background preloader

Grande ortie

Grande ortie
Related:  OrtieortieOrtie - A Classer

Ortie ORTIE Urtica dioica - urens Urticacées Retour liste fiches L'ortie, c'est ma copine. Même que je la laisse pousser à son aise dans mon minuscule jardin ! On en consomme le haut seulement, feuilles encore tendres. Evidemment, je vous conseille les gants... je n'ai pas tenté la récolte à mains nues, même avec la technique de prendre les feuilles par en-dessous !! Mais si par malheur vous vous piquiez, frottez dessus une feuille de plantain, ça disparaîtra très vite ! A part la soupe, il y a une très bonne recette : émincer des oignons dans une poêle, les faire cuire à feu doux, et dix minutes avant la fin, mettre des orties par-dessus, et couvrir. Vous trouverez plein de recettes à la fin de cette fiche. Une très bonne méthode de conservation est la dessication. C'est la meilleure méthode pour la consommer sans la cuire, le dessèchement enlevant complètement son pouvoir urticant. L'ortie est pleine d'oligo-éléments, elle contient une bonne proportion de protéines complètes, et du fer. Purée

Par Jean-Pierre Chambrin - L'injection d'eau dans les moteurs Revue de presse à propos de l'invention de Jean Chambrin. Ce procédé a été inventé par Jean-Pierre Chambrin au début des années 1970, c'est à dire en pleine crise pétrolière. Mr Chambrin est ingénieur et garagiste à Rouen. Le principe était similaire à celui de Pantone puisqu'il s'agit de récupérer la chaleur des gaz d'échappement ( 40% de l'énergie d'un moteur thermique est perdue dans l'échappement ) pour "prétraiter" les gaz d'admission. Quoiqu'il en soit, si les premiers tests ont été prometteurs, cette invention n'a jamais été mise sur le marché et Chambrin n'a jamais révélé le "secret" de sa "boite noire" ( l'échangeur thermique ). Article de 1974 "informatisé" Cet article, paru en juillet 1974, est présent dans le .pdf revue de presse de l'époque ( disponible ci-dessous en téléchargement ). « Un moteur tourne avec 60% d'eau et 40% d'alcool ». Le rendez-vous, c'est un garage qui affiche une mine de province. Jean Chambrin et Jack Jojon nous accueillent. C'est fait depuis quinze ans.

URTICAMANIA ORTIE, PISSENLIT ET COMPAGNIE fiches (il y a souvent de nouvelles fiches rajoutées - Dernière mise à jour le 30 avril 2007) Alliaire Consoude Frêne Fumeterre Linaire Lotier corniculé Mélilot Ortie Oxalis Polygale Pulmonaire Renouée des oiseaux Saponaire Scrofulaire noueuse Stellaire Sureau Tussilage Vipérine Lortie.asso.fr - Accueil Les inventions dérangeantes - étouffées ? Moteur à eau, etc (Démosophie) Si l'on interrogeait quelques érudits scientifiques sur les noms les plus exceptionnels de l'histoire de la science, sur ces "génies" qui ouvrirent de nouvelles portes à l'intelligence humaine, on citerait bien sûr des Pythagore, Archimède, De Vinci, Newton ou Einstein parmi beaucoup d'autres, mais deux hommes sortent complètement des normes, comme s'ils étaient venus d'un autre monde, comme s'ils disposaient d'une intelligence que plusieurs milliers d'années supplémentaires de civilisation procureront à l'humain. Ces deux hommes occupent une place exceptionnelle dans l'histoire de la science, il s'agit de Roger Boscovitch et de Nikola Tesla (coïncidence: tous deux d'origine Serbe). Si Roger Boscovitch était le précurseur d'Albert Einstein concernant la théorie de la relativité, sa théorie des "punta" commence à peine à faire ses premiers pas dans la science moderne par l'acceptation d'univers entremêlés, indépendants du temps comme de l'espace!

ortie L'ortie : le légume de demain - L'ortie, comme beaucoup d'autres végétaux indigènes, a perdu son statut de légume à part entière au moment où des espèces nouvelles rapportées des colonies firent leur apparition sur nos tables. La transition ne fut pas brutale, elle dura plusieurs siècles, la réticence des populations rurales était un frein sérieux à la progression des nouveaux venus. Néanmoins, peu à peu, panais, mouron, pourpier, chénopode, renouée, amarante et ortie disparurent de nos menus. Certes les légumes nouveaux qui les remplaçaient ne manquaient pas d'atouts : grande productivité, facilité de stockage... , ils permirent dans bien des cas d'améliorer les conditions d'existence de nos aïeux. La consommation de ces plantes redevenues sauvages ne fut plus pratiquée qu'aux périodes de crises ou de famines ... Cependant, quelques-unes gardèrent un statut privilégié, la mémoire populaire conservant le souvenir de leur action bienfaisante sur l'organisme. par Hélios Libellés : Nature ortie Source

Ortie plante médicinale - Flora Medicina, école d'herboristerie Urtica dioica, Linné ; Urticacées redonne force, courage et vitalité réduit la perte des cheveux soulage les crampes menstruelles et menstruations trop abondantes guérit les problèmes de peau : acné, exéma ou psoriasis Parties utilisées Feuille surtout, racine et graine. Propriétés médicinales Énergétique Un peu salé, sucré, rafraîchissant. Indications L’ortie est un tonique général : elle redonne force, courage et vitalité. L’ortie est une plante extrêmement nutritive car elle est riche en chlorophylle et en minéraux (dont le fer), en protéines et en vitamines. Une étude a démontré que la silice de l’ortie est plus facilement extraite (dans l’eau) que celle de la prêle. Tonique du système urinaire, elle régénère le tissu des reins (les graines d’ortie sont particulièrement efficaces pour cet effet). Solvants, modes d’utilisation et dosages Mangez-en, buvez-en, à volonté et pour la vie ! On peut prendre jusqu’à 1 litre de tisane d’ortie par jour. TEINTURE (alcool 25 % à 50 %) Autres noms Urtica

Les légendes et mythes de Paris Les légendes de Paris ! À eux seuls, ces mots fascinent et font frémir. Ils fleurent le mystère, le secret et le fantasme. Mais que savons nous les concernant ? Quasiment rien. Chaque ville a ses mythes et légendes, mais à Paris les légendes font partie intégrante de l’histoire de la ville. Fréquemment recyclées et déformées par l’histoire, elles sont cependant arrivées jusqu’à nous et font même le beurre de certains éditeurs. Découvrez la face cachée de Paris en 11 légendes ! 1. A la fin du 14ème siècle, les pâtés d’un maître pâtissier de l’Île de la Cité comptaient parmi les plus réputés de la capitale. 2. On connait tous la légende du fantôme de l’Opéra Garnier. 3. “Je ne servirai pas !” 4. Le Lapin Agile, le doyen des cabarets. 5. Dimanche 16 mai 1937, 18h30. 6. Les égoutiers de Paris sont habitués à croiser des rats dans les égouts de Paris. 7. Saviez-vous qu’il Il existe des stations que l’on nomme “stations fantômes” ? 8. 9. 10. 11.

Les pouvoirs méconnus de l’ortie | Association Manger Santé Bio | Originaire de l’Eurasie et naturalisée en Amérique, l’ortie est une plante commune apparaissant au bord des chemins, dans les fossés et les sols riches en nitrates ou en acide urique. Il est préférable de récolter les feuilles vers le sommet de l’ortie, au printemps ou au début de l’été, avant que la plante ne devienne trop coriace. Un jour sec convient davantage, puisque l’ortie doit être séchée rapidement pour être stockée. On la connaît pour ses piquants caractéristiques qui provoquent une vive urtication, dont on peut se débarrasser en blanchissant brièvement les feuilles à l’eau bouillante. On obtient alors un aliment comparable aux épinards quant aux manières de l’apprêter ainsi qu’à ses vertus nutritives. Riche en minéraux L’ortie est réputée riche en minéraux et oligo-éléments, notamment en fer et en magnésium, mais aussi en calcium, phosphore, potassium, manganèse, sélénium et zinc. Récupérer son énergie Réchauffante et asséchante Combat les irritations et les allergies

Les vertus de l’ortie L’ortie est l’une des plantes médicinales les plus riches et les plus efficaces de nos climats tempérés. Elle est à elle seule, un complexe composé de vitamines et minéraux naturels dont l’homme moderne est le plus souvent carencé, du fait de son alimentation industrielle dénaturée. Son apport en protéines est supérieur au soja et elle contient davantage de vitamine C qu’une orange. L’ortie permet aussi de lutter contre de nombreuses maladies. On la trouve partout et son utilisation est simple. Composition de l’ortie - Minéraux et oligo-éléments : silice, fer, magnésium, calcium, zinc, bore, sélénium, manganèse, sodium, cuivre, soufre, iode et chrome - Vitamines : B2, B5, B9, C, D, E, K - 18 acides aminés sur les 20 existants Observons que le calcium associé au bore facilite son assimilation tandis que le fer associé à la vitamine C, favorise son absorption par l’organisme. Vertus de l’ortie - Traite les problèmes de peau : acné, eczéma ou psoriasis - Favorise la pousse des cheveux La cueillir

Related: