background preloader

Le Bouillon des bibliobsédés

Le Bouillon des bibliobsédés
Le Bouillon des Bibliobsédés est destiné à tous ceux qui s’intéressent aux apprentissages en réseaux et qui souhaitent mieux comprendre les mutations engendrées par le numérique. Il est proposé par des professionnels de l’information et de la documentation (documentalistes, archivistes, bibliothécaires, journalistes, informaticiens, consultants) En tant que fondateur je suis très fier d’annoncer que nous avons plus de 2 000 abonnés aux fils rss, presque 1500 sur twitter, autant sur facebook ainsi que 1 000 abonnés par courriel ! Au total, le Bouillon et le Nectar disséminent des liens à plus de 6 000 abonnés ! (voir les compteurs sur le site) Nous vous donnons rendez-vous sur le Site du Bouillon des bibliobsédés où vous retrouverez tous les liens et les modes d’abonnements et un moteur de recherche. Un énorme merci à Sylvain Machefert pour les développements qui permettent de cuisiner le Bouillon et à Étienne pour ce qui restera comme la recette initiale du Bouillon.

http://www.bibliobsession.net/bouillon/

Related:  Blogs professionnels

Bienvenue à l'AIFBD Francophonies, bibliothèques et confluences Troisième congrès mondial de l’Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes (AIFBD) Economie du document (Bloc-notes de Jean-Michel Salaün) Le cours ouvert en ligne sur l'économie du document s'est achevé fin avril. Le cours n'en est pas à sa première version. Il a précédemment été proposé en format ouvert trois fois sur le web depuis 2008. Le domaine public - Calculateur du Domaine Public Comprendre et identifier le domaine public Le domaine public désigne le statut sous lequel sont placés les œuvres et les objets protégés par le droit d’auteur dont la durée de protection a expiré et dont l’utilisation n’est plus soumise à l’autorisation des titulaires de droits. La protection des droits patrimoniaux de l’auteur est temporaire. Le monopôle d’exploitation consenti par la société est limité dans le temps : l’article L. 121-1 du Code de la Propriété Intellectuelle dispose « l’auteur jouit sa vie durant du droit d’exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit […] au décès de l’auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants droit pendant l’année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent ».

Les bibliothèques sont-elles tendance dans le futur ? A l’heure où l’information se consomme et se périme aussi vite que des asperges primeur, on pourrait presque se demander à quoi bon encore aller dans une bibliothèque quand tout est accessible depuis notre connexion internet personnelle. Paradoxe : alors que la demande d’information n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui, les quelques 3000 bibliothèques publiques (municipales, universitaires et départementales de prêt) de l’Hexagone ne cessent d’accuser une constante diminution de leur fréquentation depuis près de 30 ans. La très officielle enquête des pratiques culturelles des Français de 2008 montre ainsi que nous lisons moins d’imprimés et préférons le web et le multimedia. Riches heures que celles de l’hypertexte et du collaboratif : on cherche et co-construit du savoir sur Wikipedia ou Open Content Alliance. On consulte et apporte des news sur des sites de datajournalisme comme Owni ou Openleaks. Librarian, r u has been (lol) ?

De Mériadeck 1 à Mériadeck 2 Si elle s’intéresse aux constructions nouvelles et aux rénovations de bibliothèques anciennes, la documentation professionnelle ignore souvent les chantiers de requalification, opérations moins prestigieuses qui visent à corriger des défauts structurels ou à simplement améliorer un équipement imparfait. Ces chantiers ne manquent pourtant pas d’intérêt, comme en témoigne l’exemple singulier de la bibliothèque Mériadeck, tête du réseau municipal de lecture publique à Bordeaux, qui est aujourd’hui engagée dans des travaux d’envergure ; pourquoi, vingt ans après son ouverture, faut-il requalifier Mériadeck ? Les transformations effectuées et programmées suffisent-elles à adapter la bibliothèque centrale aux rapides évolutions qui s’observent aujourd’hui en matière d’offre documentaire comme d’usages et de besoins socioculturels ? Les enjeux et les contraintes d’un projet ambitieux : construire une vaste médiathèque Le « robot » est mis en service dès l’ouverture en 1991.

De l’édition électronique ouverte à OpenEdition — Blogo-Numericus Je suis invité à inter­ve­nir dans une jour­née d’étude qu’organisent demain aujourd’hui à Lyon Joëlle Le Marec et Igor Babou sur les études de sciences. Le pro­gramme est dis­po­nible ici. On m’a demandé de par­ler du numé­rique pour l’édition de sciences humaines et sociales. Mais le Cléo est à la veille de lan­cer son grand pro­gramme : Ope­nE­di­tion qui repré­sente un sacré défi et une pro­po­si­tion par­ti­cu­liè­re­ment inno­vante pour l’édition élec­tro­nique en libre accès.

BiblioBox, boîte magique pour bibliothèque en manque de numérique Bien qu'ils soient devenus un produit de consommation courante dans la vie de chacun, les fichiers numériques ne sont pas encore entrés largement dans les bibliothèques. La faute à des systèmes informatiques trop complexes, et à des limitations dans les usages. La BiblioBox, un dispositif de stockage accessible via un réseau WiFi, permet de contourner ces obstacles et de refaire du bibliothécaire un conseiller culturel pour tous. L'arrache-page... Plutôt que faire comme d’habitude un long article descriptif, je pense que la liste de suggestion qu’offre le parcours intellectuel et de bibliothécaire de Georges Bataille, souvent cité pour le meilleur (les noms de promotion dcb, l es oraisons funèbres de bibliothécaires ) et le pire ( no comment ). Une carrière : déclin et sommet Sans vouloir épiloguer, il est clair que comme Borges , il n’a pas brillé comme bibliothécaire, et en vain cherche-t-on dans sa bibliographie des éléments s’y rapportant [ 1 ]. Mais il a réussi tout de même professionnellement une belle déchéance dans le métier. Après deux années réussies à l’école des chartes, où, dit-on, il a vendu sa première place contre monnaie sonnante et trébuchante, il débarque à la Nationale.

Défiances et production Qu’on me permette de commencer par quelques anecdotes. Il y a quelques mois, la directrice de la bibliothèque d’un grand établissement me signala qu’une erreur s’était glissée dans l’article qui lui était consacré – le nom de son premier mari avait été pris pour son nom de jeune fille. Alors qu’elle pouvait elle-même corriger l’erreur en une seconde, elle passa par moi, ce qui eu pour conséquence de laisser l’erreur en ligne plusieurs semaines. Peu après, au Salon du livre 2010, Jacqueline Sanson, directrice générale de la BnF, devait participer à une table ronde. Finalement indisponible, elle fut remplacée par Isabelle Le Masne de Chermont – le photographe accrédité de Wikimédia France n’a pas été informé de ce changement et a chargé la photo comme étant celle de J.

Le prix de la gratuité — Blogo-Numericus Le Centre pour l’édition élec­tro­nique ouverte, comme beau­coup d’autres, se bat pour refu­ser le terme « gra­tuit » et pour lui pré­fé­rer le terme « libre accès », sou­vent uti­lisé dans sa forme anglaise, « Open access » ou « OA ». Pourquoi? Tout sim­ple­ment parce que l’édition élec­tro­nique en libre accès n’est pas gra­tuite. Bibliobox, dispositif de partage de ressources numériques pour les bibliothèques. En ce moment est expérimenté dans certaines bibliothèques, le dispositif de partage de ressources numériques (livres électroniques, vidéos, musique, logiciels, photos) BiblioBox. Les contenus sont le plus généralement des œuvres appartenant au domaine public ou publiés sous des licences libres. BiblioBox.net Tout savoir sur la BiblioBox : dispositif nomade permettant d’accéder à des ressources numériques. Déclinaison de la PirateBox (et son fork LibraryBox) La boîte à merveilles numériques des bibliothèques Sur Thot Cursus présentation de la bibliobox.

FORMIST Le développement rapide des ressources numériques et l’évolution des outils de recherche documentaire a entrainé une prise de conscience généralisée de la nécessité de « former à la maîtrise de l'information », à « l’information literacy ». La « capacité à maîtriser l’information » est maintenant reconnue à l’échelle internationale comme une préoccupation majeure, partagée aussi bien par le monde éducatif que par celui des bibliothèques. FORMIST aujourdhui Le service FORMIST a ouvert début 2013 un espace collaboratif de partage de signets, pour recenser de manière plus ouverte des ressources intéressant les formateurs en bibliothèque. Toute personne intéressée peut contribuer au diigo Formist.

Bibliothéconomie Accueil > Bibliothéconomie Bibliothéconomie Articles de cette rubrique Ce guide s’adresse à tous les bibliothécaires qui souhaitent mettre en place ou faire évoluer leur offre de ressources numériques. Il ne s’agit pas d’un travail exhaustif, mais d’un document de travail, susceptible d’orienter les acquéreurs de ressources numériques et de constituer une première base documentaire pour accompagner le montage d’un projet. Il (...)

Related:  valaflebuInfo promémoire master 2