background preloader

Éveiller l'intérêt de bébé pour la lecture

Éveiller l'intérêt de bébé pour la lecture
Créer le contact entre un livre et l’enfant qui ne sait pas encore lire est l’une des choses les plus importantes qu’un parent puisse faire. Heureusement, dans de nombreuses familles, le « livre » fait son apparition très tôt, que ce soit sous la forme d’un magazine ou d’un livre en plastique, à lire dans le parc ou dans le bain. Les bénéfices du premier contact avec un livre Présenté tôt, le livre devient source d’amusement et de plaisir. Comment développer son intérêt Bien sûr, avant 6 mois, bébé est plus intéressé à suçoter son livre qu’autre chose! Que faire? Lui montrer des images, en particulier celles d’autres bébés, en lui décrivant ce que c’est. Quel type de livre choisir? Puisque votre bébé découvre le livre par les sens, vous aurez avantage à lui lire le livre, le lui chanter, lui permettre de le toucher, de le sentir et même de le mâchouiller. Related:  blog livre pour enfantÉLÉ

Bébé est là : Lire des histoires aux bébés Parlons d’une superbe vision : vous, en train de lire un merveilleux petit livre à votre merveilleux bébé ! Ca à l’air tellement relaxant, tellement magique, tellement la bonne chose à faire. Et ça l’est ! Les parents qui accordent de l’importance aux livres, qui lisent pour leur propre plaisir, et lisent à leurs enfants, encouragent ceux-ci à devenir des lecteurs assidus tout au long de leur vie. Pourquoi lire ? - Lire aide à développer le langage de votre bébé. Quels livres sont adaptés ? Avec la multitude de livres que l’on trouve sur le marché, il peut être difficile pour vous de choisir, surtout pour des enfants très jeunes. - Les livres sans mots stimulent visuellement et mentalement et encouragent les bébés à inventer leurs propres histoires. - Choisissez des livres riches en couleurs et avec des mots simples. Des livres à sentir et toucher Certains livres permettent d’associer le toucher aux images et au mots.

Bébés lecteurs | Saint-Quentin-en-Yvelines : médiathèques Des espaces spécifiques ont été aménagés pour les tout-petits: le coin bébé, agréable et coloré accueille parents et enfants avec des coussins et des fauteuils pour s’asseoir et regarder un livre, des tapis pour s’allonger et rêver. Des collections rien que pour eux : des albums cartonnés que les tout-petits peuvent manipuler seuls, des cd de comptines et de musiques que les bibliothécaires ont choisis pour leur diversité et leur qualité. Des sélections pour aider les « grands » à choisir avec eux Voir la liste de nos ouvrages dans notre catalogue Les bibliothécaires éditent régulièrement des sélections thématiques pour les tout-petits et leurs parents. Des bibliographies Télécharger la bibliographie "Comptines Mon Petit doigt m'a dit" Télécharger la bibliographie "Des livres c'est bon pour les bébés" Des services Pour tous, des séances d’histoires racontées aux tout-petits : les bibliothécaires racontent, chantent et jouent pour les bébés

Québec retranche 56 millions au budget des garderies | Tommy Chouinard | Politique québécoise Québec sabre également les subventions aux garderies privées de 18,3 millions. Au total, les coupes atteignent 56,2 millions pour l'ensemble du réseau. L'Association québécoise des CPE (AQCPE) se dit «trahie» par la mère des CPE, Pauline Marois. Il promet que «le réseau des CPE va se mobiliser comme jamais un réseau ne s'est mobilisé». «Absolument tous les moyens seront utilisés» pour faire pression sur le gouvernement, y compris des journées de fermeture dans les CPE. La ministre de la Famille, Nicole Léger, et sa directrice de cabinet, Lucie Papineau - ancienne députée -, ont annoncé jeudi aux représentants des garderies les «réaménagements budgétaires». Les garderies devaient pourtant échapper au couperet en 2013-2014, selon le budget Marceau déposé le 20 novembre dernier. Mais cette augmentation s'avère insuffisante pour à la fois payer les coûts de système - comme la progression salariale du personnel - et financer la création de nouvelles places à 7$ par jour. CPE en déficit

Lecture enfants - Livres pour enfants de 2 à 10 ans, mangas et bande-dessinée, magazines de lecture pour enfants - Questions de parents Les dix derniers sujets publiés Des livres pour jouer avec les contes de fées “Le petit chaperon rouge”, “Boucle d’or”, “Les trois petits cochons”… : votre enfant ne se lasse pas d’écouter et de réécouter ces contes. Lire l'article Quels livres choisir pour un tout-petit ? Vous aimez lire des histoires à votre bébé en le tenant dans vos bras ? Lire l'article Premières lectures : comment choisir ? Les premiers bonheurs de lecture nous marquent souvent à tout jamais : raison de plus pour bien choisir ! Lire l'article Bandes dessinées et mangas : les albums préférés des 9-13 ans Votre enfant est fan de BD et de mangas ? Lire l'article “Shôjo” : pourquoi ce type de manga plaît-il aux jeunes filles ? Les mangas représentent 40 % du marché de la bande dessinée. Lire l'article Poésie pour enfant : des lectures à partager en famille ! Offrez à vos enfants un vrai moment de pause et de rêve dans le tourbillon du quotidien… : faites-leur découvrir le bonheur d’écouter et de lire de la poésie !

La fiancée du pirate La maternelle temps plein à 4 ans : réactions du milieu Le sujet du jour en éducation au Québec est la maternelle temps plein à 4 ans (projet de loi no 23). Infobourg a reçu de nombreux communiqués sur le sujet de différentes associations. Nous les rassemblons ici en un seul endroit pour consultation. Le regroupement des CPE des régions de Québec et Chaudière-Appalaches déplore la mise en place précipitée de maternelles à temps plein pour les enfants de 4 ans Québec, le 14 mars 2013 – Le Regroupement des centres de la petite enfance des régions de Québec et Chaudière-Appalaches joint sa voix à celle de l’Association québécoise des CPE (AQCPE) et s’inquiète des conséquences d’une implantation trop hâtive des maternelles à temps plein pour les enfants de 4 ans en milieux défavorisés annoncée cet après-midi par la ministre de l’Éducation, madame Marie Malavoy. Maternelle 4 ans en milieu défavorisé : un projet noble où subsistent de nombreux questionnements Maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé – Accueil favorable des parents

Centre de ressources sur le livre de jeunesse de Seine-Saint-Den La fille aux doigts d’or | Enfantipages Léo vit seul avec son père. L'entente entre ces deux-là est sensible. Ils partagent la même passion du cinéma et adorent se regarder des films ensemble, vautrés sur le canapé. Mais, un jour, son père devient mystérieux et sort de plus en plus souvent sans donner d'explications. Léo découvre rapidement qu'il est amoureux d'une certaine Marianne. Une jeune fille à la réputation sulfureuse. Si le sujet de départ est assez intéressant - l'apparition d'une intruse dans le duo qui à tout pour plaire (trop) et tout pour déplaire à la fois - les auteurs, Benjamin et Julien Guérif (Lire aussi Le petit sommeil) embarquent rapidement leur jeune héros dans une sorte de vengeance a-priori peu crédible. Editions Syros. 137 pages. 13,50 euros. Signaler ce contenu comme inapproprié Journaliste, passionnée et spécialiste de littérature jeunesse vous avez peut-être croisé mes coups de coeur sur Les P'tits Lus. Cette entrée a été publiée dans adolescence, amour paternel, Enquêtes, famille.

La maternelle à quatre ans dès l'automne | Daphnée Dion-Viens La ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, en a fait l'annonce officielle jeudi. La mise sur pied des classes de maternelle à quatre ans se fera de façon progressive pour qu'éventuellement, 8000 enfants de quatre ans venant de familles démunies prennent le chemin de l'école plutôt que de rester à la maison. «Ce qui nous guide, c'est la lutte contre le décrochage», a affirmé Mme Malavoy jeudi, tout en insistant sur l'importance de travailler «en amont», dès la petite enfance. À Montréal, 35 % des enfants qui entrent en maternelle éprouvent déjà des difficultés qui risquent de se transformer en échecs scolaires, une donnée «très troublante», selon la ministre. Pour corriger la situation, Québec veut «ouvrir une nouvelle porte» en offrant des classes de maternelle aux enfants de quatre ans qui ne fréquentent pas les services de garde. «Ce sont eux que l'on vise. Ces nouveaux services ne seront pas obligatoires. «Scandaleux» La loi 101 s'appliquera aussi à la prématernelle

Observatoire National de la Lecture de l'INRP: sa rubrique Document Actions Cette rubrique Livres de jeunesse et apprentissages se situe en prolongement des principes énoncés dans Livres et apprentissages à l’école, ONL, publication Scéren / Savoir Livre (1999, première édition - 2003, édition actualisée). Elle propose une démarche d'entrée « en constellation » dans l’univers des livres et sélectionne, par ailleurs, des titres pour chacun des trois cycles, à partir de critères explicites définissant les apprentissages engagés. Il s'agit toujours d'éveiller l'attention des élèves, de leur faire explorer les qualités d'un album, d'un documentaire, etc. d'intégrer leurs découvertes aux domaines d'activité habituels. Vous trouverez ici des exemples, des explicitations et une mise en œuvre de la démarche affichée, à travers une présentation didactique et appliquée. En débatL'équipe de travail est coordonnée par :, Secrétaire générale de l’ONL, , Chargé de mission.

« Me voici » : un album qui pose question ! | Il y a parfois des livres bien difficiles à cerner. On les ouvre, on les lit, on est surpris, gêné parfois, on les relit pour tenter de comprendre, on s’interroge… C’est ce qui s’est passé à ma lecture de l’album Me voici de Friedrich Karl Waechter. Publié chez MeMo, une maison d’édition réputée pour la qualité de ses livres, je ne pouvais pas rester sur une impression négative. Sophie : Cet album commence par la naissance de trois chatons. Pépita : Je dirais… une entrée en matière abrupte, surtout quand on a l’album dans les mains : il est dit que après la naissance de quatre chatons quelques mois auparavant, « nous étions en trop ». Kik : Les premières pages, je les ai tournées, en me disant « Non, quand même pas… Arghhhhhh… Des chatons en trop… Ils vont être donnés au gentil petit voisin… Ah… non… « les pêcheurs nous ont fourrés dans un sac, ils sont partis au large ». Sophie : Une fois les chatons à l’eau, un seul s’en sort. Kik : Pareil ! Kik : Pourquoi cette porte ?

Malaise dans la vie scolaire Les CPE sont encore plus pessimistes sur l'avenir du système éducatif que les chefs d'établissement. Ils sont encore plus décalés entre le métier qu'ils voudraient faire et celui qu'ils sont amenés à faire. Frustrations et découragement sont les principaux enseignements de l'enquête réalisée par Nadine Esquieu publiée dans les Dossiers de l'éducation nationale. Pessimistes à 83% 83% des CPE sont pessimistes sur l'avenir du système éducatif. Pédagogues contrariés C'est sans doute le métier où l'écart est le plus fort entre métier réel et métier attendu. Que voudraient-ils faire ? Plus diplômés que leurs chefs Les CPE semblent plus conscients de la vie réelle des établissements. François Jarraud L'étude

Related: