background preloader

E-réputation : 3 outils pour savoir qui parle de nous sur Internet

E-réputation : 3 outils pour savoir qui parle de nous sur Internet
Chaque jour, de nombreuses informations viennent enrichir les sites Internet et les réseaux sociaux. Une partie d’entre elles nous concerne directement. Nos amis peuvent ajouter des photos ou des textes en nous mentionnant sur les médias sociaux et des internautes peuvent publier des informations parfois privées ou sensibles sur leurs sites Internet. Pour rester au courant des nouvelles données nous concernant, il existe plusieurs outils gratuits très pratiques de veille. Google Alertes C’est sans doute le service le plus populaire. Créer une alerte Google Il suffit de renseigner son nom, son prénom et quelques paramètres. Gérer les alertes Google Une fois créées, vous pouvez gérer vos alertes Google via une interface dédiée. Si vous n’utilisez pas de compte Google, pas de panique : vous pouvez créer les alertes que vous souhaitez, un gestionnaire dédié est disponible pour chaque email enregistré. Mention Créer une alerte Mention Visualiser les Mentions Alerti Créer une alerte sur Alerti Related:  outils de veilleSécurité sur Internet

Cultivez votre identité numérique : Guide pratique On n'a pas toujours le contrôle sur notre réputation numérique... Il vaut mieux bien s’en occuper au départ. Réalisé en avril 2009 par plusieurs partenaires autour de l'École de management de Lille, ce guide pratique montre comment affirmer sa présence dans Internet. La mémoire du web ne sélectionne pas différemment un port-folio de qualité professionnelle sur un site dédié que des photos de frasques d’étudiants sur Facebook; il sera possible de les retrouver aussi facilement l’un que les autres. Alors aussi bien gérer son image décemment au départ et laisser en privé ce qui devrait demeurer dans la sphère privée. Ce n’est pas tout. Présentée sous forme de e-book, la démarche proposée par le guide est systématique et systématisée. Contenu Niveau : Professionnel

Réduire son taux de rebond : comment s’y prendre ? | Web & SEO Je ne vais pas m’attarder sur ce qu’est le taux de rebond, je vais vous donner ici 20 conseils pour le diminuer et améliorer l’expérience utilisateur. Je ne vais pas trop rentrer dans les détails sur chaque point mais je vais essayer d’être le plus complet possible. <img class="alignright size-medium wp-image-342 colorbox-327" title="Une très bonne page 404 signée Axe-Net" alt="Une très bonne page 404 signée Axe-Net" src=" width="200" height="292" />Optimisez votre page 404 : lorsqu’un visiteur arrive sur une page d’erreur de votre site, ne la laissez pas vide et inutile. Proposez à votre visiteur de continuer ses recherches via un formulaire de recherche et faites un lien vers votre page d’accueil pour qu’il ne se sente pas perdu. Ne négligez pas tous ces points et cela ne pourra vous être que bénéfique. C’était un petit peu long mais nécessaire Maximilien Labadie

Guide juridique et responsabilités des blogueurs À l’occasion d’une décision majeure concernant l’extension du droit de la presse aux blogs, voici un petit guide rappelant les bases du statut juridique des blogs, et des responsabilités des blogueurs. Le genre d’article qui est susceptible d’être utile pour les internautes ayant l’habitude d’élever la voix, pour savoir quoi faire s’ils sont attaqués, s’ils sont dans leur bon droit, mais aussi pour savoir quelles sont les limites à ne pas franchir… Les formalités juridiques de base sont plutôt simples à respecter : - Tout blogueur doit déclarer son identité à son hébergeur ou à son fournisseur d’accès lorsque c’est ce dernier qui fournit l’hébergement. - Le nom du responsable du site doit être affiché. - Vous devez laisser la possibilité de publier gratuitement et sous 3 jours un droit de réponse (à compter de la date de réception de la demande) de toute personne (physique ou morale, cela inclue donc aussi les entreprises) mentionnée dans un article ou un commentaire.

Faire disparaître ses profils sociaux des moteurs de recherche Chercher son nom sur Google peut parfois être inquiétant : certains résultats ne permettent pas d’améliorer son identité numérique. On pense aux profils sur les médias sociaux, qui peuvent parfois nuire à votre e-réputation. Bien-sûr, l’indexation de ces profils peut aussi devenir un avantage. S’ils attestent de vos compétences et de votre sérieux, cela peut influencer un recruteur. Mais si vous souhaitez opter pour un usage plus personnel de certains réseaux, vous pouvez faire disparaître vos profils de Google et des autres moteurs de recherche. Désindexer son compte Facebook Facebook est sans doute le réseau social qu’on aime le moins voir dans les résultats de recherche Google. Twitter : désindexer ses tweets et son profil Sur Twitter, les choses sont un peu différentes. Google+ : faire disparaître son profil des résultats Comme la plupart des réseaux sociaux, Google+ propose un outil pour ne pas apparaître dans les résultats de recherche. Pinterest : désindexer ses photos et son profil

Manuel de formation sur la veille informationnelle Curation de contenus ? Simple recherche d’informations sur Internet ? Les deux peut-être (et même plus) ? Ou rien de tout cela ? Selon le chercheur et spécialiste en communication électronique pour le développement, Éric Bernard, il s’agit tout simplement d’« un processus régulier de recherche, de collecte, de stockage, d’analyse et de sélection pertinente d’informations récentes et utiles pour une fonction donnée au sein d’une organisation ». Netvibes, Diigo, Pearltrees, Scoop.it ! Vous disposez désormais de toutes les clés pour devenir un as de la veille informationnelle. Cas pratique : Fidal développe sa stratégie de communication sur les réseaux sociaux. Fidal est le premier réseau de cabinet d’avocats d’affaires en France avec plus de 1300 avocats. Le réseau accompagne les entreprises dans toutes leurs problématiques juridiques et fiscales. "Dans un contexte où l’image des entreprises sur internet est devenue une composante majeure de leur communication, Fidal a engagé une nouvelle forme d’échanges avec ses publics via l’ouverture d’un blog institutionnel et technique, la création de pages « Entreprise » sur Facebook, Linkedin, Viadeo, ainsi que des fils institutionnels sur Twitter" indique le service communication Fidal. Accompagné par l’agence de communication Corporate Burson Marsteller i&e, Fidal s’est donc mis au diapason de la nouvelle donne digitale et a lancé en 2012 un dispositif structuré sur les réseaux sociaux. L’objectif ? L’idée est donc d’être là où sont les clients effectifs et potentiels de Fidal, pour communiquer, mais aussi pour échanger (interactivité des réseaux sociaux oblige). Détails des actions...

Comment le web redéfinit la notion de vie privée Quelle conception de la vie privée les géants du web imposent-ils ? Antonio A. CASILLI : On a souvent tendance à considérer les entreprises du secteur du numérique comme de simples acteurs économiques et technologiques qui introduisent des innovations et qui, par leur créativité, apportent des solutions à des problèmes existants. Or, il se trouve qu’elles sont aussi porteuses d’un ensemble de normes. Quelles sont ces normes et pourquoi ont-elles un impact sur la vie privée, la privacy ? Antonio A. D’autres ont plutôt voulu esquisser une analyse historique. Comment la définition de la privacy a-t-elle évolué dans le temps ? Antonio A. Cette définition de droit à la vie privée comme « the right to be left alone » a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? Antonio A. Que signifie cette négociation collective ? Antonio A. Y a-t-il des dissonances au sein même de ces négociations collectives ? Antonio A. En quoi ces prises de position divergent-elles ? Antonio A. Antonio A. Antonio A.

13 trucs percutants pour voler de succès en succès La une d'Esquire sur le féminisme signée par Lois. Photo: Esquire BLOGUE. Découvrez mes précédents billets Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter Il faut croire que George Lois, aujourd'hui âgé de 71 ans, n'a pas fini de faire parler de lui. Voici une sélection de 13 de ses conseils… 1. «Travailler dur et bien, c'est aussi essentiel que respirer. «Faire du bon travail réchauffe le cœur et élève l'âme. 2. «L'historien et philosophe Thomas Carlyle a écrit : "Béni soit celui qui a trouvé sa tâche. 3. «En 1952, une semaine après mon retour de la guerre de Corée, je décroche chez CBS un poste de rêve comme maquettiste auprès d'un maître du graphisme, William Golden. «Tout au bout d'une vaste pièce, William Golden s'affaire au-dessus d'une table à dessin. «Je reviens vers miss Kerner et je lui demande : "Puis-je vous emprunter votre dictionnaire?"

Traiter ses photos pour les réseaux sociaux Pour faire suite à l’article, les réseaux sociaux et (vos) leurs photos, je propose ici de présenter quelques conseils de traitement à effectuer sur vos images avant de les poster. Que ce soit dans le cadre d’une utilisation privée ou professionnelle, les réseaux sociaux ont pris une place prépondérante dans notre vie numérique. On y trouve de plus en plus de photos qui bien souvent sont ajoutées sans qu’aucun traitement ne soit effectué sur celles ci et qui peuvent par la suite être partagées, récupérées voir ré-exploitées. Pourquoi traiter ses photos avant de les transférer sur un réseau social? Avant toute chose, demandez vous toujours, quel est l’intérêt de poster une photo avant de la publier. « Une image vaut mille mots « (Confucius) ou « une image vaut mille maux? êtes vous prêt à partager cette photo avec tout le monde? Pour tenter d’éviter que quelqu’un s’approprie votre photo, il existe quelques techniques à appliquer. 1)Redimensionner vos photos exemple de données Exif: Exemples:

[Expert] Quel impact business pour la gamification ? Par Bertrand Duperrin En deux phrases : on prête souvent à la gamification un impact positif sur le business car elle accroît la loyauté, favorise l’engagement etc. C’est une demi erreur : loyauté et engagement ne sont pas des bénéfices business mais des leviers, des moyens afin de les atteindre. Je lisais quelques choses sur le sujet il y a quelques jours et, à l’heure de la synthèse, il apparaît clairement que la proposition de valeur générique de la gamification en termes d’impact business se résume en trois points : fidélité, engagement et propension à tenir des discours allant dans le « bon sens » Excusez moi de jouer encore les rabat-joie mais il ne s’agit en rien d’impacts business. Ce sont des effets de la gamification qui impactent le business. La gamification : une affaire de bénéfices « softs » Sachant qu’on parle ici a priori du grand public, donc de la gamification s’adressant au client / internaute, l’impact à démontrer est bien connu : les ventes. Passer du bon sentiment au résultat concret

13 chartes d’utilisation des réseaux sociaux par des institutions et services publics De plus en plus d’institutions et de services publics se dotent de chartes pour l’utilisation des réseaux sociaux. Ces documents didactiques informent les fonctionnaires et les employés sur la responsabilité de leur prise de parole en ligne tout comme la capacité donnée aux usagers, publics cibles de composer des articles/statuts, commentaires, annotations, rediffusions de messages… Et aussi sur l’utilisation de médias comme les images, la vidéo dans ce contexte. Responsabilité, bienséance, capacité et habilitation de réponse ou non aux internautes et aux mobinautes interrogent tout comme les modalités d’une expression en ligne. A poser aussi et à réfléchir en amont : quel est l’objectif de la présence sur des réseaux sociaux numériques de l’institution pour quel projet ? Quels dialogues et échanges, réponses avec les mobinautes et internautes ? Les chartes d’utilisation définissent ainsi un cadre d’action et sont très utiles à réaliser et à publier. Licence :

Les diplômés de plus en plus recherchés À lire également :La formation continue pour combler les pénuries de diplômés Denise Proulx Argent Les établissements d'enseignement ont manqué de diplômés dans 41 programmes donnés au secondaire, au collégial et à l'université, pour répondre aux besoins du marché du travail en 2012. Ce sont principalement les secteurs reliés aux métiers culinaires, des soins de la santé et du génie qui connaissent une importante pénurie de diplômés indique le 5e rapport de recherche sur les Carrières d'avenir, réalisé par le magazine Jobboom. Par exemple, dans le seul secteur du génie des technologies de l'information et des communications, offert par l'École de technologie supérieure (ETS), les 44 finissants ont pu consulter 500 offres d'emploi et 78% d'entre eux ont décroché une promesse d'embauche. Quant aux 10 diplômés du secteur des sciences et technologies des aliments de l'université Laval, ils ont reçu 206 offres d'emploi en 2012. Des secteurs populaires et payants Stratégies de motivation

Related: