background preloader

L’école japonaise, sans stéréotypes

L’école japonaise, sans stéréotypes
Sociologue et grand connaisseur du Japon, Jean-François Sabouret a publié il y a vingt-cinq ans un livre marquant, L’Empire du Concours (éditions Autrement), à un moment où le ministre Chevènement s’extasiait devant ce pays où les ouvriers à la chaîne avaient leur bac - d’où le fameux mot d’ordre : 80 % niveau bac. Il a récemment organisé une semaine de rencontres franco-japonaises à Tokyo avec des personnalités éminentes du système éducatif français (Christian Forestier, Hervé Hamon...). Nous l’avons rencontré à l’occasion de la publication d’un nouvel ouvrage avec un jeune chercheur japonais, Daisuke Sonoyama. Cahiers pédagogiques : Le système éducatif japonais est assez peu connu en France. Jean-François Sabouret : Oui, 95 % des jeunes Japonais ont le bac, mais celui-ci est délivré à partir des moyennes des notes depuis la 2de, avec juste quelques épreuves « sur table » passées dans l’établissement. J. Cahiers : Parlez-nous un peu des enseignants japonais. J. J. J. Related:  Et ailleurs ?Recherche d'information edito

Le système éducatif japonais en question 1Depuis de longues années déjà l'école est en Europe un lieu d'âpres affrontements entre divers courants, diverses tendances faisant ressortir des intérêts divergents voire opposés : qu'ils soient d'ordres politiques, parentaux, régionaux, sexuels, ethniques... ces voix qui parlent se font entendre pour défendre leur vision de l'école au nom de l'égalité ou du respect des capacités ou des dons des personnes. Que se passe-t-il ? 2La commission Langevin-Wallon exprimait déjà dans les premières années de l'après-guerre (juin 1947), cette volonté des Français de donner à leurs enfants plus d'éducation qu'ils n'en avaient reçu eux-mêmes et ceci afin de réunir le maximum de chances de réussite dans leur vie adulte professionnelle. 3En Angleterre et au Pays de Galles, l'acte d'éducation de 1944, disait à peu près la même chose. 1. 11Cependant cette menace est porteuse de curiosité. 13Pourquoi des bacheliers, disait-on il y a peu, pour assembler des voitures dans les usines automobiles ? 2. 4.

Les parents, les apprentissages et les jouets Les parents se sentent-ils le devoir et ont-ils la capacité à accompagner leur enfant dans l’apprentissage des savoirs fondamentaux ? Quel impact ont les tablettes numériques et les smartphones sur l’acquisition de ces savoirs fondamentaux ? Quels sont les comportements des parents et des enfants dans ce domaine ? A quel point sont-ils maîtrisés ou hors contrôle ? Autant de questions auxquelles Leapfrog et Ipsos ont souhaité répondre à travers cette enquête réalisée par internet du 22 au 28 mai 2013, auprès d’un échantillon national représentatif de 2009 parents d’enfants âgés de 3 à 9 ans. Des parents soucieux de s’impliquer aux côtés de leur enfant dans l’apprentissage des savoirs fondamentaux… …mais qui ne savent pas toujours comment susciter l’intérêt de leur enfant Les parents attendent du jouet qu’il soit une source d’amusement et d’apprentissage : un juste mélange Des parents perdus face à l’offre actuelle dans le domaine des jeux ludo-éducatifs

Éducation au Japon Les Japonais pensent que l'éducation est très importante. Le système éducatif public a été établi au Japon il y a plus d'un siècle et son existence est plus ancienne que dans la plupart des autres pays du monde. Apprendre a toujours été considéré comme une vertu. Aujourd'hui, 99% des écoliers sont éduqués dans une école publique et même au niveau du lycée, seulement 30% sont inscrits dans une école privée. Chaque enfant japonais doit suivre les cours de six à quinze ans. L'année scolaire japonaise commence en avril. L'ensemble des élèves japonais étudient l'anglais.

Le suicide chez les écoliers japonais. Plus Juso Itami et Elfriede Jelinek. L’écolier japonais baigne dans un stress constant. Soumis à la pression du groupe, s’il est trop sensible, il peut choisir d’y échapper par le suicide. Quoi qu’il en soit, nul ou surdoué, il sera brimé. Il y a des clichés qui ont la vie dure. Et particulièrement certains instantanés pris sur les bords du Fuji-Yama. Comment aborder un peuple pour lequel faire comme tout le monde n’est pas gênant ? Sortir du rang - Guy Brousmiche a réalisé un documentaire intitulé Brimades sur les suicides d’écoliers. Masochisme culturel - Maurice Pinguet dans son livre la Mort volontaire au Japon (Gallimard, 1984) met à jour l’évidence : ce sont les jeunes et les vieux qui se suicident le plus. Une école d’inspiration américaine - L’école japonaise d’aujourd’hui date de 1945 et nombre de ses caractéristiques sont dues aux diktats de l’occupant américain. Adaptation, rapidité, servilité - La mère est responsable devant le père. L’art : un sésame ouvre-toi ! Aller voir et revoir Tampopo.

Système éducatif au Japon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Salle de classe d'un collège japonais Le système éducatif au Japon est caractérisé par une sélection importante des élèves avec des concours et la cohabitation de systèmes publics et privés. Il est géré par le Ministère japonais de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, tout en ayant une organisation très décentralisée puisque les collectivités locales assurent la gestion matérielle, humaine (effectifs, inscriptions, services aux élèves et aux professeurs) et pédagogique (inspection, application des programmes) des établissements, les préfectures s'occupant plus particulièrement des lycées publics, des écoles spécialisées et des établissements privés, et les communes de l'enseignement primaire (maternelles et élémentaires) et secondaire de premier cycle (les collèges) public. Histoire[modifier | modifier le code] — Edwin O. Organisation[modifier | modifier le code] Écolières japonaises Université Keiō

Le système scolaire japonais - Portail Japon Depuis des siècles, le Japon met l’accent sur l’éducation. À l’époque Edo, il disposait déjà de milliers d’écoles, alors appelées « terakoya ». Face à l’évolution rapide de la société, le gouvernement japonais a établi des lois et des réformes pour forger un système d’éducation approprié. En 1872, l’enseignement primaire devient obligatoire et de nombreuses matières d’enseignement sont créées. Après-guerre, la promulgation de la loi scolaire porte la durée de l’école obligatoire à neuf années. L’école primaire (shôgakkô) Contrairement à la France, l’école primaire dure six ans. Le collège (chûgakkô) En général, l’entrée au collège se fait sans formalité particulière. Le lycée (kôkô) et l’Université (daigaku) Le lycée dure trois ans et le premier cycle de l’Université, quatre ans, jusqu’à l’obtention de la licence qui est sanctionnée par la rédaction d’un mémoire. Les examens d’entrée aux établissements privés L’admission au lycée et à l’Université s’effectue sur concours. Lexique

........ Inde Visite des écoles d'Inde (21 nov. - 14 déc. 2013) Ca y est, c’est parti pour l’Inde pour un 3 semaines. Bon voyage ! Nous tenons à exprimer toute notre gratitude à Jérôme Saltet et aux Editions Playbac ( pour avoir financé le billet d'avion d'Isabelle (ainsi que son assurance santé) et avoir rendu cette expérience possible. Un très grand merci de la part de toute l'équipe! L'organisation des visites d'écoles en Inde a été difficile à organiser. - Problème avec les photos, elles seront ajoutées dès que possible - 5 informations en avant-propos 1,2 milliard d’habitants : La population de l’Inde équivaut à la population combinée des Etats-Unis + Indonésie + Brésil + Pakistan + Japon + Bangladesh. * Nombreuses langues officielles : hindi, anglais + 21 langues (sur plus de 160 langues au total) - mais aucune langue parlée par tous sur tout le territoire... L'école en Inde est actuellement une école à deux vitesses : Des écoles privées de grande qualité pour les riches, 1. 2.

L'éducation au Japon - Mon Trek Au Japon L’éducation japonaise et son système scolaire .. beaucoup d’idées reçues circulent a ce sujet …J’aimerais y voir un peu plus clair ..et me forgeais ma propre opinion alors partons à la pêche aux informations… Tout d’abord l’éducation est une chose extrêmement importante pour la nation nippone, les japonais la jugent comme essentielle et prioritaire, ce qui génère des comportement parfois excessifs tel que les cours du soir à outrance. L’école publique japonaise date de plus de 100 ans, c’est l’un des systèmes éducatifs les plus anciens en comparaison avec les autres pays. Aujourd'hui, 99% des écoliers sont éduqués dans une école publique et même au niveau du lycée, seulement 30% sont inscrits dans une école privée. La maternelle commence des l’âge de 3 ans, on entre à 6 ans au primaire et à 12 ans au collège. L’élève qui désire rentrer dans l’école est obligé de passer le concours sauf si il est dans l’école depuis le début de sa scolarité. Sayônara !

L'enseignement en Corée s'oriente vers le cloud computing Les responsables de l’enseignement en Corée du Sud prévoient de numériser tous les manuels scolaires utilisés en classe afin d’accroître l’accès aux documents pédagogiques. Le quotidien local The Chosun Ilbo rapporte que le ministre de l’Éducation, des Sciences et de la Technologie du pays a annoncé qu’il investira environ 2,2 milliards de dollars jusqu’en 2015 pour « créer un environnement où les étudiants peuvent étudier en utilisant un contenu meilleur et plus interactif quels que soient le lieu et le moment ». Le plan est de déployer des ordinateurs tablettes dans les classes (qui seront gratuits pour les familles à bas revenus) à partir desquels les étudiants pourront accéder aux supports pédagogiques en utilisant le réseau Wi-Fi de l’école et un « gros serveur » qui sera installé quelque part dans le pays. Lire la suite de L'enseignement en Corée s'oriente vers le cloud computing chez notre partenaire SmartPlanet.fr

L'évolution du taux de réussite au bac et des mentions dans le temps - Publié le Vendredi 13 Juillet 2012 Accueil > Actualités > L'évolution du taux de réussite au bac et des mentions dans le temps Les chiffres viennent de tomber : cette année, 84,5 % de candidats ont décroché leur baccalauréat ! L'occasion pour Orientations de se plonger dans l'évolution du taux de réussite à cet examen ainsi que sur les mentions. Le baccalauréat est-il plus facile aujourd'hui que dans les années yéyés ? Peut être, mais la notation, le nombre de candidats, et l'idéalisation du diplôme traditionnel, sont autant d'indicateurs qui font que le taux de réussite au bac a beaucoup augmenté au fil des années. Même constat pour les mentions, qui sont aujourd'hui bien plus accessibles : 46,5 % des bacheliers ont décroché leur diplôme avec plus de 12 de moyenne, contre seulement 32 % en 1960... Les bacheliers sont-ils plus intelligents en 2012 ? L'évolution du taux de réussite au baccalauréat de 1960 à nos jours. Comme le montre le graphique, le taux de réussite au bac au fil des années a beaucoup évolué !

L’école en Corée Dans un texte récent , la sociologue Nathalie Bulle affirme qu’une conséquence de PISA est que les pays « adoptent progressivement des conceptions communes des objectifs éducatifs et des solutions à adopter. » Selon elle, « la standardisation du discours éducatif et des solutions préconisées conduisent les nations à adopter progressivement une compréhension commune des “meilleures pratiques” et à implémenter des politiques similaires au point que ces dernières revêtent un caractère d’“inévitabilité”. » Je me suis intéressé à PISA parce que je me posais la question de savoir si ce que je faisais dans mon école , et qui réussissait bien, avait un rapport avec ce qui fonctionnait dans d’autres pays. Je suis allé dès 2003 dans une école au Japon et, depuis que je suis retraité, dans plusieurs écoles finlandaises et japonaises. Que monsieur Xavier Darcos ait utilisé les résultats de PISA pour justifier sa politique de restrictions au nom de bonnes pratiques est une chose. Post-Scriptum

Japon:- Éducation : La Corée sort première de la nouvelle enquête PISA de l’OCDE sur la culture numérique Accueil de l'OCDE › Japon › Éducation : La Corée sort première de la nouvelle enquête PISA de l’OCDE sur la culture numérique 28/06/2011 - La Corée occupe la première place du classement de la nouvelle enquête PISA de l’OCDE qui évalue la façon dont les jeunes de 15 ans utilisent les ordinateurs et Internet pour apprendre. Viennent ensuite la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Japon, Hong-Kong – Chine et l’Islande. Résultats de PISA 2009 : l’enquête « Étudiants en ligne » a consisté à demander aux élèves d’évaluer des informations présentées sur Internet, d’apprécier leur crédibilité et de surfer sur des pages Web, afin de mesurer leurs performances en compréhension de textes électroniques. Ont participé à l’enquête des élèves de 16 pays de l’OCDE – Australie, Autriche, Belgique, Chili, Corée, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Islande, Irlande, Japon, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pologne et Suède – ainsi que de trois économies non membres - Colombie, Hong Kong – Chine et Macao – Chine.

Allemagne. Quelques réflexions sur la relation entre pédagogie et économie 1Dans les universités allemandes, la pédagogie constitue une discipline essentiellement philosophique depuis l’époque de l’idéalisme. En revanche, la réalité de l’enseignement n’a longtemps pas rencontré l’intérêt des scientifiques. La question de savoir comment organiser, réglementer, administrer et financer les établissements scolaires et le système d’enseignement est restée, encore bien des années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de la seule compétence de l’appareil administratif du domaine éducatif. 2On ne s’étonnera donc pas d’avoir vu une conception traditionnelle, empreinte de néo-humanisme, résister violemment à l’apparition d’approches économiques dans son champ. 3Ce n’est qu’à partir des années soixante du siècle dernier qu’on a assisté provisoirement à un changement de paradigme. 4Cependant, un renversement de tendance apparut dès la fin des années soixante.

Related: