background preloader

La révolte des généraux israéliens contre l'obscurantisme israélite

La révolte des généraux israéliens contre l'obscurantisme israélite
Yuval Diskin, ancien directeur du Shabak (« Shin Bet »), l'agence de contre-espionnage israélienne, vient à son tour de sévèrement critiquer les positions défendues par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak. Concernant les relations entre les juifs israéliens et les autres groupes ethniques, M. Diskin affirme que « durant ces 15 dernières années, Israël est devenu de plus en plus raciste. Toutes les études le montrent. Il y a du racisme contre les arabes et contre les étrangers, et nous sommes devenus aussi une société plus belliqueuse ». Surtout, il affirme que les politiciens israéliens sont animés par des motifs irrationnels : « Je n'ai pas confiance dans les dirigeants actuels, je ne pense pas qu'ils soient à un niveau suffisant pour gérer un événement de l'ampleur d'une guerre régionale ou contre l'Iran (...) Lors de son allocution à l'assemblée générale de l'ONU en septembre 2011, M. Document joint :

http://fr.sott.net/article/7907-La-revolte-des-generaux-israeliens-contre-l-obscurantisme-israelite

Armes made in Israel pour les Contras syriens de l’Oncle Sam ? Le fait mérite d’être noté :jusqu’à une date récente, l’État hébreu ne s’était guère fait remarquer sur le volet syrien de ce que nos media ont – un peu abusivement, il est vrai – appelé les « révolutions arabes ». La (relative) prudence hiérosolymitaine n’était pas infondée. Les Israéliens estimant notamment le comportement de Washington sur le sujet comme essentiellement « ostentatoire ». Le veto russe a, semble-t-il, passablement durci la position israélienne. Pour le droit d'examen de la « judéité » L’écrivain et musicien Gilad Atzmon. Note : dans cet article, les termes droite et gauche renvoient à la scène politique états-unienne. Le débat interne est une caractéristique propre à chaque mouvement se voulant progressiste. À droite, c’est beaucoup plus simple. Ils sont tous d’accord pour une société de type « survie du plus apte », avec peu d’État, peu d’impôts, pas de filets de sécurité, sans individus à la peau foncée qui traverseraient les frontières, avec le droit à des profits illimités sans entrave d’aucune sorte ni de réglementation, le droit de revendiquer des ressources naturelles à l’étranger tout en bénéficiant d’une main d’œuvre étrangère bon marché, et, lorsque les dirigeants étrangers ne sont pas dociles, le droit de lancer une guerre au nom de la « liberté » et de la « démocratie ».

La Cabale ou la consécration suprême du sidéralisme La Cabale, qui est l’exégèse ésotérique de la Torah, fut révélée par Moïse de León dans le livre de la Splendeur, plus connu sous le nom de Zohar. Ce livre, d’une pureté spirituelle inégalée, fut rédigé au XIIIème siècle et nous plonge dans l’univers ésotérique du judaïsme. Notons que la traduction réalisée depuis les manuscrits araméens par Charles Mopsik (natif de la Lune en Cancer) est la plus précise de toutes. Le zodiaque sidéral à l’honneur : Moïse de León, dans une Espagne astrologiquement tropicalisée (car sous occupation musulmane), resta fidèle au zodiaque sidéral qu’utilisaient les hébreux et les anciens peuples mésopotamiens. Le Zohar, considéré comme étant la Torah orale, ne fait jamais allusion aux signes astrologiques mais bien aux constellations astrologiques.

(2) La pieuvre évangéliste instrumentalise le sionisme ! C’est une contradiction : les Nord-Américains qui appuient plus l’idée d’un seul Israël "avec Judée et Samarie" -c’est-à-dire, territoires palestiniens inclus- sont des politiques et prédicateurs évangéliques, méthodistes, presbitériens, adventistes et autres variantes chrétiennes qui ont gagné un poids politique considérable avec W. Bush au gouvernement. Cette croyance a engendré des phénomènes curieux aux Etats-Unis.Le fondamentalisme évangéliste en général et celui qui pourrait se nommer christianisme sioniste en particulier ont des liens étroits avec la droite fondamentaliste d’Israël. Son influence sur la politique américaine au Moyen-Orient est notoire et visible à la Maison Blanche et au Congrès.Elliot Abrams, alors directeur du Conseil de Sécurité National pour le Proche-Orient, a reçu en mars 2004 des dirigeants du Congrès Apostolique mécontents de la décision de W. Bush de favoriser l’éradication d’installations israéliennes dans le territoire palestinien de Gaza.

Adam Werritty, une taupe des services secrets israéliens, démasquée Un article de Gilad AtzmonAdam Werritty, une taupe des services secrets israéliens, démasquée Une taupe assez puante des services secrets israéliens vient juste d’être démasquée en Grande-Bretagne. Hier, le ministre de la Défense Liam Fox a démissionné suite à des révélations sur ses relations douteuses avec Adam Werritty, 17 ans de moins que Fox. Werritty était en relation avec Fox aussi bien pour les affaires que dans le think-tank conservateur et atlantiste ‘The Atlantic Bridge.’

Le Sionisme et le Troisième Reich Au début de 1935, un bateau rempli de passagers, à destination de Haïfa en Palestine, quitta le port allemand de Bremerhaven. Sa poupe portait son nom en lettres hébraïques : «Tel-Aviv», alors qu'un drapeau à croix gammée flottait en haut du mât. Et bien que le bateau était une propriété sioniste, son capitaine était un membre du Parti National-socialiste. De nombreuses années plus tard, un ancien passager du bateau appela cette association de symboles «une absurdité métaphysique». Torah Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Torah (en hébreu תּוֹרָה, « instruction » ; en grec ancien Νόμος – Nomos –, « Loi »[1]) est, selon la tradition du judaïsme, l'enseignement divin transmis par Moïse (תּוֹרַת־מֹשֶׁה – Tōraṯ Mōshe) au travers de ses cinq livres (hébreu : חמשה חומשי תורה – Ḥamishā Ḥoumshē Tōrā) ainsi que l'ensemble des enseignements qui en découlent[2],[3]. Le christianisme, qui ne reconnait pas les enseignements rabbiniques, nomme les livres traditionnellement attribués à Moïse le Pentateuque, mot d'origine grecque Πεντάτευχος signifiant « Les cinq livres ». Elle est composée de cinq livres désignés en hébreu par le premier mot du texte et traditionnellement en français : la Genèse (Berēshīṯ : Commencement), l'Exode (Shemōṯ : Noms), le Lévitique (Wayyiqrā' : Et il appela), les Nombres (Bamiḏbar : Dans le désert), le Deutéronome (Devarim/ Deḇārīm : Choses). La Torah sert de charte historique et doctrinale au judaïsme orthodoxe[réf. à confirmer].

Évangélisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'évangélisme, plus couramment protestantisme évangélique ou encore christianisme évangélique, est une partie importante du protestantisme. Il en représente, au niveau théologique, l’orientation plutôt « conservatrice ». Cet ensemble réunit des confessions chrétiennes dans diverses églises protestantes. Le terme « évangélique » est au départ un simple adjectif découlant du terme « Évangile » qui a été périodiquement appliqué à des groupes chrétiens catholiques et protestants ; dès la Réforme il a permis de différencier les protestants évangéliques des luthériens et réformés au travers de la Réforme radicale du XVIe siècle.

L'American Jewish Committee derrière les mensonges humanitaires qui ont rendu possible la guerre en Libye L'American Jewish Committee derrière l' "intervention humanitaire" en Libye thepassionateattachment.com Dans son récent article "La Libye et le gros mensonge: Utiliser les organisations des Droits de l'Homme pour déclencher des guerres", Mahdi Darius Nazemroaya écrit:

antisionisme = antisémitisme ? - Les Forums d'Onnouscachetout.com - Page 4 Un facteur d'antisémitisme : la « judéomanie » ! Dans un ouvrage qui vient de paraître, Jean Robin, qui s'était fait connaître avec son livre sur le système Ardisson ("Ils ont tué la télévision publique", Editions du Journalisme Continu), lève le voile sur "25 ans de judéomanie". A contre-courant d'un certain conformisme médiatique et politique, Jean Robin critique la fixation qui s'exerce aujourd'hui sur tout ce qui touche aux juifs en montrant qu'elle est non seulement contraire aux principes de la République mais aussi aux intérêts des personnes de confession juive elles-mêmes.

Related: