background preloader

Japon

Japon
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. État du Japon 日本国 Nippon-koku ou Nihon-koku (ja) Le Japon, en forme longue l'État du Japon, en japonais Nippon ou Nihon (日本, Nippon ou Nihon?) et Nippon-koku ou Nihon-koku (日本国, Nippon-koku ou Nihon-koku?) respectivement, est un pays insulaire de l’Asie de l’Est. Le Japon forme, depuis 1945, un archipel de 6 852 îles de plus de 100 m2, dont les quatre plus grandes sont Honshū, Hokkaidō, Kyūshū et Shikoku, représentant à elles seules 95 % de la superficie terrestre du pays. Les recherches archéologiques démontrent que le Japon était peuplé dès la période du Paléolithique supérieur. Étymologie[modifier | modifier le code] En japonais, « Japon » (日本) se dit Nihon ou Nippon, et éventuellement dans les documents administratifs Nipponkoku (日本国, Nipponkoku?) Yamato (大和, Yamato?) Histoire[modifier | modifier le code] En seulement quelques années, les contacts intensifs avec l’Occident transformèrent profondément la société japonaise.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Japon

Related:  faro95Japon

Culture japonaise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une danseuse exécutant une danse traditionnelle La culture japonaise a subi un apport considérable des cultures chinoise et coréenne, avant de connaître une longue période d'isolement par rapport au monde extérieur (sakoku) sous le shogunat Tokugawa jusqu’à l'arrivée des « bateaux noirs » et l'ère Meiji. Ceci aura pour résultat une culture très différenciée des autres cultures asiatiques et dont l'écho résonne encore dans le Japon contemporain.

Portail:Japon Hayao Miyazaki (駿 宮崎, Miyazaki Hayao?), né le à Tôkyô, est un réalisateur japonais d’anime et cofondateur du Studio Ghibli. Presque inconnu en Occident en dehors des cercles d’amateurs d’anime et de manga jusqu’à la sortie internationale de Princesse Mononoké en 1999, ses films rencontrent aujourd’hui un grand succès partout dans le monde et surtout au Japon où certains ont battu des records d’affluence. Il explore souvent les mêmes thèmes centraux, la relation de l’humanité avec la nature, l’écologie et la technologie, ainsi que la difficulté de rester pacifiste dans un monde en guerre. Les protagonistes de ses films sont le plus souvent de jeunes filles ou femmes fortes et indépendantes, et les « méchants » ont des qualités positives qui les rendent moralement ambigus. Ses œuvres sont tout aussi accessibles aux enfants qu’aux adultes.

L’influence de l’estampe japonaise sur la peinture de la fin du XIXe siècle Claude Monet – Impression, soleil levant Soleils rouges Le fait est connu : après avoir assisté au salon de 1874, un critique d’art reprit ironiquement le titre d’une des cinq toiles de Monet, “Impression, soleil levant”, pour le retourner contre les audaces de la nouvelle école désormais baptisée Impressionniste. S’ils étaient attardés à méditer le titre dans son entier, les tenants de l’académisme auraient peut-être mieux compris l’ambition du mouvement. En effet, le soleil rouge que Monet fait se lever dans le ciel brumeux du port du Havre n’est-il pas une forme d’allusion à celui qui estampille le drapeau japonais ? Ce qui est certain en tout cas, c’est que les lumières de l’art japonais ont infusé toute la peinture européenne du dernier quart du XIXe siècle. Ecoutons Pissarro renchérir encore : “ Ces artistes japonais me confirment dans notre parti pris visuel ”…

Shintoïsme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le shintoïsme (/ʃintɔism/) ou shinto (神道, shintō?, littéralement « la voie des dieux » ou « la voie du divin ») est une religion. Cinéma japonais Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cinéma japonais a une histoire qui date des débuts du cinéma à la fin du XIXe siècle. C'est actuellement le troisième cinéma mondial pour le nombre de films produits. Histoire du cinéma japonais[modifier | modifier le code] Les débuts[modifier | modifier le code] Les débuts du cinéma japonais remontent à la fin du XIXe siècle, lorsque le cinématographe des frères Lumière fut présenté à Ōsaka par Gabriel Veyre et François-Constant Girel, en 1897[1]. Bouddhisme au Japon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le bouddhisme au Japon (仏教, bukkyō?) a été importé de Chine et de Corée à partir des Ve et VIe siècle ; il est donc fortement influencé des bouddhismes chinois et coréen, mais aussi par le shintoïsme, principale religion au Japon née plusieurs siècles auparavant. Son histoire peut être divisée en trois périodes, l'époque de Nara (jusqu'en 784), l'époque de Heian (794–1185) et la période post-Heian (à partir de 1185).

Renard à neuf queues Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le renard à neuf queues, ou kumiho (구미호, 九尾狐 en hanja), est une créature qui apparaît dans les contes oraux et les légendes de la Corée[1]. On le trouve également au Japon sous le nom de kyūbi no kitsune (九尾の狐, kyūbi no kitsune?, ou simplement kyūbi) et en Chine sous le nom de jiu wei hu (九尾狐)[2]. À la différence de ses formes « simples » (kitsune au Japon ou femme-renarde), qui sont parfois considérés comme des créatures bienveillantes, le renard à neuf queues est toujours décrit comme maléfique. Légende[modifier | modifier le code] Portail:Cuisine japonaise Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Plats Divers Boissons Ingrédients

Le Voyage de Chihiro Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Chihiro. Le Voyage de Chihiro Logo du film Portail:Japon Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lumière sur… [ modifier ] L'université de Hokkaidō (北海道大学, Hokkaidō daigaku?, couramment abrégée en Hokudai, 北大) est une université nationale du Japon. Elle a été fondée en 1876 comme collège d'agriculture de Sapporo, avant d'être élevée au rang d'université impériale du Japon en 1918. Elle appartient depuis 2004 à l'association des universités nationales du Japon.

Restauration de Meiji Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La restauration de Meiji (明治維新, Meiji Ishin?), aussi appelée révolution de Meiji ou renouvellement de Meiji, est la période de l'histoire du Japon correspondant au renversement du shogunat Tokugawa et au recouvrement des pouvoirs de l'Empereur. Sei Shõnagon : "Notes de chevet" Dans une traduction extrêmement élégante d'André Beaujard, nous présentons au lecteur français un des plus beaux livres de la littérature japonaise, les Notes de chevet de Sei Shônagon. Composées dans les premières années du XIe siècle, au moment de la plus haute splendeur de la civilisation de Heian, au moment où Kyôto s'appelait Heiankyô, c'est-à-dire «Capitale de la Paix», par une dame d'honneur, Sei Shônagon, attachée à la princesse Sadako, laquelle mourut en l'an 1000, les Notes de chevet appartiennent au genre sôshi, c'est-à-dire «écrits intimes». Avec Les heures oisives de Urabe Kenkô et les Notes de ma cabane de moine de Kamo no Chômei, les Notes de chevet de Sei Shônagon proposent, sous forme de tableaux, de portraits, d'historiettes, de récits, une illustration du Japon sous les Fujiwara. Avec l'auteur du Roman de Genji, Noble Dame Murasaki, Sei Shônagon est une des plus illustres parmi les grands écrivains féminins du Japon.

Related: