background preloader

La veille intelligente pour lutter contre l’infopollution

La veille intelligente pour lutter contre l’infopollution
Une information qui ne nourrit pas une décision ou qui n’enrichit pas votre capital connaissance est soit une mauvaise information, soit une information inutile. Cette accumulation de données inutiles perturbent votre concentration, polluent votre capacité de réflexion et consomment votre temps d’action. Car malheureusement, aujourd’hui, le Think Tank est 1000 fois plus productif que le Do Tank…la communication primant bien souvent sur l’action. Et si trop d’information tue l’information, à fortiori, cet excès semble aussi tuer l’action. Si ce superflu informationnel devient récurent, vous risquez de tendre vers la surinformation communément appelée INFOPOLLUTION ou INFOBESITE, une nouvelle pandémie forte onéreuse pour les organisations (figure3). Une étude IDC/EMC a évalué l’évolution de l’information dans le monde pour 2020 à 35 Zettabyte (1 + 21 zéros), soit plus de 43 fois le volume de 2009. Related:  Outils de veille

Traquez la grippe avec Twitter et Google 01net le 25/01/13 à 14h02 Les tweets sont passés au crible. Cette année, aux Etats-Unis, l’épidémie de grippe est plus sévère qu’en temps normal estime un responsable des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). New York a déclaré l'état d'urgence médicale quelques jours après Boston, les hôpitaux dans ces villes étant débordés. Pour suivre au mieux la propagation de l'épidémie de grippe, des chercheurs et des informaticiens de l'université Johns Hopkins de Baltimore ont mis au point une technique de suivi via la plate-forme Twitter raconte l’agence de presse Reuters. Pour distinguer les messages envoyés par des personnes réellement malades de ceux qui ne font qu'évoquer le sujet, l'assistant de recherche au département des sciences informatiques, Mark Dredze, et ses collègues ont élaboré un programme reposant sur une analyse sémantique des tweets publiés en temps réel.

Les solutions alternatives contre l'infobésité L'infobésité est le terme québécois qui désigne la surcharge d'information (information overload en anglais). Elle décrit la situation d'abondance d'information, mais aussi d'incapacité d’assimilation et de réemploi de l’information, pour l’individu et pour l’organisation, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la productivité et l’efficacité. Dans un article paru sur le blog Culture & TIC déjà en 2005, Olivier Thiebaut parlait de l'infobésité comme étant le mal de la société de l'information et le décrivait comme suit : « Qui ne s’est jamais perdu dans la profusion de ses favoris Internet ? N’a jamais téléchargé en cas de besoin, des études, rapports et autres livres blancs finalement jamais lus ? Recherché sur son disque dur un contenu "mis de côté" sans se souvenir où ni sous quelle forme (mél, document Word, PDF, page html, fichier multimédia) ? Ce sujet suscite beaucoup d'intérêt sur la Toile au point qu'il met aux prises deux tendances. Les solutions technologiques

La curation, un remède à l'infobésité ? Face à la surabondance d’information* et la difficulté inhérente d’en trouver de pertinentes lors d’une recherche, les usages changent. La curation*, pratique de partage de contenus entre individus, représente-t-elle un remède à l’infobésité* et aux limites des moteurs web classiques ? Définition Les anglophones utilisent le terme « curator », issu du latin « curare » (soigner), pour désigner un conservateur dans le domaine de l’art, c’est-à-dire celui qui sélectionne des œuvres en fonction du public d’une exposition ou d’un musée. Cette pratique consiste à parcourir le Web sur une requête ou une thématique spécifique, identifier les contenus les plus pertinents sur ce sujet, les trier, organiser, classer, les mettre en page, avant de les partager sous une forme compacte (liste, arbre), à l’interne (site de l’entreprise, bulletin électronique) ou à l’externe (médias sociaux, blog). Il existe deux sortes de curation : automatique ou humaine. Différences entre curation et veille Google+

Les Big Data vont surtout révolutionner les pratiques managériales Leur traitement, autrefois réservé aux plus grandes entreprises, se démocratise aujourd’hui du fait de la convergence de différents éléments – baisse du coût des composants techniques, accroissement des performances informatiques, émergence de nouvelles sources de données comme les réseaux sociaux, prise de conscience par les entreprises de la valeur de leur données, etc. Les promesses véhiculées par ce mode d’analyse – nouveau ou pas, là n’est pas notre propos – sont immenses. De l’amélioration de la connaissance client à l’optimisation des réseaux mobiles ; de la prévision des épidémies à la recherche fondamentale, de la rationalisation de la supply chain à la lutte contre les fraudes, pas un domaine de l’entreprise – privée comme publique – n’est oublié, et tous les secteurs sont dans la ligne de mire. Tout le monde parle des Big Data car, en réalité, tout le monde est concerné par les Big Data. Mais les bénéfices offerts par les Big Data ne tombent pas du ciel.

- HelpBridge : Microsoft publie une application d'aide d'urgence en cas de catastrophe Microsoft a mis à disposition mercredi, à destination des utilisateurs américains de smartphones, une nouvelle application nommée HelpBridge. Cette dernière a pour objectif d'aider les mobinautes dans des situations d'urgence, en particulier dans le cas de catastrophes naturelles. Propulsée par Windows Azure et proposée sur iOS, Android et Windows Phone, mais aux USA seulement pour le moment, l'application HelpBridge se veut être un système d'urgence à utiliser dans les situations critiques, notamment dans les cas d'accident ou de catastrophe naturelle. L'application s'articule ensuite autour de deux messages : « J'ai besoin d'aide » et « Je vais bien ». Avec HelpBridge, Microsoft apporte sa réponse à la problématique qui s'est développée ces dernières années, notamment après le séisme japonais en mars 2011.

Surcharge d’information : comment lutter contre l’infobésité Surcharge d’information : comment lutter contre l’infobésité Votre boîte aux lettres regorge de courriels non lus, de pièces jointes laissées pour compte, rassurez-vous : c’est parfaitement normal. Comme des dizaines de millions d’internautes, vous avez du mal à lutter contre l’infobésité, cette débauche d’informations parfois rabâchées, qui ne cessent de croître et d’être mises en ligne. Un véritable déluge de données numériques a été généré en 2003 : deux exaoctets selon la société Imation, spécialisée dans le stockage de données. C’est l’équivalent de 3 milliards de CD-Rom ou 1400 milliards de disquettes de 1,44 Mo. Disposées les unes au-dessus des autres, celles-ci atteindraient 4 millions de kilomètres ! Cette graisse bien inutile générée par le spam n’est toutefois pas le seul ennemi à combattre. Pourquoi ? Comment lutter contre cette surcharge de données, cette « overload information » comme disent les consultants Outre-Atlantique ? A bon veilleur, salut ! Source :

Qu'est-ce que la curation Ce terme en vogue sur Internet désigne l'art de collecter, organiser et mettre en valeur tous types de contenus autour d'une thématique donnée. Définition. La nouvelle tendance du Web en 2011 s'appelle la "curation". Ce terme tiré de l'anglais "curator" (en ancien français, la "curation" désigne le traitement d'une maladie) désigne tout type de gardien d'un héritage culturel (conservateur de musée, bibliothécaire, etc.) chargé de rassembler et d'organiser différents éléments d'une même collection pour mieux la diffuser au public. L'émergence de ce terme témoigne de l'insuffisance des seuls moteurs de recherche pour trouver du contenu vraiment pertinent sur une thématique donnée. Le concept de curation en lui-même n'a rien de nouveau. Plusieurs sociétés se sont engagées sur le créneau de la curation et proposent des plates-formes permettant d'agréger tous types de contenus comme Tumblr, Curated.by, Storify ou Amplify.com.

Création au Maroc du Centre en Intelligence Economique et Management Stratégique Veille.ma annonce la création du Centre en Intelligence Economique et Management Stratégique. Bienvenue à cette nouvelle entité ! Le CIEMS est un centre académique, regroupant des professeurs et des chercheurs en intelligence économique et en management stratégique, ainsi que des personnalités oeuvrant dans la vie politique et économique dans di-érents pays. Mission : Le CIEMS a pour mission de contribuer aux développements des domaines de l’intelligence économique et le management stratégique à travers : - L’organisation de rencontres, de conférences et de workshops sur des thèmes relatifs à l’intelligence économique et au management stratégique. - La réalisation pour le compte d’organismes publics ou privés nationaux et internationaux d’études stratégiques et sectorielles. - La publication de travaux scientifiques (ouvrages, ouvrages collectifs, rapports, articles de recherche scienti-que) Membres honoraires · Alice Guilhon, Directeur Général, Skema School, France Conseillers · John E.

Internet est un espace de liberté ouvert à tous. Avec des droits et des devoirs Internet est un espace de liberté où l'on peut raconter sa vie, ses envies, ou rencontrer des "amis". C'est aussi un espace où, comme dans la vraie vie, tu as des droits mais aussi des devoirs. Tu as le droit de préserver ton jardin secret, le droit de ne pas tout dire. Tu as aussi le devoir de respecter les autres. Avant de publier une information sur quelqu'un, demande-toi comment tu réagirais si cette information te concernait. Le droit d'être protégé - La CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) est chargée de faire respecter la loi du 6 janvier 1978 : la loi informatique et libertés. La loi informatique et libertés impose des devoirs à ceux qui utilisent des informations sur les personnes. La CNIL est indépendante pour assurer sa mission de veiller au respect de l'identité humaine, de la vie privée et des libertés dans un monde numérique Le droit de savoir - La loi informatique et libertés te reconnaît le droit d'être informé. Repères :

Bit.ly + IFTTT : organiser une veille et la partager automatiquement sur les médias sociaux Aujourd’hui, je vous propose de réaliser et d’organiser simplement une veille afin de la partager automatiquement sur certains médias sociaux. Ce n’est pas la grande artillerie, mais c’est déjà un début pour tous ceux qui souhaitent mettre en place une solution simple et efficace. Bit.ly Bit.ly permet de raccourcir des URL facilement grâce à son plugin, mais surtout de créer à la volée des listes (appelées ici Bundles). Cela ne casse pas trois pattes à un canard, mais cela devrait suffire pour la grande majorité des personnes. Il est également possible de disposer de statistiques, même si je dois avouer certains doutes sur leur efficacité (par exemple, un tweet partagé une dizaine de fois qui ne provoque que 10 clicks ?). 1 – Créez un compte sur Bit.ly 2 – Installez le plugin selon votre navigateur (extension Chrome ou Bitmarklet pour les autres navigateurs). 3 – Let’s go Simone Un Bundle : IFTTT est probablement l’un de mes services préférés, même s’il a un nom à coucher dehors.

Une GED pour lutter contre l'infobésité - intra'know La gestion électronique des documents (GED) est le procédé informatisé visant à organiser et gérer des informations et des documents électroniques dans le but d’améliorer le fonctionnement d’une organisation. En effet, selon une étude menée par la société Mindjet en 2012, près de 3 semaines sont consacrées à la recherche d’information en entreprise chaque année. Cette recherche représenterait un coût pour l’entreprise estimé à 1 855 € par employé. Lutter contre l’ infobésité Selon cette même étude, 68% des individus en entreprise reçoit jusqu’à 100 emails par jour. Mettre en place une GED va ainsi permettre de : – réduire le nombre d’email reçus pendant la journée (une baisse de -80% a été constatée avec l’utilisation de la plateforme intra’know) – profiter des avantages déjà connus d’une GED comme la réduction des coûts liés au papier ou la possibilité d’améliorer son organisation en mettant à disposition des procédures claires et partagées par tous. Vers une transformation numérique

3 outils indispensables pour votre veille sur internet Faire de la veille d’information lorsque l’on est entrepreneur c’est indispensable. Pour cela, quoi de mieux qu’internet ? Encore faut-il s’y retrouver dans la multitude d’informations proposées sur les moteurs de recherche. Découvrez dans cet article des outils de veille sur internet simples qui vous faciliteront la collecte de l’information au quotidien. Pourquoi faire de la veille ? Faire de la veille d’information va vous permettre de connaître l’environnement dans lequel évolue votre entreprise et donc de la rendre plus performante. Vous allez pouvoir: Mieux connaître vos concurrentsFaire des recherches sur les évolutions de votre secteur d’activité (nouveautés, évolutions techniques, tendances saisonnières…)Trouver de nouvelles idées (de produits à développer, de communication, d’actions auprès de vos clients…) Bref la veille est une clé de succès pour rendre votre entreprise compétitive. 3 outils de veille avec des esprits différents Comment utiliser Google Alertes ? Un jeu d’enfant !

Related:  eleveque