background preloader

C:geo cartes en local et fichiers GPX

C:geo cartes en local et fichiers GPX
Nouveau site France Geocaching : ressources, aides, conseils et forum ! J’ai déjà parlé de l’excellente et gratuite application c:geo sous Android, notamment de sa Live Map bien pratique et sa fonction de sauvegarde offline pour géocacher en étant déconnecté du réseau Internet/3G. Par défaut, la cartographie n’est, elle, pas téléchargeable en local. On peut charger des cartes statiques autour de la cache (quand on est sur une cache, Menu > Navigation > Télécharger les cartes statiques), mais comme leur nom l’indique, pas possible de se diriger avec. Une solution est de télécharger des cartes OSM préalablement récupérées sur votre smartphone via le site internet Ensuite, le fichier .map téléchargé est à placer dans un de ces répertoires : /sdcard/.cgeo/ – si vous n’utilisez que c:geo /sdcard/Locus/mapsVector/ – si vous utilisez aussi Locus et que vous souhaitez partager cette carte entre les 2 applis Import et export GPX Like this: J'aime chargement… Related:  Outils cartogeo

CartoPartie Organiser une cartopartie Quelques idées pour passer une belle journée collaborative... Présentation Commencer par une brève présentation d’ OpenStreetMap : montrer la carte locale sur OSM, expliquer les intérêts de la mapping party, ce qu’est une carte « libre » Expliquer le déroulement de la séance. Matériel nécessaire - Matériel de collecte : Impressions des zones de travail (OSM exporter ou Walking-papers ) feuilles A3 ou A4 support cartonné papier/crayon (attention humidité) GPS/smartphone ATTENTION à bien vérifier l'état des batteries avant de partir ! - Matériel de saisie : Ordinateurs fixes ou portables Environnement Java installé Installation de JOSM Installation des utilitaires GPS/smartphones Si possible : appareil photo pour compléter les informations et recaler certaines données. Création des groupes Diviser le nombre de participants en autant de sous-groupes que l’on a de GPS. Deux types de groupes :

Intégrer une carte avec Google, Mappy ou OpenStreetMap La semaine dernière, je lisais sur le site geek de l’ami Nicolas que comme Wikipedia, Apple et Foursquare allaient d'ici peu utiliser OpenStreetMap à la place de google map. Cela m'a incité, à vous proposer un petit article sur l’intégration de cartes avec des marqueurs personnalisés sur vos sites avec 3 outils. Google map, qui est très rependu, mais dont l'utilisation sur des sites a fort trafic nécessite l’achat d'une licence d'utilisation, Mappy qui fait partie du groupe pages jaunes (on retrouve d'ailleurs leur carte sur l'ensemble des sites du groupe) et différentes intégrations d'OpenStreetMap , un projet de cartographie libre (à la manière par exemple de wikipédia) animé par des internautes et que je vous propose de mettre en œuvre grâce à la librairie Leaflet Je ne vais pas vous faire un énorme tutoriel (d'autres le font bien mieux que moi, et les docs des trois outils sont assez bien faites) mais vous proposer un exemple très d’intégration simple. Intégration avec l'Api Google par

Cultura Digital » Cartografias Colaborativas (O Seminário Cartografias Colaborativas foi um momento de encontro físico entre representantes de ações colaborativas de mapeamento que ocorrem na rede. Com o objetivo de seguir a conversa, foi proposto que os participantes também enviassem textos ou comentários sobre o evento e/ou sobre o tema. Abaixo, segue texto de Artur Simões Rozestraten e Straus Michalsky do Projeto Arquigrafia.) O Seminário “Cultura Digital: Cartografias Colaborativas” realizado pelo Ministério da Cultura entre 10 e 12 de dezembro, no Museu Nacional em Brasília, proporcionou o encontro de representantes de vários projetos em andamento, de diferentes regiões do Brasil, e conseguiu constituir um espaço aberto ao diálogo, à reflexão crítica e à proposição de direcionamentos e ações futuras no amplo campo de possibilidades interativas quanto ao tema. Para 2013 ficam as expectativas de que nossas intenções conjuntas se concretizem, e de que possamos logo concretizar todas as parcerias e colaborações desejadas. Prof.

Utilisation simplifiée et améliorée de Google Street View QsView propose une façon plus simple et plus complète d’explorer le monde représenté sur Google Street View qu’à partir de l’interface présentée par Google. Pour commencer, on commence à saisir le nom ou l’adresse d’un emplacement pour y être transporté virtuellement sur Street View. A partir de la vue, on dispose de quelques options intéressantes en cliquant en haut de l’écran sur les icônes des fonctions ou via des raccourcis clavier équivalents : Bien entendu, on dispose aussi des commandes classiques de navigation et de zoom à la souris ou au clavier pour se promener librement autour d’un endroit. Source : QsView

ZeeMaps: localiser info Créer une carte personnalisée avec Google Maps Engine Lite Beaucoup d’internautes utilisent Google Maps pour rechercher une localité, voyager virtuellement avec Streetview, naviguer en voiture, à vélo ou à pied, ou encore s’informer des conditions de circulations. Le service permet également de créer des cartes, collaboratives ou non, publiques ou privées. Malheureusement, cette fonctionnalité est assez limitée : il n’est par exemple pas possible de personnaliser les marqueurs, on peut simplement en apposer tracer des lignes qui suivent ou non les routes et dessiner des formes. Afin de réaliser des cartes plus en détails, Google propose désormais d’utiliser un nouvel outil, Google Maps Engine Lite. Si vous avez déjà créé une carte avec Google Maps, vous ne serez pas perdu : le service fonctionne plus ou moins de la même manière. La personnalisation des repères Fini les points rouges ou bleu, vous allez pouvoir personnaliser entièrement les repères de votre carte. Le style de la carte L’import de données externes La gestion des calques

GPS-tools | JaVaWa MapConverter JaVaWa MapConverter convertit les cartes Garmin, qui fonctionnent avec des références de registre, au nouveau format .gmap. Le programme MapConverter de Garmin ne peut convertir que les cartes enregistrées dans le Registre-Windows. MapConverter de JaVaWa va encore plus loin: il peut créer une carte gmap avec un ensemble de plusieurs fichiers, non seulement sous Windows, mais aussi sous Mac.! Bien sur, cette collection doit être complète. Méthode Faites glisser le dossier (ou un fichier .zip) contenant les fichiers dans la fenêtre de JaVaWa MapConverter. Si aucun message d'erreur ne s'affiche, cliquez sur "Convert" ou "Convertir & Install". Si vous avez effectué avec JaVaWa GMTK une sauvegarde d'une carte de registre, vous pouvez glisser le dossier avec le fichier avec l'extension .gmtkd dans la fenêtre (ou le fichier .gmtkd lui-même). Si vous sélectionnez l'option "Convertir & Install", il se peut que le programme demande des droits d'administrateur. Le contenu des fichiers d'une carte

10 trucs et astuces méconnus sur Google Maps Google Maps fait vraiment partie des services de Google que j'utilise le plus. Que ce soit devant un PC pour préparer un itinéraire, que sur mon mobile pour trouver une adresse, ou encore me faire conduire grâce au fabuleux mode Navigation sur Android. Mais comme tout service, il y a les fonctionnalités que l'on utilise tous les jours... et celle dont on ignore même l'existence. Voici quelques fonctions méconnues de Google Maps, et pourtant très pratique ! Enregistre des lieux J'imagine que beaucoup connaissent cette fonctionnalité, mais pas forcément les différentes possibilités qui sont offertes. La façon la plus simple est de cliquer sur la petite étoile sur la fiche d'une adresse, qui aura pour effet de la mettre immédiatement en favori, et de pouvoir la retrouver dans la colonne de gauche à la rubrique Mes adresses > Favoris. Tous tes favoris sont classés par date d'enregistrement à cet endroit. Enregistre ton adresse et celle de ton boulot Partage rapidement des cartes

OpenFietsMap Tutoriel : créer un graphique géographique avec Google Drive Continuons à découvrir les fonctionnalités proposées par Google Drive. Les feuilles de calcul permettent de créer tout type de graphique comme dans Excel. La nouveauté réside dans la possibilité de réaliser un graphique dit géographique, c’est-à-dire de mettre en place une carte d’une région, d’un continent ou d’un pays à partir de données présentes dans une feuille de calcul. Les données sont représentées sous forme de surface (ex : un pays) et non en tant que point (ex : une ville). Ce graphique permet d’afficher une carte de données représentées par des couleurs. La dernière version de Google Map nommée Maps Engine Lite permet cependant de faire apparaître une liste de points à partir d’adresses sur une carte. Créer la feuille de calcul contenant les données La première étape consiste à créer une nouvelle feuille de calcul dans Google Drive. Indiquer ensuite les données chiffrées correspondant à chaque pays. Voici un exemple de données correctement formatées :

Create, collaborate and share advanced custom maps with Google Maps Engine Lite (Beta) Maps are useful for visualizing and sharing information about places around the world. For enterprises, Google Maps Engine has been providing businesses with professional tools to help them organize large datasets, make decisions, and give their customers important details about their locations and services. Of course, experts aren’t the only ones who love to make maps. Here are a few examples of maps that’ve been created with the new lite edition of Google Maps Engine. The MAPA Project, a nonprofit dedicated to African conservation, used Maps Engine Lite to map the locations of “shark spotters” — trained observers who watch the water for sharks — along the False Bay coastline in South Africa. Here’s another close-to-home use of this advanced custom mapping tool. Import your My Maps to Google Maps Engine Lite

Related: