background preloader

Mondialisation

Mondialisation
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte du monde Origines du terme[modifier | modifier le code] En français le mot apparaît pour la première fois en 1916 dans un ouvrage de Paul Otlet[3]. Le mot désigne alors une appropriation à l'échelle du monde et s'inscrit dans une réflexion sur la réorganisation de la vie internationale après la guerre. Cependant, les occurrences restent rares durant l'entre-deux-guerres. Après la Seconde Guerre mondiale, le mot est employé de façon croissante[6]. Globalisation et mondialisation[modifier | modifier le code] La distinction entre ces deux termes est propre à la langue française. En anglais américain, l'usage premier revient au terme « globalisation », repris d'ailleurs par la plupart des autres langues. En français, malgré la proximité de « globalisation » avec l'anglais, la particularité de « mondialisation » repose sur une divergence sémantique. Définitions[modifier | modifier le code] Caractère inéluctable[modifier | modifier le code] Related:  La Mondialisation

Mr Mondialisation La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité - Sciences 26 millions et demi. C'est le nombre de personnes qui habitent, travaillent et vivent dans les 17 aires urbaines métropolitaines de France, c'est à dire dans les 17 agglomérations de plus de 400 000 habitants. Soit 45% de la population hexagonale. Pourtant, l'illusion d'optique est tenace : ces 17 aires métropolitaines d'urbanisation continue étant bien loin d'occuper 45% de la superficie de la France, elles n'éliront pas, loin de là, 45% des députés en juin prochain. Terminé, le territoire découpé en régions plus ou moins rurales, qu'elles fussent agricoles ou industrielles, et polarisées par leurs capitales historiques; disparue, l'armature urbaine de villes connues pour leur spécialisation économique et hiérarchisées en fonction de leur éloignement à Paris. La semaine prochaine, troisième volet de notre série sur la nouvelle géographie de la France : des centres et des périphéries partout! Les portes d'entrée de la France et les systèmes territoriaux des flux ©DATAR

Wikipédia:Le Bistro/Militantisme anti-anglais sur Wikipédia Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Militantisme anti-anglais sur Wikipédia[modifier | modifier le code] Militantisme anti-anglais sur Wikipédia, partie I[modifier | modifier le code] Ce militantisme n'est pas nouveau, mais en recrudescence. Une règle implicite semble protéger les imports « anciens », une sorte de droit d'ancienneté, dont jouit par exemple le football. Marc Mongenet 6 fev 2005 à 21:35 (CET) Si l'on entend quelquefois l'expression "le bédéiste Hergé", il ne me semble avoir jamais entendu l'expression "le mangaka Hergé". Je pense personnellement que l'on assiste ici à l'apparition d'une nouvelle langue : l'hexagonal. Mais bon, mon sentiment sur le sujet est déjà bien connu. Je me demande comment cela se passe pour les autres langues.Nicnac25 6 fev 2005 à 21:54 (CET) Pour "football" j'ai plusieurs fois entendu l'expresion "jouer au ballon rond" ;-))) Semnoz 6 fev 2005 à 22:03 (CET) Manga = BD (japonaise) Mangaka = dessinateur de BD (japonaise) ecchi = érotique

Féodalité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition : une ou plusieurs féodalités ?[modifier | modifier le code] Cette section est en cours de réécriture ou de restructuration importante. Plusieurs définitions peuvent être proposées au terme de féodalité[4]. Le sens de féodalité utilisé au XVIIIe siècle dépend du contexte chronologique et spatial : il renvoie en réalité au système de gestion diluée de la puissance publique, la potestas en latin, en Occident entre la fin du IXe et le XIIIe siècle. Historiographie du paradigme de la société féodale[modifier | modifier le code] Cette société féodale serait, d'après certains historiens, le résultat de la disparition de l'autorité publique entre le Xe siècle et le XIIe siècle, due à une crise sociopolitique, la mutation féodale[6], mais d'autres ne distinguent pas de changement majeur entre les temps carolingiens et le XIIe siècle[7], allant jusqu'à nier cette notion de féodalité[8]. Principes[modifier | modifier le code]

La mondialisation: faut-il s'en réjouir ou la redouter? - Études thématiques du FMI I. Introduction Le terme «mondialisation» possède une forte charge émotive. La globalisation qui offre de grandes chances de parvenir à un développement authentiquement mondial avance de façon irrégulière. Dans les années 70 et 80, de nombreux pays d'Amérique latine et d'Afrique ont, contrairement à ceux d'Asie, poursuivi des politiques tournées vers l'intérieur et leur économie a stagné ou régressé, la pauvreté a augmenté et une forte inflation est devenue la norme. Les crises sur les marchés émergents dans les années 90 ont montré très clairement que les avantages de la mondialisation n'étaient pas sans contrepartie, à cause des risques, d'une part, d'instabilité des mouvements de capitaux et, d'autre part, de dégradation du tissu social, de l'économie et de l'environnement que pouvait engendrer la pauvreté. Comment aider les pays en développement, les plus pauvres surtout, à rattraper leur retard? II. Fondamentalement, la mondialisation n'a rien de mystérieux. III. IV. V. VI. VII.

Territoires du futur : les cartes de la France de demain - Sciences Visite guidée de l'exposition "Territoires 2040" dans laquelle la DATAR expose dix planches cartographiques de sa démarche prospective. A travers ces cartes, il s’agit de voir comment va se transformer la France, sous l’effet des changements des modes de vie, de l’usage des nouvelles technologies, de l’évolution des modes de transports, mais aussi de l’intégration européenne et de la mondialisation. Disparu les découpages régionaux, les pôles de développement, la diagonale du désert, la banane bleue et même la figure fétiche de l’hexagone. La carte de France est rétablie dans le tracé fin de ses frontières, mais son territoire devient une matière malléable que le chercheur modèle, étire et colore tel un sculpteur son argile et le peintre ses pigments. Karine Hurel, coordonnatrice de la démarche Territoires 2040, et Michel Lussault, auteur de L'homme spatial et de La lutte des classes à la lutte des places, nous guident dans cette exposition. Les systèmes métropolitains intégrés ©DATAR

Sources Pogrom Le mot pogrom (d'origine russe : погром) signifie détruire, piller. Il est utilisé spécifiquement dans plusieurs langues pour décrire les attaques accompagnées de pillages et d'effusion de sang contre les Juifs en Russie, perpétrées par la majorité chrétienne, sans réaction des autorités ou avec leur assentiment, entre 1881 et 1921[1],[2]. Il désigne aussi, de façon générale, des violences et des émeutes sanglantes dirigées par une partie de la population contre des minorités ethniques, religieuses ou d'origine différente de cette population. Concernant les pogroms menés contre les Juifs, des violences similaires, mais d'ampleur plus limitée, surviennent à la même époque en Allemagne, en Autriche, en Roumanie et dans les Balkans[1]. En Europe, l'antisémitisme à l'origine des pogroms peut se nourrir du vieil antijudaïsme chrétien[4], de la séparation religieuse, de l'intolérance. Violences et massacres dans le bassin méditerranéen et en Europe avant 1880[modifier | modifier le code]

Définition de la Mondialisation. by poupou39 Feb 17

Related: