background preloader

Reproduction sexuée de la fleur

Les modes de reproduction : la reproduction asexuée - Les animations des Fondamentaux Réseau Canopé L’accès à la plateforme « les Fondamentaux », hors du territoire français, est réservé et soumis à abonnement. Si vous souhaitez vous abonner, plusieurs formules sont disponibles : Pour des demandes plus spécifiques comme l’abonnement pour un réseau d’établissements, merci de contacter : fondamentaux-international@reseau-canope.fr Access to our video platform “Les Fondamentaux” is made available through a yearly subscription plan. Whether you are a parent, a teacher or a school administrator, there is a plan that fits your needs : Should you require information for specific subscriptions (school district, network of schools, etc.) please contact us at fondamentaux-international@reseau-canope.fr

pollinisation par les abeilles "Appareils" de récolte du pollen sur les P3 de l'"ouvrière" - Faces externe E (1="corbeille") et face interne F (1="brosse", 2="peigne") des P3 Détail de la patte postérieure de l'Abeille ouvrière : clichés 1 à 5) (photo M.E.B. de G.Chauvin) (râteau est équivalent à peigne et presse à pollen à poussoir sur les dessins pécédents) A5-Adaptation au nettoyage des antennes : Les antennes doivent restées propres pour la reconnaissance tactile sensorielle;il y a donc un "organe de toilette" de l'antenne sur les P1 "Organe de toilette" de l'antenne et "brosse à yeux" sur la patte antérieure : dessin - peigne à antennes et brosse à yeux : cliché 6, peigne détails : cliché 7 (photo M.E.B de G.Chauvin) A6-Adaptation à la reconnaissance et mémorisation des lieux de butinage : Voir la "Danse des abeilles" et marquage par l'"organe de Nasanoff" Schéma simplifié de la physiologie de l'"ouvrière" A7-Adapatation à la hiérarchie du travail dans la société : -Composition d'un rayon vertical :

1780, Spallanzani et les spermatozoïdes - Corpus - réseau Canopé Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, les théories de la reproduction sont encore très influencées par celles de Galien (IIe siècle apr. J.-C.) et Aristote (IVe siècle av. J.-C.). Le plus souvent, il est admis que la femme contient dans son utérus les semences mâle et femelle qui produisent les différents organes de l’embryon.La découverte des spermatozoïdes au XVIIe siècle, grâce au tout récent microscope, introduit l’idée que le sperme contient un individu microscopique mais complet qui se développe au sein de la femme.

Related: