background preloader

Les Espaces publics numériques peuvent-ils devenir des tiers-lieux ? (2/3)

Les Espaces publics numériques peuvent-ils devenir des tiers-lieux ? (2/3)
Illustration : Jacques Goldstein (IDRC) Dans l'article précédent « A la rencontre du 3ème type … de lieu », nous sommes repartis aux sources du concept de « 3ème lieu » pour découvrir qu'il était préférable d'utiliser le terme de « tiers-lieu » plus porteur de sens. Ces tiers-lieux peuvent se décliner sous la forme d'une trilogie : espaces de co-working, tiers-lieux culturels, fablabs et leurs dérivés. Dans ce second article de la série, nous nous interrogeons sur les conditions nécessaires pour qu'un EPN puisse proposer un espace de co-working au sein de ses locaux, ainsi que la pertinence et la faisabilité de cette évolution. Nous pointons les risques que quelques projets d'Espaces de co-working siphonnent l'argent public disponible au détriment d'un financement plus large des réseaux d'EPN ou que les médiateurs-trices numériques soient réduits au rôle de concierge. Un choix nécessitant des aménagements et investissements spécifiques Le portage par une association semble préférable

Coworking, télécentres, bureaux partagés : trois facettes d’une même révolution Coworking Apparus il y a dix ans aux États-Unis, les espaces de coworking sont incontestablement le lieu de travail le plus tendance du moment. Un espace de coworking est un espace de travail partagé où l’on partage plus que l’espace : idées, projets, clients, passions, loisirs, etc. En France, ils sont déjà une quarantaine et les plus connus sont La Cantine (Paris, Rennes, Toulouse, Nantes), Soleilles Cowork, Dojocrea, etc. (1). Télécentre Mis sur le devant de la scène par la Datar en 2005, le télécentre est le pendant "étatique" de l’espace de coworking, mais l’idée est presque la même : offrir aux habitants d’une ville un espace pour travailler à distance de leur employeur et donc avec d’autres habitants qui n’appartiennent pas à la même entreprise. Partage Le bureau partagé, concept récemment lancé par le site eworky.com (4), c’est l’espace de travail inoccupé que les entreprises mettent à disposition à un tarif très avantageux à des TPE ou des indépendants. Déspatialisation Ouverture

LES TIERS-LIEUX, Espaces d’émergence et de créativité » Tiers Espace Écritures collaboratives en recherche-action, émergence d’un chercheur collectif Écrit à l’occasion d’une intervention dans un séminaire sur « Écrire la recherche en travail sanitaire et social », ce texte est issu d’un travail collaboratif avec un groupe de travailleurs sociaux du Limousin qui se nomme « Groupe d’Action Collective » et qui est engagé dans une démarche en recherche-action dans le cadre du PREFASS Lire la suite COPA Via Paysage, Recherche-Action dans l’espace public Collectif du Patrimoine Spontané ou la fabrication participative de projets culturels et interactifs avec l’espace public Du mardi 25 mars au mardi 2 avril dans la Serre pédagogique du Grand Parc de Saint-Ouen puis dans le Jardin du 54, venez participer avec nous à la fabrication du « Module Nomade Urbain 2014 » dans le cadre de Lire la suite Acteurs et chercheurs en territoires de montagne Recherche-action sur les solitudes Recherche-action « L’art en partage » Recherche-action « Pouvoir d’agir des habitants »

Les résultats préliminaires de la deuxième enquête mondiale sur le coworking – Hub Rocket - Espace de Coworking à Bordeaux il y a 2 années Les résultats préliminaires de la deuxième enquête mondiale coworking ont révélé une mine d’informations sur l’intérêt du coworking, notamment une productivité accrue et les avantages du networking. L’enquête a mis en lumière les défis à venir; seulement 40% des espaces de coworking ont fait des profits cette année. L’étude confirme que la valeur de la « communauté » est la plus importante pour les usagers de ces espaces. Voici un petit résumé des principaux retours de l’investigation : Cette enquête a eu lieu du 19 Octobre au 2 novembre et a réuni de nombreuses communautés; à la fois des organisations et des partenaires. 96% des répondants affirment que la communauté est une valeur importante pour les membres d’un espace de coworking. Une autre indication importante concernant les communautés de coworkers est celle de la confiance. À la question «Qu’aimez-vous le plus dans votre espace de coworking?»

Quel avenir pour les EPN ? (1/3) : les usages ont changé A l’heure où les budgets des collectivités locales se contractent, la question de la pérennité des espaces publics numériques (financés pour 65 % des structures par des collectivités territoriales) se pose. Alors que les usages ont considérablement changé depuis que ces espaces ont vu le jour, nombre d’EPN (sur quelques 4700 en France selon la carte tenue à jour par Net public) connaîtraient une baisse voire une stagnation de leur fréquentation et de leurs activités. Ces espaces numériques très hétérogènes eux-mêmes servis par des politiques publiques très fluctuantes d’un territoire l’autre peuvent aujourd’hui paraître en danger et ce d’autant qu’ils sont généralement peu soutenus par les élus qui peinent à voir les enjeux de ces lieux. Allons-nous vers la fin des EPN ou leur transformation ? La difficile mesure de la fréquentation La fréquentation des Espaces publics numériques (EPN) est-elle en baisse en France ? Mais pour certains cette augmentation n’est-elle pas conjoncturelle ?

Tiers Lieu Open Source (TiLiOS) ? | Openscop Définition ‘La Troisième Place’, ou ‘Tiers Lieux’, est un terme traduit de l'anglais ‘The Third Place’. Il fait référence aux environnements sociaux se distinguant des deux principaux que sont la maison et le travail. Dans son livre The Great, Good Place, Ray Oldenburg indique que les troisièmes places sont importantes pour la société civile, la démocratie, l'engagement civique et instaure un sentiment d'espace. Michael Krassa soutient des thèses similaires en étudiant la configuration des quartiers, la formation des réseaux sociaux et l'engagement civique. Source Wikipedia : Un tiers lieu est un espace de travail réunissant des ressources matérielles et des services (numériques, conseil… et éventuellement des prestations à la personne, de petits commerces…). Objectifs Il ne s'agit cependant pas uniquement d'offrir le wifi et le café dans un lieu convivial. ► des lieux libres et ouverts à tous pour coopérer ! Composition Source Fondation de France

Quel avenir pour les EPN ? (3/3) : nouvelles missions « Se limiter à l’apprentissage de l’outil informatique a été trop longtemps un réflexe de protection », estime Richard de Logu, directeur de l’association Bug à Rennes. « Aujourd’hui, l’un des enjeux des EPN est de s’ouvrir à toute la palette des usages du numérique : la fabrication, les transports, la démocratie, l’économie… parce que tout est devenu un enjeu du numérique. Les animateurs doivent bien sûr monter en compétence dans le champ de l’innovation, dans celui des méthodes de formation, dans celui de la mise en relation citoyenne. Ils doivent devenir des animateurs de développement local. » Pour conclure ce dossier, nous voulions regarder les objets dont pouvaient se saisir les EPN pour se transformer et devenir des structures d’accompagnement de projets comme l’esquissent les transformations dont ils sont déjà l’objet. Animer l’hyperlocal ? Bien souvent, les EPN n’ont pas saisi la perche de l’animation du web hyperlocal. De l’EPN au FabLab ? Reste que c’est encore la débrouille.

Fini le télétravail, vive le coworking Un réalisateur grisonnant est absorbé par la lecture d'un scénario, tandis que deux tables plus loin, une artiste-peintre et un jeune créateur de start-up ont le nez plongé dans leurs ordinateurs portables. Dans ce café berlinois du très touristique quartier Mitte, le mot de passe pour se connecter à l’internet est scotché sur le comptoir, et des multiprises traînent sous les tables: les trois-quarts des clients boivent leur café face à un laptop, un iPad ou un bloc-notes. Le Sankt Oberholz est depuis son ouverture en 2005 le repaire favori des travailleurs indépendants qui fuient la solitude de leur appartement. Structurer son quotidien D'autres préfèrent aller dans les coworking spaces. Il a opté pour le forfait Flex Desk de 12 jours. «A la maison, on a toujours la possibilité de faire autre chose, il n'y a pas de frontière entre vie personnelle et professionnelle. Les deux tiers de ses coworkers ont opté comme Benedict pour des forfaits flexibles. A quoi ressemble un coworker?

Assises de la Médiation Numérique au services des territoires et de leurs habitants Yoann DURIAUX : Pour créer des synergies de coworking il faut s’appuyer sur des communautés. Auteur : Yoann DURIAUX, Fondateur du comptoir Numérique de St-Étienne. Interview réalisée pour la revue M3 n°3 Coworking en majuscule se détache sur le mur du fond, un slogan accroche l’oeil : « Être petit n’a jamais empêché de grandir ». Bienvenue au Comptoir Numérique, vaste espace sur deux étages près du tramway qui traverse Saint-Étienne. Interview pour la revue M3 n°3-Octobre2012. La carte du comptoir numérique Où sommes-nous ? Quel est votre parcours ? Cadre bancaire de formation et passionné d’informatique, j’étais très engagé syndicalement et politiquement. Comment en êtes-vous venu à développer les nouvelles technologies à Saint-Étienne ? En 2004, la fibre est déployée depuis trois ans, mais les crédits chargés de la développer sont votés et bloqués pour 10 ans sans y introduire le financement des « usages ». Quel était votre levier pour convaincre ? Je me définis comme un hacker « bienveillant » de financements publics. Le point essentiel à ne pas oublier pour que cela fonctionne ?

Le télétravail au Conseil général - Les nouvelles pratiques du Conseil général - Agir au quotidien - Le développement durable l'affaire de tous et de chacun - Finistère durable - Conseil Général du Finistère Lancée en octobre 2009 avec 27 agents volontaires, l'expérimentation du télétravail au Conseil général s'est étendue dès la rentrée 2010, à près de 100 agents. Objectif : réduire les déplacements domicile-travail. Le télétravail en France En croissance régulière, le télétravail concerne déjà 7% des salariés en France (soit 440 000 actifs), contre 25% dans certains pays européens. L’accord du 19 juillet 2005 entre les partenaires sociaux, précisant le statut des télétravailleurs, devrait amplifier ce phénomène. La proposition de loi enregistrée à la présidence de l’Assemblée Nationale le 15 octobre 2008 et votée par les députés début juin 2009 va dans ce sens. Le télétravail est l’un des rares dispositifs à apporter une solution à autant de problématiques comme les coûts de déplacements, la désertification des zones rurales, le chômage, ou la conciliation vie pro/vie perso. Comment ? L'agent volontaire travaille 2 à 3 jours par semaine soit à domicile, soit dans un télécentre.

Related: