background preloader

REGARD SUR L'EST

REGARD SUR L'EST
Related:  Pollution Air RussieURSS Russie

Russie: l'environnement encore à la merci de l'économie «Pour vivre plus longtemps, respirez moins.»[1] Lors de l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, la Russie a hérité d’une situation environnementale catastrophique. Des études scientifiques menées depuis les années 1990 ont montré qu’environ 100 millions de Russes, vivant dans 200 grandes villes (de plus de 100.000 habitants), respirent un air dont le niveau de pollution excède les normes de qualité nationales. Plus de 90 villes présentent une concentration annuelle de dioxyde d’azote supérieure aux normes fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les régions les plus polluées sont les villes de Moscou, Tcheliabinsk dans l’Oural, Norilsk, siège du premier producteur mondial de nickel en Sibérie septentrionale et la région de Kemerovo en Sibérie méridionale. En outre, les trois quarts des lacs et des fleuves ont une eau impropre à la consommation, car les systèmes de traitement des eaux usées sont défectueux ou inexistants. Une prise de conscience récente [1] Dr.

Boris Koustodiev Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Boris Mikhaïlovitch Koustodiev (en russe : Борис Михайлович Кустодиев) ( – ) est un peintre russe et décorateur de scènes de théâtre. Biographie[modifier | modifier le code] Entre 1893 et 1896, Koustodiev étudie dans un séminaire de théologie et prend des leçons d'art privées avec Pavel Vlassov, élève de Vassili Perov. Il est ensuite assistant à l'atelier d'Ilya Repine à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg de 1896 à 1903. « J'ai beaucoup d'espoir pour Koustodiev. » écrira Repine. « C'est un artiste talentueux et un homme pensif et sérieux, avec un grand amour pour l'art ; il fait de soigneuses études de la nature... » Quand Repine fut chargé par le gouvernement russe d'exécuter son œuvre la plus grandiose, une toile de 400 × 877 cm représentant la Session protocolaire du Conseil d'État pour marquer son centenaire le 7 mai 1901, il demande à Koustodiev d'être son assistant. La femme du marchand (1918).

The Moscow Times | Russia's only daily English-language newspaper VOSTOK « Géopolitique de l'espace post-soviétique Pollution de l’air en milieu urbain : une campagne de mesures démarre en Ile-de-France Pour la première fois en Europe, une vaste campagne de mesures de la pollution particulaire urbaine vient d’être lancée. Elle devrait permettre une meilleure gestion de la qualité de l’air. Compte tenu de la variété et de l’innovation des moyens utilisés, la campagne de mesures de la pollution de l’air en milieu urbain lancée, au mois de juillet dernier en Ile-de-France, est une première. « C’est la plus vaste jamais réalisée en Europe », précise le scientifique Matthias Beekmann, modélisateur de la pollution atmosphérique au laboratoire universitaire des systèmes atmosphériques (LISA). Objectifs ? Caractériser la pollution particulaire (concentration, composition chimique, propriétés optiques, propriétés physiques comme la volatilité…) et ses précurseurs gazeux. « La pollution particulaire correspond à de petits grains de poussières suspendus dans l’air, explique Matthias Beekmann. Delphine Barrais Sites Internet Institut national des Sciences de l’univers : www.insu.cnrs.fr

Transcription du russe en français Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Transcription conventionnelle du russe en français[modifier | modifier le code] La transcription du russe en français est une transcription phonétique lettre à lettre, donnant pour chaque caractère russe un équivalent en français (à l'exception notamment du signe mou ь). Il existe cependant des noms transcrits et popularisés avant que la norme actuelle soit fixée[1]. Depuis que la Russie a adopté, au milieu des années 1990, la transcription des noms russes sur les passeports selon la phonétique anglaise en remplacement de la phonétique française (traditionnelle depuis l'époque tsariste), il est de coutume d'adopter dans les médias francophones cette forme anglaise (c'est généralement le cas des sportifs, par exemple : la joueuse de tennis Svetlana Kuznetsova au lieu de Svetlana Kouznetsova[3]). Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code]

Actualité à la Une Alexandre Nevski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexandre Nevski (en russe : Александр Ярославич Невский, Alexandre Iaroslavitch Nevski, écouter), né le à Pereslavl-Zalesski, et mort le à Gorodets est un héros national russe, célèbre pour ses victoires militaires. Il est aussi un saint de l'Église orthodoxe et plusieurs cathédrales orthodoxes portent son nom. Il est fêté le 23 novembre et le 30 août (translation de ses reliques à Saint-Pétersbourg)[1],[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Il est surtout célèbre pour deux victoires militaires essentielles dans l'histoire de la Russie, la première contre les Suédois à la bataille de la Neva le et la seconde à la bataille du lac Peïpous sur les glaces du lac éponyme en avril 1242 contre les chevaliers de l'Ordre Teutonique, installés dans la région depuis 1237, et qui venaient d'intégrer l'ordre des chevaliers Porte-Glaive. La première de ces victoires lui valut son surnom de Nevski (« de la Neva »).

La qualité de l’air et la santé L’air moscovite est plus propre que le parisien. L’OMS a étudié pour la première fois la concentration des substances nocives dans l’atmosphère de 1100 villes du monde. Les villes iraniennes, indiennes, pakistanaises ainsi que la capitale de la Mongolie détiennent le leadership d’après la pollution de l’air. Les substances nocives dépassent de 20 fois le taux admissible. La pollution de l’air dans les villes est parmi les problèmes écologiques sérieux de notre temps. Les indices relativement bas sont enregistrés à Washington et à Tokyo : respectivement 18 et 23 microgrammes par mètre cube. Il existe des villes leaders d’après la qualité de l’air. Selon les écologistes, si les Moscovites renonçaient aux véhicules ne fut-ce que pour une journée, quelque 3 mille tonnes de substances nocives n’auraient pas été déversées dans l’atmosphère.

Cinéma russe et soviétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cinéma russe et soviétique fut pendant longtemps un des plus importants du cinéma européen. Il a connu une importante crise durant les années 1990 et compte, depuis le milieu des années 2000, de nouveau parmi les cinématographies européennes les plus prolifiques. La phrase de Lénine, « le cinéma est pour nous, de tous les arts, le plus important », a fait le tour du monde. Le cinéma soviétique a donné lieu à diverses interprétations qui se sont focalisées soit sur « le cinéma comme œuvre d'art », « le cinéma comme propagande » ou « le cinéma comme objet de spectacle ». Période tsariste[modifier | modifier le code] En 1910, Ladislas Starevitch réalise le premier film d'animation russe : Lucanus Cervus, tourné avec des insectes naturalisés. Période soviétique[modifier | modifier le code] 1917-1929 : hétéroclite, bouillonnant et avant-gardiste[modifier | modifier le code] Soixantième anniversaire du cinéma soviétique.

Echos de Russie En sortant du métro, place de l'Indépendance,à Kiev,on ne peut pas se tromper. Un panneau indicateur a été installé en haut des marchés : information, générales, toilettes, hébergement ... Tout à droite, la queue se forme devant un stand où l'on sert le thé fumant dans des gobelets en plastique. Plus que jamais, Maïdan, « ce cœur vibrant de l'Europe », comme l'a défini samedi l'ancien Premier ministre polonais et ex président du parlement européen, Jerzy Buzek, ressemble à un village révolutionnaire en miniature, avec ses maisons en toiles et ses querelles de clochers. Chaque soir, aux alentours de 19 heures, les trois principaux représentants de l'opposition, Valéri Klischko (Oudar), Arseni Iatseniouk (parti de Timochenko), et Oleh Tiahnibok (Svoboda, nationaliste), se succèdent au micro, chacun veillant à ne pas tirer la couverture à soi au détriment des deux autres. Il y a cinq jours, la place Maïdan, était quasiment vide, à l'exception de son terre-plein central.

Moscou lance un nouveau sous-marin nucléaire lanceur d’engins Cette brève a également été publiée sur le site de la revue Regard sur l’Est. Sources : RIANovosti, Krasnaïa Zvezda, Voenno-promychlennyi kourrier, Nezavissimaïa Gazeta, Red Stars.org, Oroujie Rossii Le Youri Dolgorouki lors de sa cérémonie de lancement en 2007 Le 30 novembre 2010, à Severodvinsk (région de Mourmansk), la Russie a mis à l’eau son deuxième sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) construit depuis la chute de l’Union soviétique. Le Premier ministre Vladimir Poutine, qui a qualifié ces nouveaux bâtiments de «projet grandiose», envisagea dès 2007 de disposer de 8 Boreï d’ici 2015. Pour l’ancien chef d’état-major de la Marine russe Vladimir Masorine, ces bâtiments garantiront l’intégrité de la Fédération tout en étant le fer de lance de l’influence russe sur «l’océan mondial». Or, au-delà des discours, le projet 955 a déjà subi des retards inopportuns.

Riourik Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Riourik (en russe et en ukrainien : Рюрик, en vieux russe : Рю́рикъ et en vieux norrois : Rørik), parfois également appelé Riurik, Rurik ou encore Rourik (ce qui signifie Rodrigue), est un prince varègue du Rus' de Kiev (né aux environs de 830 et mort en 879), premier prince de Novgorod et fondateur de la dynastie riourikide (qui régnera sur la Rus' de Kiev jusqu'en 1240), qui lui, régna de 864 à 879. Une origine incertaine[modifier | modifier le code] Il existe plusieurs théories concernant l'origine de ce personnage. La théorie danoise[modifier | modifier le code] L'un des hommes qui ait pu être le Riourik, prince de Novgorod, est Riourik de Jutland, également appelé Riourik de Frise. La théorie suédoise[modifier | modifier le code] La théorie suédoise lie Riourik de Novgorod au danois Erik Emudarsson, roi de Uppsala en Suède. La théorie prusso-balte[modifier | modifier le code] La théorie finnoise-slave[modifier | modifier le code]

Related:  INFOS