background preloader

Harlem Shake (original army edition)

Harlem Shake (original army edition)
Related:  réseaux sociaux 2017

Le "Harlem Shake" n'est pas au goût... de Harlem On a déjà presque tout inventé du "Harlem Shake". Pour celles et ceux qui n'ont pas suivi cet épiphénomène, rapide rétrospective : filmez-vous pendant quinze secondes calmement, puis quinze secondes en groupe de manière totalement déjantée sur le "Harlem Shake" de Bauuer. A son commencement donc, avait émergé la version du blogueur vidéo Filthy Frank : Puis l'armée norvégienne s'est lancée dans l'aventure : Puis les orthodoxes : Puis les chats : Bref, tout a déjà (presque) été fait à ce sujet, Azealia Banks en a fait son remix, les agences de pub se sont battues pour mettre en ligne leur version le plus vite et, même, Oasis a fait SON "Shake". Du côté du quartier d'Harlem, à New York, on goûte très moyennement ce phénomène. Vu sur le Huffington Post

Hashtags : notre dictionnaire pour apprendre à parler réseaux sociaux Avis à celles qui débutent dans l’art et la manière d’utiliser les réseaux sociaux et qui mélangent encore les différents hashtags ! Marieclaire.fr a recensé de façon non exhaustive les acronymes les plus utilisés sur Twitter, Facebook ou Instagram. Attention, on ne parle pas ici des mots-clés temporaires mais des expressions les plus récurrentes, que tout utilisateur des réseaux sociaux se doit de connaître ! #RT : Retweet. #LRT : Last Retweet ou Retweet précédent. #TL : Tweet-list ou Timeline. #LT : Live-tweet. #FF : Follow Friday. #TGIF : Thanks God It’s Friday, ou Dieu merci, c’est vendredi ! #Jeudiconfession : Envie d’avouer un petit secret vous concernant ? #ThrowbackThursday : Le retour en arrière du jeudi. #OOTD : Outfit of the day, ou tenue du jour. #JDCJDR : Je dis ça, je dis rien. #LesGens : Un hashtag ironique également, qui vise à critiquer un groupe de personne. #Sachezle : A utiliser pour énoncer un fait important, que tout le monde devrait connaitre.

L'enfer du Harlem Shake en entreprise La vie en open-space, souvent monotone, s'anime lors de la réception de mails collectifs. Mode de communication privilégié dans ces entreprises qui ont opportunément fait tomber les cloisons, ils peuvent annoncer le meilleur (le départ d'un stagiaire) comme le pire (l'organisation d'un Harlem Shake à la pause de midi). Le Harlem Shake est le dernier avatar d'une tradition désormais bien ancrée dans les open-space et les BDE d'école de commerce: le Youtube de groupe. Dans le genre, la première performance d'entreprise est le lipdub de Connected Ventures, une start-up américaine (College Humor, Busted Tees), en avril 2007. La vidéo est parfaite, elle engendrera un monstre. Les règles formelles du lipdub sont posées: plan-séquence, défilé de tous les employés, regroupement final avec chant a capella. On a pour habitude de dater la mort du lipdub en décembre 2009, quand l'UMP reprend Tout ceux qui veulent changer le monde. Ringard en une semaine Baby-foot et séminaire en Normandie Vincent Glad

Taux de reach Facebook Dear Internet: You Are Not Doing The Harlem Shake Dear Emma: You Are Not Doing the Deadspin Thing" One thing we can always count on to make the internet a slightly more horrible place is irrelevant nitpicking. It's a remarkably dependable feature of slow days. For the past few days, the viral dance video called the "Harlem Shake," in which a single person does a dance move that is not the actual "Harlem Shake" (but which often looks similar, at least at first, to "the Bernie," another viral dance craze) to a dubstep song that is called "Harlem Shake," until the beat drops, at which point the single person who is not doing the actual "Harlem Shake" is joined by a whole gaggle of people not doing the actual "Harlem Shake," has been featured on Gawker Media sites. The track that inspired all this is Baauer's "Harlem Shake," and the origin of the title is unclear. Specifically, here is what should be done: Nothing. This isn't a matter of cultural appropriation. I Wish It Was Still Football Season Or Baseball, Too Ugh. I Had To Write A Story

Edgerank Facebook Vidéos animaux Réseaux sociaux en 2016: les 100 incontournables à connaître Pourquoi les réseaux sociaux prennent une place aussi grande dans notre quotidien? L’être Humain a été conçu pour socialiser quelque soit le média utilisé. Certains sont plus actifs que d’autres. Une chose est certaine, de nos jours, socialiser sur les réseaux sociaux fait partie intégrante de notre vie. A l’ère de la digitalisation, les réseaux sociaux nous permettent de communiquer plus que jamais grâce à de nombreuses sortes de plateformes et applications sociales, et ce dans une multitude de domaines, selon les intérêts de chacun. Aujourd’hui, nombreuses sont les relations humaines débutant et se construisant sur les réseaux sociaux. Plus besoin de rendez-vous physiques pour grossir notre réseau relationnel. Ainsi, la liste des réseaux sociaux s’allonge au fil des ans et le nombre d’utilisateurs ne cesse de grossir en avoisinant les 2 milliards à ce jour ! L’utilisation massive des appareils mobiles ne fera qu’accroître cette tendance. Les réseaux sociaux généralistes Facebook QZone Google +

Related: