background preloader

Apple bat son record de rentabilité en faisant exploser tous ses objectifs

Apple bat son record de rentabilité en faisant exploser tous ses objectifs
Politique Hippodrome de Compiègne : non-lieu pour Woerth L’ancien ministre du Budget Eric Woerth a bénéficié d’un non-lieu devant la Cour de justice de la République. Eric Woerth avait été placé sous le... Afrique - Moyen Orient Afghanistan : attentat suicide dans un lycée à Kaboul + VIDEO Une attaque suicide s’est produite dans un lycée de Kaboul, hébergeant un centre culturel français. Médias

http://www.lesechos.fr/24/01/2012/lesechos.fr/0201861501982_apple-bat-son-record-de-rentabilite-en-faisant-exploser-tous-ses-objectifs.htm

Conjoncture : Apple plus riche que les États-Unis Alors que les Etats-Unis sont embourbés dans une crise de la dette, le géant informatique américain, nouveau numéro un des smartphones, bénéficie d'une trésorerie de 75,8 milliards de dollars contre un peu plus de 73 milliards pour Washington. La puissance financière semble clairement du côté des entreprises plutôt que des États. Illustration de l'état désastreux des finances américaines, le nouveau numéro un des smartphones, Apple, dispose de près de 76 milliards de dollars de liquidités et les États-Unis, de 73 milliards.

Pourquoi Apple est vraiment phénoménal 623,52 milliards de dollars. C'est la valeur de l'entreprise Apple, sur la base du cours de son action, qui a clôturé lundi soir à 665,15 dollars. La firme de tous les records - qui était, on le rappelle, au bord de la faillite en 1996 - a encore frappé. Cette fois, elle a dépassé (sans tenir compte de l'inflation) la capitalisation atteinte par Microsoft en 1999, le tenant du titre de la plus grosse capitalisation de tous les temps aux Etats-Unis. En redressant les chiffres pour tenir compte de l'inflation, Microsoft -et IBM-, battent Apple. Mais qu'à cela ne tienne.

Les performances financières d’Apple déçoivent Benjamin Jébrak - 29/01/2014 Avec 51 millions d’unités du iPhone vendues, les résultats du dernier trimestre financier de Apple, présentés lundi dernier, n’ont pas impressionné les investisseurs. Alors que les investisseurs d’Apple s’attendaient à la vente de 56 millions d’unités du iPhone lors du dernier trimestre financier de l’entreprise, Apple rapportait des revenus de 57,6 milliards de dollars américains et un bénéfice net de 13,1 milliards de dollars américains. Qu'est-ce qu'une organisation performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG L'analyse de la performance de l'organisation doit être envisagée dans ses diverses composantes, c'est-à-dire en établissant un lien entre les résultats obtenus et les aspirations des différents acteurs. Il s'agit d'envisager comment ces aspirations sont traduites en termes d'indicateurs et comment la performance de l'organisation se situe par rapport à d'autres, ou comment elle évolue dans le temps. 1.

C'est la chaîne de production d'Apple garantit le succès de ses produits! Apple se donne les moyens de l'exclusivité Apple demande toujours aux sous-traitants qui fabriquent les composants de ses produits, un accord d'exclusivité. En échange, Apple donne la garantie d'acheter l'intégralité de leurs produits, et n'hésite pas à débourser des sommes faramineuses pour obtenir cette exclusivité. Un coût qui ne rebute pas l'enseigne, qui, forte de ses 80 milliards de dollars en banque, a même décidé d'augmenter son budget à l'investissement pour 2012. C'est donc une enveloppe de 7,1 milliards de dollars supplémentaires, destinée au paiement des fournisseurs et une autre de 2,4 milliards de dollars, réservée au prépaiement des composants clefs, qui seront mises sur la table pour financer cette exclusivité.

Retour sur les derniers résultats financiers d’Apple Lundi soir, Apple a présenté ses résultats financiers pour le dernier trimestre, d’octobre à décembre 2013. Des résultats record à perdre tout sens de la mesure, qui ont déjà été présenté sur le Journal du Geek. Seul ombre au tableau, un bénéfice net en très légère baisse, sur la tendance de l’année fiscale terminée en septembre dernier qui était marquée par le premier recul depuis 2001. Bien entendu, on parle toujours d’une des sociétés les plus riches du monde, capable de ridiculiser les profits pourtant là aussi astronomiques de la concurrence, et d’une marge nette à la limite de l’indécence : elle s’élève à 22,7 % sur le dernier trimestre. C’est certes un repli par rapport à l’année précédente où elle était de 24 %, mais c’est suffisant pour faire saliver Samsung et ses 12,3 %.

Apple Apple [ˈæpəl][8] Écouter (litt. « pomme » en anglais) est une entreprise multinationale américaine qui crée et commercialise des produits électroniques grand public, des ordinateurs personnels et des logiciels. Parmi les produits les plus connus de l'entreprise se trouvent les ordinateurs Macintosh, l'iPod, l'iPhone et l'iPad, la montre Apple Watch, le lecteur multimédia iTunes, la suite bureautique iWork, la suite multimédia iLife ou des logiciels à destination des professionnels tels que Final Cut Pro et Logic Pro. En 2019, l'entreprise emploie 137 000 employés et exploite 506 Apple Stores répartis dans 25 pays[9],[10] et une boutique en ligne où sont vendus les appareils et logiciels d'Apple mais aussi de tiers.

Analyse de rentabilité et prévision Le contrôle de gestion gagne en valeur ajoutée Plus que jamais impliqué dans l’activité de l’entreprise, le contrôle de gestion passe aujourd’hui d’un rôle purement comptable à celui d’un véritable partenaire des directions opérationnelles. Objectif : les accompagner dans leur suivi et pilotage à court ou long terme. Accompagnant ce mouvement, de nouveaux outils sont à la disposition du contrôle de gestion pour mener à bien ses nouvelles missions et favoriser le dialogue entre tous les acteurs concernés.

Marque la plus puissante du monde : Apple détrône Coca-Cola Le groupe de conseil en stratégie et design de marque Interband a révélé le classement 2013 des cent marques les plus puissantes au monde. Le classement est basé d’abord sur trois critères : l’estimation financière des produits vendus par la marque, l’influence de la marque dans la décision du consommateur d’acheter et la compétitivité de la marque dans son segment. Apple plus fort que Coca-Cola Les 9 millions d’iPhone vendus en un week-end ont donné le coup de grâce à Coca-Cola qui était pourtant resté durant 13 ans en maitre incontesté du classement.

Apple : premier bilan financier de 2014 le 27 janvier par Nicolas Furno le 6 janvier 2014 à 23:30 Apple a annoncé la date de sa conférence financière pour le premier trimestre 2014, une période qui va de fin septembre de l’année précédente, à janvier en cours. Le lundi 27 janvier, le constructeur détaillera les finances du plus gros trimestre de l’année : entre les nouveautés et les périodes de Noël qui sont toujours excellentes en matière de vente, les résultats seront logiquement meilleurs qu’au trimestre précédent. L’iPhone 5s et le 5c sont sortis une semaine à peine avant la fin du trimestre précédent et l’essentiel des ventes à ce jour seront comptabilisées dans le T1 2014. Reste à savoir si l’entreprise de Tim Cook a fait mieux que l’an dernier (lire : Résultats Apple T1 2013 : tout ce qu’il faut savoir).

Apple est plus riche que les États-Unis Selon un dernier rapport, Apple est désormais plus riche que le gouvernement américain. Le gouvernement américain aurait-il vraiment de quoi s’inquiéter lorsque l’on apprend qu’Apple est plus riche que lui ? En effet, le Trésor américain a déclaré, ce jeudi, que le gouvernement disposait d’une réserve de cash de 73,8 milliards de dollars contre … 76,2 milliards de dollars pour la firme de Cupertino selon ses derniers résultats financiers annoncés à la fin du mois de juin. Même si ces chiffres ne sont bien-sûr pas comparables, cela s’explique surtout par le fait qu’Apple gagne beaucoup plus d’argent qu’elle n’en dépense, contrairement au gouvernement américain qui est au au bord du défaut de paiement. Rappelons qu’en terme de capitalisation boursière (secteur de la technologie), Apple est la firme la plus puissante au monde et se retrouve désormais plus riche que le pays “le plus puissant” du monde ! Réagissez sur le forum.

Apple annonce le versement de dividendes et un programme de rachat d'actions À quelques minutes du début d'une conférence de presse qui devrait préciser cette décision, Apple a annoncé qu'elle verserait désormais des dividendes à ses actionnaires et qu'elle allait procéder à un programme de rachat d'actions. Le dividende trimestriel sera de l'ordre de 2,65 $ par action et sera versé à partir du quatrième trimestre fiscal 2012, qui commence le 1er juillet prochain. C'est la première fois depuis 1995 qu'Apple versera un dividende à ses actionnaires, signe que l'ère Steve Jobs est bien finie : la légende veut que le co-fondateur de la société eût été viscéralement opposé à cette pratique. Cette pratique permet néanmoins de « fidéliser » les investisseurs et de rendre l'action moins sensible à leurs éventuels caprices. Les cadres d'Apple (hors Tim Cook) sont aussi concernés par cette décision, qui doit aussi les retenir de partir à la concurrence.

Les performances financières comparées d’Apple, Microsoft, Google La saison de la publication des résultats arrive à son terme, et le site américain The Verge en profite pour proposer une comparaison des performances d’Apple, Google et Microsoft, en termes de CA, de résultat net et de marges opérationnelles. En synthèse, si ces 3 acteurs ont plutôt "déçu" Wall Street, il faut quand même constater qu’ils constituent toujours des machines à engranger des dollars, avec des profits nets trimestriels qui s’échelonnent de 2,7 à 6,9 MILLIARDS de dollars, et des marges opérationnelles nettes (profts/CA) oscillant autour de 20% témoignant du caractère très profitable de leur business. The Verge note aussi que le second trimestre de l’année dernière avait vu Microsoft enregistrer dans ses comptes une charge négative de 6,19 milliards de dollars de dépréciation de ses actifs liée à l’acquisition de la société eQuantive en 2007.

Smartphones : Apple vend désormais 3 fois moins d'Iphone que son rival Samsung et son Galaxy Samsung a conforté sa place de numéro un mondial des smartphones au 3ème trimestre, passant le seuil des 35% de part de marché, alors qu'Apple a reculé, ont indiqué mardi 29 octobre les cabinet d'études Strategy Analytics et IDC. Le marché mondial des smartphones a progressé de 38,8% au troisième trimestre avec 258,4 millions d'unités écoulées, un record, selon IDC qui, sur la base de cette forte croissance et des sorties de nouveaux modèles par plusieurs fabricants, juge que la barre du milliard d'unités vendues sera dépassée pour la première fois cette année. Samsung s'est adjugé selon lui 31,4% du marché au troisième trimestre contre 31% un an plus tôt, avec 81,2 millions d'unités (+40,5%) soit "davantage que les quatre fabricants suivants réunis", relève le cabinet.

Related: