background preloader

1 – Le Constat d’impuissance du peuple

1 – Le Constat d’impuissance du peuple

2 – La France est-elle une démocratie ? | Le Message Les mots ont un sens : le mot démocratie n’est pas adapté pour décrire le régime actuellement pratiqué en France, ce sont deux choses différentes et même opposées. La démocratie ce sont des institutions précises (utilisées pendant 200 ans à Athènes) qui garantissent au peuple (« demos« ) qu’il conserve le pouvoir, on dit qu’il est souverain. La démocratie est selon la formule d’Abraham Lincoln : « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Un tel régime garantit que les représentant du peuple sont ses serviteurs, et qu’ils utilisent le pouvoir qui leur est confié pour le bien de l’intérêt général. Les fondateurs de nos régimes soit disant démocratiques — dont le vrai nom est en fait « gouvernement représentatif »— ne voulaient pas d’une démocratie, bien au contraire. C’est par un curieux retournement de vocabulaire que le mot démocratie s’est mis, dès le début du XIXe siècle, à qualifier un régime qui la méprisait pourtant explicitement dès l’origine.

3 – L’élection n’est pas la démocratie | Le Message L’élection permet essentiellement de choisir parmi des candidats déjà présélectionnés par des partis politiquesUne campagne électorale coûte cher, se faire élire coûte très cher, le soutien de puissances d’argent est indispensableObtiennent donc des pouvoirs sans contre-pouvoir les membres d’une caste politique qui forment une oligarchie et sont redevables de leur élection à des puissances d’argentLa véritable démocratie n’utilisait pas l’élection mais le tirage au sort pour choisir ses serviteurs, pas ses maîtresDe plus la véritable démocratie confiait des pouvoir limités à ses serviteurs pour un mandat courtEt enfin la véritable démocratie organisait des contre-pouvoirs efficaces Conséquence de ces institutions en général et du tirage au sort en particulier, la véritable démocratie athénienne a permis pendant 200 ans que les pauvres soient toujours au pouvoir et jamais les riches. Ce qui n’a pas empêché la société athénienne de prospérer.

Plan C Moi dit : 30 décembre 2009 à 15:37 @Etienne Chouard: « Je te rappelle que même les billets de banques ont été, pendant des siècles, des reconnaissances de dettes, des titres de dette qui circulent, ne prenant leur valeur que dans la confiance qu’on portait à leur émetteur. Même avec le cours légal. » Pas « même avec le cours légal ». Le cours légal a transformé les billets de banque en argent, ce ne sont plus des reconnaissances de dettes. Le cours légal est ce qui différencie l’argent de l’infinité des autres monnaies possibles (et qui sont effectivement utilisées). Étienne Chouard dit : 30 décembre 2009 à 18:49 @ Moi, Ne confondez-vous pas le cours légal et le cours forcé ? Il me semble qu’on a vu souvent et partout l’un sans l’autre (même s’ils vont bien ensemble). L’important est de ne pas se laisser piquer la machine à produire des titres de dettes… Sinon, en perdant la souveraineté monétaire, on perd sûrement la souveraineté politique avec. Amicalement. Étienne Paul, Étienne Vraiment.

Soyons ralistes, demandons l'impossible 6 – Conclusion | Le Message En résumé : Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir Ce message s’il rassemble des millions de personnes derrière lui peut tout changer. Parce qu’il peut être compris par tous (si vous leur expliquez)Parce qu’il s’attaque à un nombre considérable de nos problèmes En se rassemblant tous derrière cette revendication unique, chacun dit je veux pouvoir faire entendre ma voix, je veux que les décisions prises aillent d’avantage dans le sens de l’intérêt général que dans l’intérêt particulier d’un petit nombre d’individus. Pour que cela advienne, vous l’avez compris, la seule possibilité de changement c’est de sortir d’un cadre institutionnel qui organise l’impuissance du peuple. À vous d’organiser le plus possible d’ateliers constituants un peu partout pour montrer que le peuple est capable de se réapproprier le processus constituant et rendre cette idée concrète et familière. Vous êtes désormais responsable de la diffusion du message. Dernier résumé en vidéo 1.

Aux Etats-Unis, les luttes s'organisent peu à peu et ça et là -- Enfant de la Société Traduit par Emcee Peuples indigènes, travailleurs, militants contre le réchauffement climatique, contre l'alimentation malsaine, contre la torture, et un ours blanc. Un groupe de femmes indiennes a organisé une marche tout le long du Mississippi - 1800 km - pour sensibiliser la population aux problèmes de pollution. Elles transportent un seau d'eau non polluée d'un litre et demi récupérée à la source du Mississippi dans le but de déverser cette eau claire à l'embouchure du fleuve pour lui montrer ce qu'il pourrait être. Les militants du Mouvement pour la Justice Climatique sont peut-être plus influents qu'on l'imagine.La compagnie pétrolière française, Total, a revendu à perte à son partenaire canadien Suncor sa participation à 49% à un projet de valorisation du pétrole tiré de sables bitumineux au Canada, perdant ainsi 1,65 milliards de dollars. Pourquoi? Le coût devient trop élevé et les bénéfices chutent. La grève de la faim se poursuit à Guantanamo.

4 – Au cœur du problème notre constitution La constitution doit établir les limites du pouvoir protectrices de l’intérêt généralNotre constitution a été écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoirIl y a conflit d’intérêt : celui qui a le pouvoir ne doit jamais déterminer les limites de son propre pouvoirToute personne intéressée au pouvoir ne doit pas participer à la rédaction de la constitutionLa constitution doit donc être écrite par le peuple puis votée par lui. Pour que peuple puisse écrire sa constitution, il devra confier cette tâche à une Assemblée Constituante. Pour désigner les membres de cette assemblée il ne faudra pas passer par l’élection qui est anti-démocratique (voir chapitre précédent), mais par le tirage au sort. C’est par cette étape primordiale que passe le combat contre tous les abus de pouvoir, et c’est pourquoi tout est dit dans ce message : Pour tirer au sort cette Assemblée Constituante on peut imaginer plusieurs techniques. Chapitre suivant : Ecrire une meilleure constitution

Laboratoire culture et dveloppement durable | Un site utilisant Rseau Culture 21 Finalités Dans le contexte des besoins liés à un développement durable, c’est-à-dire aux nouveaux équilibres à construire et à entretenir entre les dimensions environnementale, sociale, économique et culturelle, il nous est apparu nécessaire d’ouvrir un espace mutualisé de ressources et d’initiatives afin d’accompagner les mutations et de développer une nouvelle vision du rôle de la culture dans la société. Nous avons souhaité initier un processus de réflexion collective sur les enjeux de la culture vis-à-vis du développement durable et en particulier dans les agendas 21 locaux. Cette réflexion ambitionne une prise de conscience de l’approche « culture et développement durable ». Elle entend favoriser l’émergence d’idées et d’actions concrètes, conforter les démarches qui s’engagent ou sont déjà engagées et donner des pistes pour de nouvelles formes de projets ou de politiques publiques. Le labo comme acteur Éthique et valeurs Méthodologie Fonctionnement *Nos textes de référence

L'Appel des Appels - Remettre l'humain au cœur de la société CENTRALITÉ DU TIRAGE AU SORT EN DÉMOCRATIE (Version PDF.) (Vidéo d'une conférence sur ce sujet) La catastrophe financière et monétaire actuelle PROUVE tous les jours que les pires crapules, pourvu qu'elles soient RICHES, n'ont rien à craindre des élus. Je répète : la preuve est apportée tous les jours, partout dans le monde, que les canailles RICHES n'ont RIEN à craindre des ÉLUS. Ce sont des FAITS. Et il faut avoir beaucoup de poussière sur les lunettes pour ne pas les voir. Je signale d'abord que les riches et autres aristocrates, eux, le savent depuis longtemps : dès le début du XIXe siècle, Alexis de Tocqueville avouait déjà : "Je ne crains pas le suffrage universel : les gens voteront comme on leur dira." Le suffrage universel ressemble à un MYTHE, un peu comme une vache sacrée qui serait devenue absolument intouchable, en vertu d'un dogme qui ne se discute plus, alors que, DE FAIT, elle rend possible —et même scelle durablement— l'impuissance politique du plus grand nombre, toujours et partout. Des citoyens armés

Simple comme bonjour Depuis maintenant un bonne année, ma prise de conscience s'est accélérée au rythme du visionnage de vidéos, de lectures de documents et des contacts fructueux avec de nombreux interlocuteurs compétents dans leur domaine, intéressants ou critiques. Des connexions inattendues se sont produites entre différents thèmes que j'ai pu aborder sur ce blog, et ont fini par construire un ensemble cohérent qui a fait la lumière sur pas mal de choses qui me restaient inconnues. Dans le même temps, j'ai réalisé que sur ce blog, et sur le web en général, nous prêchions dans le désert ou au contraire entre convaincus, et qu'il était utile maintenant de sortir dans la vraie vie et de frotter ces nouvelles convictions à la réalité du terrain, et confronter ces théories à des gens qui n'ont pas accès, pas le temps, pas l'envie de le faire sur internet. J'ai mis ça en ligne sur la plateforme de publication Lulu, sous deux formes : Mais de quoi ça parle, me direz-vous ?

31 000 MILLIARDS DE DOLLARS JURIDIQUEMENT SAISISSABLES POUR L’ÉCONOMIE DES NATIONS ! Ancien de Goldman Sachs, Mario Draghi est un des artisans du dépeçage en règle des Etats et des peuples européens. Président de la BCE, il a précisément la possibilité de mettre en œuvre un retour à une certaine souveraineté monétaire en Europe. Au lieu de cela, il veille au grain en s’assurant que les marchés supplantent les Etats Nations. La perte de souveraineté nationale engendre-t-elle une souveraineté à une échelle plus large ? On serait tenté de dire oui. Si c’est le cas l’ensemble des peuples de l’UE doit revendiquer la propriété et le contrôle de la politique de la BCE. Si une certaine souveraineté n’existe pas à l’échelle européenne, elle engendre l’idée d’une souveraineté élargie à l’échelle mondiale. Que sont les marchés financiers internationaux ? Derrière le marché, les oligarchies utilisent les banques. Nous sommes confrontés à une captation des richesses nationales par quelques individus se cachant derrière des entités sociales. 31 000 milliards à saisir ! F.

pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens / 1B Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir 1. Le lundi 2 janvier 2006 à 19:08, par Thierry Il faut rendre à la democratie sa représentativité. Je crois que c'est LE gros problème de ce début de siècle. Mais il est vrai que créer un organe constituant séparé, au même titre que les pouvoirs, des pouvoirs... redorerait le blason de la république. 2. seulement 2 commnentaires sur ce sujet?! 3. « L'assemblée Constituante ne doit donc comporter aucun parlementaire ou ministre, actuel ou prochain, parmi ses membres ayant droit de vote. » Si j’ai tout compris, être membre de l’Assemblée constituante devrait rendre inéligible à vie ! 4. Bonjour Jean-Louis. C'est vrai, et cette interpellante remarque vaut aussi pour la limitation du renouvellement des mandats : ça paraît dommage de renvoyer chez lui définitivement un élu qui a été méritant. C'est la posture démocratique contre la posture aristocratique. Amicalement. PS : je m'en veux parce que ça fait cinq paragraphes hors sujet (par rapport au point traité par le billet)... 5. 6. Bon... 7.

La thorie du tout: [Billet] Trait MES : Signature de la version dfinitive ! Ce traité (5) devrait entrer en vigueur en Juillet 2012, soit un an avant la date prévue initialement. De plus, certaines modalités devront être discutées lors du Conseil du 1er Mars 2012. A en lire la "factsheet" (6), il y a 6 changements majeurs depuis la première version ... 1) L'adaptation aux dernières "technologies" On se retrouvait à l'origine dans une situation "bizarre" avec un MES qui devait prendre le relais d'un FESF finalement beaucoup plus efficace que lui. La raison était simple : le FESF était doté d'outils plus variés et plus efficaces et ingénieux que le MES. Ainsi, la nouvelle version du traité inclue : On a donc dépoussiéré la version initiale pour la rendre finalement aussi opérationnelle sinon plus que le FESF. 2) Des meilleures conditions d'assistance Par opposition à la version initiale, la version définitive ne contient plus d'annexes dans lesquelles sont pré-définies les structures des prêts (les prix qu'on accord aux Etat à qui le MES prête de l'argent). Notes :

Related: