background preloader

Urbanisation (informatique)

Urbanisation (informatique)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'urbanisation du système d'information d'une entité ou organisation (une entreprise ou une administration) est une discipline d’ingénierie informatique consistant à faire évoluer son système d'information (SI) pour qu'il soutienne et accompagne de manière efficace et efficiente les missions de cette organisation et leurs transformations. L'urbanisation du SI ne fait pas table rase du passé mais tient compte de l'existant et doit permettre de mieux anticiper les évolutions ou contraintes internes et externes impactant le SI, et en s'appuyant le cas échéant sur des opportunités technologiques. Les concepts manipulés peuvent s'apparenter à ceux de l'urbanisation de l'habitat humain (organisation des villes, du territoire), concepts qui ont été réutilisés en informatique[1] pour formaliser ou modéliser la réingénierie du système d'information (SI)[2]. L'urbanisation facilite la transformation continue du système d’information.

Système d'information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de collecter, regrouper, classifier, traiter et diffuser de l'information dans un environnement donné[1]. L'apport des nouvelles technologies de l'Information (NTIC) est à l'origine du regain de la notion de système d´information. L'utilisation combinée de moyens informatiques, électroniques et de procédés de télécommunication permet aujourd'hui -selon les besoins et les intentions exprimés- d'accompagner, d'automatiser et de dématérialiser quasiment toutes les opérations incluses dans les activités ou procédures d'entreprise. Enjeux du système d'information[modifier | modifier le code] Le système d'information est le véhicule des entités de l'organisation. Les différentes natures du système d'information[modifier | modifier le code] Système d'information et finalité de la chose[modifier | modifier le code]

Urbanisation informatique : décryptage Concevoir un système d'information comme un plan d'urbanisme : c'est la démarche de l'urbanisation informatique. Elle vise à décomposer le système informatique en composants autonomes interopérables. Quel est l'objectif de l'urbanisation ? Cette méthode qui fait référence au monde de l'architecture consiste à concevoir un système d'information à la manière d'un plan d'urbanisme. Elle part du principe que l'agencement des fonctions informatiques les unes par rapport aux autres peut être défini à la manière des zones et quartiers d'une ville. Pour décrire cette approche, les consultants en informatique évoquent une logique visant à aligner le système d'information sur les objectifs de l'entreprise. Par où commencer ? L'analyse de cette première étude constitue une première base de travail en vue d'élaborer un plan d'urbanisation. L'urbanisation informatique passe par une étape de cartographie du système, et de modélisation des processus Quels acteurs faut-il impliquer ?

Resource-based view The resource-based view (RBV) as a basis for the competitive advantage of a firm lies primarily in the application of a bundle of valuable tangible or intangible resources at the firm's disposal (Mwailu & Mercer, 1983 p142, Wernerfelt, 1984, p172; Rumelt, 1984, p557-558; Penrose, 1959[1]). To transform a short-run competitive advantage into a sustained competitive advantage requires that these resources are heterogeneous in nature and not perfectly mobile (:[2] p105-106; Peteraf, 1993, p180). Effectively, this translates into valuable resources that are neither perfectly imitable nor substitutable without great effort (Barney, 1991;:[2] p117). Key Points[edit] The key points of the theory are: Identify the firm’s potential key resources.Evaluate whether these resources fulfill the following criteria (referred to as VRIN): Valuable – A resource must enable a firm to employ a value-creating strategy, by either outperforming its competitors or reduce its own weaknesses (:[2] p99;:[3] p36).

Alignement stratégique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'alignement stratégique est la démarche de fond consistant à redessiner la stratégie générale de l’entreprise et la stratégie de développement technologique afin qu’ils soient en parfait accord. Ceci implique une cohérence de la stratégie générale avec l’infrastructure administrative d’une part et avec l’infrastructure des applications d’une autre part. Le modèle général de l'alignement stratégique[modifier | modifier le code] Le principe de l'alignement stratégique[modifier | modifier le code] L’alignement stratégique se réalise autour de deux mouvements : premièrement autour de la cohérence stratégique entre les dimensions internes et externes de l’entreprise et deuxièmement, autour de l’intégration fonctionnelle des technologies de l’information au sein de l’entreprise. Le modèle de l’alignement stratégique est articulé selon deux dimensions de la mise en cohérence : Le processus de mise en cohérence[modifier | modifier le code] Principes

Format de données Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Typologie[modifier | modifier le code] On distingue un format dont la spécification est publiquement accessible, un format ouvert, d'un format fermé dont la spécification est secrète. Une autre distinction s'opère entre un format normalisé, faisant l'objet d'une normalisation par une institution publique ou internationale (ISO, W3C) et un format quelconque, qui peut devenir un standard de fait s'il est populaire. Un format est dit propriétaire s'il a été élaboré par une entreprise, dans un but essentiellement commercial. Formats des nombres[modifier | modifier le code] Nombres entiers[modifier | modifier le code] Par exemple, avec un octet on peut représenter : les entiers naturels de 0 (00000000 en binaire) à 255 (11111111 en binaire)les entiers relatifs de -128 (10000000 en binaire) à -1 (11111111 en binaire) et de 0 (00000000) à 127 (01111111) ; on code donc avec un octet les entiers de -128 à +127. Exemple agrandi d'une image carte de points

Urbanisation du SI (système d'Information) Avril 2014 Une entreprise accumule au cours des années des milliers de documents, dans des bases de données éparses avec parfois des redondance. Plus globalement, il existe généralement des données stratégiques éparpillées dans le système d'information de l'entreprise dont l'ensemble du personnel ou de l'équipe dirigeante, ignore l'existence. Urbanisation du Système d'Information La démarche d'urbanisation du SI (Système d'Information) consiste dans un premier temps à étudier les différents secteurs fonctionnels d'une entreprise (production, administration, ventes, etc.), afin d'être en mesure d'en réaliser une cartographie, puis d'étudier de la même manière son système d'information. Le terme « urbanisation » est utilisé par analogie avec les travaux d'architecture et d'urbanisme dans une ville en comparant une entreprise avec une ville et ses différents quartiers, zones et blocs. Pour approfondir Formation Système d'Information A voir également Communautés d'assistance et de conseils.

Edith Penrose Edith Penrose, née le 15 novembre 1914 à Los Angeles et morte le 11 octobre 1996 à Waterbeach, Cambridgeshire, est une économiste américaine. Elle est diplômée de Berkeley (BA). En 1939, elle accompagne son mari à Genève au Bureau International du travail. Elle écrit son premier livre, Economics of the International Patent System, publié en 1951. La théorie de la croissance de la firme par les services subjectifs des ressources Dans sa théorie de la firme, Edith Penrose propose une théorie des processus de croissance basée sur la recherche de la connaissance par l'entreprise, sans que celle-ci ne subisse la contrainte de l'Etat. Les services rendus par les ressources sont une fonction de la manière dont elles sont utilisées, en combinaison avec les différents types ou les montants des autres ressources. "La distinction importante entre les ressources et les services n'est pas leur durabilité relative. Edith Penrose propose une approche basée sur les compétences et les capacités.

Le modèle d’Henderson et Venkatraman de l’alignement stratégique | SInergique.com Article publié également sur journaldunet.com. Voir. L’alignement stratégique est le pilier majeur parmi les 5 piliers de la gouvernance des systèmes d’information. Aligner son système d’information par rapport à ses objectifs et sa stratégie, tel est le défi incontournable des entreprises aujourd’hui. La stratégie spécifique de la DSI découle alors de la stratégie d’ensemble. En revanche, le mode de cet alignement stratégique diffère d’une entreprise à l’autre. Le modèle d’Henderson et Venkatraman Le modèle d’Henderson et Venkatraman[3] qu’on va découvrir içi propose 4 formes distinctes d’alignement stratégique des systèmes d’information. MODE 1 : Exécution opérationnelle de la stratégie Dans ce premier mode, la direction générale et les directions métiers sont à l’origine de la stratégie. Mode 2 : les SI comme vecteur de la transformation technologique Dans ce mode, la direction générale définit une nouvelle stratégie qui va déclencher une redéfinition de la stratégie de la DSI.

Related: