background preloader

La veille intelligente pour lutter contre l’infopollution et éviter l’infobésité

La veille intelligente pour lutter contre l’infopollution et éviter l’infobésité
Une information qui ne nourrit pas une décision ou qui n’enrichit pas votre capital connaissance est soit une mauvaise information, soit une information inutile. Cette accumulation de données inutiles perturbent votre concentration, polluent votre capacité de réflexion et consomment votre temps d’action. Car malheureusement, aujourd’hui, le Think Tank est 1000 fois plus productif que le Do Tank…la communication primant bien souvent sur l’action. Et si trop d’information tue l’information, à fortiori, cet excès semble aussi tuer l’action. Si ce superflu informationnel devient récurent, vous risquez de tendre vers la surinformation communément appelée INFOPOLLUTION ou INFOBESITE, une nouvelle pandémie forte onéreuse pour les organisations (figure3). Si le XX° siècle a vu l’avènement de l’obésité alimentaire et sa cohorte de maladies chroniques, le XXI° siècle sera probablement celui de l’obésité informationnelle avec des conséquences certaines sur la santé psychologique de l’humanité.

http://www.pavillon-orange.org/blog/?p=2530

Related:  Outils de veille

La curation, un remède à l'infobésité ? Face à la surabondance d’information* et la difficulté inhérente d’en trouver de pertinentes lors d’une recherche, les usages changent. La curation*, pratique de partage de contenus entre individus, représente-t-elle un remède à l’infobésité* et aux limites des moteurs web classiques ? Définition Les anglophones utilisent le terme « curator », issu du latin « curare » (soigner), pour désigner un conservateur dans le domaine de l’art, c’est-à-dire celui qui sélectionne des œuvres en fonction du public d’une exposition ou d’un musée. Pour le Web, on parle plutôt de « content curator », autrement dit d’« organisateur de contenu » ou d’« éditeur de contenu », pour désigner l’internaute qui partage ses découvertes numériques. Traquez la grippe avec Twitter et Google 01net le 25/01/13 à 14h02 Les tweets sont passés au crible.

Les contenus de l'EMI Nous avons choisi de proposer une lecture des contenus possibles en EMI en nous référant à des documents français, belges et canadiens et à partir de la définition des médias que proposent Smedt et Fastrez [28]. Ils s'appuient sur la notion de litteratie [29] pour définir une litteratie médiatique englobant les aspects informationnels, techniques et sociaux, ce qui nous paraît être la seule voie pour penser ce nouvel enseignement. Nous tenterons donc de dégager systématiquement les trois dimensions dans les documents que nous utilisons. Les solutions alternatives contre l'infobésité L'infobésité est le terme québécois qui désigne la surcharge d'information (information overload en anglais). Elle décrit la situation d'abondance d'information, mais aussi d'incapacité d’assimilation et de réemploi de l’information, pour l’individu et pour l’organisation, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la productivité et l’efficacité. Dans un article paru sur le blog Culture & TIC déjà en 2005, Olivier Thiebaut parlait de l'infobésité comme étant le mal de la société de l'information et le décrivait comme suit : « Qui ne s’est jamais perdu dans la profusion de ses favoris Internet ? N’a jamais téléchargé en cas de besoin, des études, rapports et autres livres blancs finalement jamais lus ? Recherché sur son disque dur un contenu "mis de côté" sans se souvenir où ni sous quelle forme (mél, document Word, PDF, page html, fichier multimédia) ? Ce sujet suscite beaucoup d'intérêt sur la Toile au point qu'il met aux prises deux tendances.

Qu'est-ce que la curation Ce terme en vogue sur Internet désigne l'art de collecter, organiser et mettre en valeur tous types de contenus autour d'une thématique donnée. Définition. La nouvelle tendance du Web en 2011 s'appelle la "curation". Ce terme tiré de l'anglais "curator" (en ancien français, la "curation" désigne le traitement d'une maladie) désigne tout type de gardien d'un héritage culturel (conservateur de musée, bibliothécaire, etc.) chargé de rassembler et d'organiser différents éléments d'une même collection pour mieux la diffuser au public. Appliqué à l'Internet, la curation consiste à collectionner, agencer et partager les contenus les plus intéressants (textes, images, vidéos, etc.) autour d'un même thème.

HelpBridge : Microsoft publie une application d'aide d'urgence en cas de catastrophe Microsoft a mis à disposition mercredi, à destination des utilisateurs américains de smartphones, une nouvelle application nommée HelpBridge. Cette dernière a pour objectif d'aider les mobinautes dans des situations d'urgence, en particulier dans le cas de catastrophes naturelles. Propulsée par Windows Azure et proposée sur iOS, Android et Windows Phone, mais aux USA seulement pour le moment, l'application HelpBridge se veut être un système d'urgence à utiliser dans les situations critiques, notamment dans les cas d'accident ou de catastrophe naturelle. L'application se configure en amont : l'utilisateur est invité à paramétrer une liste de contacts à prévenir en cas de problème par SMS ou email, et il est également possible d'enregistrer son compte Facebook.

Education aux Médias et à l’Information (EMI) : un levier pour comprendre les enjeux politiques et économiques du numérique Le manque de déploiement à l’échelle nationale de l’EMI malgré ses enjeux historiques de citoyenneté et de stratégies pédagogiques innovantes est frappant, malgré l’esprit Charlie et les effets d’annonce des divers ministères (référents médias, réserve républicaine,…). Les chercheurs de l’ANR TRANSLIT ont relevé un certain nombre de faiblesses (www.translit.fr, rapport France 2014). Ces travaux visent à essayer de répondre aux attentats du 13 novembre faute d’avoir réagi avec urgence lors de ceux du 7 janvier 2015. Palier des faiblesses historiques

Surcharge d’information : comment lutter contre l’infobésité Surcharge d’information : comment lutter contre l’infobésité Votre boîte aux lettres regorge de courriels non lus, de pièces jointes laissées pour compte, rassurez-vous : c’est parfaitement normal. Comme des dizaines de millions d’internautes, vous avez du mal à lutter contre l’infobésité, cette débauche d’informations parfois rabâchées, qui ne cessent de croître et d’être mises en ligne. 3 outils indispensables pour votre veille sur internet Faire de la veille d’information lorsque l’on est entrepreneur c’est indispensable. Pour cela, quoi de mieux qu’internet ? Encore faut-il s’y retrouver dans la multitude d’informations proposées sur les moteurs de recherche. Découvrez dans cet article des outils de veille sur internet simples qui vous faciliteront la collecte de l’information au quotidien. Pourquoi faire de la veille ?

Bit.ly + IFTTT : organiser une veille et la partager automatiquement sur les médias sociaux Aujourd’hui, je vous propose de réaliser et d’organiser simplement une veille afin de la partager automatiquement sur certains médias sociaux. Ce n’est pas la grande artillerie, mais c’est déjà un début pour tous ceux qui souhaitent mettre en place une solution simple et efficace. Bit.ly De l'EMI à la translittératie : sortir de notre littératie ? La translittératie est une notion, un concept, une démarche d’apprentissage non encore stabilisée, sur laquelle la recherche française réfléchit et publie depuis plus de cinq ans. D’un point de vue étymologique, la translittératie est le « passage d’un système d’écriture à un autre » (Delamotte, Liquète, Frau-Meigs, 2014) mais est traversée par plusieurs courants. Nouvelle approche de l’information intégrable aux projets d’Education aux Médias et à l’Information, la translittératie serait-elle à l’origine d’une mutation future de notre métier de professeur documentaliste ? Approche et contexte de la translittératie Qu’est-ce que la translittératie ?

Une GED pour lutter contre l'infobésité - intra'know La gestion électronique des documents (GED) est le procédé informatisé visant à organiser et gérer des informations et des documents électroniques dans le but d’améliorer le fonctionnement d’une organisation. En effet, selon une étude menée par la société Mindjet en 2012, près de 3 semaines sont consacrées à la recherche d’information en entreprise chaque année. Cette recherche représenterait un coût pour l’entreprise estimé à 1 855 € par employé. La mise en place d’une GED s’inscrit donc dans une dynamique d’efficacité opérationnelle et d’amélioration globale de fonctionnement de l’entreprise. Qu'est-ce que la veille ? Cet article définit les concepts de la veille, le suivant est consacré à la mise en place d'un dispositif de veille. Notion de veille Avant d'aborder les méthodes et outils de veille, définissons ce qu'on entend par veille. Les termes de veille technologique, veille stratégique, intelligence économique virevoltent dans la presse professionnelle sans que le lecteur ait forcément conscience des distinctions qui peuvent se faire. Et comme en cette matière, une certaine imprécision terminologique règne trop souvent, nous tenterons de définir les concepts se rattachant au sujet. De la mode aux réalités

Related: