background preloader

Intégrer votre ecommerce dans votre gestion.

Intégrer votre ecommerce dans votre gestion.
Comment intégrer une activité e-commerce dans une activiét commercilae Classique ? L’environnement : Le e-marchant gère un ou plusieurs sites de vente en ligne. Une de ses tâches consiste en l’animation de ses sites de vente. Les systèmes ecommerce fournissent de nombreuses fonctions poru cela. Il doir aussi gérer son approvisionnement auprès de ses fournisseurs, gérer les commandes des clients, s’ocupper de la logistique, vérifier le paiement des factures et enfin suivre ses clients,. Comme tout commerçant, l’animateur d’un site ecommerce a besoin d’outils pour gèrer son activité. Solution ERP/CRM proposée par Tiaris Tiaris s’est spécialisé dans la mise en place de solutions intégrées de gestion pour les commerçants de l’internet. Intégrer votre activité ecommerce dans un ERP/CRM Traiter les commandes reçues des clients, les expédier sera pris en charge par l’ERP de la même manière pour toute les commandes clients, qu’elles soient issues d’un site de vente en ligne ou non. Related:  Etude de gestionmelinachd20La distribution multicanale , les unités commerciales physiques

Chiffre d'affaires, La Redoute - Economie De la laine à la mode - La Libre.be En 1975, La Redoute est rachetée par Le Printemps pour devenir le groupe Printemps-Redoute. Ce dernier est acquis en 1992 par François Pinault et est rebaptisé Pinault Printemps Redoute, géant actuellement présent dans 65 pays, avec un chiffre d'affaires (2002) de 27,4 milliards d'euros. [...] Sur les marchés - La Libre.be A Paris où le Cac 40 a clôturé en légère hausse (+0,12pc), le groupe de luxe Pinault-Printemps-Redoute (PPR) a engrangé 5,05pc, grâce à une hausse de 2,8 pc de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2003 à structure, taux de change et jours comparables. [...] La Redoute Belgique a doublé ses ventes par Internet en un an - La Libre.be Le marché de l'habillement a subi de profondes mutations sur lesquelles surfe Catherine Doucet, directeur général de La Redoute Belgique. Barco: résultats conformes aux attentes - La Libre.be A taux de change constants, le chiffre d'affaires aurait augmenté de 12 pc, indique Barco dans un communiqué.

La vente à distance par la Redoute | Pachamarket La Redoute est l’une des entreprises spécialisées dans la vente à distance depuis très longtemps et, grâce au e-commerce, elle a récemment pris la place de n° 1, devant E-bay et Priceminister, avec douze millions de visiteurs au mois de septembre 2011. Quels sont les secrets du succès de la mythique entreprise roubaisienne ? De la vente à distance à l’e-commerce La Redoute est une entreprise créée au 19ème siècle, spécialiste de la filature de la laine. En 1920, en pleine crise, l’entreprise prend un tournant qui la sauvera, celui de la vente de laine par correspondance. 1928 voit apparaître le premier catalogue et 1956 les secteurs loisirs et ameublement. Fidèle à la capacité d’adaptation dont elle a toujours fait preuve, La Redoute s’adapte en 1974, lors de la grève des services postaux. La Redoute aujourd’hui Aujourd’hui, La Redoute est donc le n° 1 de la vente par correspondance et sa gamme de produits dépasse largement le prêt-à-porter.

Les plus gros sites de ecommerce aux Etats-Unis en 2012 Les click-and-mortars se défendent bien face aux pure players de l'e-commerce US, à en juger par les chiffres d'affaires des 500 plus gros e-marchands du pays publiés par Internet Retailer. Amazon continue de dominer l'e-commerce américain, enregistrant en 2012 des ventes en ligne six fois supérieures à son premier poursuivant, Staples. Apple et Walmart ne devraient d'ailleurs pas tarder à rattraper le distributeur de fournitures de bureau, qui jusqu'ici avait pourtant très peu souffert de la crise économique. Un constat tiré de l'analyse des chiffres publiés par Internet Retailer dans l'édition 2013 de son "Top 500 Guide", selon lequel le chiffre d'affaires d'Amazon, de 61 milliards de dollars en 2012, surpasse le total des ventes en ligne réalisées par ses douze plus gros challengers réunis (lire l'article Amazon dépasse les 60 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2012, du 30/01/2013).

Des murs tactiles de commande pour choisir ses appareils électroménagers L’hypermarché Carrefour de L’Haÿ-les-Roses, au sud de Paris, teste jeudi des murs tactiles de deux mètres de hauteur, qui remplacent les gros appareils électroménagers. Réfrigérateurs, machines à laver,ou encore lave-vaisselle sont donc présentés aux clients par des images numériques. Le but : faire de la place dans ses rayons au profit d'autres produits, tout en gardant des avantages qu'internet ne peut pas offrir. Le géant Carrefour teste jeudi la mise en place d'écran tactiles, qui remplacent les appareils électroménagers, mais aussi les téléviseurs. Ces produits sont donc à découvrir sur un écran, puis à commander au guichet. Le but de cette innovation n'est pas seulement esthétique. Certains clients sont satisfaits de ce nouveau type de vente, d'autant plus qu'ils se félicitent de la présence, malgré les écrans, de conseillers et de vendeurs, petit plus face aux achats sur internet.

C213 Les dépenses en ligne mondiales vont augmenter de 17% par an Une étude de Xerfi Global révèle que les acteurs du e-commerce recentrent leur stratégie sur le multi-canal. Une lueur d'espoir pour les distributeurs physiques. Le marché du e-commerce ne cesse de se développer dans le monde. Malgré un contexte de crise économique et de baisse de consommation, les grandes enseignes (Amazon, eBay, Rakuten, Alibaba...) voient leurs résultats croître chaque année. Pourtant, les géants du e-commerce pourraient être affectés par la mutation du marché et de son environnement. Pour continuer à se développer, les acteurs du commerce en ligne sont de plus en plus nombreux à s'intéresser au modèle web-to-store, une approche multicanal qui intègre des solutions Internet (sites web, places de marché en ligne), mobiles (applications de m-commerce) et physiques (retrait en magasin, showrooms...).

E-commerce : la fidélisation est clé, comment la soutenir L’e-commerce a de l’avenir Le commerce électronique est un eldorado sans doute inépuisable tant par l’accélération de la vitesse de connexion que par l’élargissement de la couverture réseau. Fin 2012, on compte plus de 2.5 milliards d’internautes (deux fois plus qu’en 2008), dont 400 millions sur le réseau 4G (estimés à 1 milliard en 2017) sur la planète. On peut tout acheter sur internet. Le métier des e-commerçants : substituer l’offre en ligne à l’offre traditionnelle Implantation physique ou non, le métier de l’e-commerçant est bien de fidéliser le cyberacheteur. Éviter la queue sur internet, c’est limiter le nombre de clics avant l’achat. C’est aussi savoir utiliser et nourrir la mine d’avis de consommateurs, moteur débridé de la survie et de l’amélioration de son modèle. Mais fondamentalement, le métier d’un e-marchand est dans sa capacité à livrer à domicile dans les meilleurs délais et au meilleur coût. L’e-logistique est fondamentale L’e-logistique sous-traitée Le compromis Sources

Ouvrir un supermarché : quelle aventure ! Le contexte est porteur pour les supermarchés malgré la crise. Vieillissement de la population, développement des familles monoparentales... les tendances sociodémographiques redonnent une belle vitalité aux commerces de proximité. Et toutes les enseignes recrutent. Après un début de carrière dans la grande distribution, à 25 ans il a choisi de devenir son propre patron grâce à la franchise, en reprenant un magasin de proximité Spar à Noirmoutier. L'ancien salarié de Système U a mis quatre ans pour ouvrir son supermarché à Montreuil (93). Le patron du supermarché Dia de la rue du Faubourg-Saint-Antoine à Paris économise pour investir un jour dans son propre magasin.

Related: