background preloader

Le Marché des Boissons Rafraichissantes

Le Marché des Boissons Rafraichissantes
Dominique Reiniche BFM - Good Morning Business - 03/04/2013 Stéphane Soumier Dominique Reiniche est avec nous. Présidente Europe de The Coca-Cola Company. C'est comme ça qu'on dit ? Stéphane Soumier … Il faut que je dise un mot. … Le magazine Fortune vous considère comme une des 50 femmes d'affaires les plus puissantes du monde aujourd'hui, Madame Reiniche. Dominique Reiniche Oui, ils parlent d'influence. … Moi, je le prends comme un compliment pour l'entreprise aussi que je représente et toutes les équipes. Stéphane Soumier Je trouve ahurissant que la France entière ne le sache pas. … Non, mais sérieusement, on parlait de la façon dont on regarde l'entreprise, dont on finance l'entreprise. … C'est à peu près 15 milliards et demi d'euros, c'est ça ? Dominique Reiniche Oui, pour l'heure et pour l'ensemble de l'Europe. Stéphane Soumier140 marques, cette diversité du groupe Coca-Cola, je ne l'imaginais pas, Madame Reiniche. Stéphane Soumier 1919, Coca-Cola ! Stéphane Soumier Dernier point. Related:  Etude de marchéEnvironnement de Lorina

La création d'une start-up Les echecs largement médiatisé des start-up qui se sont lancées trop tôt sur la vague de la nouvelle économie cachent la réalité des nombreuses entreprises qui se lancent sur une idée et un financement conséquent pour arriver à leur but qui est d'entrer en bourse ou d'être racheté par un grand groupe industriel. Les clefs d'une création de start-up Créer une start-up est un véritable défi. Il s'agit de monter un projet d'envergure pour convaincre des financiers importants. Les paramètres à prendre en compte se situent sur un autre échelle de valeur qu'une entreprise avec moins d'ambition. Le modèle économique : Le Business Plan d'une start-up est toujours très impressionant car très précis et complet, mais il répond à des questions simples : comment commercialiser le produit, combien cela va rapporter et dans combien de temps ? L'équipe : Le marketing : C'est la grande arme des start-up. Les partenariats : Il semble que la multiplicité de partenariats soit une valeur ajoutée aux start-up.

Entrez dans la tendance Retour l'Article | l'E-MAG L’année 2013 s’est révélée mouvementée pour l’univers des BRSA (boissons rafraîchissantes sans alcool), entre une météo défavorable et les répercussions de la taxe sodas. En effet, 2 ans après avoir été appliquée, cette loi a clairement rompu la dynamique de croissance du secteur, entraînant une baisse des volumes de 2,2%, tous segments confondus (Etude « Impact de la taxe sur les boissons rafraîchissantes » – instituts Symphony IRI et Kantar Worldpanel, 2013). La chaleur fait grimper les ventes et affole le marché L’été, les ventes de boissons sans alcool en terrasse grimpent sensiblement (au-dessus de 21°C, la consommation de sodas augmentent, source : Climpact 2012) et plus particulièrement les eaux gazeuses naturelles, les sirops et limonades, sans oublier les sodas et boissons aux fruits gazeuses. La BRSA en vogue se veut être légère et naturelle ! Une autre dimension est également recherchée, celle de la naturalité, combinée à la notion d’authenticité.

RIEME BOISSONS (MORTEAU) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 341945251 Surveillance de l'entreprise : Soyez alertés en exclusivité, gratuitement, par e-mail, lors de toute mise-à-jour d'informations sur la société RIEME BOISSONS. Vous recevrez à partir de maintenant, sur votre e-mail , toutes les alertes de surveillance pour la société RIEME BOISSONS. Vous recevrez à partir de maintenant, sur votre e-mail, toutes les alertes de surveillance pour la société RIEME BOISSONS. Merci pour votre inscription, nous vous enverrons les informations de mise à jour pour la société RIEME BOISSONS à l'adresse . A quelle adresse e-mail voulez-vous recevoir les alertes de surveillance ? Le format de l'adresse E-Mail est incorrect. Une erreur s'est produite, veuillez réessayer dans quelques instants. Un mail avec les informations de connexion a été envoyé a l'adresse Email enregistré mais non confirmé

Drinky.fr - Le blog des boissons Le casse-tête du nouvel étiquetage alimentaire - Emballage LSA a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés LSA.fr. Découvrez nos offres d’abonnement La révolution est en marche dans le monde alimentaire. Travail minutieux Objectif de Bruxelles : harmoniser, au niveau européen, les données nutritionnelles et informatives des produits avec un référentiel commun, et garantir plus de transparence et d’informations aux consommateurs. Les industriels en retard Si les multinationales œuvrent depuis 2011 à ce nouveau règlement, pour les PME et TPE, le travail n’est pas le même à fournir. Encore du flou Par ailleurs, les données sont plus facilement identifiables sur des produits emballés que sur le vrac et les rayons traiteur. De nouvelles contraintes Un gros travail de recensement des informations sur les produits. Le travail pour récolter les informations des produits n’est pas aussi simple pour les multinationales et les PME. Katia Merten-Lentz, avocate chez Fieldfisher

Composition nutritionnelle des fruits Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les valeurs sont données pour 100 grammes de denrées comestibles de l'alimentBase de calcul de la valeur calorique pour 1 gramme (1 kcal = 4,18 kJ) : Glucides : 4 kcal ou 17 kJProtéines : 4 kcal ou 17 kJLipides : 9 kcal ou 38 kJalcool éthylique : 7 kcal ou 29 kJ (non métabolisables !) (7kcal par g d'alcool mais 5,6 kcal par ml d'alcool !) Résidus de pesticides[modifier | modifier le code] Même à faible dose, les effets de trois fongicides (pyrimethanil (en), cyprodinil and fludioxonil) utilisés pour traiter le raisin ont mis en évidence que leur combinaison affecte les cellules du système nerveux humain[3] , [4]. Source[modifier | modifier le code] APRIFEL citée dans « Les fruits et leurs bienfaits » par Jean-Marie Polese publié aux éditions Aedis en 2006 (ISBN 978-2-84259-353-0). Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Entrez dans la tendance Retour Entrez dans la tendance Les Boissons Rafraîchissantes sans alcool (BRSA), haut en couleurs ! Avec une météo morose qui a pénalisé les ventes, les taxes sur les sodas, les tensions sur les prix des matières premières, les producteurs de Boissons Rafraîchissantes Sans Alcool (BRSA) qualifient l’année 2012 d’inédite, tant les difficultés ont été nombreuses. Pour cette année, ils cherchent donc à redonner des couleurs au marché à grands coups d’innovations, que ce soit en termes de packagings, de nouvelles recettes ou de campagnes publicitaires. Depuis la réforme Fillon, instaurée le 1er janvier 2012, visant à la création d’une taxe sur les boissons sucrées et « light » pour raison de santé publique, la catégorie a perdu les faveurs des clients. Il n’en fallait donc pas plus pour voir arriver de nouvelles recettes, moins sucrées et à base de stévia, un nouvel édulcorant 100% naturel et contenant 0% de calorie. Les fruits ont un succès fou ! L’emballage star, c’est la boîte !

Boissons énergisantes, sport et stress par l'ASEF Les boissons qui donnent des ailes suspectées On s’en doutait déjà, les boissons énergisantes - vous savez celles qui promettent de vous donner des ailes - ne seraient pas sans risque sur la santé…. C’est ce qu’a révélé cette semaine une étude menée par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire. Les scientifiques montrent que les principaux symptômes relevés suite à la consommation de ces boissons sont essentiellement psycho-comportementaux, neurologiques et cardio-vasculaires (sensations d’oppression ou de douleurs thoraciques, de la tachycardie, de l’hypertension et des troubles du rythme allant jusqu’à l’arrêt cardiaque). Ces sodas enrichis en diverses substances « excitantes » comme la caféine, la taurine ou encore le guarana, sont devenus très tendances. Le sport : plus efficace que les médicaments ? On vous a déjà dit de faire du sport pour garder la ligne, vous muscler, prévenir les maladies cardio-vasculaires ou encore pour booster votre mémoire. Le stress rend fou ?

Related: