background preloader

ARTICLE : Le Non Savoir source de compétences

ARTICLE : Le Non Savoir source de compétences
Il arrive qu’un cadre ait un membre de son équipe qui refuse de faire un travail ou persiste à le faire de façon insatisfaisante. Pour bien manager, le cadre doit accepter de ne pas savoir à la place de son collaborateur ce qui motive ce refus ou cette négligence. Pour gérer cette situation la phase de non-savoir est très importante. Par exemple un cadre d’un service administratif a un collaborateur qui ne tient pas à jour des saisies de données statistiques. L’explication est excellente et même bien formulée en mettant l’attention sur les bénéficiaires : ceux qui n’auront pas à subir les fautes des chauffards. Dans cet exemple il répond alors : "L’année dernière j’ai perdu mon meilleur ami dans un accident de la route. Nous comprenons alors pourquoi les explications ne servaient à rien. C’est à partir de là, et seulement à partir de là, que des explications peuvent trouver leur place pour lui montrer que justement son travail contribue à éviter cela. Mais la dame est toujours mal. Related:  COMMENT APPREND-T-ON ?my Creative Education interests

Jacques Rancière: Le Maître ignorant Origine Le Maître ignorant Nous sommes réunis ici pour parler de la vertu des maîtres. J'ai écrit un ouvrage qui s'appelle Le Maître ignorant. Il me revient donc logiquement de défendre sur ce sujet la position apparemment la plus déraisonnable : la première vertu du maître est une vertu d'ignorance. Mon livre raconte l'histoire d'un professeur, Joseph Jacotot, qui fit scandale dans la Hollande et la France des années 1830 en proclamant que les ignorants pouvaient apprendre seuls sans maître pour leur expliquer, et que les maîtres, de leur côté, pouvaient enseigner ce qu'ils ignoraient eux-mêmes. Qu'est-ce que cette vertu d'ignorance ? Pour bien répondre à cette question il faut distinguer plusieurs niveaux. Il faut des explications pour que l'ignorant comprenne l'explication qui lui permet de comprendre. Sa topographie est celle du haut et du bas, de la surface et de la profondeur. Deuxièmement l'égalité est la condition de l'inégalité elle-même.

La théorie des situations didactiques Le cours de Montréal 1997 | Guy Brousseau Résumé détaillé Partie A- La modélisation des situations à usage didactique Il s‘agit de rassembler un certain nombre de concepts introduits depuis quelques années déjà, et de les organiser de façon à les faire apparaître comme des éléments d‘une théorie. La méthode d‘exposition choisie est assez lente car elle fait dépendre l’introduction de chaque concept nouveau de trois problématiques distinctes. La première problématique est celle de la pertinence. Cette lecture relève d‘une deuxième problématique, celle de l‘exhausti­vité. La troisième problématique est celle de la consistance ; c‘est peut-être la plus nouvelle car, si les professeurs, dans l‘exercice de leur profession, utilisent des concepts pertinents qui tendent à permettre de traiter tous les cas, ils n’assurent pas — ils n’ont pas à assurer — la charge de consistance de ces concepts. Le chapitre 3 étudie alors comment regrouper et hiérarchiser la multitude des conditions à étudier. 1. 2. 3. 4. 5. Diffusion : internationale 1.

Les chemins de l'intelligence L'intelligence ne dépend pas de la génétique mais de l'aptitude à utiliser pleinement les possibilités de notre esprit. L'important est la façon dont nous traitons et organisons les informations, dont nous interprétons nos expériences, et plus globalement, la façon dont nous nous représentons la réalité. Voici donc quelques clés pour devenir "plus intelligent"... Penser par soi-même Ne pas faire son jugement en fonction de celui des autres, et ne pas prendre pour argent comptant ce qui est dit ou suggéré par les médias, la publicité, les responsables politiques. Celui dont l'esprit ne produit aucune pensée autonome et ne contient rien d'autre que ce qu'on y a déversé est pour ainsi dire "sans valeur ajoutée". Ecouter son intuition L'hémisphère droit du cerveau possède des capacités intuitives qui sont complémentaires de l'intelligence rationnelle du cerveau gauche. L'intuition est capable de prendre en compte une multitude d'éléments dont nous n'avons pas conscience. Penser en 4D

Concours d’écriture créative : inventez les réseaux électriques du futur Dans un monde en perpétuel changement, les réseaux de transport d’électricité accompagnent l’évolution de nos sociétés. Dans deux générations, à quoi ressembleront-ils ? A quoi serviront-ils ? A vous d’imaginer les réseaux de demain ! En 60 ans, deux générations vont remodeler les modes de vie, les réseaux de transport d’électricité vont s’adapter et se moderniser. Votre texte comprendra entre 6 000 et 9 000 signes (espaces compris). Un peu d’inspiration ici Pour combiner passion des réseaux, de l’écriture et de la science-fiction, le blog met en jeu plus de 1500 € de cadeaux ! Les gagnants seront désignés en deux étapes. C’est vous ensuite, internautes, qui classerez les 10 textes retenus par le jury, du 1er au 10ème, en votant en ligne ! Ce concours d’écriture est organisé en partenariat avec le média Futura Sciences. Inscriptions closes Lire le réglement du concours

Les outils de l'apprendre à apprendre | PedagoGeeks. Le WebZine de l'innovation pédagogique en éducation, formation et orientation professionnelle. Vous êtes ici : PedagoGeeks. Le WebZine du social learning et de l'innovation pédagogique » Accompagnement pédagogique » Apprendre à apprendre… oui mais avec quels outils ? Au hasard...La norme SCORM des plateformes d’e-learning en (presque) clairBy PedagoGeeks - juillet 18 2011 02:18 La norme SCORM qui est plutôt une spécification, un standard ...Infographie – What’s Social LearningBy PedagoGeeks - janvier 23 2012 06:51 Infographie qui présente de manière succincte le concept de Social ...Les blogs pour le développement de l’employabilitéBy PedagoGeeks - juillet 1 2011 07:02 Cet article fait suite aux différents posts sur ce site ...Apprendre à apprendre : synthèse de Francis Tilman et Dominique GrootaersBy PedagoGeeks - août 31 2011 04:54 Vous trouverez ici une copie d'un article publié sur le ...Progressions pédagogiques en spiraleBy PedagoGeeks - janvier 27 2012 05:57 D’une manière générale, l'objet de la progression est d'établir le ... Télécharger la carte créée avec Xmind Zemanta

Taxonomie de Bloom Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique Qu'est-ce qu'un objectif pédagogique ? Dans le processus enseignement- apprentissage , et pour une bonne évaluation , il est important que soient définis précisément les objectifs pédagogiques poursuivis et de les formuler clairement aux apprenants . Différents systèmes de classification d’objectifs existent. En pédagogie, un objectif est un énoncé d’intention décrivant ce que l’apprenant saura (ou saura faire) après apprentissage. Un objectif pédagogique général décrit une compétence ou un ensemble de compétences que l’apprenant doit acquérir au terme d’une séquence d’apprentissage. Les objectifs pédagogiques généraux ne peuvent donner prise à une évaluation rigoureuse que s’ils sont rendus concrets. Formuler un objectif pédagogique opérationnel/spécifique, c'est définir pour l'élève : Taxonomie des objectifs pédagogiques de Bloom Les 6 habiletés de la taxonomie de Bloom La taxonomie révisée de Bloom

La créativité & la motivation : des leviers pour l’apprentissage 7décembre2011 Par Arnaud Durand Dans une soirée, alors que je refaisais le monde avec un ami avec qui je vais travailler sur un site internet pour son association. On a longuement parlé du travail collaboratif et de la recherche. J'étais parti sur un article sur la motivation, comment la découper et savoir où elle prend son essence. Tout d'abord, je vais tenter de définir ce qu'est la motivation et en quoi elle permet d'apprendre. a)Il n'y a pas de motivation sans obstacle. Pour étayer ce propos, je ferai d'abord appel à notre expérience d'enseignant. Cette notion de quête paraît évidente, mais résume aussi un problème, on ne motive que des élèves ayant des obstacles. Je ferai la distinction entre obstacles et difficultés (scolaires). Donc pour motiver un élève, il faut lui proposer des situations de problèmes complexes mettant en jeu des difficultés à l'apprenant. b)La motivation n'est pas de la curiosité. Il y a, je pense, une nuance entre motivation et curiosité. f)Conclusion d) Conclusion

INTELLIGENCES MULTIPLES

Related: