background preloader

Ruwen Ogien pour La « marchandisation du corps humain

Ruwen Ogien pour La « marchandisation du corps humain
Il serait absurde de nier l’importance, dans notre société, de l’idée que les produits et les éléments du corps humain ne sont pas des « marchandises », des choses qu’on peut vendre ou acheter. C’est cette idée que le principe de non commercialisation du corps humain est censé exprimer. Une bonne partie des lois bioéthiques reposent sur ce principe. D’après elles, les éléments et produits du corps humain (reins, lobe de foie, sang, sperme, ovocytes, moelle osseuse, etc.) peuvent être donnés à certaines conditions, mais ne peuvent pas faire l’objet d’une transaction à caractère commercial [1]. Toute la question est de savoir pourquoi cette idée et ce principe occupent une telle place dans nos jugements moraux et légaux. Est-ce pour des raisons éthiques profondes, éternelles, universelles, comme le respect dû à la personne humaine et au corps qui la représente ? À mon avis, la deuxième réponse est la bonne. Que signifie « marchandisation » ? Autre chose. Réponses socio-historiques Related:  La toile de Sophia - Peut-on se vendre sur internet ?Le marché

dystopie Ruwen Ogien : “On peut faire appel à une mère porteuse sans nier son humanité" Trois jours avant le rassemblement de la Manif pour tous le dimanche 5 octobre, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré que la gestation pour autrui (GPA) resterait interdite en France. L’ancien candidat aux primaires socialistes, qui affirmait en 2011 être favorable à cette pratique dite des “mères porteuses”, semble donc avoir retourné sa veste. Rejoignant les slogans de la Manif pour tous, il qualifie ce processus médical de “commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes”. Pensez-vous que, concernant la GPA, on peut parler de “commercialisation” et de “marchandisation”, comme l’a fait Manuel Valls? (Kristiina Hauhtonen) Ruwen Ogien – Tous ceux qui s’intéressent au débat public savent qu’il existe des notions contagieuses qui, loin d’éclairer le débat, contribuent à le rendre impossible. “Les opposants à la gestation pour autrui jouent sur les deux sens du mot marchandisation” Garantir un consentement libre et éclairé n’est jamais facile.

1) Un étudiant endetté vend son nom sur Ebay pour 75.000 $ Recevez nos newsletters : Un étudiant américain en droit n’a pas pu emprunter de quoi payer sa deuxième année. Sans diplôme, il a décidé de vendre son nom au plus offrant pour se débarrasser de sa dette et alerter les pouvoirs publics. «Je suis un ancien élève en droit, qui vend aux enchères son nom pour payer ses dettes», explique Jason Madsen, un étudiant américain, à la première ligne de son annonce sur Ebay .En première année de droit il a emprunté pour payer sa scolarité, mais aujourd’hui la banque lui refuse un prêt pour sa deuxième année. «Le supermarché de bob.com» «Je suis Jason Madsen et je changerai légalement de nom pendant deux ans. Le jeune homme avait emprunté pas moins de 55.000 euros pour payer ses frais de scolarité, son loyer et ses manuels scolaires à l’Université Charlotte en Caroline du Nord. Un étudiant sur six ne peut pas rembourser Les prêts accordés par le gouvernement américain, les GradPlus, sont spécifiquement dédiés aux étudiants.

Changer l'Europe ! - Un "Jobs Act" à la française violerait le droit du travail sans créer d'emplois - Libération.fr Il est tentant de se prévaloir d’un taux de chômage record (près de 3,5 millions de chômeurs auxquels on peut ajouter 2,4 millions d’autres demandeurs d’emploi) pour faire passer des réformes rétrogrades pour de bonnes solutions. Le président du Medef, Pierre Gattaz, s’empressant d’imputer le chômage à un marché du travail trop rigide, propose de flexibiliser davantage le contrat de travail. Les prétendants à l’emploi devraient donc renoncer à leur droit de contester un licenciement futur, accepter une fin de contrat automatique à l’issue d’un chantier, d’une perte de marché, ou quand les carnets de commandes de l’entreprise se désemplissent. Quitte à ce que cette proposition exige que la France dénonce la convention N°158 de l’Organisation internationale du travail (OIT) interdisant tout licenciement sans motif valable et précis. Un salarié contrôle un pneu de camion dans l’usine Michelin de Joué-lès-Tours, le 18 décembre 2014. Des propositions rétrogrades et saugrenues.

marchandisation Ruwen Ogien - La liberté de l'esprit Ruwen Ogien : "Les anti-mariage gay entretiennent une panique morale"Le Point.fr - Publié le 13/01/2013 à 10:10 - Modifié le 13/01/2013 à 10:19Contre les préoccupations éthiques des détracteurs de la loi, le philosophe défend la permissivité totale de l’individu. Entretien. Derrière la question "Deux êtres de même sexe peuvent-ils se marier ?", le philosophe Ruwen Ogien ne voit qu’une chose : la liberté individuelle, qui, tant qu’elle ne nuit pas à autrui, ne doit sous aucun prétexte être entravée. À gauche comme à droite, la pensée de ce "trublion cohérent", comme l’appelle Roger-Pol Droit, dérange. Scandalise. Le Point.fr : Quels sont les arguments que vous entendez le plus souvent dans la bouche des détracteurs du mariage gay ? Ruwen Ogien : Je ne dirais pas qu’ils proposent tous des arguments authentiques, logiques ou scientifiquement fondés. Que pensez-vous de ces deux arguments ? Reste la notion d’intérêt de l’enfant, qui est de plus en plus souvent mise en avant...

1) Vol d'identité : voilà comment fonctionne la vente de vos données personnelles sur le marché noir du Web et voilà combien elles valent Le 9 juillet dernier, le gouvernement américain annonçait que des hackers avaient piraté les entrailles des pouvoirs publics et que les données personnelles de 19 millions d'Américains avaient été dérobées. Plus tard, le site de rencontres extraconjugales Ashley Madison était piraté et 37 millions d'identités menacées d'être révélées. Aujourd'hui, l'expansion de la cybercrimininalité n'a d'égale que la sophistication de sa méthodologie. Ainsi, s'il est désormais possible d'acheter des armes, de la drogue ou de faire appel à un tueur à gage en toute impunité sur le Dark web, il est également possible de vendre des données personnelles volées, soit des identités. Des spécialistes de la sécurité informatique ont parcouru les abîmes d'Internet, là où Google et Yahoo n'ont pas leur place, là où une économie souterraine s'est formée et ont étudié les tendances de ces marchés frauduleux. Quand votre identité ne vaut rien : devenez un autre pour 19 euros Intéressé par cet auteur ? Je m'abonne

Grandeur et misère de l’État social - Grandeur et misère de l’État social 1Monsieur le Premier Ministre, Monsieur l’Administrateur, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, 2De 1612 à 1919, le droit n’a cessé d’être enseigné au Collège de France. Après une interruption de soixante-dix ans, cet enseignement a repris avec la chaire de Droit international, occupée par René-Jean Dupuy, puis celle que Mireille Delmas-Marty a consacrée aux Études juridiques comparatives et à l’internationalisation du droit. 3Ainsi que François Ewald l’a montré de façon convaincante, l’État social est né, à la charnière des xixe-xxe siècle, avec l’adoption dans tous les pays occidentaux d’un nouveau régime de responsabilité des accidents du travail. 4Cette remarque en dit long sur la lucidité de Kafka quant aux limites des assurances sociales naissantes. 5Que l’injustice soit le ferment de la violence, voilà qui est facile à admettre. 7Une métaphore ancienne représente la Justice comme la mère des lois. 11Commençons donc par cette grandeur.

Note de lecture Au bazar du vivant : biologie, médecine, bioéthique sous la coupe libérale Jacques Testart, Christian Godin Ce livre reprend une discussion sur la médecine et la biologie a eu lieu lors d’un débat sur "Des hommes probables", en novembre 1999, à Lille. La préface annonce l’enjeu d’emblée : des solutions imaginaires créent des phénomènes monstrueux. On apprend plus tard que Jacques Testart a d’abord été chercheur en biotechnologie animale, avant de s’orienter vers la médecine suite à une prise de conscience de l’absurdité de son travail. Jacques Testart est connu pour ses travaux sur le bébé-éprouvette et la procréation médicalement assistée. L’auteur pense qu’il faut arrêter de sacraliser la recherche. Deux révolutions sont à la base de ce phénomène : – la première est opérée par la biologie moléculaire, avec la découverte des gènes et de l’ADN ; – la seconde concerne la diffusion de l’informatique bon marché dans les laboratoires. La conjugaison de ces deux facteurs a permis le développement de la génétique. Les auteurs prennent l’exemple du virus du Sida. Références :

Livres - Philosophie. L'étrange et passionnante invitation de Ruwen Ogien / Propos recueillis par Hervé Corre / On imagine volontiers en garçon espiègle et malicieux. Le philosophe aime à sauter dans les flaques. Retrouvez ici l'intégralité de l'entretien accordé par Ruwen Ogien au Télégramme Vous désossez la morale pour n'en garder que quelques principes qui peuvent être ramassés en une seule formule. Pour délester la barque de la morale, vous jetez à l'eau cette notion de dignité, argument "tarte à la crème" utilisé pour défendre une chose et son contraire...Dans le débat public d’aujourd’hui, la notion de dignité est en effet source de confusions et non de clarté. La mise au régime continue. Revenons à votre éthique minimale.

2) Il vend son identité numérique pour 20.000€ sur Ebay « Comment faire lorsqu’on veut suivre des études ambitieuses alors qu’on a déjà un prêt à la banque ? » Cette question, Kévin se l’est sans doute posé un million de fois et il n’est sans doute pas le seul. Quoi qu’on en dise, certains cursus supérieurs sont particulièrement coûteux, et difficilement accessibles pour le commun des mortels. Tout se vend sur la toile. Vendre son identité numérique sur Ebay, ça peut rapporter gros. En toute franchise, lorsque mes yeux se sont posés sur le tweet de Kévin, au début, j’ai cru à un simple canular. Cette dernière est plutôt claire : Salut moi c’est Kévin Brouillaud, j’ai 22 ans, je termine bientôt mon DU Mode Luxe et Arts de Vivre à Paris. Pas mal, non ? En ce qui me concerne, Kévin, je n’ai malheureusement pas les moyens mais sache tout de même que le web est justement l’un des rares secteurs où on peut réussir sans avoir fait d’études particulières.

Related: