background preloader

Rapport_brundtland.pdf (Objet application/pdf)

Rapport_brundtland.pdf (Objet application/pdf)
Related:  crisdumFondamentaux du DD

Guide de l'outil de suivi des actions éco-responsables C’est dans ce contexte que l’ADEME a souhaité définir un système d’indicateurs de l’éco-responsabilité et développer un outil de suivi de ces indicateurs répondant à deux finalités : Au niveau local, cet outil doit permettre au gestionnaire d’un site d’une administration centrale ou déconcentrée de suivre la situation au regard des postes suivants : gestion du bâti, transports, achats, construction/rénovation. Au niveau central, il a pour but de dresser régulièrement un état des lieux sur la mise en place d’actions éco-responsables au sein de l’administration et de suivre l’atteinte des objectifs fixés aux administrations de l’Etat par la SNDD. A partir d’une liste d’indicateurs de l’éco-responsabilité définis en lien avec l’ADEME, un outil de type questionnaire a été réalisé. L’énergie L’eau Les déchets Les espaces verts Les transports Les achats La construction et rénovation. L’outil de suivi permet un suivi, aussi bien au niveau d’un site que d’une administration.

UN Guiding Principles on Business and Human Rights Skip the main content if you do not want to read it as the next section. Main Content UN Guiding Principles on Business and Human Rights Latest additions: - Events: "Business and Human Rights Workshop - Putting the Ruggie-Framework and the Guiding Principles into Practice", CSR Europe Berlin, 15 Apr; "Empresas e Direitos Humanos: como colocar os princípios da ONU em prática?" 1. Full text of “Guiding Principles on Business and Human Rights: Implementing the United Nations ‘Protect, Respect and Remedy’ Framework”. English - Spanish - French - Arabic - Chinese - Russian - Other translations by UN: Khmer - Mongolian- Unofficial translation: Portuguese (by Conectas; the organization takes full responsibility) The Guiding Principles were proposed to the UN Human Rights Council as part of the 2011 report to the Council by then-UN Special Representative on business & human rights John Ruggie. - Report with full text of Guiding Principles & commentaries: 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Etude ministère/«Les difficultés des festivals ne sont pas que financières» - Pierre Cohen Pierre Cohen © L. Peron CC BY SA Missionné le 22 juin 2015 par Fleur Pellerin pour faire un diagnostic sur les difficultés de certains festivals et avancer des propositions, Pierre Cohen, ancien maire (PS) de Toulouse, entame son travail en ce 1er juillet. Il s'apprête à faire une tournée des popotes festivalières jusqu’à la fin de l’été. Comment allez-vous travailler tout au long de l’été ? Ma mission se divise en deux périodes. Les responsables de festivals qui ont alerté la ministre ont mis en avant les baisses des subventions de l’Etat et des collectivités locales… Cela peut être parfois le cas, mais les problèmes financiers, ne sont pas uniquement explicables par une baisse des subventions ; et les difficultés des festivals ne sont pas uniquement d’ordre financier. Irez-vous jusqu’à poser la question du nombre de festivals, que certains jugent trop élevé ? Ma lettre de mission ne pose pas de limite dans les questions à poser !

Home UN Special Representative John Ruggie proposed a framework on business & human rights to the UN Human Rights Council in June 2008, resting on three pillars: the state duty to protect against human rights abuses by third parties, including business;the corporate responsibility to respect human rights; andgreater access by victims to effective remedy, both judicial and non-judicial. ' The Human Rights Council unanimously approved the Framework in 2008. brief explanation of the Framework by Special Representative Ruggie here [PDF]full text of the Framework here [PDF]other materials related to his 2008 report to the Council and presentation of the Framework here Also in 2008, the Human Rights Council extended the Special Representative’s mandate until 2011 with the task of "operationalizing" and "promoting" the Framework. Applications of the Framework

NAZCA Industrial ecology Industrial ecology (IE) is the study of material and energy flows through industrial systems. The global industrial economy can be modeled as a network of industrial processes that extract resources from the Earth and transform those resources into commodities which can be bought and sold to meet the needs of humanity. Industrial ecology seeks to quantify the material flows and document the industrial processes that make modern society function. Industrial ecologists are often concerned with the impacts that industrial activities have on the environment, with use of the planet's supply of natural resources, and with problems of waste disposal. Overview[edit] Industrial ecology is concerned with the shifting of industrial process from linear (open loop) systems, in which resource and capital investments move through the system to become waste, to a closed loop system where wastes can become inputs for new processes. Much of the research focuses on the following areas:[3] History[edit]

Les indicateurs de l'économie verte Dans le cadre de la transition écologique, les indicateurs ont pour objectif d’informer l’ensemble des acteurs politiques et économiques des évolutions de l’économie verte de la société. 18 indicateurs ont été retenus, classés en quatre rubriques : l’emploi et la formation, l’économie, la fiscalité ainsi que la recherche et l’innovation. Le tableau de bord d’indicateurs macroéconomiques de l’économie verte À la suite du séminaire gouvernemental pour la transition écologique du 4 décembre 2012, le ministère a élaboré un tableau de bord d’indicateurs pour suivre l’impact macroéconomique de l’économie verte en France. Au total, dix-huit indicateurs ont été retenus, articulés autour de quatre thèmes : emploi et formation, économie, fiscalité, investissements, recherche et innovation. Quelques exemples : Ce tableau de bord sera actualisé chaque trimestre avec les dernières données disponibles pour un suivi en continu de l’économie verte. L’emploi et la formation L’économie La fiscalité Éco-activités

DÉCLARATION DE RIO SUR L'ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT<br> PRINCIPES DE GESTION DES FORÊTS SOMMET PLANETE TERRE Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement Rio de Janeiro, Brésil 3-14 juin 1992 En 1972, la Conférence des Nations Unies sur l'environnement a adopté une série de principes pour une gestion écologiquement rationnelle de l'environnement. Cette "Déclaration de Stockholm" a placé les questions écologiques au rang des préoccupations internationales et a marqué le début d'un dialogue entre pays industrialisés et pays en développement concernant le lien qui existe entre la croissance économique, la pollution de l'indivis mondial (l'air, l'eau, les océans) et le bien-être des peuples dans le monde entier. En juin 1992, à Rio de Janeiro (Brésil), la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement -- connue sous le nom de Sommet "planète Terre" -- a adopté une déclaration qui a fait progresser le concept des droits et des responsabilités des pays dans le domaine de l'environnement. Réunie à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992,

Related: