background preloader

Comment (ne pas) être (cyber)espionné ?

Comment (ne pas) être (cyber)espionné ?
Le New York Times vient de révéler que l’ensemble des mots de passe de ses employés du journal avaient été dérobés par des pirates informatiques particulièrement chevronnés : si leur intrusion a semble-t-il été rapidement identifiée, il aurait fallu quatre mois pour les professionnels de la sécurité informatique recrutés par le NYT pour parvenir à les « expulser » (sic). Entre-temps, les ordinateurs de 53 d’entre-eux auraient été compromis, et contrôlés à distance, permettant aux assaillants de voler leurs mots de passe, e-mails, et de farfouiller dans leurs données. L’attaque aurait débuté juste après le lancement d’une grande enquête sur la fortune du premier ministre chinois, et aurait été initiée, selon le NYT, par des pirates installés en Chine. (MaJ : le Wall Street Journal vient d'annoncer avoir lui aussi été victime de hackers chinois). Cette annonce fracassante révèle au moins deux choses. En octobre 2010, j’écrivais un billet, Journalistes : protégez vos sources ! P.S. Related:  Intelligence économiquecybersecurity

ERP - CLOUD COMPUTING - SECURITE INFORMATIQUE :: Roverba, éditeur de progiciel de gestion erp, spécialiste de la sécurité informatique et du cloud computing Lyon - Grenoble - Bourg en bresse - Rhône-alpes - Rhône - Isère - Ain PRISM – Comment passer entre les mailles de la surveillance d’Internet ? Le moteur de recherche DuckDuckGo est le seul à proposer des requêtes anonymes. En réaction aux révélations sur le programme Prism, qui permet au gouvernement américain d’espionner les données personnelles des internautes grâce à la coopération de neuf géants du Web – Microsoft, Yahoo!, Google, Facebook, PalTalk, AOL, Skype, YouTube et Apple – un article de France TV Info explique point par point « comment sortir (presque) entièrement du prisme, quitte à sacrifier votre confort et vos habitudes ». >> Voir l’infographie : « Comprendre le programme ‘Prism' » Téléphone mobile : mieux vaut éviter les smartphones, dont le système d’exploitation est presque toujours fourni par Google (Android), Apple (iPhone) et Microsoft (Windows Phone). Mails : préférer à Gmail, Hotmail (Outlook), Yahoo! Navigateurs Internet : plutôt que Chrome (Google), Internet Explorer (Microsoft) et Safari (Apple), qui représentent tout de même 80 % du marché, opter pour Opera ou Firefox.

Cinq pistes pour découvrir ces entrepreneurs qui changent le monde Ça y est, c’est officiel : je n’en peux plus. Je n’en peux plus des perspectives moroses dont on nous bassine à longueur de temps. La croissance en berne par ici, le manque de compétitivité par là, les inégalités qui se creusent, l’horizon sombre et catastrophique qui s’annonce… au final, c’est toute l’économie qu’il faut mettre sous anti-dépresseur et serrer les dents le temps que ça passe. Mais voilà, il s’avère que je n’ai pas envie de participer à cette fresque géante dessinée par des peintres aux lorgnons fabriqués dans les usines du 19 ou du 20ème siècle. J’ai envie de dessiner un autre monde, de peindre un tableau non pas rose bisounours signé du sceaux de l’Utopie. Marre des pigeons ? Les Français ont ceci de particulier, parfois, que d’affubler d’un nom d’oiseau ceux qui dérangent. Osez pourtant regarder le monde tel qu’il est, adoptez une grille de lecture adaptée du XXIème siècle et vous le verrez, un autre monde est déjà en marche. Pour aller plus loin

Phishing Initiative - Soumettez vos phishing présumés afin de contribuer à la lutte ! Comment protéger ses sources ? L'INA m'avait demandé d'écrire cet article, que vous pouvez aussi trouver à cette adresse (voir aussi Comment (ne pas) être (cyber)espionné ? & Ma "gorge profonde" était (peut-être) une taupe) Les technologies de l'information et des télécommunications se sont tellement démocratisées que leur piratage est aussi devenu un métier, et même une industrie. Au point que les gadgets à la James Bond qui, jusqu'à l'explosion d'Internet, étaient réservés aux seuls services de renseignement, sont aujourd'hui en vente libre sur le web. Et ce commerce -sévèrement encadré en France, mais légal dans de nombreux pays- est tellement florissant qu'on trouve facilement, en quelques clics, des balises GPS, caméras et micros cachés, logiciels espions (qui surveillent les sites web visités, ou "keyloggers" qui enregistrent tout ce qui est tapé sur un clavier), pour quelques dizaines de dollars seulement, voire gratuitement. L'espionnage est aussi un "bizness" Communiquer = être "écouté" Les conseils "officiels"

Banque de france :: Indicateurs qualité Vous êtes ici : Accueil / Le dossier Le dossier :Développez votre potentiel et la connaissance de votre marché d’entreprises et de professionnels Les décisions des établissements de crédit restent ancrées au niveau local, même si la stratégie est fixée à l’échelon national. L’agence bancaire reste en effet le niveau de proximité le plus adéquat pour approcher les entreprises (groupes, PME…). Chaque réseau bancaire possède sa propre stratégie de développement et d’exploitation : certains privilégient le partenariat à l’export, d’autres développent leurs investissements sur un marché émergent, certains réseaux suivent les secteurs subventionnés par une collectivité locale… Pour connaître votre marché, vous devez vous informer sur les entreprises, rencontrer leurs dirigeants, croiser les informations… FIBEN et ses produits vous accompagne dans ces démarches. Il est alors indispensable de disposer d‘outils personnalisés et performants. + de 300 critères disponibles Prospection d’entreprises

Les Français confiants dans la science, moins dans les chercheurs LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Hervé Morin La science est perçue par les Français comme bénéfique pour la société et pour eux-mêmes. Mais la confiance qu'ils témoignent à cette activité est d'autant moins marquée qu'ils la perçoivent comme plus liée à des intérêts industriels et financiers. Tel est l'enseignement le plus marquant d'un sondage réalisé par Ipsos/CGI pour Le Monde, le magazine La Recherche et le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche auprès de 1 004 personnes interrogées par Internet entre le 10 et le 16 avril. Cette enquête sera présentée au Collège de France, jeudi 23 mai, lors du Forum Science, recherche et société organisé par La Recherche et Le Monde. L'ambivalence est au coeur de la relation qu'entretiennent les Français avec la science. La problématique du conflit d'intérêts, réel ou supposé, est au coeur de la confiance accordée aux chercheurs. Forum Science, recherche et société, jeudi 23 mai, Collège de France, Paris 5e.

Faire la loi, ensemble A TED Global en juin 2012 (vidéo), Clay Shirky (@cshirky), faisait une stimulante présentation sur ce que la programmation open source pouvait enseigner à la démocratie. Clay Shirky y rappelle d'abord la valeur de la contribution, comme il l'a fait dans ses deux livres. Il prend pour exemple le blog de la jeune Écossaise Martha Payne qui documentait chaque jour d'une photo et de quelques commentaires ce qu'elle mangeait à l'école... Jusqu'à ce que son professeur lui demande d'arrêter... et que le tollé de cette censure fit reculer l'école et la municipalité. Si la mise en circulation d'une foultitude d'idées par les technologies de diffusion transforme la société, estime Shirky, plus il y a de débats, de passions... plus elles ont tendance à générer des tensions qu'autre chose, comme ce fut le cas entre Martha et son école. La promesse de la coopération sans coordination Image : Le graphe de la communauté Ruby à travers le monde par Franck Cuny. Comment ? Ouvrir la fabrique des lois ?

From the Canyon Edge: Fingerprints are Usernames, not Passwords As one of the maintainers of eCryptfs, and a long time Thinkpad owner, I have been asked many times to add support to eCryptfs for Thinkpad's fingerprint readers. I actually captured this as a wishlist bug in Launchpad in August 2008, but upon thinking about it a bit more, I later closed the bug "won't fix" in February 2009, and discussed in a blog post, saying: Hi, thanks so much for the bug report.I've been thinking about this quite a bit lately. I'm going to have to mark this "won't fix" for now. The prevailing opinion from security professionals is that fingerprints are perhaps a good replacement for usernames. However, they're really not a good replacement for passwords. There may be civil liberties at issue as well. But let's just say you're okay with Apple sharing your fingerprints with the NSA, as I've already told you, they're not private at all. Thereareplentyofinventionsthatexist, butturnedouttobebadideas. kthxbye, :-Dustin

FreedomBox Foundation

Related: