background preloader

L'arbre de connaissances

L'arbre de connaissances
Par cenicienta dans CM - Plan de travail le 29 Juillet 2011 à 09:04 En naviguant sur les sites, j'avais mis de côté une idée de Dokelem sur les arbres de connaissances. Je ne vais pas en faire la même utilisation mais le principe reste à peu près égal. De quoi s'agit-il? Un arbre de connaissance est une représentation imagée et structurée de la somme des richesses que chaque membre (élève) apporte à une communauté (classe) selon des connaissances / compétences. La philosophie des arbres de connaissances est fondée sur: la reconnaissance de la valeur de chaque personne et des connaissances qu'elle détient; la mise en commun des richesses de chacun; l'encouragement à la mutualisation et au partage. Source de l'image: Mise en pratique En fait, il s'agit d'un arbre (à agrandir en format affiche avec l'imprimante) sur lequel j'ai mis les noms des domaines en français ou en mathématiques. On change donc d'arbre toutes les deux semaines, c'est-à-dire à chaque nouveau PDT. Related:  coopération/collaboration

Les arbres de connaissances Publié par PedagoGeeks le 30 juin 2011 | Dans les catégories suivantes Compétences, Innovation, Innovation, Projet Professionnel Tout le monde sait quelque chose, personne sait tout ! C’est un postulat simple mais qui plaide pour les méthodes actives et collaboratives en apprentissage : la connaissance collective est supérieure à la somme de ses partie. Ce principe s’applique aussi à la compétence, et à la compétence collective en particulier. Une difficulté vient alors d’identifier, de visualiser et de valoriser les connaissances collectives d’un groupe de personnes, d’apprenants. En 1991, Edith Cresson alors premier ministre a chargé Michel Serrès de mener des travaux sur l’université en France et les compétences. Plus la couleur va vers le rouge et le marron plus la connaissance est partagée : ces zones constituent le socle commun de connaissances du groupe, donc le tronc. Webographie sélective pour aller plus loin et s’approprier les arbres de connaissances : Documents à télécharger

L'arbre des compétences Qu’est-ce que l’arbre des compétences ? Les arbres de compétences (également nommés "arbres de connaissances") ont été imaginés dans les années 1990. Cette méthodologie pédagogique a été rapidement utilisée dans les écoles Freinet essentiellement. Depuis quelques années, les entreprises utilisent ces arbres de compétences pour dynamiser et réorganiser leurs services (elles utilisent d’ailleurs un logiciel privé fort coûteux pour le faire, mais vous allez constater par vous même qu’il n’y a pas du tout besoin de ce logiciel pour faire le même travail et qu’il serait même plutôt contre-productif d’utiliser ce logiciel). Je dois bien vous avouer n’avoir pas lu intégralement le livre fondateur de ces "arbres de connaissances", mais je n’en ai pas -à priori- besoin car j’ai trouvé ici ce que je souhaite faire avec mes élèves afin de corriger les problèmes rencontrés. Un outil de mutualisation des compétences et de dynamisation du groupe classe Mise en application pédagogique Les documents

Arbre des savoirs Par viviland dans Outils le 1 Juillet 2012 à 08:23 Pour aider les élèves à se rendre compte de leurs progrès, j'ai affiché dans ma classe un arbre des savoirs. Il s'agit en fait d'un grand panneau sur lequel j'ai dessiné un arbre. L'année prochaine, je vais essayer de m'appuyer encore plus dessus en présentant chaque étiquette que l'on va travailler en lien avec l'emploi du temps.

Arbre de la connaissance - Sortez vos ardoises ! Sur le modèle de l'arbre des sons en CP, j'ai voulu construire avec mes CE1 une illustration de l'acquisition progressive des connaissances. Nous avons donc construit dans le couloir un arbre avec ses branches. Puis, nous nous sommes posés la question de ce que nous avions appris dans cette année. Les élèves ont ensuite dessiné des feuilles d'arbres (N'étaient valides que les feuilles ressemblant vaguement à l'un des modèles de feuilles d'arbres). Chaque feuille a été associée à une notion, puis accrochée à l'arbre. La taille assez imposante de l'arbre, et son appellation "Arbre de la connaissance" impose le respect ! Avec le recul, je me dis que je pourrai construire les étiquettes notions dès le début d'année, placées dans un coin de la classe.

Ecole et numérique : Evaluer autrement grâce aux tablettes L’introduction des tablettes dans les classes a déjà permis d’ouvrir le champs des possibles et surtout de pousser les limites usuelles des apprentissages en apportant sens, complexité et inédits[1] dans le quotidien des classes. L’évaluation au combien décriée, stigmatisée et remise en question dans les systèmes éducatif français et internationaux, pourrait peut-être tirer partie de ce complexe inédit apporté par les tablettes. Comment ? Ils ont enfin tout le loisir de sortir du questionnaire fermé et passer à un degré d’analyse et de synthétisation bien plus élevé. Vers une évaluation plus exigeante A l’issu d’une notion vue, l’évaluation sous forme de carte heuristique portera sur la capacité des élèves à organiser et structurer l’ensemble des notions abordées. Vers une évaluation plus équitable Les mémoires qu’elles soient sémantiques, lexicales, épisodiques, sensorielles ou lexicales seront toutes mises à profil dans ce type de démarche. [1] Carette Vincent, 2009. lu : 3199 fois

COMMENT REUSSIR A APPRENDRE UNE LEÇON? 2. Apporter son matériel à chaque cours (livre si nécessaire (le manuel est vidéo-projetable), cahier d’exercices et cahier trousse garnie, etc…) 3. Gérer son temps de travail à la maison. Faire à l'avance un travail donné, répartir harmonieusement les plages de travail au cours de la semaine. 4. 5. Apprendre une leçon.1 – Pour apprendre dans de bonnes conditions Il faut :- avoir écouté et participé en classe lors de la leçon,- l'avoir comprise et copiée correctement,- connaître le sens des mots utilisés,- être dans le calme et le silence pour pouvoir se concentrer,- être bien installé, dans un endroit suffisamment éclairé,- avoir le matériel nécessaire à disposition (feuille, cahier, crayon…). 2 – Comment faire pour apprendre une leçon d’anglais ? Pour apprendre la trace écrite, il faut commencer par repérer :- les mots nouveaux et/ou les structures nouvelles,- les idées générales de la leçon. 3 – Comment vérifier que l'on sait sa leçon ?

Quelques mots sur le travail collaboratif Le terme "collaboratif" est assez répandu sur le web, nombreux étant les projets et travaux menés en commun par des groupes de personnes organisés selon des méthodes dérogeant un peu des méthodes de travail "traditionnelles". On pensera par exemple à GNU /Linux, Wikipédia (et tous les Wiki d'ailleurs), ou encore Framasoft... Dans les entreprises, et pour la plupart d'entre nous, ce n'est pas vraiment une façon habituelle de travailler. Et pourtant, il peut y avoir de nombreux avantages au travail collaboratif, à condition de s'y prendre de la bonne façon, et d'éviter certains écueils. J'ai trouvé à ce sujet des tonnes de ressources extrêmement complètes sur le web, mais qui nécessitent de vraiment se plonger dans le sujet. Voici donc quelques idées synthétiques issues de ces lectures et de ma propre expérience, en renvoyant vers les sources si tu veux en savoir plus. Les caractéristiques du travail collaboratif Allez, une petite définition pour faire le mec qui a creusé le sujet :

76-juin-2012.pdf Introduction L'essentiel à savoir pour réussir sans travailler plus mais mieux. "notre chance d’avenir repose sur ce qui fait notre risque présent : le retard de notre esprit par rapport à ses possibilités" Edgar Morin, dans La méthode, tome 3 : La connaissance de la connaissance Si la capacité à apprendre est innée, car dans la nature du cerveau, le "savoir apprendre", qui favorise la réussite et mène à une véritable autonomie, est une compétence complexe qui nécessite d'acquérir une méthodologie d'apprentissage, et d'accepter de modifier ses représentations sur l'apprentissage, et parfois même ses représentations de soi. Tout apprentissage est une transformation profonde, il faut changer pour apprendre et on change en apprenant. Insolite à l'université ? Non, si constatant l'importance de l'échec scolaire, et reconnaissant les limites de l'enseignement traditionnel de type transmissif, le système éducatif repense les notions d'enseignement-apprentissage pour offrir les meilleures chances à chacun.

Séminaire livret personnel de compétences - Témoignage : mise en œuvre dans la classe La tâche complexe : définition La tâche complexe est une tâche mobilisant des ressources internes (culture, capacités, connaissances, vécu...) et externes (aides méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources documentaires...). Elle fait donc partie intégrante de la notion de compétence. Dans ce contexte, complexe ne veut pas dire compliqué. La définition retenue dans le texte du socle : « chaque grande compétence du socle est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales pour notre temps, de capacités à les mettre en oeuvre dans des situations variées d’attitudes indispensables tout au long de la vie, comme l’ouverture aux autres, le goût pour la recherche de la vérité,le respect de soi et d’autrui, la curiosité la créativité » La tâche complexe : pourquoi ? « Dans la vie courante, les situations sont toujours complexes, à un degré plus ou moins important. Confronter les élèves à des tâches complexes permet de : On va prendre en compte leurs différences :

Related: