background preloader

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Grenelle. Le logo du Grenelle. Le Grenelle Environnement (souvent appelé Grenelle de l'environnement) est un ensemble de rencontres politiques organisées en France en septembre et décembre 2007, visant à prendre des décisions à long terme en matière d'environnement et de développement durable, en particulier pour restaurer la biodiversité par la mise en place d'une trame verte et bleue et de schémas régionaux de cohérence écologique, tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre et en améliorant l'efficience énergétique. Initiative du président Nicolas Sarkozy, à la suite des engagements pris lors de la campagne électorale de 2007, le Grenelle Environnement sera principalement conduit par le ministre de l'écologie, Jean-Louis Borloo. Les actions du Grenelle font l'objet d'un tableau de bord[1]. Historique[modifier | modifier le code] Un « Grenelle de la mer » a aussi complété le dispositif.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grenelle_Environnement

Related:  Politique environnementale

Grenelle de la mer Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Grenelle. Le Grenelle de la mer est une démarche publique de réflexion et de négociation entre l'État français, les élus, les acteurs économiques et professionnels concernés par la mer et la société civile organisée par le ministère français chargé du développement durable et de la mer, sur le modèle du « Grenelle de l'environnement » de 2007. Les quatre tables-rondes finales se sont tenues les 10 et 15 juillet 2009 et ont retenu plusieurs centaines de propositions, dont par exemple le développement d'un réseau d'aires marines protégées sur 20 % de la zone économique exclusive française avant 2020, la création d'une grande école des métiers de la mer ou encore le développement des « autoroutes de la mer ». Un « Livre bleu des engagements du grenelle de la mer »[1] regroupe les propositions retenues après les tables-rondes finales du 10 et 15 juillet 2009. Étymologie[modifier | modifier le code]

Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement, plus connue sous le nom de sommet de la Terre de Rio de Janeiro ou sommet de Rio, s’est tenue à Rio de Janeiro au Brésil du 3 au 14 juin 1992, réunissant 110 chefs d'États et de gouvernements et 178 pays. Maurice Strong en était le secrétaire général. Écoconstruction Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'écoconstruction ou construction durable est la création, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d'un bâtiment en lui permettant de respecter au mieux l'écologie à chaque étape de la construction, et plus tard, de son utilisation (chauffage, consommation d'énergie, rejet des divers flux : eau, déchets). Cette notion, apparue à la fin des années 1960 cherche aussi à intégrer le plus respectueusement possible le bâti dans le milieu naturel en utilisant au mieux des ressources peu transformées, locales, saines, et dans le milieu urbain, de travail ou rural en favorisant les liens sociaux. Une écoconstruction vise à consommer peu d'énergie pour le chauffage et l'eau chaude.

Plan régional de la qualité de l'air Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les plans régionaux de la qualité de l'air (PRQA) sont des plans que l'État français impose aux régions administratives et leur faisant obligation tous les cinq ans de faire le point sur l'état de la qualité de l'air (émetteurs, surveillance, santé), d'un certain nombre d'axes de progrès proposés, et de leurs effets sur les données et indicateurs correspondants. Ils sont cadrés par la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie[1]. Les plans régionaux de la qualité de l'air ont été intégré au volet air du Schéma régional climat air énergie depuis la loi Grenelle II (2010)[2].

Écologie profonde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’écologie profonde est une philosophie écologiste contemporaine qui se caractérise par sa défense de la valeur intrinsèque des êtres vivants, c'est-à-dire une valeur indépendante de leur utilité pour les êtres humains. Elle attribue plus de valeur aux espèces et aux différents écosystèmes que ne le font les mouvements écologiques classiques, ce qui entraîne le développement d'une éthique environnementale. Tandis que l'écologie classique pose la satisfaction des besoins humains comme finalité (anthropocentrisme) et attribue au reste du vivant le statut de « ressource », l'écologie profonde ré-inscrit les finalités humaines dans une perspective plus large, celle du vivant (biocentrisme) afin de prendre en compte les besoins de l'ensemble de la biosphère, notamment des espèces avec lesquelles la lignée humaine coévolue depuis des millions d'années. Historique[modifier | modifier le code]

Haute qualité environnementale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne la marque française « Haute qualité environnementale ». Pour les autres démarches architecturales soucieuses de l'environnement, voir Écoconstruction. La qualité environnementale d'une construction vise généralement à prendre en compte les trois "piliers" et enjeux du développement soutenable ; environnementaux, sociaux et économiques, durant le cycle de vie du bâtiment Les ressources naturelles, minérales et vivantes sont - selon les cas - pas, peu, difficilement, couteusement ou lentement renouvelables. L'architecte dans ce cadre cherche à les économiser, et éventuellement à compenser ses impacts

Trame verte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Localement, des aménagements en tunnels permettent de conserver des zones vertes continues, jouant le rôle d'écoducs. Ceux-ci permettent à de nombreuses espèces de traverser les axes de transports, souvent très fréquentés aux abords des villes (ici le Tunnel Mrázovka à Prague en République tchèque). La trame verte (ou en France Trame verte et bleue) est un concept qui, dans les pays francophones, date des années 1980-1990 ; en partie issu des travaux préparatoires au sommet de la Terre de Rio (1992), de l'écologie du paysage et du projet de réseau écologique paneuropéen alors préparé par le Conseil de l'Europe. Pour les années 1990 à 2005, cette expression couvre des réalités diverses, selon l'époque, le pays ou le domaine considérés (urbanisme, paysage, environnement, écologie urbaine et autres projets de collectivités locales, etc.).

Masdar Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette ville sera située à proximité de l’aéroport international de l’émirat et pourra accueillir jusqu’à 50 000 habitants et 1 500 entreprises. Masdar City ne verrait le jour qu’en 2020[1]. Bâtiments Durables Méditerranéens Le PRIDES Bâtiment Durable Méditerranéen, gouverné par l’Association BDM, a pour objectif de structurer et de développer la filière de la construction durable en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en prenant en compte de manière volontariste les spécificités climatiques et culturelles méditerranéennes. Les enjeux du projet sont de se donner les moyens de concevoir, construire, rénover et évaluer la majorité des bâtiments de la région avec une approche environnementale. Les acteurs mobilisés sur ce projet se positionnent sur l'ensemble de la chaîne de valeur de la construction : 115 entreprises de mise en œuvre dont 20 de gros œuvre, 24 architectes et 20 bureaux d'études, 2 maîtres d'ouvrage privés, 2 fabricants d'éco-matériaux et 11 distributeurs, soit l'essentiel des acteurs engagés à ce jour dans la construction durable et qui reste une avant garde éclairée.

Related: