background preloader

Enseignement à distance : l'incroyable fiasco du Cned

Enseignement à distance : l'incroyable fiasco du Cned
On croit rêver quand on découvre sous la plume de la Cour des Comptes que le Cned, le Centre national d’enseignement à distance, plus gros opérateur français de télé-enseignement (e-learning en anglais) est "un établissement inadapté à la formation en ligne". Un euphémisme de technocrate pour dire que le Cned a tout simplement oublié de s’adapter à l’ère internet apparue il y a plus de 15 ans. Ou - pour être plus juste - que le ministère de l’Education nationale a oublié de développer cet outil, qui s’était installé, de façon très symbolique, au sein du parc du Futuroscope à Poitiers, dévolu aux nouvelles technologies high-tech. Le rapport de la Cour des comptes donne l’impression d’une véritable Bérézina : entre 2000 et 2010, le Cned a vu le nombre de ses inscrits dégringoler de 400.000 à 200.000, alors que, selon le constat du Cned lui-même "le marché de la formation à distance est en croissance générale." C’est, en fait, un marché en pleine explosion. "Une image vieillissante"

2013, l'année des Moocs en français ? Les Moocs étaient des grains de sable, ils sont en train de se transformer en rochers. Pas une enceinte universitaire dans laquelle on n'évoque ces cours en ligne massifs et ouverts, qui attirent des millions de participants sur les plateformes américaines. À première vue, il semblerait que ce mouvement soit en capacité d'emporter tout l'enseignement supérieur mondial dans une avalanche dont sortiront bien peu de survivants.Mais, à y regarder de plus près, on voit que les choses ne sont pas aussi catastrophiques qu'elles en ont l'air pour les prestataires d'enseignement supérieur francophones et européens. Plusieurs Moocs en français attendent vos inscriptions La communication se fait mezza voce, mais celui qui tend l'oreille comprendra bien vite que plusieurs projets de Moocs en français sont en voie de finalisation. Analyse Numérique pour les Ingénieurs, cours délivré par l'EPFL (école polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse) sur Coursera, 7 semaines, démarrage le 18 février;

La formation à distance : avenir objectivement prometteur dans les écoles Dans le récent rapport Eurydice «Chiffres clés de l'éducation 2012 - Principaux développements des systèmes éducatifs européens au cours de la dernière décennie» (.pdf), on peut consulter diverses données sur l’âge de fréquentation obligatoire de l’école, qui a tendance à augmenter, sur l’autonomie administrative des institutions, qui a aussi tendance à augmenter, ce qui est une bonne chose*, et enfin sur la dynamique des ressources humaines (les professeurs). Plusieurs facteurs convergent vers une pénurie de professeurs : Cette pénurie de professeurs a déjà commencé à se manifester depuis 2009 dans certains pays. Même un politicien peut comprendre que le statu quo ne tiendra plus très longtemps et qu'il faudra faire différemment si on veut à la fois répondre aux besoins de formation et réussir à le faire dans des paramètres budgétaires qui permettent une accessibilité universelle. La formation à distance à la rescousse Bien d’autres arguments de différentes natures peuvent être invoqués.

MOOC : la standardisation ou l’innovation Le développement des cours en ligne massifs et ouverts (Mooc pour massive online open courses) attise autant l'enthousiasme que le rejet. Pourtant, comme nous l'avons déjà signalé, ils n'ont rien de magique et paraissent bien souvent plus une réponse économique qu'éducative. En accentuant la concurrence entre universités et entre les étudiants eux-mêmes... les Mooc semblent répondre à un problème pédagogique par une solution économique très spécifique. Or, l'enjeu éducatif n'est pas là. Si vous n’avez pas encore succombé au buzz des Mooc (massive online open courses, Cours en ligne ouvert et massif), ça ne saurait tarder: le temps de l’enseignement supérieur de masse en ligne est venu et la face du monde en sera changée, nous dit-on. La course à la plate-forme Image : Day of the Mooc par Michael Branson. La frénésie est donc à son comble. L'innovation pédagogique en question En réalité, il leur est aisé de montrer que tout a changé. La standardisation des cours

Construire une formation pour le Elearning L’ascension du Elearning dans les secteurs de l’entreprise de l’université et de la formation continue permet de faire évoluer des modalités d’apprentissage et les pratiques pédagogiques des acteurs de la formation et de l’enseignement. En effet on constate un véritable engouement pour ce type d’apprentissage qui peut s’expliquer par l’évolution et l’accessibilité des technologies et sa souplesse d’utilisation pour une nouvelle génération d’apprenants. En veille permanente sur le sujet, j’ai développé une ressource numérique qui vous permettra d’organiser et de structurer un parcours de formation pour le Elearning. Cette carte mentale est une méthode constituée de 9 thématiques : Les objectifsLes rôles du formateur concepteurL’interactivité de l’apprentissageAnalyser l’environnement d’apprentissageLes objectifs opérationnelsConstruire la structure généraleLes étapes du scénarioLes outilsLe Elearning atouts et inconvénients Bonne consultation Olivier Legrand

Stéphane Hessel: le bal des hypocrites | Slate - Waterfox Déjà, il y a quelque chose de louche dans ce concert de louanges, dans cette unanimité droite-gauche-centre-vert, etc., qui salue la mémoire de Stéphane Hessel. Toute la classe politique y est allée de de bon cœur: «Grande figure», «humaniste passionné», «militant du progrès», «penseur généreux», «immense patriote», «grand Français»… (passons sur l’originalité des formules: plus c’est plat, plus ils aiment). Mais quand un militant politique (ce que fut Hessel) est enterré sous des tombereaux d’éloges venant de tous les côtés, c’est qu’il était déjà mort. Ou alors... Ensuite, il y a quand même quelque chose de bizarre: si Stéphane Hessel était un grand penseur, un humaniste visionnaire, une conscience universelle, comme ne cessent de le répéter les politiques à coups de trémolos, comment se fait-il qu’il ait fallu attendre ses 90 ans pour s’en rendre compte? publicité Il n’y a qu’une chose qui les intéresse chez les célébrités: se faire prendre en photo avec elles. Une carrière moyenne.

Une nouvelle pédagogie émerge... et l’apprentissage en ligne en est un facteur contributif | Contact North Dans toutes les discussion au sujet des systèmes de gestion de l'apprentissage (SGA), des ressources éducatives ouvertes (REO), des cours en ligne largement ouverts (massive open online courses, ou MOOC) et des avantages et défis de l’apprentissage en ligne, les enjeux les plus cruciaux sont peut-être ceux qui touchent la manière dont la technologie change notre façon d’enseigner et, plus important encore, la manière dont les étudiantes et étudiants apprennent. Faute d’avoir un meilleur terme pour le désigner, nous appelons cela la « pédagogie ». Il est évident que les changements majeurs dans la manière dont nous enseignons aux étudiantes et étudiants du niveau postsecondaire sont déclenchés par l’apprentissage en ligne et les nouvelles technologies, qui augmentent la flexibilité et l’accès à l’égard de l’éducation postsecondaire. Mais cela n’est que la première étape. Quels sont les moteurs du développement de cette nouvelle pédagogie? Les nouvelles demandes d’une société du savoir 1.

Formation ouverte et à distance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion de formation ouverte et/ou à distance, (ODL - Open Distance Learning pour les anglophones) désigne les processus de formation initiale ou continue, individuels ou collectifs se faisant à distance. La notion de distance évoque l'éloignement géographique entre les participants à la formation : formateurs et apprenants. La formation est accessible où que l'on se trouve, en présence des autres participants ou pas. Histoire[modifier | modifier le code] Ce type d'enseignement est récent (apparu dans les années 1990). En France[modifier | modifier le code] Dans ce pays, la définition « officielle » de la formation ouverte et à distance (ou FOAD) a été donnée par la DGEFP dans la circulaire du 20 juillet 2001 : « Une formation ouverte et/ou à distance, est un dispositif souple de formation organisé en fonction de besoins individuels ou collectifs (individus, entreprises, territoires). Typologies[modifier | modifier le code] O = Open

Main basse sur la culture ! Ils l'aiment, notre culture ; ils la bichonnent, notre vie privée. Ils les vénèrent ! Jeff Bezos, le patron d'Amazon, est un grand lecteur marié à une romancière. Steve Jobs, de son vivant, était tellement épris des artistes qu'il se plaignait de n'avoir "jamais passé autant de temps à convaincre les gens de faire ce qui est le mieux pour eux" ! Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, ne se contente pas de connecter plus d'un milliard d'humains, il le fait de manière res-pon-sable : "Nous existons à l'intersection de la technologie et des problèmes de société, et nous consacrons beaucoup de temps à réfléchir à l'une comme aux autres." Les maîtres du numérique à l'échelle mondiale Derrière ces belles paroles se cache une réalité moins idyllique. Les quatre géants "déterminent de façon disproportionnée ce qu'est l'Internet - une réalité très éloignée de la vision originale d'un réseau entre égaux. Culture et vie privée, le cœur et les poumons d'une démocratie Google ?

Les outils de l'e-Learning La massification de l'offre de cours en libre accès et la soudaine visibilité d'une importante demande ont déjà bouleversé la hiérarchie des outils estimés incontournables en formation à distance. La vidéo tient le haut du classement, utile pour enregistrer un cours, réaliser des démonstrations animées ou organiser une visioconférence. Son usage est en cours de généralisation. Les réseaux sociaux figurent eux aussi parmi les champions de l'e-learning. Ils facilitent la mise en place de communautés d'apprenants et la connexion des cours avec le grand web. À travers les réseaux sociaux, c'est tout un mode de relation aux autres qui transparaît. Le nouvel e-learning est donc puissamment social, s'appuyant là sur les intutitions des praticiens qui, depuis une dizaine d'années déjà, avaient opté pour le tutorat, le travail entre pairs distants et l'alternance entre les temps synchrones et asynchrones. Illustration : Fabio Berti, Shutterstock.com Augmenter la réalité d'un cours 18 janvier 2014

Related: