background preloader

Ecrire pour la presse web : les portes d’entrée de votre article

Ecrire pour la presse web : les portes d’entrée de votre article
Les articles sont lus – on peut l’espérer – sur une grande diversité de supports. Et le lecteur y entre par de multiples portes. Quelles en sont les conséquences pour le journaliste ? Voici une première série de réponses. Qu’est-ce qui fait la différence entre écrire pour la presse web ou la presse papier ? L’actualité est la même et le lecteur reste la même personne. Oui, mais les supports changent et ça change tout ! Une multiplicité de supports différents Avant, le lecteur achetait SON journal. Avec l’avènement du numérique, le nombre de supports se multiplie. Presse : papier, papier et web et pure players Les journaux papiers seuls tendent à disparaître. Je n’aborderai pas ici la question du modèle économique de la presse en ligne qui se cherche encore. Je veux dans cette série d’articles considérer le point de vue du journaliste et voir comment écrire efficacement pour le web. Une multiplicité de portes d’entrée pour votre article Les différentes portes d’entrée vers votre article J'aime : Related:  Journalisme

Stratégie éditoriale pour le web Voici quelques conseils pour votre stratégie éditoriale sur le web : Créer d’excellents articles sur le web, comment capter l’intérêt de l’internaute, respecter l’aspect et l’impact humain dans la rédaction. Où trouver des idées (inspiration) et technique de rédaction : 1) Comment bien rédiger pour le web en exploitant la dimension humaine. - Lisez des publications pertinentes et résumer vos idées, des articles qui ont bien fonctionné sur les réseaux sociaux. - Acquérir de nouvelles connaissances en pratiquant l’investigation (enquête, recherche sur le net…). - Adopter une perspective à contre-courant (pour attirer l’attention). - Créer une histoire pour transmettre une information ou concept pour le rendre plus attrayant. (storytelling) - Profitez des réseaux sociaux, prendre connaissance des sujets intéressants, vous inspirer, apporter votre avis. Tout savoir sur le storytelling ! 2) Lors de la création de contenu Web, prendre en compte des différents styles d’écriture Autre article :

Web Reporter | Reportage Multimedia Independant Ecrire pour le Web - Rédiger pour le Web 1. Les titres 1. Prévoir impérativement un titre pour chaque page. Le titre sera : 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 2. 10. 11. 12. 13. 3. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. Entre deux expressions équivalentes, choisissez la plus courte (par exemple, « sauf » plutôt que « à l'exception de »). 23. 24. 25. 26. 27. 4. 28. Sept liens maximum recommandé au sein d'un bloc de navigation. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 5. 42. 43. 44. Téléchargez cette checklist au format PDF L’Assemblée Nationale, ARTE TV, l’UNESCO, le Parlement européen, BNP Paribas et bien d’autres nous ont fait confiance… pourquoi pas vous ? Découvrez notre programme ! Auteur : Jean–Marc Hardy

Ecrire pour la presse web : le mythe du toujours plus court Au secours : les lecteurs ne lisent plus ! Il faut écrire de plus en plus court ! Les gens n’ont plus le temps de lire ! Les rédactions sont comme obnubilées, voire obsédées par ce qui apparaît surtout comme un mythe : le mantra « toujours plus court ! (Suite de ma série sur l’écriture web, entamée avec les portes d’entrée de votre article.) Lorsque j’écris pour la presse en ligne, j’entends ce mantra à longueur de journée : il faut écrire plus court ! Un rédacteur en chef me disait récemment que mes articles étaient trop longs : « le lecteur décroche ! Lorsque je lui demande quels sont les critères objectifs qui lui font dire que le lecteur décroche, il avoue : « je n’ai pas de moyen objectif de le démontrer, mais le lecteur doit décrocher après un article de 7.000 signes ! C’est évident ! J’aime me baser sur des preuves. Je prends l’article le plus long de la série : 9.000 signes ! Il se trouve que c’est le plus lu sur ce site web d’information depuis longtemps. Une écriture multicouches

Ecrire pour l'Internet mobile : élaguer, élaguer, élaguer ! 12 mars 2012 Ecrire pour l'Internet mobile : élaguer, élaguer, élaguer ! Avez-vous déjà désinstallé une application mobile parce qu'elle était difficile à utiliser ? Moi aussi. L'agence d'ergonomie digitale Miratech consacre sa dernière newsletter aux règles d'ergonomie pour les tablettes et les smartphones : "Comment faire une appli ou un site mobile qui marche ?". Après avoir réalisé plus de 400 tests utilisateurs, voici leurs premières conclusions : "Pour faire une appli ou un site mobile qui marche, suivez deux règles basiques : ■ Règle n°1 : soignez l'intuitivité ■ Règle n°2 : les règles du web s'appliquent encore (presque) toutes au mobile Si vous introduisez une nouvelle ergonomie ou de nouveaux services, pensez surtout à vos utilisateurs. Côté éditorial, il s'agit d'être encore plus exigeant que pour un site Internet classique : faire ressortir l'essentiel de l'information en premier. L'interface d'un smartphone, comme celle d'une tablette, est constituée principalement de mots.

écrire pour le web: les règles pour bien rédiger Rédiger pour le web, c’est avant tout écrire pour un lecteur qui cherche une information, qui cherche à apprendre, à comprendre, à se divertir. C’est écrire en lui donnant un contenu riche et intéressant, des liens, qui lui permettent de naviguer dans les différentes parties du site. Si vous pensez qu’écrire de façon concise et précise avec des titres et accroches pertinents, proposer une information riche invitant à l’exploration du sujet vers des liens profonds et populaires, rendre le contenu accessible sur la forme avec des mises en gras, des paragraphes, est une bonne façon de faire vous êtes sur la bonne voie. Mais que cachent les principes de l’écriture pour le web? La nécessité d’adapter son langage: les faits L’étude Designing Web Usability de Jakob Nielsen et John Morkes a démontré en 1998 que le temps moyen de lecture d’un article sur le web est 25% inférieur à celui de sa version papier et que 80% des visiteurs balayent le texte sans le lire. 1 règle pour les gouverner toutes

10 Common features found on hyperlocal news sites 2008 and 2009 saw an explosion in the number of hyperlocal news media around the world. Since then, hyperlocal media has matured and many news sites now offer similar features that both distribute and aggregate news from their respective communities. Community voices Hyperlocal news sites often capture the thoughts and voices of their community of readers through blog posts and articles written by citizen journalists or local bloggers. Story submission page Nobody knows more about what’s happening in the community than those who live in it. Fix-it callout In addition to a general call-out for news tips, many sites also ask readers to identify problems in the city or region that need to be fixed. Oakland Local uses the community tool SeeClickFix to map areas in the northern California city that are in need of repair. Community calendar A great way for a site to present itself as a go-to resource for events in a community is to provide an online calendar. Donation page Social media Video

Widbook. Ecrire un livre en mode collaboratif Widbook est un site qui permet d’écrire, de lire et de partager un livre en mode collaboratif. Widbook est une plateforme d’écriture collaborative originale. Elle offre la possibilité d’écrire un livre de manière simple et ludique. Après vous êtes inscrit, vous pourrez aussitôt démarrer le travail de conception et d’écriture de votre premier livre. Widbook fonctionne en effet comme un réseau social doublé d’un outil de production de livres. Il sera disponible pour une lecture en ligne pour vos followers sur Widbook ou pour l’ensemble des utilisateurs. Là où le service de Widbook prend tout son intérêt c’est dans ses fonctions collaboratives. Widbook fera le bonheur de tous ceux qui souhaitent écrire entre amis ou en famille un livre de souvenirs par exemple. Le service Widbook est gratuit.

Ecrire pour la presse web : l’importance cruciale de l’habillage On sent tous de manière intuitive que l’habillage d’un texte a de l’importance. Un bon titre, bien visible. Une mise en page agréable. Des images cohérentes avec le sujet et des intertitres clairs. Mais l’habillage peut aussi changer dramatiquement la perception qu’un lecteur aura de votre article. Un exemple avec un des mes articles, paru avec des habillages très contrastés dans deux médias différents : MyEurop et Owni. Troisième article de la série "Ecrire pour la presse web" après "les portes d’entrées de votre article" et "le mythe du toujours plus court". L’importance de l’habillage pour un texte de presse en ligne est souvent sous-estimée. Pour illustrer cette hypothèse, j’ai pris un de mes propres articles pour exemple. Sur MyEurop, l’article s’intitulait Des policiers-citoyens pour sécuriser les Néerlandais tandis qu’Owni titrait : Les milices fleurissent aux Pays-Bas ! L’habillage, ce n’est pas que le titre. Un chapeau plus dramatique et personnalisé Owni ne s’est pas arrêté là.

Le modèle de Jakobson appliqué à la rédaction web De nombreux acteurs du web ont acquis des connaissances empiriques en communication digitale. Et si nous revisitions les classiques des grandes théories de la communication pour les appliquer au web ? Aujourd’hui, confrontons le contenu éditorial au modèle de Jakobson. Le modèle de Jakobson À l’origine, le schéma de Jakobson développe une réflexion sur le langage et ses différentes fonctions. Chaque échange repose, pour Jakobson, sur six fonctions indissociables : Le contexte (fonction référentielle) Le contexte, présenté par Jakobson comme l’ensemble des conditions sociales, se traduit ici par l’adéquation nécessaire entre une marque et sa cible. La fonction référentielle intègre aussi la notion de motivation : l’article décrit un certain monde, ici celui d’une relation entre agents économiques, vendeur et acheteur par exemple. Le message (fonction poétique) Si le contexte est respecté, un texte doit prendre parti pour un ton précis. Le code (fonction métalinguistique)

webullition : le webzine de la licence professionnelle journalisme et médias numériques de Metz Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange Formation : Journalistes, protégez vos sources et vos données ! Si c’est un devoir pour le journaliste de protéger ses sources, le Web et les nouvelles technologies ne lui facilitent pas la tâche. J’envisage de créer un atelier pour initier les collègues désireux de sécuriser leurs sources, mais aussi leurs données. Etes-vous intéressé(e) ? Cela vous paraît-il une bonne idée ? Des données sensibles L’affaire du PRISM met en lumière une thématique qui me préoccupe depuis des années en tant que geek, mais encore plus en tant que journaliste : la sécurité de mes sources d’information et de mes données. Mais, la sécurité informatique au quotidien, ce n’est pas que cela. Je travaille donc à la mise au point d’un atelier intitulé "Journalistes, protégez vos sources et vos données!" Comme son nom l’indique, il est destiné d’abord aux journalistes, mais je pense l’ouvrir à toute personne intéressée. Un sondage d’opportunité sur la formation Mais avant de lancer cette formation, je voudrais vérifier qu’il y a un certain intérêt. Protégez vos données Le cryptage

Related:  Jun 2o13