background preloader

Le cerveau des psychopathes est différent

Le cerveau des psychopathes est différent
Le cerveau des psychopathes est différent, selon une étude publiée dans le Journal of Neuroscience. Les résultats de cette étude, estiment les chercheurs, peuvent aider à expliquer le comportement antisocial insensible et impulsif manifesté par certains psychopathes. Les chercheurs en psychologie et en psychiatrie Joseph Newman et Michael Koenigs de l'Université de Wisconsin-Madison ont analysé, au moyen de deux différentes technologies d'imagerie cérébrale, les cerveaux de 20 prisonniers ayant reçu un diagnostic de psychopathie (trouble de personnalité antisociale) et 20 prisonniers ayant commis des crimes similaires mais n'ayant pas reçu ce diagnostic. Les images ont montré une quantité réduite de connexions entre le cortex préfrontal ventromédian, une partie du cerveau responsable de sentiments tels que l'empathie et la culpabilité, et l'amygdale, qui est impliquée dans la peur et l'anxiété.

http://fr.sott.net/article/6220-Le-cerveau-des-psychopathes-est-different

Related:  psychopathes, sociopathespsychopates pervers

Bosnie : Kouchner mentait Le co-auteur d'un des plus gros médiamensonges des années 90 vient d'avouer. Instructif pour l'avenir, car les trucs de manipulation sont toujours les mêmes... Flash-back. Le cerveau des psychopathes : une réduction des aires cérébrales impliquant l'empathie et le traitement des émotions Les progrès considérables de l'imagerie cérébrale semblent redonner une nouvelle vie à une théorie surannée, la phrénologie[1] (due au médecin allemand Franz Joseph Gall, et dont le langage conserve un souvenir, dans une expression comme « la bosse des maths »). Exploitant les apports de l'imagerie structurelle en résonance magnétique, une étude britannique essaye ainsi d'« identifier des différences au niveau de la matière grise » entre des délinquants violents, selon qu'ils relèvent ou non du diagnostic de psychopathie (en référence aux critères de la Psychopathy Checklist-Revised[2]). D'inspiration « néophrénologique » (même si les associations recherchées et la rigueur méthodologique sont beaucoup plus sérieuses qu'au temps de Gall), cette recherche porte sur 22 sujets-témoins et 44 délinquants violents (17 étiquetés « personnalité antisociale avec psychopathie associée », et 27 étiquetés « personnalité antisociale sans psychopathie associée »).

Les "psychopathes" arrivent. Un adieu à "l'ère du narcissisme" / Götz Eisenberg En 2013, l’association américaine de psychiatrie publiera la 5ème édition de son manuel de diagnostic (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) qui existe depuis 1952. Ce manuel a pour vocation de définir des critères universels pour décider à partir de quel moment un être humain doit être déclaré malade au niveau psychiatrique. La nouvelle publication à venir a déjà déclenché de vives polémiques. Ce manuel tente de fournir une approche objective aux problèmes psychiques, basée uniquement sur les symptômes, et de les imposer de manière universelle. L’objectif est d’assurer que quand on pose par exemple le diagnostic de «dépression» ou de «schizophrénie» on parle partout de la même chose.

Le cerveau des psychopathes est différent Le cerveau des psychopathes est différent, selon une étude publiée dans le Journal of Neuroscience. Les résultats de cette étude, estiment les chercheurs, peuvent aider à expliquer le comportement antisocial insensible et impulsif manifesté par certains psychopathes. Les chercheurs en psychologie et en psychiatrie Joseph Newman et Michael Koenigs de l'Université de Wisconsin-Madison ont analysé, au moyen de deux différentes technologies d'imagerie cérébrale, les cerveaux de 20 prisonniers ayant reçu un diagnostic de psychopathie (trouble de personnalité antisociale) et 20 prisonniers ayant commis des crimes similaires mais n'ayant pas reçu ce diagnostic. Les images ont montré une quantité réduite de connexions entre le cortex préfrontal ventromédian, une partie du cerveau responsable de sentiments tels que l'empathie et la culpabilité, et l'amygdale, qui est impliquée dans la peur et l'anxiété. Voyez également:

Syndrome de Münchhausen par procuration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le syndrome de Münchhausen par procuration[1] — parfois appelé syndrome de Meadow — est une forme grave de sévices à enfant au cours de laquelle l'adulte qui a la charge de l'enfant provoque de manière délibérée chez lui des problèmes de santé sérieux et répétés avant de le conduire auprès d'un médecin (forme de pathomimie par procuration). Il fut découvert en 1977 par le pédiatre anglais Roy Meadow. Il est impossible de quantifier son importance réelle mais, aux États-Unis, 1 000 cas annuels sont répertoriés grâce à l'autopsie systématique des morts subites du nourrisson.

Psychopathie - Mécanismes de Défenses du psychopathe Les théories cliniciennes psychanalytiques ont tenté de décrire la personalité psychopathique à partir des mécanismes de défense du Moi que ces psychopathes expriment. Selon ces théories, les psychopathes utilisent 3 principaux mécanismes : la tromperie, le déni et l'imitation. 1. La tromperie La tromperie est omniprésente dans le processus psychopathique. La « novlangue » des psychopathes « Qui ne connaît la valeur des mots ne saurait connaître les hommes »…« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté », CONFUCIUS. Qu’est-ce que la « novlangue » au sens orwellien du terme ? La question a son importance, car cette expression est de plus en plus employée actuellement pour stigmatiser le discours de nos hommes politiques et de la doxa néolibérale qu’ils prophétisent (« Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra l’arrêter », a annoncé Nicolas SARKOZY lors de ses vœux de 2009, à lire sur Agoravox).

SOURCES, SECONDE PARTIE, SARKOZY Beaucoup de réactions à mon dernier article, et c’est normal car effectivement, nous avons tous été conditionnés par l’école à croire que le peuple de France avait fait la révolution pour se débarrasser des méchants rois et découvrir la liberté, l’égalité et la fraternité. Encore aujourd’hui, c’est ce qui est enseigné aux gamins du monde entier, car si la vérité leur était dite, ils ne comprendraient pas que nous soyons sous un régime républicain ! Je réponds donc en en profitant pour donner quelques détails historiques supplémentaires tels les origines de Sarkozy que certains ne connaissent peut être pas encore. D'abord, à la question: "ne craignez-vous pas de discréditer ce mouvement en parlant de sociétés secrètes, ou des lucifériens?". Je réponds ceci: ce mouvement est un mouvement "d'esprits libres", donc de gens s'étant débarrassés de leurs préjugés, de leurs conditionnements à penser, pour accepter la réalité telle qu'elle est, aussi surprenante ou répugnante soit-elle.

Reconnaitre et aider une personne sous emprise : minapulateurs Bizarrement, je n'ai pas encore parlé de ce sujet, et pourtant, pour les personnes de l'entourage il s'agit d'une question essentielle et personnellement, c'est en viosionnant une émission de télévision décrivant une personne sous emprise que j'ai accepté l'idée qu'il y avait un problème dans mon couple. Comment identifier une personne sous emprise ? Avant d'aider une personne sous emprise, il faut pouvoir identifier que cette personne est sous emprise. Dans certains cas, cela tombe sous le sens, mais souvent, c'est totalement invisible, les choses empirant tout doucement, ce processus peut se mettre en place sur plusieurs années, il est toujours impératif de revenir au point de départ et évaluer l'évolution de la situation... La personne change de comportement : son discours n'est plus le même, ses habitudes non plus, elle critique des choses qu'elle appréciait auparavant, fait des actes allant à l'encontre de ses principes moraux, de ses valeurs, de ses habitudes...

Related: