background preloader

Cultures sur butte

Cultures sur butte
Cultures sur butte Témoignages : Mes cultures en butte Voilà 6 ans que je pratique la culture en butte et je peux, après expérience, la conseiller à tous les jardiniers. Elle permet non seulement d'accroitre la surface cultivable - de près de 30% l'année de l'installation - grâce au monticule en forme de dôme, mais elle a de nombreux autres avantages. Elle permet tout d'abord d'utiliser tous les matériaux qui nous tombent sous la main tels que des fagots issus de la taille des arbres fruitiers, de l'herbe fauchée, de la paille, des feuilles mortes, du carton, du papier, des sacs, des trognons, etc. Comment réaliser une butte ? Pour couvrir les buttes, il faut se procurer de la bonne terre à ajouter à la terre extraite pour arriver à une couche d'au moins 25 cm d'épaisseur. Au fond du fossé, on empile les matériaux les plus gros : les grosses branches provenant de la taille des arbres fruitiers. Une butte en paille : Nous pratiquons bien sûr des cultures associées sur les buttes.

http://ajamavat.free.fr/Joomla_1.5.9/images/phocagallery/photo-articles/BUTTES/cultures_sur_butte.htm

Related:  Culture sur butteButtes autofertilesCulture en lasagnes, buttes autofertiles, compostage de surfaceculture sur buttesExpériences et témoignages (permaculture)

Voir le sujet - orientation des buttes Ben oui c'est vrai ça si on doit commencer à se justifier de ses questions bon ne vous disputez pas pour moi pourquoi les buttesPermaculture ne veut pas dire buttes mais apparemment c'est quand même souvent utilisé, donc je m'y intéresse.J'ai quand même un sol assez lourd et qui sèche vite si il fait sec une semaine. Ce à quoi je peux pallier sans buttes par du paillage. Culture sur tumulus ou sur butte : je me lance ! Cet article fait l’objet d’un festival d’articles consacré à la Gestion de l’Eau au Jardin Bio et que j’organise sur mon Blog du Jardinier Bio. Les articles publiés seront réunis dans un e-book. Vous trouverez tous les renseignements directement en cliquant ici. Références : R. Steiner (bio-dynamique), Fukuoka, et des tonnes de blogs de gens passionnés.

Graine de flibuste Cela fait quelques années que je me suis attaqué progressivement à mettre en buttes mon potager, et depuis déjà plus d’un an, la totalité de celui-ci est mis en buttes. Et je ne m’aperçois que maintenant que je n’ai jamais pris le temps de rédiger un article sur les avantages d’une butte comparé à un potager à plat. Il était grand temps que ce soit chose faite. Car les avantages d’une butte sont nombreux, et s’il y a bien une chose que je ne regrette pas, c’est d’avoir expérimenté cela, d’avoir pris le temps de butter progressivement à la main tout mon jardin.

La culture sur buttes (fiche technique) Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat. Mais les deux ont des points communs, notamment l’utilisation des buttes, la création d’un écosystème complet, l’amélioration du sol.

… des expériences Tomates en cage, sans taille Selon la méthode explicitée dans Sos tomates battues. Les plants ne sont jamais taillés (*sauf maladie), on laisse tous les gourmands. Double-bêchage pour buttes autofertiles Ils ont mis du temps à me convaincre. Je veux par­ler des par­ti­sans de la bioin­ten­sive ou des jar­di­niers sy­ner­gé­tiques, au pre­mier rang des­quels les jar­di­niers du Sens de l’Humus. Je veux par­ler des buttes en double-bêchage. Culture sur billons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Description[modifier | modifier le code] Elle consiste à cultiver en rangées de petites buttes d’environ 15-20 centimètres de hauteur (6-8 pouces), préparées la saison précédente.

Culture sur Butte - Au nom de la Rose Illustration : En mélange : poivron, carotte, basilic, laitue, radis, poireau, œillet d'Inde, tomate, chou pommé, luzerne. Allées de circulation semées de trèfle nain Rassemblée de façon à former une butte, la terre se réchauffe plus rapidement et « ressuie » mieux : l’eau est plus rapidement drainée. Il est confortable de se pencher sur un sol un peu moins bas.

Culture sur buttes Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La culture sur buttes est une technique de jardinage consistant à cultiver (semer et repiquer) sur des bandes de terre surélevées, les buttes, tandis que les couloirs entre ces dernières sont uniquement consacrés aux déplacements du jardinier. Cette technique, qui supprime généralement les opérations de travail du sol, vise à obtenir des rendements satisfaisants tout en garantissant la restauration et le maintien dans le temps de la fertilité du sol. Cette technique de jardinage a notamment été développée en permaculture et en micro-agriculture biointensive . Début de culture en butte dans un jardin collectif

[11] Depuis la jungle au fond de l'Aude... Bonjour à tous Merci de nous accueillir dans votre communauté de jardiniers aguerris (première inscription sur un forum également, on tâtonne) Voila un an maintenant que nous expérimentons le jardin sur buttes après une belle rencontre avec Philip Forrer (en hors saison, ce qui nous a permis de mieux voir les bases): Les résultats sont tout à fait concluants et nous avons pu faire pas mal de bocaux pour cet hiver avec peu de surface utilisée (~300m²). Nous appliquons également la méthode du BRF sur les buttes avec un petit broyeur. Nous avions déjà un potager labouré depuis de longues années (terre assez argileuse) où les plantes étaient associées entre elles et avec des fleurs et où nous suivions certains principes de Maria Thun.

Culture de la terre en synergie :le jardin d'Emilia Hazelip : Aux techniques sans travail du sol - Page 2 Par ailleurs, avec les pratiques de sol vivant (toujours des racines dans le sol, travail du sol réduit, sol couvert), à terme la porosité du sol du sol augmente (galeries de vers de terre), donc l'aération aussi et le réchauffement s'améliore. Bouhou Et dans une terre qui se réchauffe trop vite, j'enlève les pierres et les racines alors ? Je plaisante bien entendu

Related: