background preloader

Le Cloud Computing, expliqué en 3 schémas

Le Cloud Computing, expliqué en 3 schémas
Il ne se passe pas une semaine sans que j’anime un séminaire ou participe à une conférence dont le thème principal est le « Cloud Computing ». Que ce soit pendant une heure ou quatre jours, j’ai à chaque fois le même challenge, expliquer simplement cette profonde révolution. Je viens d’imaginer trois schémas qui ont comme ambition de faciliter cette compréhension du Cloud Computing, que ce soit par des professionnels de l’informatique ou des décideurs d’entreprise. Je vous en propose une première version et serait très attentif aux commentaires qui seront faits ; j’espère qu’ils m’aideront à les améliorer et les rendre de plus en plus pertinents, donc utiles à tous. Trois composants Ces schémas s’appliquent aux usages professionnels du Cloud Computing. Je les ai construits en m’appuyant sur les idées simples suivantes : Pour utiliser le Cloud Computing, une personne a besoin d’un « objet d’accès », qui sera le plus souvent un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone. Résumé :

Les 10 avantages du cloud computing pour les entreprises et PME Introduction Pour faire simple, le cloud computing, c'est tout votre informatique sur Internet ! Pourquoi tant d'entreprises adoptent-elles le cloud ? Parce que le cloud computing augmente l'efficacité, permet d'améliorer sa trésorerie et offre de nombreux autres avantages... 1. À la seconde où une entreprise a besoin de plus de bande passante que d'ordinaire, un service de cloud computing peut instantanément répondre à sa demande, grâce à la grande capacité des serveurs distants. 2. Lorsque les entreprises commencent à s'appuyer sur les services de cloud computing, elles n'ont plus besoin de programmes complexes de récupération des données. 3. En 2010, les entreprises britanniques ont dédié 18 jours ouvrables par mois à la gestion de la seule sécurité sur site. 4. Les services de cloud computing sont généralement fournis selon un modèle de "paiement à l'utilisation". 5. 6. À partir du moment où les employés disposent d'un accès Internet, ils peuvent travailler de n'importe quel endroit.

Le cloud privé dans l'entreprise Le lancement de trois offres de cloud privé par Amazon, VeePee et EMC a marqué l'actualité du « cloud computing » au premier semestre 2010 : ce type de services, censé offrir aux entreprises une meilleure maîtrise de leurs ressources informatiques et un accès privilégié à leurs applications hébergées, figurent aujourd'hui sur l'agenda des DSI. Une tendance que confirment différentes enquêtes publiées en ce début d'année. Plus grande modularité et conformité avec les règles de gouvernance d'entreprise, contact privilégié avec le prestataire de services dans le cas d'un cloud privé "locatif" : ce type d'architecture séduit par sa flexibilité et son caractère évolutif. Le point sur les promesses et les enjeux du « nuage privé ». Le cloud privé, un pied dans l'entreprise Qu'est-ce que le cloud privé ? Une solution plébiscitée par les décideurs informatiques Les applications et infrastructures concernées Trois avantages propres au modèle privatif Les nouvelles offres de cloud privé

Cloud computing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cloud computing[1], ou l’informatique en nuage ou nuagique ou encore l’infonuagique (au Québec), est l'exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet. Ces serveurs sont loués à la demande, le plus souvent par tranche d'utilisation selon des critères techniques (puissance, bande passante, etc.) mais également au forfait. Le cloud computing se caractérise par sa grande souplesse : selon le niveau de compétence de l'utilisateur client, il est possible de gérer soi-même son serveur ou de se contenter d'utiliser des applicatifs distants en mode SaaS[2],[3],[4]. Terminologie[modifier | modifier le code] Les francisations « informatique en nuage »[7], « informatique dématérialisée »[9], ou plus rarement « infonuagique »[10] sont également utilisées. Principes - le Nuage[modifier | modifier le code] Services[modifier | modifier le code] Distribution :

Cloud computing : les entreprises sur un petit nuage Le Cloud computing, késako ? L'idée est simple. Il s'agit d'offrir aux employés d'une boîte la possibilité de profiter partout où ils se trouvent des mêmes services qu'au bureau, via une simple connexion internet. Bien, mais en disant cela, on n'aura pas vraiment expliqué ce qui fait la vraie force du Cloud par rapport à une connexion depuis un serveur traditionnel. Indéniablement, l'avantage qu'offre cette technologie réside dans sa puissance. Couplé à une connexion très haut débit, le Cloud permet d'utiliser avec une fluidité hors du commun de multiples applications dans de nombreux domaines. Un marché en pleine expansion Avec une croissance annuelle de 20 %, le Cloud est un secteur plus que prometteur. Mais les fournisseurs d'accès ne sont pas les seuls à s'ouvrir au Cloud.

Cloud computing : les conseils de la CNIL pour les entreprises qui utilisent ces nouveaux services L'expression " informatique en nuage " ou " Cloud computing " désigne le déport vers " le nuage Internet "* de données et d'applications qui auparavant étaient situées sur les serveurs et ordinateurs des sociétés, des organisations ou des particuliers. Le modèle économique associé s'apparente à la location de ressources informatiques avec une facturation en fonction de la consommation. La gamme d'offres correspondantes a connu un fort développement ces quatre dernières années, notamment au travers du stockage et de l'édition en ligne de documents ou même des réseaux sociaux par exemple. De nombreuses offres de services de Cloud computing sont désormais disponibles sur le marché, que ce soit pour l'hébergement d'infrastructures (IaaS – Infrastructure as a Service), la fourniture de plateformes de développement (PaaS – Platform as a Service) ou celle de logiciels en ligne (SaaS – Software as a Service). Une nécessaire clarification du cadre juridique

Le Cloud Computing: Comment installer son Cloud privé | E. Renaux [A.Deotto – A.Durand – FI13] Le Cloud computing, littéralement l’informatique dans les nuages est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des serveurs locaux ou sur le poste de l’utilisateur. 1. Présentation Plus précisément selon le National Institute of Standards and Technology (NIST), le cloud computing est l’accès via le réseau, à la demande et en libre-service à des ressources informatiques virtualisées et mutualisées. Les utilisateurs ou les entreprises ne sont plus gérants de leurs serveurs informatiques mais peuvent ainsi accéder de manière évolutive à de nombreux services en ligne sans avoir à gérer l’infrastructure sous-jacente, souvent complexe. Le concept d’informatique dans le nuage est comparable à celui de la distribution de l’énergie électrique. Selon les approches des entreprises, se distinguent trois formes de Cloud computing : 2. 3. Inconvénients du Cloud Computing public

Cinq logiciels open source pour créer son propre cloud | ScoAppS informatique en nuage a le vent en poupe. Pas un jour ne passe sans qu’un éditeur ne présente une nouvelle offre. Pour ceux qui souhaitent créer eux-mêmes leur infrastructure cloud (Iaas) – que ce soit pour des raisons de sécurité, de coût ou de dépendance vis-à-vis d’un fournisseur –, il existe désormais un certain nombre de solutions open source. Nous en avons sélectionné cinq : Eucalyptus Issue d’un projet de recherche de l’université de Californie, cette plate-forme cloud open source est certainement la plus connue, car intégrée dans Ubuntu Server et Debian. OpenNebula Cette plateforme purement open source permet de déployer des clouds privés, hybrides et publics. OpenStack Créé en juillet 2010 par la Nasa et l’hébergeur américain Rackspace, ce projet purement open source est l’un des plus récents. Niftyname Seul projet d’origine française, la plate-forme Niftyname a été créée par l’hébergeur Ielo. Nimbus Issu du monde de la recherche, Nimbus permet de déployer un cloud de type Iaas.

DaaS SaaS Cloud, c'est quoi ? | Virtuelbureau® Le Cloud c'est quoi ? Le Cloud, (littéralement nuage en anglais) est une technologie que tous les internautes ou presque, ont déjà utilisés au moins une fois sans le savoir. Cette technologie est assez simple à comprendre. Le SaaS c'est quoi ? Le SaaS, abréviation de Software as a Service, autrement dit, le logiciel en tant que service, est une technologie récente qui permet d'utiliser à distance, via internet, un logiciel classique sans acheter de licence, et sans l'installer sur son ordinateur. Le DaaS c'est quoi ? Le Bureau Virtuel (Desktop as a Service abrégé en DaaS) est une technologie de virtualisation de dernière génération. Pour bien comprendre... Dans votre entreprise, chaque poste informatique a son histoire : l'un est sous Windows XP, l'autre sous Vista ou Windows 7... Pour éviter cela, il existe une solution : Virtuel bureau ® (DaaS) . Nos solutions Bureau Virtuel reposent sur cette technologie d'avant garde.

En 2013, le Cloud c'est plus de 2 milliards d’euros de revenus en France Le cabinet IDC estime que le Cloud Computing représentera plus de 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2013, en France. Le marché va continuer de croître jusqu'en 2016 pour représenter 12% de l'ensemble des dépenses informatiques, contre 3% en 2011. Au tour d'IDC d'évaluer ce que représente et représentera le marché français du Cloud Computing (Cloud public, Cloud privé et services associés). Selon IDC, c'est en 2013 que le marché français du Cloud passera la barre symbolique des deux milliards d'euros de chiffres d'affaires. Il « dépassera alors en poids, des marchés de référence tels que celui de l'externalisation applicative, le marché du conseil en informatique ou le marché des postes de travail pour les entreprises », informe IDC. Les analystes de ce cabinet voient le Cloud comme un modèle « déjà incontournable » pour l'achat de ressources informatiques par les entreprises et la sécurisation des données.

Le Cloud Computing est un formidable accélérateur de business Poussé par la convergence technologique et la mondialisation des échanges, le cloud computing apporte aux entreprises des ressources jusqu'alors inimaginables. Mais les avantages ne doivent pas faire oublier le moteur essentiel de la réussite : la sécurisation des données. Cloud Computing : simple concept marketing ou véritable évolution technologique ? Aujourd'hui, nombreuses sont les organisations à s'interroger sur la réelle portée de l'informatique dans les nuages et sur son intérêt économique. Il est vrai que les définitions données au Cloud Computing sont longtemps restées floues, ce qui a contribué sans doute à entretenir un certain scepticisme voire des inquiétudes. D'abord sur l'apport de cette technologie face à des solutions qui étaient connues et éprouvées comme l'infogérance. Sécurité et haute disponibilité avant tout Or si le Cloud Computing peine encore à convaincre, c'est que les fournisseurs n'apportent pas toujours les réponses à ces questions parfaitement légitimes.

Related: