background preloader

Biblioth

Biblioth
Related:  Déontologie (Bibliothécaires en Bibliothèque Publique)Concours

Un code de déontologie Archivistes, bibliothécaires, conservateurs, documentalistes 1 sont souvent confrontés à des problèmes contradictoires devant lesquels ils sont seuls à décider. Jusqu'où donner de l'information ? Jusqu'où la retenir ? Maniant du savoir et de l'information, donc du pouvoir, ces professions « au service de l'esprit » (Jean Meyriat, président de l'association ABCD) ont les mêmes valeurs d'accessibilité pour tous à l'information, de respect de la liberté individuelle, de neutralité idéologique, etc., mais des cadres d'exercice différents, des rapports à l'information différents (certains documentalistes « désossent » un livre pour créer des dossiers), des supports de travail différents (des producteurs de banques de données ne voient jamais un livre), et se trouvent parfois dans des situations concrètes très différentes. Oui... mais Du texte Qu'attendre d'une rédaction ? Dernière variable : l'équilibre entre l'autodiscipline et la contrainte (conformité à sa conscience ou aux règles)...

Blabla Bibli Le 25 mai 2011 a eu lieu le concours de bibliothécaire territorial, internet et externe. Ce n'était d'ailleurs pas le seul, puisque les concours d'assistant (si, si, il y en avait un), d'assistant qualifié et de conservateur. Cette situation a d'ailleurs été dénoncée par l'ABF. Je suis moi-même très sceptique sur cette organisation le même jour, car je crois que les effets seront contre-productifs. A vérifier lors de la parution des statistiques. Bref, revenons aux épreuves. Pour le concours interne, elles sont au nombre de deux : la note de synthèse et l'étude de cas. La note de synthèse Intitulé de l'épreuve : Note de synthèse établie à partir d'un dossier portant, au choix du candidat, soit sur les lettres et les sciences humaines et sociales, soit sur les sciences exactes et naturelles et les techniques, soit sur les sciences juridiques, politiques ou économiques (durée : trois heures ; coefficient 2). Le sujet : Vous être bibliothécaire territorial dans la ville de X. Impressions :

Bibliothèques [reloaded] Les valeurs professionnelles du bibliothécaire Dans un article récent traitant de l'écriture des bibliothécaires, sujet en apparence anodin, François Lapèlerie posait une question profonde : « Y a-t-il une qualité essentielle, un savoir, un savoir-faire, qui seraient universels, qui traverseraient les âges et les civilisations et qui définiraient le métier de bibliothécaire ? » 1 À un moment de l'histoire des bibliothèques où la forme et la nature des documents collectés connaissent les bouleversements que l'on sait, où chaque établissement se définit par sa capacité à relier ses usagers à un corpus infini de textes et d'informations en réseau au moins autant, sinon plus, que par ses propres collections, où les missions et les publics se multiplient et se diversifient, il me semble utile d'apporter quelques éléments de réponse à cette question initiale. On pourrait à cette fin tenter d'analyser la permanence de valeurs éthiques de référence, donc d'une déontologie défiant les siècles. La garde L'accroissement Le bon ordre

Bertrand Calenge : carnet de notes | promenades dans les bibliothèques au XXIe siècle Bibliotourisme L'Italie est une destination qui revient régulièrement dans ce périple bibliotouristique. Cette fois-ci, je vous propose de découvrir une bibliothèque de Florence et une autre à Pise. Je laisse la place à Lo_librarian qui va vous guider à travers ces deux bibliothèques. Merci à elle ! La Biblioteca comunale di Palagio di Parte Guelfa de Florence En me promenant dans Florence, je suis tombée par hasard sur cette bibliothèque. En discutant avec des étudiants, ils m'ont dit que cette bibliothèque était principalement dédiée à l'étude et aux recherches et que d'autres bibliothèques dans la ville étaient plus dédiées aux enfants, au « grand public ». Son site web : La bibliothèque universitaire de Pise Pour revenir à la bibliothèque de l'université, c'est surement sympa d'avoir des palmiers, mais beaucoup moins de faire les frais de tremblements de terre. Son site web : Petit bonus :

La responsabilité juridique des professionnels de l'information et de la documentation et les codes de déontologie La journée d’étude, organisée par l’ADBS (Association des professionnels de l’information et de la documentation) le 7 février 2007 à Paris, a été consacrée à deux thèmes distincts mais étroitement liés : la présentation des « principes de déontologie » destinés aux documentalistes et la responsabilité juridique de ceux-ci face aux auteurs d’une part et à leurs clients d’autre part. Un public nombreux et des discussions variées et multiples manifestaient l’importance et l’intérêt que la profession accorde aux deux thèmes. Tandis que la « juridisation » est depuis longtemps entrée dans la sphère professionnelle des documentalistes, le temps de la « responsabilisation » entre aujourd’hui dans leur actualité. Les « principes de déontologie », une nouveauté dans le domaine de la profession des documentalistes La responsabilité juridique des documentalistes et les nouveaux instruments de respect du droit d’auteur

Site internet du Centre national du Livre Bobobiblioblog Déontologie et censure : un témoignage D’abord peut-être préciser le contexte de mon intervention. Ensuite, au-delà du simple témoignage quelle a été la nature de la problématique à laquelle j’ai été confrontée ? Existait-il à proprement parler une déontologie de la profession à laquelle se référer ? Et si oui, quels sont les principes qui m’ont permis de rattacher mes actes ou mes prises de position à une déontologie professionnelle ? que dire de cette tension interne vécue par le professionnel entre une mission revendiquée de service public et la volonté d’une municipalité d’instrumentaliser la bibliothèque à des fins de propagande ? 1. J’ai été responsable de la Bibliothèque municipale d’Orange jusqu’en mars 1996, date à laquelle j’ai obtenu une mutation pour la Bibliothèque départementale du Vaucluse dont je suis depuis directrice. Donc à Orange, en juin 1995, un maire qui appartient au Front national, tente d’inféoder la politique d’acquisition de la bibliothèque à l’idéologie de la nouvelle équipe municipale en place. 2.

Concours bib interne 2013 : it’s aliiiive! | LaFacette By Teillas [Creative Commons], via Flikr Le sujet posé face cachée sur la table d’examen, c’est un peu le chat de Schrödinger. Potentiellement, le sujet est celui de nos rêves, on va avoir une inspiration de ouf et casser la baraque Potentiellement, le chat est vivant et on va passer 4h à l’écouter ronronner sur nos genoux. Tant qu’on n’a pas retourné le fascicule pour lire le sujet. Parce qu’une fois qu’on prend connaissance du sujet, c’est foutu : même si on constate que le chat est tout crevé, il faut faire avec. Quelqu’un l’a ramassé sur le bord de la route pour le déposer sur nos genoux et il va falloir le câliner pendant 4 heures en espérant qu’il ronronne. Concours interne de bibliothécaires : étude de cas portant sur les aspects de la gestion d’une bibliothèque ou d’un réseau documentaireDurée : 4h [Possibilité de télécharger le sujet complet ici ou retrouver tous les sujets de concours de bibliothèques 2011-2013 sur le site du Ministère] Constats en première lecture du sujet

Related: