines capacités : ainsi parle-t-on de la « méthode globale d'apprentissage de la lecture » de Decroly, de la « méthode des projets » chez Dewey, de la « méthode d'enseignement programmé » de Skinner, etc. Méthodes et modèles pédagogiques : les trois pôles à articuler Philippe MEIRIEU

L'école fait le tour du monde :: Une école publique du Japon Richard, le professeur de français à l’école Gyosei, tenait absolument à nous faire visiter une école primaire publique typiquement japonaise. Une fois sur place, nous sommes tout de suite reçus par la directrice et la responsable pédagogique. En rentrant dans l’établissement, nous troquons nos chaussures contre une paire de pantoufles (comme le veut la coutume japonaise) et nous nous dirigeons vers le bureau de la direction. Là, encore une fois, nous changeons de paire de chaussons pour boire le thé. La responsable pédagogique de l’établissement nous donne à chacun un badge portant la traduction de notre prénom et nous présente le programme de la journée qui est plus que ficelé (à la japonaise). Au programme de la matinée, visite de toutes les classes, de la première (CP) à la sixième (sixième). Mais pas le temps de s’attarder, la responsable pédagogique nous guide dans la salle de musique. Au bout d’un quart d’heure, tout le monde retourne en classe. 12 h, c’est l’heure du repas.

Le suicide chez les écoliers japonais. Plus Juso Itami et Elfriede Jelinek. L’écolier japonais baigne dans un stress constant. Soumis à la pression du groupe, s’il est trop sensible, il peut choisir d’y échapper par le suicide. Quoi qu’il en soit, nul ou surdoué, il sera brimé. Il y a des clichés qui ont la vie dure. Et particulièrement certains instantanés pris sur les bords du Fuji-Yama. Comment aborder un peuple pour lequel faire comme tout le monde n’est pas gênant ? Sortir du rang - Guy Brousmiche a réalisé un documentaire intitulé Brimades sur les suicides d’écoliers. Masochisme culturel - Maurice Pinguet dans son livre la Mort volontaire au Japon (Gallimard, 1984) met à jour l’évidence : ce sont les jeunes et les vieux qui se suicident le plus. Une école d’inspiration américaine - L’école japonaise d’aujourd’hui date de 1945 et nombre de ses caractéristiques sont dues aux diktats de l’occupant américain. Adaptation, rapidité, servilité - La mère est responsable devant le père. L’art : un sésame ouvre-toi ! Aller voir et revoir Tampopo.

........ Inde Visite des écoles d'Inde (21 nov. - 14 déc. 2013) Ca y est, c’est parti pour l’Inde pour un 3 semaines. Bon voyage ! Nous tenons à exprimer toute notre gratitude à Jérôme Saltet et aux Editions Playbac ( pour avoir financé le billet d'avion d'Isabelle (ainsi que son assurance santé) et avoir rendu cette expérience possible. Un très grand merci de la part de toute l'équipe! L'organisation des visites d'écoles en Inde a été difficile à organiser. - Problème avec les photos, elles seront ajoutées dès que possible - 5 informations en avant-propos 1,2 milliard d’habitants : La population de l’Inde équivaut à la population combinée des Etats-Unis + Indonésie + Brésil + Pakistan + Japon + Bangladesh. * Nombreuses langues officielles : hindi, anglais + 21 langues (sur plus de 160 langues au total) - mais aucune langue parlée par tous sur tout le territoire... L'école en Inde est actuellement une école à deux vitesses : Des écoles privées de grande qualité pour les riches, 1. 2.

Liens sur Pédagogie selon Caleb Gattegno Pour rendre service à nos visiteurs nous avons fait une sélection de sites, d’articles et de vidéos en rapport avec l’approche pédagogique de Caleb Gattegno. Nous avons fait de notre mieux pour n’inclure que des sites sérieux, mais nous ne pouvons être tenus pour responsables des contenus des sites externes ni des prestations qu’ils proposent, pas plus que les contenus des articles et vidéos. Articles sur la pédagogie selon Caleb Gattegno : la Subordination de l’Enseignement à l’Apprentissage Une sélection d’articles sur l’internet en rapport avec les théories de Caleb Gattegno. Caleb Gattegno aujourd’hui : quelques réflexions by Maurice Laurent (Page 110 of The Gattegno Effect) Gattegno en Haïti by Raymonde Rocourt (Page 128 of The Gattegno Effect) Trois Enseignantes De Genève by A-L Ferro-Luzzi, A. Ce travail m’a transformée by Christiane Rozet (Page 162 of The Gattegno Effect) Mon expérience avec l’approche Gattegno by Nathanaël Zobel (Page 177 of The Gattegno Effect) Vidéos

Le système scolaire japonais - Portail Japon Depuis des siècles, le Japon met l’accent sur l’éducation. À l’époque Edo, il disposait déjà de milliers d’écoles, alors appelées « terakoya ». Face à l’évolution rapide de la société, le gouvernement japonais a établi des lois et des réformes pour forger un système d’éducation approprié. En 1872, l’enseignement primaire devient obligatoire et de nombreuses matières d’enseignement sont créées. Après-guerre, la promulgation de la loi scolaire porte la durée de l’école obligatoire à neuf années. L’école primaire (shôgakkô) Contrairement à la France, l’école primaire dure six ans. Le collège (chûgakkô) En général, l’entrée au collège se fait sans formalité particulière. Le lycée (kôkô) et l’Université (daigaku) Le lycée dure trois ans et le premier cycle de l’Université, quatre ans, jusqu’à l’obtention de la licence qui est sanctionnée par la rédaction d’un mémoire. Les examens d’entrée aux établissements privés L’admission au lycée et à l’Université s’effectue sur concours. Lexique

L'enseignement en Corée s'oriente vers le cloud computing Les responsables de l’enseignement en Corée du Sud prévoient de numériser tous les manuels scolaires utilisés en classe afin d’accroître l’accès aux documents pédagogiques. Le quotidien local The Chosun Ilbo rapporte que le ministre de l’Éducation, des Sciences et de la Technologie du pays a annoncé qu’il investira environ 2,2 milliards de dollars jusqu’en 2015 pour « créer un environnement où les étudiants peuvent étudier en utilisant un contenu meilleur et plus interactif quels que soient le lieu et le moment ». Le plan est de déployer des ordinateurs tablettes dans les classes (qui seront gratuits pour les familles à bas revenus) à partir desquels les étudiants pourront accéder aux supports pédagogiques en utilisant le réseau Wi-Fi de l’école et un « gros serveur » qui sera installé quelque part dans le pays. Lire la suite de L'enseignement en Corée s'oriente vers le cloud computing chez notre partenaire SmartPlanet.fr

Related: