background preloader

Monleap - Toute l'actualité Leap Motion

Monleap - Toute l'actualité Leap Motion
Related:  Nouvelles Technologies

Premier test de l'HoloLens de Microsoft Hier (enfin, cette nuit pour ceux qui sont sur le fuseau horaire de la France), j'ai eu la chance de tester l'HoloLens. Voici donc mon petit retour... Alors pour ceux à qui ça ne dit rien, l'HoloLens c'est un ordinateur holographique mis au point par Microsoft et présenté lors de la conférence Build qui se matérialise sous la forme de grosses lunettes et qui permet de voir des objets 3D (et en mouvement) incrustés dans le monde réel et d'interagir avec eux. En gros, ça donne ça : Prévenu 30 min avant (la course !) Avant de rentrer dans la petit salle de démo, j'ai quand même dû laisser mes affaires, smartphone compris, dans un casier à l'extérieur, donc désolé mais il n'y aura pas de photo originale dans cet article. Vous voyez cet espèce de cercle noire à l'intérieure de la paire de lunettes ? En terme de poids, j'ai été agréablement surpris. En terme de réglage, les lunettes peuvent être avancée ou reculée légèrement, ce qui permet de conserver ses lunettes de vue en dessous.

Lima - Enfin une solution pour faire de l'autohébergement sérieusement Cette couverture du CES 2015 a été rendue possible grâce au soutien de Domadoo. Lancé via Kickstarter il y a un petit moment, le projet Lima est une bonne alternative aux NAS et aux solutions de cloud. J'ai passé un peu de temps sur leur stand au CES pour bien comprendre de quoi il en retournait et j'ai trouvé ça tellement cool, que je ne résiste pas à l'envie de vous parler de ce projet imaginé par des Français. Lima est un boitier que vous reliez en Ethernet à votre réseau et sur lequel vous pouvez brancher un disque dur en USB (ou plusieurs disques dur avec un hub USB). Le Lima permet de disposer d'un disque virtuel extensible à l'infini et complètement décentralisé. Si vous avez un disque dur un peu petit sur votre ordinateur, ce n'est pas bien grave puisqu'avec un disque de 4 To au cul d'un Lima, c'est comme si vous aviez 4 To de place sur votre ordinateur. C'est-à-dire que si on vous pique un disque dur, vos données seront en clair dessus.

MyFox - L'alarme connectée qui approche la perfection Cette couverture du CES 2015 a été rendue possible grâce au soutien de Domadoo. Vous m'avez demandé dans les commentaires de parler aussi des boites françaises... Je vais donc faire d'une pierre, 2 coups et vous parler de MyFox, une solution domotique française axée sur la sécurité, qui cartonne depuis quelques temps. Le discours marketing de MyFox c'est d'empêcher les intrusions chez vous, "avant même qu'elles n'arrivent". Contrairement à un système d'alarme qui se déclenche quand le voleur est rentré chez vous, celui de MyFox est capable de se déclencher avant même que le voleur n'ait fracturé la porte. Que diable, comment cette sorcellerie est-elle possible, me direz-vous ? A côté de ça, MyFox propose aussi des caméras de surveillance HD, grand angle, motorisées et avec vision nocturne. Et bien sûr, on retrouve ensuite l'application mobile (Android, iOS) qui va bien et qui donne accès à la gestion de son alarme et aux alertes. Alors concrètement, comment ça fonctionne ?

Narrative Clip 2 - L'appareil photo qu'on oublie Cette couverture du CES 2015 a été rendue possible grâce au soutien de Domadoo. J'avais lu quelques articles sur ce projet il y a un petit moment maintenant et j'ai enfin pu le voir en vrai (dans sa nouvelle version). Son nom : Le Narrative Clip 2. Il s'agit d'un mini appareil photo qui se clippe sur les vêtements et qui prend à intervalles régulier des photos de votre merveilleuse vie. Les photos font 8 Mpix et sont prises avec un grand angle de 86°. L'argument marketing principal avancé pour cet appareil, c'est qu'il permet de conserver les bons moments pour s'y replonger ensuite seul ou entre amis un peu à la manière des séances diapo que nos parents faisaient régulièrement pour animer les soirées pourries. Un peu comme avec les Google Glass, avoir un appareil photo pointé sur soi comme ça, ce n'est pas ce qui est le plus agréable. Mais faut-il condamner pour autant ce genre de technologie ? L'objet est plutôt joli, assez petit mais pas suffisamment pour passer inaperçu...

Le laser militaire de Boeing fonctionne contre vents et marées Le laser à haute énergie de Boeing vient de passer une étape importante. Ce démonstrateur mobile, monté sur un camion, s'est montré capable de neutraliser ses cibles (drones, tirs de mortier de 60 mm) même dans des conditions météorologiques difficiles. Une condition impérative pour la future mise en service de systèmes défensifs à énergie dirigée. Boeing vient de tester avec succès le fonctionnement de son démonstrateur mobile de laser à haute énergie (High Energy Laser Mobile Demonstrator, ou HEL MD) dans des conditions météorologiques difficiles. Les tests ont eu lieu en collaboration avec l'armée des Etats-Unis, sur la base aérienne d'Eglin, en Floride. Ce laser, d'une puissance de 10 kilowatts, est monté sur un véhicule lourd fabriqué par Oshkosh Defense. Une défense inflexible La prochaine étape, pour Boeing, sera de faire passer le laser à une puissance de 60 kilowatts et d'en tester à nouveau les capacités contre des drones et des tirs d'artillerie.

L'US Navy a testé un canon laser dans le golfe Persique Le canon laser n'appartient plus à la science-fiction. Quelques mois après avoir annoncé qu'elle développait cette arme futuriste, l'US Navy a publié de nouvelles images d'un test d'arme laser, en mer cette fois-ci. La vidéo mise en ligne mercredi montre la destruction de cibles mobiles, un défi très complexe à relever pour les ingénieurs. Une cible maritime tractée ainsi qu'un drone sont les malheureuses victimes du rayon, invisible à l'oeil nu, n'en déplaise aux fans de La guerre des étoiles. REGARDEZ. Le canon laser, dénommé Laser Weapon System (LaWS), "a été déployé pour la première fois sur un navire en opération [l'USS Ponce, NDLR] dans le golfe Persique" ces derniers mois, précise l'US Navy. L'arme laser est en développement dans la marine américaine depuis plusieurs années, et les avancées technologiques sont prometteuses pour les militaires. EN IMAGES.

Une balle «intelligente», pour atteindre sa cible à tous les coups L'armée américaine a mis au point une balle capable de changer de trajectoire en cours de tir en fonction du mouvement de la cible. D'une précision redoutable. L'Agence de recherche en technologies militaires avancées du Pentagone, la DARPA, dont les travaux avaient notamment permis de lancer Internet, a récemment présenté un prototype de balle «intelligente». Avec ce projet, lancé en 2009 et baptisé EXACTO (Extreme Accuracy Tasked Ordnance), l'agence américaine ambitionne de «révolutionner la précision» des tirs. La balle, de calibre 50 (12,7 mm), est «pilotée à distance en temps réel grâce à un système de guidage optique», explique brièvement la DARPA sur son site, sans dévoiler les secrets de sa recette. Pour preuve, la DARPA a mis en ligne une vidéo de test édifiante. L'objectif de ces balles, comme l'explique la DARPA, qui espère développer ces balles sur tous les calibres, est de servir à des soldats d'élite.

Le mot de passe va-t-il mourir Le mot de passe. C'est votre meilleur allié. C'est votre pire ennemi. E-mail, Facebook, Twitter, YouTube, Skydrive, Dropbox, Amazon, eBay... Le mot de passe le plus commun sur internet est "motdepasse". Pourtant, un espoir existe. Du tatouage interactif... C'est ce qu'estime le fabricant américain de téléphone Motorola, racheté par Google. Et le résultat surprend : l'entreprise américaine a développé avec la start-up MC10 un "tatouage" qui servira à authentifier le porteur pour débloquer son smartphone. Le patch autocollant de MC10 a été pensé à l’origine pour détecter les commotions cérébrales des sportifs, la température du corps et pour surveiller l’état de santé des patients les plus fragiles comme les bébés. ... à la pilule à avaler Le second projet de Motorola étonne encore plus. "Cette pilule contient une petite puce, un interrupteur et une batterie", précise Regina Dugan. Identifier par ses empreintes Le bel avenir du mot de passe "L'avenir du mot de passe ?"

Surprenante soie d'araignée La soie d'araignée pourrait bien servir de base à une nouvelle gamme de matériaux aux qualités étonnantes et révolutionner le monde de l'électronique, une fois combinée avec des nanotubes de carbone. La soie filée par les araignées – oui, la base de nos « vulgaires » toiles d'araignée – pourrait bien tenir le haut du pavé dans un futur très proche... On lui connaissait déjà certaines propriétés, telles que la résistance, l'élasticité, la légèreté, et les chiffres sont éloquents : sa fibre présenterait une solidité équivalente à celle de l'acier tout en restant six fois plus légère, ainsi qu'une énergie de rupture six fois supérieure à celle du kevlar. Dans un souci de simplicité assumée, le physicien est parti comme un grand à la recherche de la soie sous forme de... toiles d'araignées, disséminées ici et là au sein même du MagLab et dans un arbre situé près du laboratoire, à l'aide d'une tige en métal. Par Moonzur Rahman

L'ordinateur biologique a enfin son transistor biologique ! Une équipe de bio-ingénieurs de l’Université de Stanford viennent de faire passer l’informatique dans le royaume vivant de la biologie. L’équipe a développé un transistor biologique fabriqué à partir de matériel humain, de l’ADN et de l’ARN. Il s’agissait du dernier maillon permettant de créer un véritable ordinateur biologique. Le transcriptor Ils ont donné le nom de transcriptor à leur transistor biologique. « Les ordinateurs biologiques peuvent être utilisés pour étudier ou reprogrammer les systèmes vivants, surveiller l’environnement, et améliorer les thérapies cellulaires. » Drew Endy, PhD, principal auteur de cette recherche. Un ordinateur biologique ? Tous les ordinateurs modernes de l’ENIAC à Apple, ont 3 fonctions de base : stocker, transmettre et effectuer des opérations logiques sur des informations. Comme je sens que je vous perds, je vais essayer d’être plus concret : Les applications sont sans limite En conclusion En savoir plus L’école de médecine de l’Université de Stanford

High tech : le best of des produits de la semaine Et Google dévoile Android M ! Ça y est, nous y sommes, la Google I/O bat son plein et il n'aura pas fallu longtemps pour que la firme de Mountain View rentre dans le vif du sujet - après avoir permis au public de faire une petite partie de Pong sur écrans géants -. Parmi Les sujets les plus importants, la future version du système d'exploitation mobile. La révolution graphique avait eu lieu avec Android Lollipop, il fallait donc s'attendre à de nouvelles fonctionnalités. Pour l'heure, voici un petit tour des grandes nouveautés. Ces puces informatiques sont faites presque entièrement en bois La technologie a beau nous être très utile dans la vie de tous les jours, elle reste bien souvent polluante à cause des composants informatiques non biodégradables et des processus de fabrication. Les scientifiques de l'Université du Wisconsin viennent de présenter une petite révolution de concert avec le Department of Agriculture's Forest Products Laboratory. L'idée est désormais connue.

Des lentilles de contact avec zoom incorporé La lentille développée par l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, en Belgique, et l’université de Californie à San Diego, aux États-Unis, est équipée d’un système de zoom qui se commande par un clignement d’œil. L’agrandissement atteint 2,8 fois la taille réelle, ce qui pourrait aider les personnes souffrant de déficience visuelle comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge. © Eric Tremblay, Joe Ford, EPFL Des lentilles de contact avec zoom incorporé - 2 Photos Les lentilles de contact font l’objet de nombreux projets visant à leur conférer des fonctionnalités susceptibles d'augmenter la vision, de délivrer des traitements médicaux, d’aider les non-voyants ou encore de mesurer la glycémie. À cette liste non exhaustive, nous pouvons désormais ajouter des lentilles équipées d’un zoom pilotable en un clignement d’œil. Cette lentille vient d’être présentée lors de la conférence annuelle de l’AAAS (American Association for the Advancement of Science). Sur le même sujet

Related: