background preloader

Facebook : comment protéger son profil avant l’arrivée de Graph Search

Facebook : comment protéger son profil avant l’arrivée de Graph Search
Rezonances, le blog des médiateurs du quotidien Le Monde s’intéresse à Graph Search (ou recherche dans le graphe Facebook), le nouveau moteur de recherche interne de Facebook. En bref, Graph Search permet d’explorer toutes les connexions que Facebook a créées entre 4 types de contenus : des personnes, des photos, des lieux et des centres d’intérêt. Par exemple, le moteur de recherche permet d’afficher quels sont les restaurants favoris par ses connaissances dans une certaine ville. Via un dossier complet, Rezonances a d’abord testé Facebook Graph Search et montre que les résultats affichés peuvent être préoccupants pour bien des utilisateurs de Facebook : « On peut par exemple trouver les employés actuels de McDonald’s qui vivent à Paris et qui aiment la marque concurrente Quick : ils sont plusieurs centaines. » De même, on peut « consulter une liste de soldats français partis en Afghanistan, les postes qu’ils ont occupés sur place et les photos qu’ils ont publiées. » PrivacyFix Secure.me

Facebook : comment protéger son compte avant l’arrivée de « Graph Search » Le déploiement de Graph Search a commencé pour la version anglaise de Facebook. Elle n'est pas prévue pour tout de suite en France. Mais l'outil change radicalement l’utilisation qui peut être faite du réseau social et la manière dont les utilisateurs y apparaissent, comme nous avons pu le constater dans nos tests (lire : Nous avons testé Graph Search, le nouveau moteur de recherche sur Facebook). Voici nos conseils pour éviter les mauvaises surprises. Sur quoi repose Graph Search ? Graph Search croise toutes les données que vous avez rendues publiques sur Facebook : les informations concernant votre vie amoureuse et professionnelle, les opinions politiques ou religieuses que vous avez mentionnées, les photos dans lesquelles vous avez été "tagué", les lieux où vous vous êtes rendus, vos amis, les amis de vos amis, etc. Une recherche avec GraphSearch sur les hommes mariés qui vivent à Toulouse et qui se disent intéressés par des hommes Comment régler ses paramètres de vie privée ?

Activer le chiffrement SSL sur Facebook Si vous êtes utilisateur de Facebook, sachez que ces derniers ont ENFIN intégré le support https à leur site ! Cela vous permettra d'éviter les séances de sniffing sauvage dont j'ai parlé par le passé avec par exemple Firesheep. Pour activer HTTPS sur Facebook, et ainsi profiter d'un peu plus de sécurité, il vous suffit d'aller dans les Paramètres du Compte Puis de cliquer sur Sécurité du compte Pour enfin cocher la case "Navigation sécurisée". Sauvegardez et retournez vous balader sur Facebook et vous devriez voir dans votre URL, le petit https Astuce de n00b donc mais astuce quand même ;-) [Photo] Vous avez aimé cet article ?

Nous avons testé « Graph Search », le nouveau moteur de recherche sur Facebook Qui sont les salariés de McDonald's qui "aiment" Jean-Luc Mélenchon ? Qui sont les hommes mariés qui vivent à Toulouse et "aiment" les sites de rencontres extraconjugales ? Qui sont les enseignants vivant en France et qui "aiment" Nicolas Sarkozy ? Le Monde.fr a pu tester le nouveau moteur de recherche de Facebook, Graph Search, encore en version bêta et accessible uniquement à certains utilisateurs, en langue anglaise, en attendant son déploiement dans tous les pays. Comme un blogueur britannique spécialiste des réseaux sociaux (Tom Scott) l'avait montré quelques jours après y avoir eu accès : l'utilisation de l'outil est pour le moins troublante et modifie les limites entre la vie privée et la vie sociale sur Facebook. >> Lire notre article à propos du blog de Tom Scott : "Les résultats 'dérangeants' de Graph Search, le nouvel outil de recherche sur Facebook" Exemple type : quels sont les restaurants que mes amis aiment à Toulouse ? Signaler ce contenu comme inapproprié

12 tutoriels vidéo Facebook : paramétrage, traces, GraphSearch, vie privee, données personnelles… Dans le cadre de la semaine des médias à l’école en Suisse Romande (du 22 au 26 avril 2013), E-media.ch met à disposition un espace en ligne de matériel pédagogique consultable et téléchargeable sur l‘éducation au médias et au numérique : reportages, dossiers, exercices pratiques : Facebook, Twitter, identité numérique, e-réputation, Wikipédia, Presse et Internet… Parmi ses ressources, il est proposé un dossier complet sur Facebook avec le visionnage sur Internet du reportage « Facebook, pas très net avec les adolescents » (diffusé en août 2012 sur RTS2) de Isabelle Ducret et Jean-Bernard Menoud, et des ressources complémentaires dont un module d’autoformation vidéo du consultant Stéphane Koch décrit ci-dessous (avec les liens afférants) sur le paramétrage, la sécurisation du profil personnel ainsi que des tutoriels vidéo d’astuces et conseils sur l’utilisation du réseau social. Module d’autoformation Facebook : sécuriser le profil personnel avec ce découpage en 7 séquences : Licence :

Facebook et la vie privée : un guide pratique Le réseau social, souvent décrié concernant la gestion de la confidentialité, a récemment déployé une série de nouvelles fonctions permettant aux utilisateur de mieux contrôler leurs publications. Au programme, davantage de pédagogie et de transparence. Voici l'occasion rêvée de procéder à un tour d'horizon des changements sous la forme d'un guide pratique... L'une des principales caractéristiques de Facebook qui rend complexe l'appréhension des questions de confidentialité réside dans sa nature à changer souvent. Si "move fast" est l'une des mantra bien connue de l'entreprise, l'utilisateur a parfois du mal à suivre. Le selecteur d'audience En décembre 2011, c'était au tour de la Timeline (ou Journal en français) de remplacer les anciens profils. Vous avez la possibilité de "masquer" directement depuis le Journal une photo d'un ami vous ayant mentionné Cette même fonction de masquage est également disponible sur la page de photo elle-même : Plus de contrôle sur les photos 1. 2. 3. 4. 5.

Les résultats « dérangeants » de Graph Search, le nouvel outil de recherche sur Facebook A quoi pourront ressembler les résultats des recherches sur le Facebook Graph Search, le nouvel outil présenté par Mark Zuckerberg le 15 janvier (lire : Facebook fait de la « recherche sociale » un de ses nouveaux piliers) ? Nous avions déjà une vidéo officielle présentant le concept : le Graph Search sera un moteur de recherche amélioré sur Facebook, recoupant les données personnelles des utilisateurs pour des résultats plus précis en fonction de leurs amis, photos, lieux et centres d’intérêt. Dans notre article, nous précisions par exemple que nous pourrions ainsi avoir des résultats pour : « les photos de mes amis à Tokyo qui aiment les sushis ». Dans la vidéo ci-dessous, Facebook explique qu’on pourra savoir quels sont nos amis sur le réseau qui se sont rendus dans les parcs nationaux ou qui aiment danser. Mais depuis, le Graph Search version bêta a commencé à être déployé pour les utilisateurs de Facebook en langue anglaise.

Diigo, mode d'emploi pour utilisateurs avancés En navigant sur Internet, on collecte une foule d'informations intéressantes, que l'on ne prend pas toujours la peine d'approfondir sur le moment mais que l'on souhaite conserver pour un examen ultérieur. Si l'on prend effectivement cette peine, si de plus l'on fait du lien entre diverses informations ainsi collectées et entre celles-ci et ce que l'on sait déjà, nous voilà dans un magnifique processus d'apprentissage non formel, applicable en tous temps et en toutes circonstances. Le web nous transforme en effet potentiellement en puits de savoirs, dès lors que l'on sait utiliser les informations qu'il met à notre disposition. Voici quelques temps, nous vous avions présenté Diigo, un outil qui permet de collecter ses signets ou favoris dans les nuages, et de les partager avec des personnes ou des groupes. Nous avions à cette occasion abordé les fonctions de base de Diigo, qui en font un outil de social bookmarking très performant. Les listes Les diaporamas Diigo

3 outils pour mieux gérer ses données personnelles sur Facebook Entre les applications, le journal/timeline, la photo de couverture, le graph search, la localisation, les messages privés et les publicités ; les mises à jours officielles de Facebook s’enchainent et ne se ressemblent pas, à un détail près : toutes concernent l’accès à nos données personnelles. Evidemment, lors de toute mise à jour, le réseau social réadapte sa charte de confidentialité en conséquence, limitant ainsi toute réclamation des utilisateurs quant à la diffusion des données fournies par nos soins lors des inscriptions, publications, identifications et autres. Sauf qu’en 2007, apparaissait une problématique majeure qui ne cesse de hanter les utilisateurs: Facebook s’ouvre aux applications diverses ce qui augmente la notoriété du réseau social, et décuple en parallèle l’accès aux données personnelles. L’exemple le plus signifiant est l’application Take This Lollipop qui en 2011 a fait couler une certaine quantité d’encre numérique. App Advisor Et les applications dans tout ça ?

Related: