background preloader

En France

En France
Related:  Dossier révolution du numérique

Cloud computing - Informatique dans les nuages Le cloud computing ou informatique en nuage est une infrastructure dans laquelle la puissance de calcul et le stockage sont gérés par des serveurs distants auxquels les usagers se connectent via une liaison Internet sécurisée. L’ordinateur de bureau ou portable, le téléphone mobile, la tablette tactile et autres objets connectés deviennent des points d’accès pour exécuter des applications ou consulter des données qui sont hébergées sur les serveurs. Le cloud se caractérise également par sa souplesse qui permet aux fournisseurs d’adapter automatiquement la capacité de stockage et la puissance de calcul aux besoins des utilisateurs. On distingue plusieurs types de services cloud : Le cloud computing utilise la métaphore des nuages pour symboliser la dématérialisation de l’informatique. © George Thomas, Flickr, CC by-sa 2.0 Cloud computing - 1 Photo À voir aussi sur Internet connexes

Vie de l'entreprise : Quand la mixité améliore les conditions de travail La féminisation des emplois a fait reculer l'absentéisme et le nombre d'accidents du travail, fait valoir l'Agence nationale des conditions de travail (Anact) dans un guide paru cette semaine. L'argument selon lequel la mixité dope les performances des entreprises est souvent utilisé pour convaincre les dirigeants de ne pas discriminer les femmes et de les promouvoir aux postes de direction. Leurs qualités intrinsèques supposées (attention aux autres, patience, exemplarité, acceptation de l'échec, etc...) sont souvent considérées comme autant d'atouts, que la crise financière a mis en valeur. Mais un autre argument, cette fois non fondé sur les différences supposées entre les hommes et les femmes, pourrait contribuer à convaincre les dirigeants d'entreprise : en concourant à améliorer les conditions de travail des salariés des deux sexes, la mixité réduit l'absentéisme, le nombre d'accidents du travail et le turnover, souligne un guide publié cette semaine par l'Anact. Plus de souplesse

Les matrices stratégiques au cœur des décisions De nombreux outils d’analyse de situation ont été développés ces dernières décennies par les intervenants auprès de l’entreprise (consultants, enseignants) pour aider les décideurs dans leurs choix. Parmi ces outils, la matrice stratégique, selon son paramétrage, peut trouver de multiples emplois. Organisation interne et analyse de la concurrence La première nécessité avant de regarder dehors est de savoir comment fonctionne l’interne. De plus, le diagnostic externe, croisé avec les 5 forces concurrentielles de Porter (Professeur à Harvard), souligne les opportunités, mais aussi les menaces présentes dans l’environnement de l’entreprise. Analyse du portefeuille d’activités Le deuxième enjeu est la classification des produits au regard de l’offre. Enfin, les matrices ADL et McKinsey utilisent d’autres indicateurs, mais dont elles tirent des solutions similaires. Évolution de son périmètre d’activité Le troisième objectif de ces matrices est le développement d’activité.

Impression tridimensionnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'impression 3D ou impression tridimensionnelle sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Bien que d'autres existent, voici quelques technologies qui coexistent : le FDM (Fuse Deposition Modeling : modelage par dépôt de matière en fusion), la SLA (Stéréolithographie : une lumière UV solidifie une couche de plastique liquide) et le frittage sélectif par laser (un laser agglomère une couche de poudre). L'impression tri-dimensionnelle permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran en utilisant un outil de Conception assistée par ordinateur (CAO). En 2013[modifier | modifier le code] Une maquette de façade d'immeuble créée par impression tridimensionnelle.

Les femmes, vecteur de performance pour les entreprises Les femmes, sources de performance dans les entreprises ? Oui répond Michel Ferrary, professeur de gestion des ressources humaines à Skema, qui a réalisé une étude étonnante sur le sujet*. Comment avez-vous procédé pour mesurer l’influence des femmes sur la performance des entreprises ? J’ai appliqué aux 42 plus grandes entreprises françaises l’hypothèse de la taille critique. Selon des travaux réalisés par une sociologue de Harvard, il ressort en effet que pour réellement influencer le fonctionnement d’une organisation, les femmes doivent représenter au moins 35 % de la population. J’ai donc regardé sur la période 2002 - 2006, en pleine phase de croissance économique, s’il y avait une différence statistique entre les 28 entreprises qui emploient moins de 35 % de femmes et les 14 % qui dépassent ce quota. Quels résultats avez-vous obtenu ? Ce test s’est révélé très significatif. Comment expliquez-vous ce décalage ? On peut avancer deux grandes explications. Yves Rivoal

SocioLand » Le blog d'Hubert Landier Fab lab Un fab lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un tiers-lieu de type makerspace[1] cadré par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et la FabFoundation[2] en proposant un inventaire minimal[3] permettant la création des principaux projets fab labs, un ensemble de logiciels et solutions libres et open-sources, les Fab Modules[4], et une charte de gouvernance, la Fab Charter[5]. Pour être identifié en tant que fab lab par la FabFoundation, il faut passer par plusieurs étapes[6] et il est possible de suivre une formation à la Fab Academy[7]. Les fab labs sont réunis en un réseau mondial très actif, d'après son initiateur Neil Gershenfeld[8]. Historique[modifier | modifier le code] Neil Gershenfeld a commencé en explorant comment le contenu de l'information renvoie à sa représentation physique, et comment une communauté peut être rendue plus créative et productive si elle a - au niveau local - accès à une technologie.

Comment les femmes améliorent les performances d'une entreprise ? Les 40 ans d'Internet en 10 dates-clés (Paris - Relax news) - Il y a exactement 40 ans, les premières ébauches de mise en réseau des ordinateurs avec la création d'Arpanet apparaissaient. Le 2 septembre 1969 marque le point de départ du développement de la Toile mondiale telle qu'on la connaît aujourd'hui. Rétrospective en 10 dates-clés sur l'histoire d'Internet. 2 septembre 1969 : Deux ordinateurs de l'université de la Californie (UCLA) échangent des informations grâce à un câble de liaison mesurant quelques mètres de long. c'est le point de départ d'une mise en réseau d'ordinateurs, mieux connu sous le nom d'Arpanet. 1971 : L'ingénieur Ray Tomlinson parvient à transférer 200 lignes de code d'un ordinateur à l'autre via deux boîtes aux lettres électroniques. 1972 : Le réseau Internet prend de l'ampleur avec la création des premières adresses email qui permettent alors de localiser les systèmes sur le réseau. 1989 : Le Centre européen de recherche nucléaire (CERN) met en ligne la première page Web. Ordinateur Lent ?

L’égalité hommes-femmes levier d’efficacité économique Le label Egalité Professionnelle (lancé en 2004), la charte de la Parentalité en Entreprise (2008) ou encore les quotas récemment décidés pour l’économie française (2011) ont un seul et même objectif : briser le plafond de verre qui empêche les femmes d’avoir accès aux mêmes opportunités économiques que les hommes. Commençons par quelques données, certes fastidieuses mais toujours éclairantes. En France, les femmes représentent désormais 60% des diplômés de l’enseignement supérieur (contre 41% dans les années 70)… mais 27% des cadres, 16% des chefs d’entreprise et 8% des effectifs dans les comités de direction. Tout cela, avec un salaire inférieur de 17% en moyenne à celui des hommes. Ces chiffres sont connus, tout le monde est d’accord pour les changer, mais rien ne bouge ou presque, et c’est tout l’intérêt des quotas que de vouloir forcer l’évolution dans les pratiques (pour entraîner celle des esprits). Que conclure de tout cela ?

Histoire d'Internet Novembre 2017 L'idée révolutionnaire En 1962, alors que le communisme faisait force, l'US Air Force demande à un petit groupe de chercheurs de créer un réseau de communication militaire capable de résister à une attaque nucléaire. Le concept de ce réseau reposait sur un système décentralisé, permettant au réseau de fonctionner malgré la destruction d'une une ou plusieurs machines. Le modèle de Baran Paul Baran est considéré comme un des acteurs principaux de la création d'Internet. En août 1969, indépendamment de tout objectif militaire, le réseau expérimental ARPANET fut créé par l'ARPA (Advanced Research Projects Agency dépendant du DOD, Department of Defense) afin de relier quatre instituts universitaires : Le Stanford Institute ; L'université de Californie à Los Angeles ; L'université de Californie à Santa Barbara ; L'université d'Utah. Le réseau ARPANET est aujourd'hui considéré comme le réseau précurseur d'internet. Le courrier électronique En juillet 1972, Lawrence G. Le protocole TCP

Les femmes : un atout pour la performance des entreprises ? (Easybourse.com) A en croire plusieurs études, la présence de femmes au sein des comités de direction offrirait de meilleures performances et une plus grande compétitivité comparé à celles des entreprises dirigées majoritairement par des hommes. Reste que si les mentalités évoluent, la question de la mixité demeure pour beaucoup un sujet peu prioritaire. En 2007 déjà, une première étude du cabinet McKinsey & Company a tenté de mettre la puce à l’oreille des dirigeants d’entreprises, en leur démontrant que la mixité serait un fort levier de performance. Rappelant par la même occasion les disparités hommes/femmes dans les sociétés européennes, en particulier au niveau du management des entreprises, l’enquête «Women Matter» 2007 a finalement démontré l’existence d’une corrélation positive entre la proportion de femmes dans les comités de direction et la performance des sociétés. Des femmes plus pragmatiques Nicolas Sandanassamy

Révolution numérique et coworking : Vers une ville vaporeuse? | DNArchi Auteur : Francesco Cingolani _ [Dans cet article, Francesco Cingolani, architecte/blogueur/chercheur, interroge la notion de coworking, et en particulier, expose les potentialités et les apports de cette pratique de l’espace pour la conception architecturale numérique. Il questionne l’évolution de nos espaces physiques de travail à l’ère de la dématérialisation de nos supports de représentation, d’interactions sociales comme d’information. Francesco Cingolani s’engage ici pour le coworking qu’il met en œuvre dans son espace SuperBelleville.] Image : Google trend pour « coworking » en avril 2013 “Allo, tu es au bureau?” “Pas du tout, je suis au coworking!” L’échange ci-dessus (ironique et sérieux à la fois) est extrait d’un de mes tweets d’il y a quelques mois, au moment où j’ai commencé à fréquenter les espaces de coworking en France. Mais qu’est-ce que ce coworking dont tout le monde parle ? _ 50% bureau, _ 30% lieu social d’échange et rencontre – c’est à la fois un bar et un espace public,

Les femmes améliorent les performances des entreprises Selon The Economist, « dans les décennies passées, les femmes ont plus contribué à la croissance du PIB mondial que les nouvelles technologies ou les économies émergentes comme la Chine ou l'Inde » [1]. Depuis une quinzaine d'années, plusieurs études, essentiellement américaines mais aussi espagnoles et françaises, ont été menées pour chiffrer l'impact du travail féminin sur les performances des entreprises. Les résultats sont plus que probants quant à la capacité des femmes à accroître la rentabilité économique et financière de celles-ci. La performance financière est liée à la mixité des comités de direction, telle a été la conclusion des études menées, en 2004, 2007 et 2011, au sein des cinq cents premières entreprises mondiales, par l'ONG américaine Catalyst. Les études « Women Matter » réalisées par McKinsey à ma demande depuis 2007 ont fait la preuve que « plus de femmes aux commandes était un levier de performance pour les entreprises ». (Cliquez sur l'image pour agrandir)

Related: