background preloader

Les Activités Pédagogiques Complémentaires, un espace de liberté à investir…

Les Activités Pédagogiques Complémentaires, un espace de liberté à investir…
À partir de la rentrée 2013, les APC viendront en remplacement de l’AP (Aide Personnalisée). Leur volume sera de 36h/an au lieu de 60, soit 1h par semaine. Ces APC organisées en groupes restreints d’élèves pourront prendre trois formes : - une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans les apprentissages - une aide au travail personnel - une activité prévue par le projet d’école le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial L’organisation générale de ces APC est arrêtée par l’IEN, sur proposition du conseil des maîtres. Les propositions retenues à ce titre sont inscrites dans le projet d’école. Les APC rendent possible ce qui ne l’était pas dans le cadre étroit de l’aide personnalisée, c’est-à-dire la proposition d’activités pédagogiques et éducatives ouvertes à tous, la seule limite étant la cohérence des activités avec le projet d’école. Qu’est-ce-que vous avez toujours eu envie de faire avec vos élèves sans y parvenir faute de temps ou de conditions favorables ?

Organisation du temps scolaire et APC Les écoliers français subissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde, et la concentration sur une semaine de 4 jours à partir de 2008, soit 144 jours contre une moyenne OCDE de 187 jours a aggravé les déséquilibres dans l'organisation des apprentissages . Afin d'améliorer les conditions d'apprentissage des élèves et de contribuer à leur réussite, une nouvelle organisation de la journée et de la semaine scolaires est mise en place dans le premier degré. La présente circulaire a pour objet de présenter les nouveaux rythmes, leurs modalités de mise en œuvre et d'apporter des précisions sur la mise en place des activités pédagogiques complémentaires, à la suite de la modification des articles D. 411-2 et D. 521-10 à D. 521-15 du code de l'éducation par le décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013. 1 - Les principes d'organisation du temps scolaire fixés au niveau national La semaine scolaire doit être organisée selon les principes suivants :

Organisation du temps scolaire dans le premier degré et des activités pédagogiques complémentaires Le décret du 24 janvier 2013 a abrogé les dispositions relatives à l’aide personnalisée.Les activités pédagogiques complémentaires (APC) s’ajoutent aux 24 heures hebdomadaires d’enseignement sur le temps scolaire. Elles se déroulent par groupes restreints d’élèves. Elles sont organisées par les enseignants et mises en œuvre sous leur responsabilité, éventuellement en articulation avec les activités périscolaires. Rôle des Activités Pédagogiques Complémentaires Les activités pédagogiques complémentaires permettent : une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages ; une aide au travail personnel ; la mise en œuvre d’une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant en lien avec le PEDT. Public concerné par les Activités Pédagogiques Complémentaires Les activités pédagogiques complémentaires peuvent s’adresser à tous les élèves selon les besoins identifiés par les enseignants. Organisation des Activités Pédagogiques Complémentaires Le projet présenté précise :

RYTHME SCOLAIRE | Ecole Montessori au Mont d'Or L’inscription à l’école d’un enfant suppose une fréquentation régulière, il est important d’inscrire l’enfant dans un rythme. Le calendrier annuel de l’Ecole Montessori au Mont d’Or est le même que celui de l’académie… à l’exception de quelques ponts réorganisés avec concertation des parents. >> voir le calendrier de l’académie Les semaines sont organisées sur 4 jours : lundi, mardi, jeudi, vendredi pour les 6-12 ans. Chez les 3-6, les enfants ont la possibilité de venir le mercredi matin. Les enfants ont une horloge (synopte) de 24h avec des magnets indiquant chaque moment clé de la journée, pour leur permettre de mieux se répérer dans le temps L’organisation de la journée se passe ainsi chez les 2-6 ans : Pour les 6-12 ans : Arrivée 8h30Travail en classe jusqu’à 11h30Repas jusqu’a 13hEntre 13h et 13h30 récréation13h30 reprise du travail16h30 départ ou garderie jusqu’à 17h30 Dans cette démarche nous prévoyons une rentrée progressive avec adaptation pour les plus jeunes:

Questions - réponses sur les APC La réforme des rythmes à l'école primaire L’essentiel sur la réforme des rythmes à l’école primaire L’objectif de la réforme : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissent de ce fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde.Selon les scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant, cette extrême concentration du temps est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Les grandes lignes de la réforme : un cadre national exigeant qui favorise les ambitions éducatives des territoires Le financement de la réforme : la création d’un fonds spécifique pour accompagner l’organisation d’activités périscolaires par les communes Un outil pour la mise en œuvre de la réforme : le projet éducatif territorial Ces préconisations sont les suivantes :

Les Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) - INSPECTION DE L'EDUCATION NATIONALE 10ème Circonscription Nanterre 2. La circulaire n° 2013-017 du 6-2-2013 parue au BO n°6 du 7 février 2013 donne des indications sur la mise en place des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC). Pour information, le décret du 24 janvier 2013 a abrogé les dispositions relatives à l’aide personnalisée. Les APC qui remplacent l’AP s’ajoutent au 24 heures hebdomadaires d’enseignement à tous les élèves. 1. Elles se déroulent par groupes restreints d’élèves. 2. une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages ; une aide au travail personnel ; la mise en œuvre d’une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant en lien avec le PEDT. 3. Il est de 36 heures. 4. Le conseil des maîtres propose l’organisation générale de ces activités pédagogiques complémentaires, qui est arrêtée annuellement par l’IEN, dans le cadre général du tableau organisant le service des enseignants du premier degré adressé par les directeurs d’école aux IEN. Le projet présenté précise : 5. 6. 7.

Lettre ouverte au Ministre de l'Education nationale Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale Refonder l’école grâce aux « rythmes scolaires » Claire Leconte, professeur émérite de psychologie, chercheur en chronobiologie Monsieur le Ministre, Lorsque vous vous êtes installé dans ce ministère vous aviez une ambition très forte et attendue d’une grande partie de la population : Refonder l’école. Qu’en est-il six mois plus tard ? Un dossier qui vous tenait particulièrement à cœur, celui fâcheusement nommé « rythmes scolaires », montre à quel point la résistance au changement ne permet même plus dans ce pays de concevoir une organisation scolaire autrement qu’à partir de la seule existante. Lors de votre nomination vous aviez eu l’audace d’annoncer qu’on remettrait en place « la semaine de 5 jours en laissant la liberté aux collectivités de choisir le mercredi ou le samedi » ! La situation dans laquelle on se retrouve aujourd’hui était prévisible. Le projet de loi est tout à fait explicite à cet égard. 22 décembre 2012

Utiliser les TIC pour aider les élèves en difficulté Aujourd'hui, plusieurs arguments sont unanimement retenus dans l'utilité du recours aux technologies de l'information et de la communication à l'école et plus particulièrement dans les situations pédagogiques mise en place pour aider les élèves rencontrant des difficultés. On ne reviendra pas ici sur les conditions supplémentaires décrites comme parties prenantes de l'efficacité des dispositifs (pédagogie de projet, équipement minimal, formation, ...) mais retenons quand même les avantages signalés: Pourquoi ne pas tenter une entrée différente (varier ses supports de travail, créer un moment autre que l'habituelle situation de classe) par l'utilisation des diverses possibilités offertes par les TIC? Une utilisation qui provoque toujours, notons le, une motivation et une mobilisation accrues chez les élèves.

Rythmes scolaires : l’Académie de médecine invite les parents à coucher leurs enfants plus tôt | L’instit’humeurs C’est l’un de ses rapports qui est à l’origine de la Conférence Nationale sur les rythmes scolaires mise en place par Luc Chatel, puis de la réforme des rythmes de Vincent Peillon. Restée silencieuse ces derniers mois, l’Académie de Médecine s’est exprimée sur ladite réforme, afin de rappeler quelles sont ses préconisations. L’Académie appelle les différents acteurs à se focaliser sur l’intérêt de l’enfant et à « dépasser la polémique autour de la seule semaine de 4 jours », laquelle « est un contresens biologique qu’il faut abolir ». L’Académie invite à penser global : « Seules des mesures coordonnées d’harmonisation des trois temps scolaires (journée, semaine, année) seront capables d’apporter une réponse satisfaisante ». Fidèle à son rapport de 2010, elle appuie le projet de réduction des vacances d’été afin de « mieux réguler les journées et les semaines de classe dans l’intérêt de la santé des enfants ».

L’aide aux devoirs ne permet pas de lutter contre l’échec scolaire Les auteurs ont cerné les dysfonctionnements qui pèsent sur la boucle pédagogiques du travail des élèves (classe – devoirs – retour en classe – traitement). Ceux-ci sont nombreux : l’irrégularité du volume des devoirs, les notions insuffisamment maîtrisées par les élèves pour effectuer le travail, les consignes floues et les supports inadaptés, la fragmentation des savoirs et des supports (multiplicité des cahiers). Par ailleurs, certaines prescriptions fonctionnent comme un leurre dans la boucle pédagogique, comme l’apprentissage de liste de mots, cantonnant les élèves à des tâches de bas niveau cognitif, sans rapport évident avec les notions construites en classe. Certes l’élève peut mener ces tâches facilement, mais son apport réel aux apprentissages pose problème. De manière générale, les élèves peinent à trouver du sens à leurs devoirs et à faire le lien avec les apprentissages menés en classe, d’autant plus pour les élèves en difficultés. Les auteurs concluent : Like this:

MENE1416235C La circulaire n° 97-178 du 18 septembre 1997 relative à la surveillance et la sécurité des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires publiques est modifiée comme suit, afin de rendre plus précise l'obligation de surveillance incombant aux enseignants. Modification du point I.1 « dispositions générales » 1°) Au deuxième alinéa, les mots suivants sont ajoutés : « Lorsqu'un enfant a un comportement momentanément difficile, des solutions doivent être cherchées en priorité dans la classe, ou exceptionnellement et temporairement, dans une ou plusieurs autres classes. En tout état de cause, l'élève ne doit, à aucun moment, être laissé seul sans surveillance. » 2°) Au troisième alinéa, les mots : « Leur sécurité » sont remplacés par les mots : « La sécurité des élèves ». Modification du point I.2 « Accueil et sortie des élèves lorsque les enseignements ont lieu dans les locaux scolaires » Le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche Benoît Hamon

Obligation service premier degré La présente circulaire se substitue à la circulaire n° 2010-081 du 2 juin 2010 qui est abrogée. Le cadre général du service des instituteurs et professeurs des écoles est défini par le décret n° 2008-775 du 30 juillet 2008. I - Organisation du service des enseignants du premier degré Le service des enseignants s'inscrit dans le cadre de l'organisation de la semaine scolaire retenue en application des dispositions du code de l'éducation relatives à l'organisation et au fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires. A) Le service des personnels enseignants du premier degré s'organise en vingt-quatre heures hebdomadaires d'enseignement à tous les élèves et trois heures hebdomadaires en moyenne annuelle, soit cent-huit heures annuelles, effectuées sous la responsabilité de l'inspecteur de l'éducation nationale chargé de la circonscription dans laquelle exercent les enseignants concernés. 1. Le temps consacré à ce travail est fixé forfaitairement à 24 heures. 2. 3. 4. 1. 2. 3. 4. 5.

Related: