background preloader

A la Une

A la Une
17h20 13/04/2014 Par Camille Polloni Si le nom de la garde des Sceaux restait attaché à une réforme, ce serait sans doute la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Mais du côté de la justice proprement dite, quel est son bilan ? 5119 Ex-URSS 15h06 13/04/2014 Ramses Kefi 5208 Le grand entretien 09h59 13/04/2014 Pierre Haski 6576 Buffet froid 09h09 13/04/2014 25404 « Ma femme. Tu saisis ? » 17h38 11/04/2014 44003

http://m.rue89.com/

Related:  Prospective Journalisme

Le journalisme est-il soluble dans l’ère numérique La presse est en crise et ce n’est pas nouveau. Le modèle industriel des entreprises de presse est à bout de souffle et l’ère numérique n’a fait qu’accélérer et précipiter un déclin entamé il y a une vingtaine d’années. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer quelques chiffres : en dix ans, plusieurs dizaines de titres ont disparu aux États-Unis et en 2008, 16 000 journalistes américains ont été licenciés alors qu’ils étaient 2 000 à perdre leur emploi en 2007. En France, entre 2009 et 2011, le nombre de cartes de presse a diminué de 1 089 et la disparition de La Tribune et de France Soir n’augure rien de bon pour les années à venir.

Qui sommes-nous ? Découvrez qui sont les citoyens du site Indignez-vous.fr Et vous, qui êtes-vous ?En vérité, c’est la seule question vraiment intéressante. Tout simplement parce que ce site sera ce que vous êtes. Et ce que vous en ferez. Qui ne sommes-nous pas ?C’est la deuxième question qui gagnerait à être posée. « Embedded Multimedia », quand le journalisme prend son temps La publication par le New-York Times, le 20 décembre 2012, de Snow Fall, fut un événement. Pensez donc : à l’heure de l’information en temps réel, des articles courts à faible valeur ajoutée et des notifications « push » sur mobile, le journal américain proposait un petit joyau. Un article titanesque, séparé en 6 chapitres, et portant sur un sujet même pas « dans l’actu » : l’histoire d’un groupe de skieurs qui, l’hiver précédent, avaient été pris dans une gigantesque avalanche à Tunnel Creek, dans l’état de Washington. Si Snow Fall a défrayé la chronique, c’est notamment par ses dimensions considérables. Entre les dizaines de milliers de signes de l’article central, les vidéos, les sons, les animations et infographies, les grandes photos, il faut au moins une heure pour faire le tour du propos.

Des parlementaires américains tentent de sauver la neutralité du net Les vifs débats autour de la neutralité du net vont-ils pousser Washington à enfin réagir ? Un groupe de sénateurs démocrates vient en tout cas de déposer un projet de loi pour sauver ce principe garantissant une égalité de traitement entre tous les acteurs du web. Celui-ci est menacé par un nouveau cadre réglementaire, actuellement en discussions au sein de la Federal Communications Commission (FCC), le gendarme américain des télécoms. "Les Américains se sont clairement exprimés", indique Patrick Leahy, sénateur du Vermont. Ces dernières semaines, plus de 120.000 personnes ont participé au débat public ouvert par la FCC. "Ils veulent qu'Internet reste une plateforme pour la liberté d'expression et l'innovation, où les meilleurs idées et services peuvent réussir en fonction de leurs mérites et non d'une relation financière avec un fournisseur d'accès," assure l'élu.

Le web-documentaire Raconter la réalité Raconter la réalité avec les moyens mis à disposition par les nouvelles technologies est un privilège que peu encore ont su mettre à profit. Le web-documentaire est un genre qui n’est pas encore défini, qui est multiple et qui dépasse au niveau de la narration tous les médias précédemment utilisés.

Accès préférentiel, fin de l’illimité, hausse des prix… le scénario noir pour l’Internet aux Etats-Unis Jeudi 15 mai, la Federal Communication Commission (FCC), le gendarme américain des télécoms, a ouvert la voie à la remise en cause de la neutralité du net, ce principe qui garantit un traitement équitable entre tous acteurs de l'Internet. Pour les plus alarmistes, cela s'ajoute à une série d'évolutions qui mène tout droit vers la destruction du web. Revue de détail de ce scénario noir. Le nouveau cadre réglementaire présenté par la FCC n'interdira pas (donc permettra) aux fournisseurs d'accès Internet (FAI) de facturer un "accès préférentiel" aux sites Internet consommant beaucoup de bande passante, comme Netflix ou YouTube.

Slow Web: On se calme et on boit frais… Crédit: Flickr/CC/photosteve101 Et si, en 2013, on se sortait la tête du guidon? C’est la tendance prônée par un mouvement américain intitulé “Slow Web”. Son ambition? Neutralité du Net : Google sort enfin de son silence Cela faisait quatre ans que Google ne s'était plus exprimé sur la neutralité du Net. Mercredi 10 septembre, le géant du Web est enfin sorti de son silence alors que le débat s'enflamme aux Etats-Unis. Le même jour, Netflix, Vimeo, Reddit et autres sites ont mené une vaste campagne de protestation pour attirer l'attention du public sur la volonté des autorités américaines de remettre en question ce principe qui garantit un traitement équitable à tous les acteurs d'Internet. Google est pourtant en première ligne, notamment avec sa plateforme de vidéos YouTube, qui consomme à elle seule 13 % de la bande passante aux Etats-Unis. Etrangement, il était jusque-là resté silencieux sur le sujet — hormis la signature d'une lettre ouverte signée par 150 sociétés Internet.

Comment les commentaires «ruinent» les articles De plus en plus de sites décident de supprimer les commentaires qui faussent la vision des articles et des contenus publiés. «Il y a un jeu auquel j’aime jouer de temps à autres, écrit sur The Atlantic Adam Felder, spécialiste de l’analyse de l’univers numérique. Combien faut-il que je lise de commentaires sur Internet pour perdre foi en l’humanité? Trop souvent la réponse est: un commentaire.» Il faut dire que souvent les commentaires, quel que soit le site, de The Atlantic à Yahoo en passant par YouTube, Facebook, Twitter... sont stupides, ignorants, hors sujet, racistes, sexistes, menaçants, agressifs... En fait, tout simplement sans intérêt si ce n’est de permettre à quelqu’un de se défouler et d’évacuer son mal être et sa frustration. Obama prône l'adoption de règles strictes pour un internet "libre et ouvert" La proposition du président vise à rejeter certains accords selon lesquels des fournisseurs de contenu, comme Netflix, devraient payer des sommes énormes à des câblo-opérateurs pour permettre une connexion plus rapide pour leurs clients. Dans un communiqué et une vidéo publiés lundi par la Maison Blanche, alors que M. Obama est en tournée en Asie, le président presse le régulateur américain des télécoms (FCC) d'adopter les réglementations les plus neutres possibles en la matière et de traiter au maximum les services de fourniture d'accès internet à haut débit comme un service public, à l'instar des compagnies téléphoniques ou d'électricité. "Nous ne pouvons pas permettre aux fournisseurs d'internet de restreindre le meilleur accès (à la Toile) ou de choisir des gagnants et des perdants sur le marché en ligne pour des services et des idées", souligne M. Obama dans le communiqué.

Journalisme numérique : la taille, ca compte... En quelques mois, un nouveau et long format s'est répandu sur les sites d'infos. Inspirés par le Snow Fall du NYTimes, dispositif plus léger, succès d'audience : L'Equipe ne s'y est pas trompé et compte bien en faire un rendez-vous mensuel. C'était il y a des années, dans les temps reculés de l'information numérique. La neutralité du net expliquée par des pornstars Est-ce que l’on comprend mieux des sujets complexes lorsque c’est expliqué par une femme toute nue? A priori, non. Il est assez compliqué par exemple de retenir quelque chose des vidéos du site Naked News qui s’est fait une spécialité de présenter les infos sérieuses à poil (ce qui est, autre débat, peut-être moins hypocrite que certaines tenues à la télé). Mais avec la vidéo, les «Pornstars expliquent la neutralité du Net», mise en ligne par le site Funny or Die, cela marche pas mal. Trois actrices X américaines reviennent sur les débats en cours aux Etats-Unis sur la neutralité du net.

FIRST BUSINESS MOOC - Datajournalisme Programmeur autodidacte, Nicolas Kayser-Bril a notamment travaillé pour Le Monde, Rue89, Les Inrockuptibles, après des stages dans les rédactions du Soir, de Associated Northcliffe Digital et de Radio Free Europe. Il intervient régulièrement dans les écoles de journalisme et participe à de nombreuses conférences professionnelles en Europe et ailleurs. Nicolas a ensuite fondé, avec Pierre Romera, une agence spécialisée dans le journalisme de données, Journalism++, fin 2011. La société a contribué à développer l’outil de visualisation de données Datawrapper et la plateforme d’analyse de données Detective.io. Nicolas a également coordonné l’enquête transnationale The Migrants’ Files sur les dangers des flux migratoires en Europe, et obtenu un prix aux Data Journalism Awards 2014. Journalism++ travaille pour des clients comme Arte, France Télévisions, l’AFP et de nombreux autres médias européens.

Related: